Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Maladie de Lyme  : une expérience de la CIA ?

Mais ne soyez pas complotistes

Le Pentagone serait-il responsable de la propagation de la maladie de Lyme  ? Cette maladie est apparue aux États-Unis et elle touche désormais 80 pays dans le monde. Les parlementaires américains veulent savoir.

 

Les militaires américains ont-ils, entre 1950 et 1975, effectué des expériences sur des tiques pour en faire des armes biologiques  ?

Les élus de la Chambre des représentants voudraient bien le savoir  ; c’est pourquoi ils ont approuvé un amendement demandant à l’Inspection générale un rapport sur ces tests et sur le risque que ces tiques «  modifiées   » aient contribué à la propagation de la maladie de Lyme. Une maladie véhiculée par des tiques qui sont contaminées par des bactéries et qui vivent dans des zones tempérées, humides et boisées.

Cette endémie toucherait plusieurs millions d’humains qui, par conséquent, souffrent d’arthrite rhumatoïde juvénile. En France, une augmentation significative du nombre de nouveaux cas de maladie de Lyme a été constatée entre 2017 et 2018 (104 cas pour 100 000 habitants en 2018 contre 69 cas pour 100 000 en 2017).

 

Un labo militaire dans le collimateur

La ville de Lyme, d’où la maladie tire son nom, se trouve à seulement 15 kilomètres d’un laboratoire du gouvernement américain, le Plum Island Animal Disease Center. Ce laboratoire n’a ouvert ses portes à la presse qu’en 1992 et ses activités sont longtemps restées secrètes. En 2002, le contrôle du Plum Island Animal Disease Center est passé du Département de l’Agriculture à celui du Département de la Sécurité intérieure (NHS).

Ce centre de tests biologiques, situé dans l’État de New York et ouvert en 1954, a bien mené des expériences basées sur «  la contamination de mouches, de moustiques et de tiques avec des germes biologiques  ». Des tiques «  biologiquement militarisées  » auraient pu s’en échapper vers 1975 et auraient provoqué l’apparition de la maladie qui ne serait pas une simple infection bactérienne.

Lire la suite de l’article sur ouest-france.fr

 

Une expérience parmi d’autres. Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

58 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Entre ça, les semences transgéniques et les abeilles africanisées, y’a pas à dire, la science a permis de grands progrès.

     

  • Alors là... Ce n’est pas "un petit complot" pour le coup ! Que les "anti-complotistes" en prennent de la graine !

     

  • Y’en a marre des Yankees et de leur impérialisme !
    Il serait grand temps de boycotter un max de leurs productions !


  • Je viens juste de lire ceci :

    Dans un livre publié en mai outre-Atlantique et cité par le représentant Smith, une scientifique de l’université Stanford et ancienne malade de Lyme, Kris Newby, affirme que l’épidémie provient d’une expérience militaire ayant mal tourné. Bitten : The Secret History of Lyme Disease and Biological Weapons (Harper Collins, non traduit en français) cite notamment Willy Burgdorfer, scientifique suisse naturalisé américain ayant identifié en 1981 l’agent infectieux portant aujourd’hui son nom.

    Selon le Guardian, ce spécialiste des maladies transmises de l’animal à l’homme – mort en 2014 – qui a travaillé comme chercheur sur les armes biologiques pour l’armée américaine y déclare qu’il était chargé d’élever des puces, des tiques, des moustiques et d’autres insectes suceurs de sang, et de les infecter avec des agents pathogènes qui causent des maladies humaines.

    Le livre fait également état de programmes visant à larguer des tiques et d’autres insectes infectés depuis les airs.

     

  • 300 000 américains touchés chaque année par cette maladie, on entendait pas parler de ça avant, tout ça c’est voulu c’est encore une maladie créée dans un labo américain par ces tarés de satanistes qui veulent réduire la population. C’est à se demander s’ils se reposent ces gens là, c’est truc mauvais sur truc mauvais c’est incroyable.


  • Mon père ayant attrapé la maladie de Lyme j’ai fait beaucoup de lectures dessus : si elle n’a été identifié qu’en 1975, depuis la Grèce antique ses symptômes consécutifs à des morsures de tiques sont décrits. Cette maladie aurait toujours existé mais jamais identifié avant 1975.

     

    • Oui, on ne peut exclure une nouvelle fausse thèse complotiste bâtie à seule fin décrédibiliser par amalgame les "complotistes " pertinents : une vieille technique du pouvoir .


    • oui cette maladie existait déjà mais c’était juste quelques cas par an, aujourd’hui c’est plus de
      300 000 cas par an rien que pour les américains, alors faites le calcul avec tous les autres pays et vous allez vite halluciner et comprendre qu’il y a quelque chose de pas normal là dessous


    • Il me semble qu’elle existait sur le nouveau continent losque les pioniers y ont mis les pieds...


    • Votre commentaire est normal : Si depuis les grecs les gens connaissaient les symptômes de ces morsures, ça n’existaient pas parce que le "Pouvoir", la science "officielle" ne l’avait pas identifié avant 1975. Ca veut dire quoi "identifié" pour vous ? C’est parce qu’ils l’on dit à la télé ? C’est un peu comme Galilé qui disait que la terre était ronde, ce que tout le monde a toujours su mais tant que le vatican disait, elle est plate alors elle était plate. Mais le jour où le vatican a "identifié" qu’elle était ronde, alors elle était ronde. Pour vous, ce que les religions, les pouvoirs, les sciences,l’école n’ont pas "identifié", ça n’existe pas. Vous êtes normal. Vous, les gens ne sont rien. Macron aurait-il raison ?



    • oui cette maladie existait déjà mais c’était juste quelques cas par an, aujourd’hui c’est plus de 300 000 cas par an rien que pour les américains,




      ben voyons !
      Oui c’est un peu comme Alzheimer, on y fout tout et n’importe quoi, donc les diagnostics de Lyme c’est pareil. quand on regarde sérieusement combien on a de chances de se faire piquer par une tique plus combien de chances elle soit porteuse de la maladie, plus combien de chance vous avez de résister à l’infection on arrive si je me rappelle bien à une chance sur plusieurs millions ce qui fait que 300 000 cas cela représente plusieurs milliards d’habitants soit rien à voir avec la population des USA. en fait il y a de plus en plus de maladies dont on ignore l’origine et c’est dans la logique des laboratoires d’en tirer profit pour vendre leurs produits. c’est valable pour Alzheimer, Lyme, la sclérose en plaque, les hépatites rares, les cancers rares,etc, on amalgame pour ne pas dire qu’on ne sait pas ou que l’on sait mais qu’on préfère ignorer le scandale d’une origine humaine ou industrielle (les bébés sans bras en ce moment).
      Donc la maladie de lyme est un parfait fourre tout pour y mettre tout ce qui n’a pas d’origine définie mais dont les symptomes sont comparables afin de proposer des protocoles médicamenteux qui à défaut d’être utiles rapportent un maximum de pognon


    • @riri
      Le Vatican ne s’est pas opposé à Galilée sur la question de la rotondité ou sphéricité de la Terre mais sur la question de savoir si la Terre était au centre de l’univers connu, position défendue à tort par l’Eglise, ou bien si c’était le Soleil, position défendue avec raison par Galilée,soutenant ainsi la thèse de Copernic.


    • Bonjour à tous. Personnellement je pense que nos organismes sont tellement faibles que des maladies autrefois marginales comme lyme, explosent de nos jours car nous ne sommes plus capables de résister. Malbouffe, polutions diverses, épandages... avec le même but. Finalement un compot en cache un autre.


    • réponse à riri :

      Je ne vois pas ce que la religion vient faire là dedans, c’est marrant ce besoin de se justifier en tapant sur la religion comme ci vous étiez Dieu en personne et que vous aviez le complet savoir.

      Evidemment que cette maladie existait avant mais à un nombre largement inférieur à aujourd’hui. Vous ne nous apprenez rien et d’ailleurs c’est vous qui prenez les gens pour des cons parce que même si on n’avait pas la même science il y a bien longtemps on écrivait quand même on notait quand même on communiquait quand même on se transmettait quand même les connaissances de guérison pour telle ou telle maladie et si la maladie des tiques s’était répandue partout énormément on en aurait des traces historiques. Et ce n’est pas le cas !


  • et ces enculés sont en liberté et rémunérés .

    "Pour la DARPA qui a été accusée de modifier des insectes pour disséminer des virus de façon offensive, «  il ne s’agit nullement de créer une nouvelle arme bactériologique, nos buts sont pacifiques et visent à assurer la sécurité alimentaire nationale  »"

    la "sécuritée pacifique" concept de de vicelard .


  • Ils sont toujours en pointe les amerloques quand il s’agit de la novlangue, l’article parle d’expérimentations qui sont faites avec des "insectes alliés". On voit le résultat.


  • I.A. + nanoparticules + microrobotisations mêlés à la folie de certains bipèdes = l’humanité a du souci à se faire.
    Quand tu vois que les mêmes gars bombardent des gens, en empoisonnent d’autres, en avortent un paquet, prônent une forme d’eugénisme dans le même temps qu’ils poussent à la GPA et au transhumanisme, tu te dis qu’il existe une flopée de débiles : c’est pour le coup, celui ou celle qui restera l’homo sapiens, sous-homme de cette « élite » à venir qui ferait bien de se méfier s’il ne veut pas finir comme Néandertal ou esclave du surhomme en devenir...


  • #2241615

    Au delà de l’aspect scandale de cette arme biologique, il convient de rappeler et notamment aux enfants que lorsqu’ils jouent en forêt c’est inspection complète de tout le corps. On apprend ça en camp scout d’ailleurs. et ces sales bêtes ont tendance à se planquer dans des endroits où on irait pas forcément vérifier, aisselles, pli derrière le genou, cou, et même près de l’anus et entre les cuisses. C’est impératif ce genre de vérification parce qu’au début ça fait la taille d’une tête d’epingle mais après qlq jours ça devient mastok et pour la tirer c’est pas simple. J’en ai même vu continuer à essayer de s’enfoncer malgré le corps arraché

     

  • #2241622

    Les armes biologiques sont bien une realite et peuvent etre fatales. Pour avoir fait des recherches sur le virus Ebola il ya quelques annees deja, j’en suis convaincue.

    Maintenant, je travaille regulierement avec des personnes atteintes de maladie de Lyme et j’ai fait cette constation. Avant leur diagnostique, ces personnes ont un terrain depressif deja plus ou moins installe depuis quelques annees, avec une estime de soi affaibli et une perte de sens de la vie ou d’objectif de vie. Comme s’il a une partie d’elles qui a perdu leur raison de vie, "cette vie comme elle est n’a pas de sens".

    Ceci pour dire que leur terrain immunitaire est deja tres affaibli au depart ce qui ouvre plus facilement les portes aux infections. De tous mes patients atteints de la maladie de Lyme, je n’en ai connu qu’un qui se rappelait avoir ete piquer par une tique. Plusieurs patientes etaient de pures citadines qui ne s’aventuraient que tres rarement dans la nature et ne se souvenaient pas d’avoir ete piquees.

    Tout ca pour dire que le terrain de la personne (etat mental, emotionnel, physique) jout un role preponderant dans le development d’infection que ce soit de germes naturels ou fabriques par l’humain.

    Je vis dans une region sub-tropicale ou je me fais piquee par des tiques presque tous les mois. Parfois apres une randonnee en foret je trouve 2 ou 3 tiques accroches sur ma peau. Ca fait plus de 10 ans et je n’ai jamais rien eu d’anormal a ce jour. Il en va de meme pour mes nombreux amis et voisins qui habitent pres de chez moi.

    C’est juste un partage pour une reflexion nuancee pour ne pas tomber dans la victimite. Je pense que l’humain a des potentiels de resilience, resistance et d’adaptation extraordinaire s’il s’applique a devenir qui il est vraiment, puissant et createur et qu’il arrete de croire qu’il est une pauvre victime des forces exterieures.

    C’est ce que les quelques clients qui ont completement gueri de leur maladie m’ont appris. Losqu’ils ont repris confiance en eux, qu’ils ont repris gout a la vie et qu’ils ont commencer a prendre a nouveau leur vie en charge qu’ils ont gueri.

     

    • #2241759

      ils peuvent expérimenter leurs délires de barges , mais avec une santé entretenue on peut se sortir de beaucoup de leurs trafficotages malsains.

      merci pour votre témoignage, je vais aussi dans votre sens.
      la reflexion à propos du terrain est importante et trop souvent négligée ceci va souvent de pair comme vous le dite avec l’estime de soi .


  • #2241629

    Les doriphores ont bien été introduits par les GI pendant la guerre pour anéantir les cultures de pomme de terre. Alors pourquoi pas... la chrysomèle du maïs par des agents de monsanto pour proposer un maïs "résistant"... là, on n’entend personne parler de complotisme car ce sont des faits. Et je suis prêt à parier qu’il y a encore des tas de faits de ce genre encore méconnus


  • #2241651

    Une arme biologique militaire est utile si elle permet de ganier des batailles. Il faut donc que les effets soient rapides et que les agents pathogènes ne le soient plus quand l’armée qui les a propagés se pointe.
    Ça n’a pas l’air d’être le cas de cette maladie.

     

    • #2241912

      Rapide ? Vous ne connaissez pas grand chose sur la guerre ! Ça ne vous dit rien l’usure ? La propagande ? Le terrorisme ? L’anéantissement des cultures ? Les défoliants ? Les coupures ou contamination d’eau ? Rien de cela n’est rapide. Ce sont pourtant les premières méthodes employées puis qui continuent avec le conventionnel bombardement...


    • #2241962

      @keuf you
      Hormis la propagande et l’usure, toutes les méthodes que vous évoquez sont rapides. L’agent orange est rapide dans ses effets sur la végétation.
      D’ailleurs, aucune armée ne peut se payer le luxe de faire durer les conflits. Aussi, une arme doit tuer l’ennemi, pas les gens de son propre camp. Une maladie biologique aveugle qui tue sans discriminer et sans pouvoir être fixée en un lieu et limitée dans le temps est, je le crois, inutile.


  • #2241654
    le 17/07/2019 par alderic-dit-le-microbe
    Maladie de Lyme  : une expérience de la CIA ?

    Il n’y a pas d’épidémie de maladies de lyme en France.

    C’est du baratin pour masquer les causes réelles des souffrances endurées par les malades, et protéger ceux qui les promeuvent. : les institutions de santé, l’agro-alimentaire, et ceux qui squattent le haut de la pyramide et qui commanditent tout ça.

     

  • #2241661

    Ne vous inquiétez pas, Rudy Reichtag et son site de l’armée israélienne va bientôt tout debunker et nous rassurer...

    C’est qu’il est fort le Rudy, il devine toujours tout les complots complotistes des conspirationnistes...

    C’est un anti-complot le Rudy, et grâce à lui, y’en a pas !


  • #2241732

    Pour ceux qui ont le courage, Jandrok vient de faire une série de vidéos sur le sujet.


  • #2241765

    "LAB 257" :
    Traduction ci-dessous de la présentation en anglais du livre "LAB 257", de Michael Christopher Carroll.

    (À ce jour, ce livre ne semble pas avoir encore été publié en français.
    Peut-être un futur best-seller pour Kontre.Culture ?)

    "Strictement hors de portée du public, Plum Island abrite des plages vierges, des falaises, des forêts, des étangs - et les germes les plus meurtriers qui aient jamais erré sur la planète. Le Lab 257 dévoile la nature et l’histoire de l’île aux Prunes. Cela montre que l’île apparemment bucolique située dans l’ombre de New York est une bombe à retardement biologique que nul d’entre nous ne peut ignorer en toute sécurité.

    Basé sur des documents gouvernementaux déclassifiés, des entretiens approfondis et l’accès à Plum Island, il s’agit d’un récit révélateur et émouvant d’un laboratoire de germes du gouvernement fédéral qui a terriblement mal tourné. Pour la première fois, le laboratoire 257 vous plonge au cœur de ce monde secret et présente des révélations surprenantes sur les épidémies virales, les fusions biologiques, les travailleurs infectés, le déversement périodique d’eaux usées brutes contaminées dans les eaux de la région et les liens insidieux entre Plum Island, la maladie de Lyme, et le virus mortel du West Nile. Le livre explore également ce qui attend le nouveau propriétaire du Plum Island, le Department of Homeland Security, à l’époque du bioterrorisme.

    Le Lab 257 est un appel à l’action pour les personnes soucieuses de protéger les générations présentes et futures des catastrophes biologiques évitables.

    La revue
    "Effrayant ... [Carroll] soulève des questions cruciales sur l’équilibre en constante évolution entre la science, la sécurité et la sûreté ... droit dans les objectifs." (Popular Science)

    A propos de l’auteur :

    Michael Christopher Carroll a passé sept ans à la recherche et à la rédaction du laboratoire 257. Originaire de Long Island et passionné de plein air, Carroll est aujourd’hui conseiller juridique d’une société financière basée à New York. Il vit à Long Island et à New York.


  • #2241772

    En complément de mon message ci-dessus (LAB 257).
    Quelle que soit l’origine de ces tiques contaminées, rien n’explique leur propagation aussi rapide sur le territoire français. Il y a 5 ans, elles n’étaient présentes que dans l’Est de la France, depuis cet hiver, le territoire est aujourd’hui totalement envahi, jusqu’aux pointes bretonnes.
    La tique étant par elle-même très peu mobile, elle nécessite un vecteur, mammifère, oiseau.
    La littérature sur le sujet en France est quasi inexistante, mais seule la propagation par les chevreuils est évoquée.
    Y aurait-il en France une telle population de chevreuils, une telle infestation des animaux, et de tels mouvements pour que la propagation se soit faite si vite ?
    Permettez moi d’exprimer quelques doutes à ce sujet.
    Pour moi cette propagation a été largement aidée.
    Les moyens mis en oeuvre ?
    Les épandages aériens classiques, largement utilisés pour l’épandage des "chemtrails".
    Année 2018, épandage d’insecticides très toxiques ( très forte réduction des populations d’abeilles, entre autres)
    Année 2019 : retour des insectes... Et prolifération des tiques !!! ( Ouest de la France, merci Ouest-France de nous le faire remarquer)

    Les objectifs ?
    Très simplement ceux du N.O.M., la dépopulation ( alhzeimer précoce) et ici tout particulièrement celle des zones naturelles, donc des "résistants" potentiels... ( écolos, survivalistes, simples amoureux de la nature...)

     

    • #2241797

      J’avais lu que les tiques s’étaient multipliés à cause des écureuils qui en sont infectés et qui sont de plus en plus nombreux en France.
      A verifier


    • #2241819
      le 18/07/2019 par izra delice
      Maladie de Lyme  : une expérience de la CIA ?

      Pas vu d’abeilles cet été. Elles ont dû faire leur alya elles aussi !


    • #2241915

      les oiseaux aussi sont bourrés de tiques , ça peut être un facteur de propagation


    • #2241918

      Pierre. La dépopulation ? De qui ? Avez-vous l’impression que les gouvernements occidentaux oeuvrent pour cela ?! On continu à glorifier les familles nombreuses, rien n’est fait pour ralentir la démographie galopante, on veux offrir ou vendre des gosses à ceux qui ne peuvent en avoir, on veut faire des usines à marmaille et vous dites qu’il y a dépopulation ?! Les maladies que vous pensez ne sont pas là pour supprimer des gens mais les rendre rentables. Cela me semble naïf de penser qu’il y a dépopulation voire de l’eugénisme.


    • #2241970

      réponse à Pierre :

      Vous n’avez vraiment rien compris.
      Tout cela c’est fait pour rendre les gens malades et ramasser un max de fric, la maladie rapporte et pour le coup avec de telles maladies c’est pas un simple jus de légumes qui va vous guérir ça. Donc passage à la case hôpital et à la caisse.

      Par ailleurs, vous croyez vraiment que macron en a quelque chose à foutre des survivalistes, tous ces gens qui veulent tout quitter pour vivre dans un bois ou dans la nature ? il en a rien à foutre au contraire ça l’arrange (tiques, puces, moustiques, écureuils, vers, frelons, etc.. ça va rapporter un max à l’hôpital).
      Pourquoi croyez vous que l’on voit en ce moment partout des tas de vidéos sur ça, des tas de vidéos justement pour inciter les gens et surtout les jeunes à se lancer là dedans, dites vous bien que pendant que les jeunes sont occupés à ça ils ne vont pas manifester en gilets jaunes pour s’occuper du vrai problème. Dites vous bien aussi que quand les jeunes partent ils laissent la place pour l’arrivée des migrants qui eux préfèrent un appart ou une maison à une cabane en forêt ! Tout ça c’est uniquement fait pour détourner les jeunes du vrai problème et pendant ce temps là le mal lui progresse et macron détruit tout, pendant ce temps là notre patrimoine est détruit et pillé, pendant ce temps là nos entreprises sont volées fermées et nos emplois supprimés, pendant ce temps là macron met tranquillement en place son plan d’immigration massif avec la puce électronique implantée à tous bientôt.

      Personnellement quand je vois quelqu’un passé tout son samedi à faire son jardin au lieu de mettre un gilet jaune et d’aller manifester, je me dis que celui là va le regretter amèrement bientôt d’être aussi naïf !


    • #2241975

      réponse à caro :

      c’est pas des tiques sur les écureuils ce sont des puces


  • #2241816
    le 18/07/2019 par Stéphane Burne
    Maladie de Lyme  : une expérience de la CIA ?

    On mettra un deuxième ruban rouge à côté de celui du SIDA sur sa veste, pour sensibiliser et faire un appel aux dons...


  • #2241856

    La CIA c’est la Gestapo mais en pire


  • #2241929

    Le plus choquant c’est qu’il n’y a aucune prévention faite sur cette maladie.
    Il y a deux ans j’ai était piqué par une tique. Je l’ai malheureusement arraché sous la douche.
    Étant conscient des risques, je suis allé à l’hôpital me faire enlever la tête et me faire prescrire un antibiotique à prise unique.

    Via cette procédure j’ai réduit à néant mes chance de contracter cette maladie.
    Mais la plupart des gens n’étant pas au courant ne le font pas et développe les symptômes. C’est vraiment stupide. On est capable de dépenser des millions pour des vaccins inutiles (H1N1) et pouf plus d’argent pour sensibiliser les gens à un risque élever de choper une maladie lourde chronique et handicapante.
    Je n’y comprend rien.

     

    • #2242599

      C’est exactement la question que je me pose, pas de communication sur les symptômes et le traitement (très simple si soigné au départ). Seul les généralistes font le boulot d’information.


  • #2241937
    le 18/07/2019 par tabouret1789
    Maladie de Lyme  : une expérience de la CIA ?

    le problème étant que l’ OMS traîne les pieds pour reconnaître cette infection ; que les test proposés (pour une infection "inexistante") sont basés sur des "souches" zuniennes (et non européennes) et que la sécu interdit toute action aux médecins français qui rechignent, sous peine de sanctions, à ordonner le lourd traitement antibiotique qui est, pour l’ instant, le seul remède connu à la maladie.


  • #2241941
    le 18/07/2019 par Raisonnement scientifique.
    Maladie de Lyme  : une expérience de la CIA ?

    La lyme est le poison, l’antidote est dans leur laboratoire, vous le voulez il faudra payer.


  • #2242044
    le 18/07/2019 par H A A R P et CETA
    Maladie de Lyme  : une expérience de la CIA ?

    J’ai eu des chiens ,qui revenaient de forét avec des tiques ,un hérisson bourré de tiques ,mais les tiques n’étaient presque pas infectées par la borelia .La maladie était rare .
    A présent elle sévit dans toute l’Europe et c’est très dangereux .Un test peut s’acheter en pharmacie ,mais il n’est pas très fiable .


  • #2242100

    Quand on dit qu’il faut interdire les armes biologiques....


  • #2242244

    arrêtons de massacrer les renards, excellent remède contre la maladie de Lyme.

     

    • #2243126

      le massacre des renards et de l’histoire ancienne pour ce qui du renard qui soit disant mange les tiques en ingérant ses proies peut être mais il faut penser qu’il un vecteur important de l’échinococcose alors il reste un nuisible pour l’homme sur qu’en ville vous ne risquez pas grand chose ( pas plus qu’avec la chauve souris de Bigard ) mais rien que chez moi au cœur du village les renards viennent régulièrement dans mon petit jardin alors oui il y a risque avec cet animal bien joli oui mais nuisible


  • #2242429

    Edouard Cayce disait que les tiques avaient été créées par les fils de bélial (atlantes).
    Visiblement ces tiques ne sont pas naturels et leur évolution ne l’est pas plus 12 millénaires plus tard.


  • #2242627

    vous etes devenu maboules , serieux , la momie otzi ou l’homme des glace du néolithique final avait la maladie de lyme , je doute que au néolithique la cia l’ai empoisonné !!!!

     

  • #2242847

    La maladie de Lyme se soigne par des huiles essentielles d’eucalyptus et de myrrhe qui neutralisent la borrelia (bactérie) en 7 à 21 jours, par une fleur asiatique "polygonum cuspidatum ou de l’extrait de pépins de pamplemousse dès les premiers symptômes. L’huile essentielle eucalyptus citriodora est un répulsif des tiques


  • #2242935
    le 19/07/2019 par Linky collector de datas
    Maladie de Lyme  : une expérience de la CIA ?

    Achetez une poule ,les poules bouffent les tiques .


Commentaires suivants