Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Marlène Schiappa alerte sur le risque de violences conjugales pendant le confinement

Le constat de Marlène Schiappa est sans appel : les violences conjugales ne cesseront pas avec l’épidémie du coronavirus. « La période de crise que nous connaissons et le confinement à domicile peuvent hélas générer un terreau propice aux violences conjugales », déclare-t-elle dans un communiqué de presse diffusée lundi 16 mars. « L’éviction du conjoint violent doit être la règle ».

 

 

Afin de protéger et soutenir au mieux les femmes qui en sont victimes, la secrétaire d’État chargée de l’égalité femmes-hommes a demandé à tous les départements de surveiller la situation des centres d’hébergement d’urgence. Il s’agit pour eux de vérifier si les mesures dites « barrières » sont bien appliquées et de veiller à organiser « l’école à la maison » pour les enfants hébergés avec leurs mères.

Dès ce lundi, les juridictions sont fermées afin d’éviter la propagation du virus. Néanmoins, Marlène Schiappa l’assure : la Garde des Sceaux Nicole Belloubet maintient les services qui assurent le traitement des contentieux essentiels, incluant les affaires de violences conjugales (ordonnances de protection, audiences correctionnelles pour les mesures de détention provisoire et de contrôle judiciaire, présentations devant le juge d’instruction et le juge de la liberté et de la détention, permanences du parquet, procédures d’urgence devant le juge civil notamment pour l’éviction du conjoint violent, etc.).

Lire l’article entier sur madame.lefigaro.fr

Schiappa dans ses œuvres, sur E&R :

 






Alerter

82 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
Afficher les commentaires précédents