Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Maroc : 20 % des mariages sont consanguins, et 70 % des jeunes veulent partir

Malgré les nombreuses sensibilisations, le mariage des mineures reste une réalité, selon le ministère de la Justice qui a révélé qu’entre 2009 et 2018, 319 177 demandes de mariages des mineures ont été accordées. Le phénomène est en plein essor, puisqu’il représente 13 % des unions en milieu rural, contre 6,56 % en milieu urbain.

 

Dans certaines régions, le mariage des mineures représente un taux très important, parfois égal à celui du mariage authentifié, surtout dans la région de Draa-Tafilalet. C’est d’ailleurs le taux élevé de ce type de mariage qui a poussé l’association Droits et Justice à lancer une étude en avril 2019, dont les résultats ont été livrés le 07 mars dernier.

Cette enquête a été menée auprès de 627 femmes dont 408 vivant dans les villes et 207 en milieu rural. Parmi les femmes sondées, âgées de 30 à 78 ans, beaucoup ont été mariées de force dès l’âge de 14 ans, en milieu rural dans la région de Draa-Tafilalet.
[...]
Comme raison pouvant expliquer ces unions forcées, il y a la vulnérabilité, la pauvreté, la non-scolarisation et la pression sociale. Mais aussi les dispositions législatives autorisant le mariage des mineures.

[...]

L’enquête révèle que dans 40 % des cas, l’épouse mineure et le marié sont souvent liés par des liens de famille. Il peut être le cousin, le voisin ou encore une connaissance du père ou du tuteur de la mariée.
De même, le mariage consanguin représente 18 % des mariages contractés durant la période de l’enquête. En zone rurale, il est de 20,41 % contre 13,51 % dans les villes.

Lire l’article entier sur bladi.net

 


 

L’article qui suit, plus fouillé, a été diffusé dans Le Monde du 1er mai 2017.

 


 

Les généticiens marocains sont peu nombreux dans le pays, où le mariage entre cousins persiste pourtant, avec un taux national de consanguinité de plus de 15 %.

 

Pour transporter Mouna à l’hôpital, sa mère doit la porter sur le dos. Une fois par semaine, Malika parcourt la cinquantaine de kilomètres qui sépare sa modeste maison, près du village de Sidi Rahal, du centre hospitalier universitaire (CHU) de Marrakech, où elle conduit sa fille de 6 ans. Écharpe nouée aux hanches qui retient Mouna bien serrée contre elle, Malika marche, fait de l’auto-stop, partage un taxi quand elle trouve. À chaque visite, elle pose la même question : « Ma fille va-t-elle guérir ? » À chaque visite, on lui répond que non. Il n’existe aucun traitement pour délivrer Mouna de ses handicaps. Rien qui puisse la faire marcher ou voir correctement à nouveau. Malika retourne alors dans son douar, le dos courbé, écrasée par ce fardeau qu’elle porte depuis des années. Le poids de la culpabilité : lorsque, vingt-sept ans plus tôt, elle a accepté de prendre son cousin germain pour époux.

La petite Mouna souffre d’une maladie génétique héréditaire qui a provoqué chez elle une malvoyance, un retard psychomoteur et une paralysie des jambes. Son frère Hassan, 16 ans, est atteint de la même maladie, causée par l’union de leurs parents. Car les mariages entre cousins au premier degré favorisent les maladies autosomiques récessives, c’est-à-dire transmises à la fois par la mère et le père. Quand les deux parents sont porteurs sains du même gène « malade » hérité du même ancêtre, l’enfant a un risque sur quatre de développer la maladie.

Au Maroc, les mariages intrafamiliaux ont considérablement diminué au fil des générations. Dans les villes, la population, plus éduquée, a balayé cette vieille coutume. Mais en milieu rural, elle continue de faire des dégâts, en particulier dans le sud du pays, où 33 % des unions sont consanguines, selon une étude publiée par des universitaires marocains en 2007. À l’échelle nationale, le taux de consanguinité est encore élevé : 15,25 %, selon une étude réalisée par l’Institut national d’hygiène (INH) en 2009.

Traditionnellement, les familles d’agriculteurs y trouvent un avantage lié aux questions d’héritage et de propriété. D’autres entendent préserver la lignée familiale, en particulier dans les tribus. Dans les régions enclavées, la faible densité de population limite le choix du conjoint et les habitants se retrouvent au fur et à mesure liés par le sang, sans avoir conscience des risques.

 

Retards psychomoteurs et mentaux

Malika non plus ne savait pas. À 47 ans, cette femme originaire du sud du Maroc n’a jamais mis les pieds à l’école.

« Je suis analphabète, dit-elle. Mais je suis la seule de mon village à avoir enfin compris pourquoi tous ces enfants naissent handicapés. »

Dans sa minuscule maison en terre rouge, Malika s’occupe seule de ses enfants pendant que son mari travaille dans les champs d’oliviers qui entourent le village. « Mon époux est le fils de ma tante maternelle. » Elle donne à manger à Mouna, le regard dur. « Un jour, il a demandé ma main. J’avais 20 ans. J’ai dit oui parce que je ne connaissais pas les risques. J’aurais dû dire non. » Elle ferme les yeux un instant, comme pour effacer ses derniers mots. « Enfin, soupire-t-elle, c’est Dieu qui l’a voulu. »

Le couple a d’abord eu trois filles, saines. Puis Malika est tombée enceinte de jumeaux. « J’ai accouché chez moi. L’un d’eux a crié tout de suite, l’autre est tombé par terre, c’était Hassan. » À l’époque, le médecin généraliste pensait que le handicap était dû à la chute. « Son frère jumeau allait très bien ! Mais Hassan boitait, alors on l’a opéré des deux jambes », raconte la mère de famille. Aujourd’hui, Hassan a complètement perdu l’usage de ses jambes. Il souffre également de malvoyance et de retards psychomoteurs et mentaux.

Ce n’est qu’à la naissance de la petite dernière, Mouna, que Malika a commencé à avoir des doutes.

« Elle est née en bonne santé, mais elle boitait comme son frère, se souvient-elle. C’est un pédiatre de l’hôpital de Marrakech qui nous a dirigés vers la généticienne. »

La professeure Nisrine Aboussair, petite femme de 40 ans coquette et affirmée, est cheffe du premier service de génétique médicale individualisé et intégré à un CHU public au Maroc, qu’elle s’est battue pour créer en 2014.

« Le service n’était pas prévu dans les plans du CHU Mohammed-VI de Marrakech [inauguré en 2008], indique-t-elle. Il a fallu sensibiliser tout le monde, même le personnel médical, à l’importance de cette spécialité dans un pays où elle est encore trop peu développée. »

Lire l’article entier sur lemonde.fr

 


 

Toujours au Maroc, on apprend dans un article du Monde diplomatique de 2011 (un article payant) qu’il y a un rapport direct entre la démographie, la politique et l’immigration.

Cet article remet plusieurs choses à leur place. Les deux derniers paragraphes, sous-titrés « Révolte contre le père, rejet du dictateur » expliquent beaucoup de la situation actuelle.

 


 

Ces vingt dernières années, la convergence démographique des pays des rives sud et nord de la Méditerranée s’est poursuivie à un rythme soutenu. L’indice de fécondité — qui a servi à donner une image repoussante des mondes musulmans (1) — montre que le Liban, la Tunisie, le Maroc, la Turquie et l’Iran atteignent désormais des niveaux qui se rapprochent de ceux des pays européens.

 

Ces métamorphoses démographiques sont porteuses de transformations politiques irréversibles. Au Maroc, l’indice de fécondité n’a cessé de baisser depuis 1975, pour atteindre 2,19 enfants par femme lors de l’enquête de 2009-2010. En milieu urbain, il est à 1,84 enfant par femme, au-dessous du seuil de renouvellement des générations. C’est également le cas de la Tunisie, depuis une décennie.

Eu égard à la démographie, les révoltes arabes apparaissent comme inéluctables. Le processus que l’Europe a connu à partir de la seconde moitié du XVIIIe siècle s’est propagé dans le monde entier ; il ne pouvait épargner le sud de la Méditerranée, qui vit depuis quatre décennies les mêmes transformations démographiques, culturelles et anthropologiques. Le monde arabe n’est pas une exception : le croire reviendrait à pécher par essentialisme, en inventant un Homo arabicus ou un Homo islamicus par définition rétif au progrès.

[...]

Il faut aussi noter le net déclin de l’endogamie, c’est-à-dire de l’étanchéité du groupe familial qui entraîne le repli des groupes sociaux sur eux-mêmes et la rigidité des institutions. Une société s’ouvrant sur l’extérieur est plus prompte à se révolter face à un gouvernement autoritaire. La scolarisation de masse et la baisse de la natalité peuvent ainsi, indirectement, provoquer une prise de conscience et déclencher les révoltes.

Les effets de ces bouleversements sur la sphère familiale sont à double tranchant. Limiter sa descendance permet de mieux soigner ses enfants, de mieux les nourrir, de les scolariser à un meilleur niveau et plus longtemps. Dans une famille restreinte — modèle vers lequel la famille arabe s’achemine —, les interactions père-mère et parents-enfants deviennent également plus « démocratiques », ce qui ne peut qu’avoir des répercussions positives sur le plan social et politique. Les problèmes surviennent lorsque vivent ensemble un enfant instruit et un père analphabète mais détenteur du pouvoir absolu (héritage des sociétés patriarcales). La cohabitation devient alors malaisée. Ces troubles familiaux se retrouvent à une échelle plus globale et peuvent expliquer — partiellement du moins — certains phénomènes islamistes.

 


 

Les statistiques disent qu’entre 50 et 70 % des jeunes Tunisiens, Algériens et Marocains rêvent de gagner l’Europe. Tous ne font pas le voyage mais la tendance n’a jamais baissé, bien au contraire.

En 2002, un article du même Monde diplomatique expliquait que le Maghreb était en quelque sorte le Mexique de l’Europe.

 


 

Le Maghreb apparaît d’une certaine manière comme le Mexique de l’Union européenne. En 2001, ce pays comptait 100 millions d’habitants, mais près de 35 autres millions résident aux États-Unis (dont une dizaine de millions de clandestins, à raison d’un nouveau million chaque année). À ce jour, le Maghreb compte 70 millions d’habitants, et il est probable que 10 à 15 millions de Maghrébins séjournent en Europe. Le ratio pour le Maroc serait de 30 millions d’habitants pour 5 à 7 millions de résidents à l’étranger (100 000 à 200 000 départs par an nourrissent ce flux). Le mouvement d’exil n’est pas près de s’éteindre, sauf à entreprendre une lutte à la base contre cette nouvelle traite qui ne dit pas son nom.

Sur ce fléau :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

85 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • C’est marrant lorsqu’on sait que les islamo-racailles de France passent leur temps à affirmer que les français de souche sont pédophiles et consangains.

     

  • En France, 30 % des mariages sont avec des africains.

     

    • D’où le QI en baisse dans l’hexagone et même en Europe.


    • Le rêve de Richard Kalergi Coudenhove.
      Vu l’énorme bourrage de crâne médiatique : pub Tv, affichage public, représentation systémique de personnes d’origine africaine dans les interviews télévisuels de rue, les émissions Tv de plus en cosmopolites, n’en parlons pas non plus des goûts musicaux de plus en plus africanisés ... la liste sera longue.
      Tout est fait pour faire sentir et croire aux Africains, en tout cas les personnes à la peau noire qu’ils peuvent "s’enraciner" chez les personnes à la peau blanche.
      Le grand remplacement "pince sans rire".


    • ... mariages homosexuels ?

      D’où sort ce chiffre que, par ici, si le métissage (la bigarrure devrais-je dire) de la population s’aperçoit sur les trottoirs, en revanche, les communautés ne se mélangent entre elles plus intimement, qu’à la marge. Dans mon cercle personnel intégrant ceux concentriques professionnel, relationnel, associatif, sportif, amical et familial qui avoisine une centaine de personne à la louche, je ne connais qu’une petite métisse (elle même née d’un père déjà métisse (métropole/DOM) et qui n’appartient déjà plus au cercle) et l’autre couple métissé, si l’on peut dire et sans qu’il y ait d’enfants (et que ce soit prévu) est construit autour de deux descendants entremêlés entre France, Italie et Afrique du Nord tandis que ces quarantenaires, tout juste, appartiennent à la troisième génération et métissée en second : dont les parents, par dessus le marché, ont changé de nom (francisé) il y a fort longtemps, avant même que Zemmour ne déboule à la télé.
      Dans les campagnes moins bigarrées encore, c’est même bien moins que cela, que nous arriverions en « étrangers », majoritairement blancs que nous sommes.


    • Hezb,

      Pourcentage totalement erroné. Que ce soit dans les villes et plus marqué encore à la campagne, le métissage reste à la marge.

      Par ailleurs si la consanguinité véhicule son lot de tares, le métissage pose d’autres problématiques liées aux "castes" constituées par les couleurs de peau. Aux Antilles-Guyane, il existe toute une variété d’appellations pour qualifier les métis en fonction de leur apparence : cheveux plats, peaux plus ou moins claires/foncées, chabins, blancs-pays...voir à ce sujet le chapéisme.


  • D’abord, "Le Monde", tu vois comment ! Ensuite, l’enquête dit porter sur 627 femmes dont 408 vivant dans les villes et 207 en milieu rural. Parmi les femmes sondées, âgées de 30 à 78 ans, beaucoup ont été mariées de force dès l’âge de 14 ans... Donc, a minima, ça s’est passé il y a plus de 15 ans et ces chiffres ne représentent pas un peuple de millions d’habitants.


  • Le Maroc pratique, comme la France, la contraception, ce qui est et restera toujours un comportement intrinsèquement pervers, tout le reste est du blabla stérile, c’est le cas de le dire.

     

  • Les villes de province du maghreb ne sont pas épargnées par ce phénomène de consanguinité qui est le fruit du tribalisme et du fatalisme religieux.

     

  • Ma consanguinité ne serait pas la cause des bas qi ?

     

  • A quand le badge "Touche Pas A Mon Consanguin" ?


  • Il y a même un lien entre les 2 sujets : il arrive bien souvent que des filles binationales épousent un cousin, ou que des garçons binationaux, se bourrant le crâne à eux-mêmes sur la "fille du bled" soi-disant bonne épouse et bien éduquée, épousent une cousine. Dans les 2 cas, la famille du bled y a un intérêt : vivoter sur les devises, parfois issues des allocs.
    Après, ne nous méprenons pas : cela reste de l’ordre de l’épiphénomène. L’immense majorité des mariages ne sont pas consanguins et se font entre binationaux.


  • Seulement 13% des mariages en milieu rural concerne des mineurs ? Je trouve cela au contraire très peu pour une société encore très traditionnelle ! Pour le rappel dans des sociétés où les enfants commencent souvent leur formation à un métier (celui de leur père) très tôt dans leur vie cela implique que ces enfants entrent très tôt dans la vie active et bien évidemment tout le reste suit avec : la maturation psychologique, le sens des responsabilités, et bien entendu le désir de fonder un foyer et de se marier...De plus au Maroc sur surajoute la pauvreté faisant que dans une famille le plus tôt une fille s’émancipe du foyer familial le mieux c’est car c’est une bouche en moins à nourrir. Si en milieu rural chez les paysans les enfants sont une force et une richesse (main d’oeuvre pour faire fructifier la terre, répartir les tâches et protection pour les parents vieillissants) encore faut-il avoir de la terre à disposition ! Or au Maroc les bonnes terres productives sont disponibles en faible quantité, les exploitations sont petites me semble-t-il...


  • #2409226

    On a les chiffres pour l’Algérie et la Tunisie. . ??
    Juste curieux.

     

    • Pourquoi se limiter aux anciennes colonies françaises ?
      La Turquie qui n’a jamais été colonisée par exemple ? Les turques se marient ici presque toujours entre turques mais cette endogamie est elle dans l’hyper consanguinité d’intérêt mariage entre cousins répétés à plusieurs reprises ?

      Vous ne voulez pas savoir/comparer pour la Syrie, la Jordanie, l’Irak, le Yémen, etc ? Ou l’Iran, l’afganistan, les kurdes qui ne sont pas « arabes » ?
      La Libye par exemple dont on a découvert les forts liens a l’intérieur d’allégeances aux tribus ont-ils aussi ce replis sclérosé ?

      Pour moi la consanguinité excessive traduit forcément un dysfonctionnement.... aucun groupe n’est supposé préférer si excessivement son propre groupe... Ça traduit une incapacité à se rendre attractif ? Car nécessairement les « autres » ont forcément quelque chose de désirables à apporter ?


    • @Peter

      Non on s’en fout de l’IRAK, de la Syrie et des autres.

      Ce qui nous intéresse, c’est plutôt les pays du Maghreb dont les ressortissants en France, passent leur temps à nous saouler avec leur fierté nationale en carton, tout en nous donnant des leçons morales et civilisationnelles.

      Tu manques de légèreté pour le comprendre.


    • C’est uniquement lié au système de parenté.

      Il n’y a aucun lien entre :
      - le système de parenté et la religion (quand elle est universelle)
      - le système de parenté et les traits structuraux de la langue
      - le système de parenté et le mode de production (contrairement à ce que pensaient les marxistes).

      En Tunisie les chiffres sont sans doute comparables à ceux du Maroc.
      Celui qui saura expliquer pourquoi il n’y a que 8 grands systèmes de parenté dans l’espèce humaine et pourquoi tel ou tel groupe a adopté tel ou tel système de parenté recevra vraisemblablement un prix Nobel.
      Pour l’instant, ça reste une énigme.

      Ce que dit la génétique des populations (test sur l’Islande, sur plusieurs génération, à l’initiative du gouvernement islandais) : ce qui garantit les meilleures chances de matériel génétique ce n’est :
      . ni l’endogamie (jusqu’aux cousins de 2e degré)
      . ni l’absence totale de lien génétique ! (il semble que les chromosomes travaillent mieux entre eux quand ils ont un minimum en commun).
      Mais - et c’est surprenant - les unions entre cousins de 3e degré ou 4e degré (à vérifier).
      Du coup il y a une appli en Islande qui permet, quand deux islandais se rencontrent, de savoir s’ils peuvent ou non envisager une union ensemble, en fonction de leur place respective dans le grand arbre génétique islandais.


  • #2409274

    " 10 à 15 millions de Maghrébins séjournent en Europe "

    Chiffres totalement sous évalués. Rien qu’en France, il y en a plus que cela. Alors, si on ajoute l’Espagne, l’Italie, l’Allemagne, le Danemark, etc ...

    On est au delà des 60 millions à vue de nez. Partout ou je me suis rendu en Europe et en France, je me suis cru au bled.

     

    • En Allemagne ce sont des turcs ! au Danemark les marocains c’est 200 000 à peu près, en italie et en espagne c’est une minorité, en belgique les marocains y sont 600 000, il n ’y a pas quasiment d’algériens ou de tunisiens las bas, et la France doit compter peut être 4 millions d’arabes grand max ! vôtre chiffre de 60 millions c’est de la pure folie comment pouvez vous sortir de telles inepties ??


  • Ce qui explique la psychologie maghrébine et certaines problématiques que nous rencontrons ici.

     

    • ...et qui expliquerait aussi ton gout pour la psychologie de comptoir ?

      Ce phénomène concernerait surtout le Maroc rural ; non pas l’ensemble du Maghreb et encore moins les enfants de Maghrébins nés en France comme moi.
      Tu veux qu’on se penche un peu sur ce qui se passe dans certaines contrées du Nord ? Demande à Christophe Hondelatte, il en a fait quelques émissions devenues célèbres...


  • #2409298

    Et du coup on se retrouve avec des rappeurs, des racailles, des dealers, des barbus resalafisé ou des Bilal
    Okay !
    Jusqu’ici tout va bien. Puisque on ne doit rien dire et que il n’y a que les français qui sont mauvais et méchant
    Et que les arabes ,les maghrébins sont tous exceptionnels
    Enfin faudra nous expliquer pourquoi Chalgoumi ?
    Pourquoi Morsay ?
    Pourquoi Momo dans les halls d’escaliers HLM ?
    Pourquoi autant de wesh wesh en milieu carcéral ?
    Mais c’est vrai...y’a que nous les de souches qui sommes tarés...si vous le dites !!!!!!!!
    Enfin je trouve qu’on a beaucoup de maghrébins pour des gens qui voulaient qu’on leur rende leur indépendance,Non ?

     

  • Il faudrait aussi savoir pourquoi les autorités autorisent ça. En Europe, l’église et l’administration refusaient de telles mésalliances. Il semble que c’est plus à cause de la religion locale (comme en Turquie ou en Afghanistan) que les traditions ancestrales.
    Les berbères contemporains du grand saint Augustin n’avaient pas cette fâcheuse réputation.


  • Ouais. Le Moyen-âge quoi. Faut se rappeler que là bas l’année est 1441. On est encore au 15ème siècle.
    C’était comme ça en France aussi il fut un temps.

     

  • La consanguinité fait des tarés . On se marie avec sa cousine pour ne pas diminuer le patrimoine familial . Les Rothschild se marient entre eux : regardez leurs gueules ! Effroyables . Les Habsbourg se mariaient entre eux : tous prognathes . Le dernier Habsbourg d’Espagne, Charles 2 : impuissant, halluciné, le parfait taré mort sans héritier . Justice immanente : l’obsession du fric tue une lignée .

     

    • Et tout en carton, le pharaon issu de lignées entières de consanguinité dont les pieds étaient nécrosés et qui marchait avec une canne (pas très pratique pour faire des courses de chars, non ?).


    • Il y a en effet quelque chose de maladif à choisir exclusivement les intérêts à l’intérieur du groupe... refusant par la même, ce que pourrait apporter une alliance à l’extérieur du groupe.
      MAIS se marier entre cousins, c’était souvent pour faire des alliances entre la couronne de France et la courrone d’Espagne ou d’Angleterre par exemple !!! C’est certes un replis génétique d’un côté mais parfois c’était aussi une ouverture politique.... une augmentation du champs d’influence ?

      Nous connaissons les risques encourus, si c’est pratiqué trop fréquemment mais ne croyez vous pas que les membres de la royauté était des gens complètement bêtes ne savant pas ce qu’ils font...

      Contrairement à ce que vous pensez dans l’immense majorité des cas les mariages entre cousins germains font des enfants tout à fait normaux... Et il est bien là le malheur parce que certaines régions au Maghreb malgré la multiplication sur plusieurs générations de tels mariages, les gens continuent de les pratiquer... justement car les enfants en mauvaise santé sont plutôt rares ?

      Ce que je trouve intéressant c’est les raisons qui poussent à choisir les cousines plutôt que les voisines... Soit disant plus vertueuses ? Garder les « secrets » de famille ? S’assurer qu’il n’y aura pas de conflit lors de partage d’héritage ?
      Cette peur des rivalités entre familles c’est bien illustrer dans l’histoire de Roméo et Juliette... Deux familles puissantes et hostiles qui peuvent potentiellement avoir un enfant LÉGITIME dans les deux camps ET SUSCEPTIBLE d’annexer un camp pour les intérêts des membres de l’autre camps...

      Aujourd’hui en cas de divorce on craint facilement qu’un procès se termine en règlement de compte et en spoliation de notre très faible patrimoine... Les mariages/alliances en anthropologie, c’est principalement ce genre de dynamiques...


    • Il y a en effet quelque chose de maladif à choisir exclusivement les intérêts à l’intérieur du groupe... refusant par la même, ce que pourrait apporter une alliance à l’extérieur du groupe.
      MAIS se marier entre cousins, c’était souvent pour faire des alliances entre la couronne de France et la courrone d’Espagne ou d’Angleterre par exemple !!! C’est certes un replis génétique d’un côté mais parfois c’était aussi une ouverture politique.... une augmentation du champs d’influence ?

      Nous connaissons les risques encourus, si c’est pratiqué trop fréquemment mais ne croyez vous pas que les membres de la royauté était des gens complètement bêtes ne savant pas ce qu’ils font...

      Contrairement à ce que vous pensez dans l’immense majorité des cas les mariages entre cousins germains font des enfants tout à fait normaux... Et il est bien là le malheur parce que certaines régions au Maghreb malgré la multiplication sur plusieurs générations de tels mariages, les gens continuent de les pratiquer... justement car les enfants en mauvaise santé sont plutôt rares ?

      Ce que je trouve intéressant c’est les raisons qui poussent à choisir les cousines plutôt que les voisines... Soit disant plus vertueuses ? Garder les « secrets » de famille ? S’assurer qu’il n’y aura pas de conflit lors de partage d’héritage ?
      Cette peur des rivalités entre familles c’est bien illustrer dans l’histoire de Roméo et Juliette... Deux familles puissantes et hostiles qui peuvent potentiellement avoir un enfant LÉGITIME dans les deux camps ET SUSCEPTIBLE d’annexer un camp pour les intérêts des membres de l’autre camps...

      Aujourd’hui en cas de divorce on craint facilement qu’un procès se termine en règlement de compte et en spoliation de notre très faible patrimoine... Les mariages/alliances en anthropologie, c’est principalement ce genre de dynamiques...


    • Pour info, la charia est directement liée aux mariages consanguins, puisque le droit musulman sur l’héritage impose la division du patrimoine entre tous les enfants fils et filles (comme le Code civil depuis Napoléon d’ailleurs). C’est pour la même raison que les bèrbères qui n’appliquent pas toujours fidèlement la charia sur ce point ne se marient traditionellement pas entre cousins ou très peu. Ça a une influence sur la relation au travail aussi.

      Deuxième point pour dépassionner le débat, le mariage entre cousins est une pratique très ancienne, en particulier en Orient (par exemple, Abraham était marié avec sa cousine germaine Sarah), et son interdiction par l’Eglise catholique n’est à la base pas du tout pour des raisons génétiques. L’avocat d’ER maître viguier dont c’est la spécialité l’expliquera mieux que moi, faites une recherche dans les archives.



    • Pour info, la charia est directement liée aux mariages consanguins, puisque le droit musulman sur l’héritage impose la division du patrimoine entre tous les enfants fils et filles.



      En quoi, la Charia, comme vous dites, aurait un lien dans les mariages entre cousins ???!



      C’est pour la même raison que les bèrbères qui n’appliquent pas toujours fidèlement la charia sur ce point ne se marient traditionellement pas entre cousins ou très peu.




      Les berbères, pour info, c’est sur toute l’Algérie.... l’immense majorité de l’immigration algérienne en France vient de la petite et la grande Kabylie. C’est un des endroits où il y avait le plus de zaouia (Centre spirituel).. pourquoi seraient ils des musulmans tres pratiquant et auraient dans certains cas refusés le droit d’héritage des filles ? Et bien c’est très simple en réalité, puisque cette pratique est lié à des régions qui ont subit les envahisseurs espagnoles. C’est la faible dispositions de terres qui aurait poussé les confréries religieuses à prendre cette mesure protectrice.

      Si on prends l’exemple en Europe dans la royauté les femmes n’héritaient rien... c’est à travers les alliances qu’elles trouvaient ou retrouvaient la fortune ou l’infortune. C’est par pragmatisme face à l’envahisseur que les kabyles déshéritaient les filles (d’ailleurs nous parlons ici des terres car souvent il y avait des compensations matérielles). En Europe c’est également par pragmatisme qu’un seul membre devenait roi.. ses frères subordonnés à son pouvoir et les filles au mieux une dote de mariage. Cordialement


  • La consanguinité en Algérie, un facteur de vulnérabilité et de sous-développement

    C’est tout de même une preuve que les cultures sont bien différentes et qu’il y a incompatibilité ( bien sur pas en majorité ) mais tout de même très fréquent dans ces pays .Chaque pays ses moeurs ,mais on ne mélange pas des cultures entre elles ,sinon ,c’est le bordel organisé .J’aime bien le couscous ou le tajine ,mais pas tous les jours .


  • Qu’ils restent en Afrique au lieu de venir pleurer chez l’ancien colonisateur s’ils ne veulent pas être des éternelles victimes.


  • E. TODD dont c’est le métier (démographe) a beaucoup publié sur le sujet. En Iran les mariages entre cousins atteignent 50 %. Les mariages consanguins sont une norme en islam alors qu’ils sont strictement interdits dans le monde chrétien ce qui a fait notre force.

     

    • Une norme ? faux.

      Le mariage entre cousin est "autorisé", c’est tout.
      On ne peut ni épouser sa fille, sa mère, sa tante, sa soeur, sa soeur de lait (et oui !) et j’en passe beaucoup !

      le mariage entre cousin est autorisé en France aussi....

      Le peuple musulman a été un des peuple le plus érudit que le monde ai porté. Pour savoir ça encore faut-il lire. Alors parler de "force" ou je ne sais quelle sornette ... ca fait sourire.

      Arrêtez un peu avec vos fables sérieusement.
      La consanguinité est strictement interdite en Islam. La charia est très claire la dessus.


  • Perso, leurs histoires de consanguinité, je m’en tape, ils font ce qu’ils veulent, dès qu’ils sont chez eux !
    Ce qui est BEAUCOUP plus inquiétant, c’est lorsque le papier explique qu’entre 50 et 70 pourcent des jeunes algériens, tunisiens et marocains "veulent partir" !

    Bien ok, partir mais où ?
    Encore à destination de l’Afronce, pour gratter de la subvention en tout genre, des aides en veux-tu en voila, des soins gratos.... ?

    Non, c’est bon ! Basta, on a assez donné, on en a déjà trop, donc restez chez vous, bossez pour développer votre pays ( ou bien carrément établir une vraie nation rétrograde fondée sur le livre du bédouin chamelier), épousez vos sœurs vos mères vos cousines, faites comme il vous plaira, mais ne venez pas ici, on en peut déjà plus !
    Ou alors, allez chez vos potes des pays à charia, ( EAU, Arabie, Indonésie.....il y a 57 pays musulmans, dont certains très riches ), donc allez-y, vous allez voir si vous allez être accueillis comme chez ces cons de kouffars, de sales blancs, de sales colons....
    Pour nous c’est bon, faut arrêter, ou bien ça va très très mal finir, et on a pas envie de bousiller notre pays (comme le voudraient tant certains membres d’une certaine communauté...), pour avoir juste le plaisir de foutre dehors tous ceux qui nous haïssent et ne font que profiter !
    Barrez-vous ok, où vous voulez, mais ne venez pas ici !

     

    • Le prophète était citadin pas bédouin, d’ailleurs il était très critique envers les bedouins chameliers, un verset coranique dit que les "bedouins sont les plus endurcis dans leur mécréance " il n’y avais pas que des nomade en arabie, la civilisation des sabéens par ex -1000 avant J.C
      PS :Les nord-africains n’immigrent pas autant que dans les années 50, et d’ailleurs meme si ils le voulaient ils ne pourraient pas, la France ne délivre aucun visa dans 99 % des cas, et ceux qui se noient en méditerranée ce ne sont pas des nord-africains, mais je comprend quand même vôtre inquiétude sur le sujet.


    • Complètement d’accord avec toi. Il n’y a plus rien pour personne ici. La France n’est plus un paradis. Vous serez même déçu d’être ici tellement on est en chute libre. Ceux qui quitte leurs pays, leurs nation, leurs terre, sont des lâches et vaux mieux se faire bombarder chez soit que chez les autres.


  • consanguinité ou pas !
    80% des femmes trouve que les Hommes sont moches !!

     

  • Il est ou le probleme avec le mariage consanguin ? Ce n’est pas parce que dans la culture occidentale, c’est mal vu que ca doit etre la meme partout. Il parait qu’ils interdisent l’homosexualite. Ils sont contre le progres, ces arrieres !

    Christine Boutin, qui est une des seule a avoir des positions politiques de bon sens, s’est mariee avec son cousin.

    Il est en de meme pour Einstein et Darwin.

    Et ne me parlez pas de QI, parce que dans la communaute juive le mariage consanguin doit etre eleve. Et pourtant ils ont un des QI les plus eleve au monde.

     

    • Dans le cas de la comunaute de lumière, les resultats de qi sont à prendre avec des pincettes car il y a un intérêt évident à justifier une sur-représentation éhontée dans les lieux de prestige et de pouvoir (il y a un mobile) ils sont sure présentés dans les universités en particier en psychologie et donc ils administrent les tests (il y a les moyens de bidouiller ,tout simplement en prétestant et en ne retenant que les 10 pour cents les plushauts) et enfin ils sont connus pour bidouiller d’une façon générale.

      Autant pour les asiatiques je veux bien croire à quelques points au dessus, (avec des differences coherentes), autant les ashkenases je me dis mouaih. Mais non. Chat échaudé. C’est comme de croire que Freud était le génie des génies. On entend ça toute notre vie par des figures d’autorité. Et quand on étudie d’un esprit critique on voit que c’est une supercherie. Une de plus.


    • Ah bon, Mileva était la cousine de einstein ? tu es un bon toi...

      Einstein était donc Serbe ?


    • Einstein ne s’est pas marie avec sa cousine. Il a eu 3 enfants avec une scientifique Serbe.
      Mais le plus triste dans l’histoire c’est son fils Edouard malade mental (schizophrène).


  • Eh oui une trop grande consanguinité mène à des problèmes. En tout cas, la probabilité augmente, cf l’exemple donné ci-dessus : madame a eu 4 enfants sains ; les deux derniers sont handicapés moteur et cérébraux.

    Mais l’excès inverse existe aussi (je ne me souviens plus du nom) : le mélange universel mènera aussi à des problèmes, mais chut....

    Et que certains ici aillent se cultiver ou la bouclent. L’Eglise a réglementé les unions ; on ne faisait pas n’importe quoi, du prince au simple paysan. Mais d’accord quand la politique s’en mêle, ce n’est plus aussi simple. Mais pour le reste, il fallait (et il faut toujours d’ailleurs) demander une autorisation à l’évêque du diocèse.
    Et qu’on arrête aussi de bondir comme des cabris dès qu’on parle de mariage entre cousins : ca ne donne pas automatiquement des monstres ! Faut se calmer un peu.

     


    • L’Eglise a réglementé les unions ; on ne faisait pas n’importe quoi, du prince au simple paysan.




      Comme vous dites !
      C’est qu’effectivement il y a quelque chose à comprendre ?...

      La royauté européenne elle par contre, à choisi les mariages endogames pour les intérêts évidents que cela peut apporter (transmissions du pouvoir ou biens matériaux)...

      Par contre, ce fut interdit pour le petit peuple par l’Église... évidemment sur ceux là, les simples paysans, ils avaient le plus d’influences.

      Les aristocrates et les rois cherchaient à équilibrer les alliances et maintenir les intérêts du clan familial lorsque cela était possible... C’est pour cela qu’ils se mariaient souvent entre eux.

      Ce qu’il faut savoir, c’est que les peuples européens pratiquaient largement les mariages endogames avant le strict contrôle de l’Église et plus particulièrement, concernant les européens, les unions avec les enfants des tantes, contrairement au moyen orient ou ce sont les oncles pour établir des alliances qui sont préférés.

      Maitre Viguier a des conférences intéressantes sur le sujet... vous les trouveraient dans les archives de ER.

      Qui cherche trouve !!


    • @Peter
      Incroyable, toujours à venir dégeler ta haine de la chrétienté, de l’européen et à défendre l’étranger
      Comme dit Soral,quand on joue autant contre son camp , ça en dit long
      Même ton blaze, donne le la, de ton mépris de la France
      Salutations


    • @Peter
      Dégueuler et pas dégeler
      désolé !


    • @101pseudos,
      mon pauvre vous êtes effrayé par la vérité ?

      Le prophète Mohammed (paix et salut sur lui) a conseillé de se marier loin du sang et pourtant il a au moins une fois marié entre eux des cousins.

      Il ne faut pas être plus stupide que le plus stupide des hommes : une simple observation fait que l’on sait pertinemment qu’un mariage entre cousin germain ne fait pas de débiles par contre si cela se reproduit trop fréquemment ça augmente les risques de maladies génétiques et c’est ce qui se passe parfois au Maghreb. Et cela affecte certaines régions et pas d’autres qu’est ce que cela révèle en matière d’anthropologie ?

      Un simple mariage entre cousin augmente de 50% le risque de maladie génétique... Une chance sur mille devient 2 chances (ou plutôt malchance) sur mille... Mais si les grands parents sont eux aussi dans un mariage entre cousins la malchance arrive bien plus souvent... De toute façon lorsqu’il y a des maladies génétiques connues dans le groupe les mariages deviennent moins fréquents ?
      Tout le monde comprend l’intérêt d’apporter du sang nouveau.

      Si l’Eglise à préféré imposer les mariages loin du sang, vous croyez que je trouve cela nécessairement mal ? Maitre Viguier explique qu’il s’agit là d’une volonté de l’Église visant à un meilleur control des populations. Au lieu de tirer sur le messager : dépêchez vous d’aller consulter les conférences de Maitre Viguier afin de vous instruire sur le sujet ?

      Vous n’allez pas faire un complexe parce que vous n’aimez pas les conversations « intellectuelles » comme vous dites ? Quant à votre insistance à me citer constemment @Peter est particulièrement ironique vous qui vous cachez constemment en multipliant les pseudos.

      Savez vous que le rôle du troll est de perturber les discussions ? Après tout... ou est le mal dans ce que je dis ?


    • @Peter
      Je suis éleveur et on évite la consanguinité
      Même les paysans savent ça


    • @Peter
      Maître Viguier c’est maître Viguier , il n’est pas théologien, je l’aime beaucoup , mais pour ce qui est du catéchisme et de la doctrine ou du magistaire, je vais voir un prêtre
      Un jour il a dit que Adam et Eve n’avaient eu que des garçons,hors c’est faux
      Il a d’autres qualités
      Je sais pas qui est ton 101 pseudos, mais il t’obnubile


    • @101pseudos,
      effectivement vous n’y comprenez rien... les éleveurs ne s’inquiètent pas trop de la consanguinité ou alors surtout lorsque cela permet l’expression de gènes "intéressants" issus de un ou plusieurs ancêtres.

      Dans le troupeau de brebis on ne va pas se mettre à se faire les entremetteurs et leur tenir la chandelle pour éviter l’accouplement de cousins germains.... Vous êtes un comique ?

      À ce sujet d’ailleurs, je ne sais pas si vous savez mais les « zaarabes » en connaissent un rayon en matière de consanguinité et d’élevage, puisque c’est les premier à avoir créer par la sélection des purs sang arabe... Enfin nan je deconne.. depuis la nuit des temps les gens réfléchissent à l’accoulpement..

      Il y a d’ailleurs un hadith se rapportant à Omar Ibn Kahtab qui parlait du caractère héréditaire et récessif des Hommes... Ce qui signifiait que le caractère de la femme que l’on choisissait allait être transmis génétiquement aux enfants !! Encore de nos jours beaucoup douterai de la validité scientifique d’une telle proposition... Mais dans une vision islamique de l’histoire il y a parmi les hommes une élite,noblesse de caractère dont font parti les prophètes par exemple. Pour Marie la mère de Jésus elle fait parti de la famille d’Imran ; c’est bien pour ça que l’accusation des juifs comme quoi elle avait eu un batard était choquante et injuste.

      Un autre Hadith intéressant (autour de ce sujet) c’est un jeune homme accompagné de son père venant se plaindre au prophète car son père lui avait choisi une mère pas très intelligente et très laide. Le père trouva cela injuste comme reproche.. mais le prophète lui donna raison !!

      Autre chose intéressante..les arabes voyait dans les chameaux des animaux nobles car ils ne s’accouplent jamais dans des rapports incestueux comme les chiens par exemple qui s’existent même sur la jambe d’un passant...

      Non, ce qu’il faut pour l’élevage c’est introduire un peu de variété mais sélectionner les ancêtres vous ne saisissez décidément jamais l’essentiel des choses. Qu’il s’agisse de l’agriculture et élevage ou de la culture et l’anthropologie... vous manquez de profondeur car vous avez vos difficultés de compréhension.

      En tout cas pendant longtemps vous avez été chauffeur de taxi gascon habitant dans une cité et depuis peu vous êtes agriculteur éleveur habitant dans une maison... @101pseudos, si vous multipliez les pseudos c’est peu être que vous avez du mal à vous fixer dans une identité ?


    • #2410613

      @péter
      Des discussions intellectuelles avec une faute tous les 3 mots
      C’est de l’humour le soumis ?



    • @péter
      Des discussions intellectuelles avec une faute tous les 3 mots
      C’est de l’humour le soumis ?




      LOL... de la dyslexie peut être ? T’as l’air super intelligent inspecteur Colombo..

      Pour l’instant le troll anonyme, si t’arrive pas à adresser les sujets intelligemment... il ne faudrait pas trop se formaliser par rapport aux fautes d’orthographe... ou c’est le seul problème que tu perçoit ?

      *soumis c’est exactement ce que signifie suivre les révélations divines... C’est par amour que je me soumets aux êtres que j’aime.... et effectivement pour un « moderne » être soumis à Dieu qu’est ce que c’est mâle ? Faut pas stresser... yà que la vérité qui blesse... LOL.. Et moi justement j’adresse la réalité et les mensonges ou idioties involontaires des ignorants ?

      Musulman ça signifie effectivement soumis ? C’est ça l’insulte suprême ?!! Faut être cretin pour ne pas comprendre qu’être croyant est une source de fierté ?!!

      À l’école primaire en conflit (avec les tordus) on insultaient les autres de tapettes, travelos qu’est pas beau... même enfant j’étais plus cohérent, concis, précis avec les plaintifs ?


    • @Peter
      Les éleveurs ne gardent jamais le même bélier, le même taureau, le même porc dans un cheptel...
      Ensuite pour éviter cela aujourd’hui la plupart des reproductions se font par insémination
      T’es un guignol



    • Maître Viguier n’est pas théologien, mais pour ce qui est du catéchisme et de la doctrine ou du magistaire, je vais voir un prêtre...



      C’est bien la ton problème.... lorsque t’entends un podologue et que t’as envie de te faire soigner la tête, c’est pas l’hôpital, l’enceinte du bâtiment le problème, c’est que tu t’es trompé d’étage ?

      Maitre Viguier n’est effectivement pas théologien (bravo pour l’effort de déduction), il fait du droit et il explique les fondations du droit ; et concernant notre sujet, le droit (et forcément les pratiques) du mariage en Europe vu qu’il a longtemps puisé ses sources dans la religion.

      Ici, savoir historiquement ce qu’a fait appliquer l’Eglise nous intéresse forcément. Mais t’as le droit de faire l’autruche et refuser de t’instruire/informer sur le sujet.

      Maintenant c’est un fait historique, les peuples européens ont toujours pratiqués les mariages entre cousins germains et c’est l’Eglise qui n’a cessé de redoubler d’efforts pour les supprimer. En faisant des recherches sur plusieurs générations par exemple.. développant même une expertise dans ce domaine. Tout en autorisant les exceptions (fallait déjà être instruit ou aristocrate pour réclamer un traitement de faveur).

      Maintenant les raisons qui ont poussés l’Eglise à déployer tous ces moyens restent des hypothèses personnelles dont Maitre Viguier nous fait l’honneur de les partager.

      Il faut vraiment être un obscurantiste pour refuser d’entendre des faits historiques avec une interprétation possible des choses... et prétendre ensuite qu’il n’y a que les prêtres qui peuvent vous enseigner/renseigner...

      Ne serais pas plutôt une issue échappatoire lorsque la vérité vous est insupportable ? Et franchement.. je ne vois vraiment pas pourquoi vous faites autant de dramaturgie...

      Vous avez cependant le mérite d’illustrer toutes les difficultés à adresser intelligemment des sujets lorsque les gens font preuve d’autant de réticences à comprendre les choses...


    • @Peter
      Je me mêle au sujet, mais loin de vos débats
      Il existe une littérature sur le mensonge de l’islam, peut-être devrais-tu la lire (entre-autre les éditions saint Rémi )
      Et pour sortir de la religion Francis Cousin parle aussi de ça l’islam un judaïsme simplifié
      Ou la conférence de Francis Cousin
      L’islam est une religion de soumission qui découle du judaïsme
      Le philosophe Alain Pascal aussi en parle très bien et avec aussi de Beketch ou encore le Pr Jean-Claude Lozac’hmeur
      Ou le père dominicain Gabriel Théry



      L’Islam, comme le Judaïsme rabbinique, est essentiellement antichrétien, et leurs critiques, qu’elles soient d’ordre
      dogmatique
      , moral ou disciplinaire, révèlent leur parenté.
      Leurs objections d’ordre dogmatique sont : Un même refus de Dieu Trinité, de l’Incarnation du Verbe, de la Divinité de Jésus, de la Nouvelle et éternelle Alliance scellée par le Sacrifice du Christ (Jr 31.31), de la Rédemption, offerte dans et par l’Église… Juifs et Musulmans sont d’accord pour nier que Jésus est le Sauveur, « Le chemin, La vérité et La vie » (Jn 14.6).




      Et je te conseille aussi ça
      HERVÉ RYSSEN – ISLAM ET JUDAÏSME. LA LIBERTÉ D’EXPRESSION EN DANGER (VIDÉO)
      Ou ça Islam et Kabbale contre l’Occident chrétien
      - Attali au Congrès juif mondial : « Notre rôle est d’aider à la création d’une bourgeoisie musulmane »
      http://saint-remi.fr/fr/judaisme-fr...
      Vrai Mohamed et faux prophètes
      http://saint-remi.fr/fr/judaisme-fr...
      L’islam et la critique historique
      http://saint-remi.fr/fr/judaisme-fr...
      Islam entreprise juive



      Les découvertes récentes de la recherche historique ont montré que l’islam provient de la transmission aux Arabes d’une ancienne espérance messianiste née en milieu judéo-nazaréen hétérodoxe, développée et portée par le groupe des judéonazaréens (les "nasara" / "nazaréens" que décrit le Coran). Ethniquement issus des Hébreux, ils ont transmis aux Arabes le substrat biblique que l’on retrouve dans le Coran, le projet musulman de conquête du monde au nom de Dieu, et bon nombre de leurs traditions : circoncision, pèlerinage, rites d’abattage ou de pureté, et également prière




      Crdlt.



    • Les éleveurs ne gardent jamais le même bélier dans un cheptel...




      Ou ils se séparent des agneaux... Ici, on parlaient des parentés cousins, cousines... En sachant qu’il est fréquent qu’un bélier insémine ses propres filles... c’est évidement toi le guignol... J’ai bien parlé de l’intérêt de faire rentrer du sang nouveau... Ce que les éleveurs font c’est avoir un ou deux béliers et éviter qu’il insémine la petite fille par exemple... Mais la soeur, la fille c’est commun... alors c’est même pire que cousins, cousines... Et les éleveurs avec de l’experience pratiquent la consanguinité bien poussée partout sur terre...

      Quant à la suggestion de l’insémination artificielle pour les agnelles toi t’es un bon... De toute façon nous parlons de la terre entière pas des méthodes d’élevage moderne. Et il y a de quoi rire lorsqu’on connaît la consanguinité de certains bovins...


    • @101pseudos (Nostrad’Anus),
      toujours incapable d’assumer tes différents pseudos.
      Pourquoi écouter des chrétiens ou des marxistes atheistes pour critiquer l’Islam ?

      Il suffit d’aller sur Kontre Kulture vous y trouverez d’excellent livres sur l’Islam... livres par des experts du sujet !!!

      Lorsque je souhaite me documenter sur le christianisme je suis suffisement intelligent pour lire ce que lisent les chrétiens et me faire mon opinion ? J’espère que vous comprenez la logique...

      Mais il y a des gens pas suffisamment instruit qui ont besoin qu’on fasse le boulot pour eux... et mon sentiment, c’est qu’ils n’ont peut être pas la capacité d’aller aux sources directement ?

      Mon impression, c’est que votre librairie Saint Rémy doit être compétente pour ce qui concerne les livres concernant le christianisme, mais soyez sérieux il s’agit de discutions concernant les religions... pour ce qu’il s’agit de l’Islam, l’hindouisme, le boudhisme ? Je n’irais pas lire une critique du christianisme par des talmudistes. Ou alors pas uniquement des écrits à charge ? Comprenez vous comment fonctionnent les gens instruits ?

      Vous savez bien qu’ici sur ER les suggestions de lectures c’est Kontre Kulture... alors n’attendez plus et documentez vous auprès de personnes de confiance !...



    • les "nasara" / "nazaréens" que décrit le Coran




      Les pères de l’Eglise disaient que les premiers chrétiens s’appelaient comme cela... C’est intéressant que des chercheurs qui cherchent essayent de donner des origines authentiques à l’Islam... Puisque nous savons selon l’historiographie des évangiles qu’il y en avait au moins 47... Je suppose que ces chercheurs pensent que c’est nazaréens possédaient des textes...

      La difficulté c’est qu’il s’agit uniquement de spéculation se basant sur aucun écrits... En faites, leur seul trouvailles c’est de réécrire des mots du Quran en changeant les voyelles et en trouvant ainsi des mots existant en syro-araméen... Bref, nos experts n’ont aucun matériel historique... c’est juste des champions incontestés en SCRABBLE ?... Le succès de ces théories de spéculations à trouver un publique... mais pas dans la sphère des experts académique ?


    • @Peter
      Désolé Peter je n’écouterais jamais un Hindi me parler de l’histoire de la chrétienté (même si j’apprécie l’homme et que j’ai certaines de ses livres), je n’écouterais un Cousin non plus sur ma foi (même si j’apprécie aussi l’homme et que je regarde ses conférences ) ni un Michel Drac (même si je le suis lui aussi ) idem pour un Lucien Cerise ...ou toi pour venir me faire la leçon
      J’irai voir un chrétien et un chrétien comme moi, pour ce qui est de l’islam, je lirais des chrétiens et pareil que Nostrad’anus je lirais les éditions saint Rémi et pas Oumma.com ou le Cheikh Himram Hussein, Camel Bechik ou autres musulmans
      Quant à tes Haddits Soral lui-même dit que c’est une arnaque
      Tous tes peuples musulmans étaient chrétien avant d’être soumis par l’épée
      Donc désolé mais pas d’islam en France tout comme pas de laïcité..ni d’ésotérisme guénonien ou franc-mac...pas plus que de Conversano ou de Lepen ou de capitalisme USisrael
      Désolé tu ne me convaincs pas pas de charia pas de talmud pas de droit de l’homme tout ça est pour moi un projet messianique talmudique
      Et tu es à mon avis un mondialiste progressiste rien de plus
      « A force de tout voir on finit par tout supporter… A force de tout supporter on finit par tout tolérer… A force de tout tolérer on finit par tout accepter… A force de tout accepter on finit par tout approuver ! »
      Saint Augustin
      Je te mets saint Augustin puisqu’il vient d’Afrique du Nord
      Ainsi tu seras heureux
      Quand on te mets des musulmans tu dis c’est pas des bons musulmans, quand on te met des catholiques, tu dis ils n’y connaissent rien, quand on te met des intellectuels, tu dis c’est des mauvais intellectuels, quand on te mets des philosophes, ils sont nuls
      Bref t’es un libéral, tu te fais ton coran, ta souna, ton menu politique , comme un protestant choisit ce qu’il lui plaît
      Moi j’ai fait mon choix il est clair et c’est pas un troll comme toi de JSSNEWZ qui me fera changer d’avis
      Salut


    • @Peter
      Oui insémination bovins caprins ovins porcs
      https://www.google.com/search?q=ins...


    • @101pseudos,
      tu n’a vraiment pas le niveau ? Et tu ne fait pas d’effort ? À quoi bon nous mettre des liens ?!! T’es pas capable d’avoir une conversation ? Tu crois avoir un débat contradictoire ? Tu fait comment avec tes enfants pour les éveiller à la discussion et l’échange d’idées quant à la bonne méthodologie ? Est que tu comprends lorsque je qualifie de pamphlet les ouvrages qu’on t’a fait lire ?

      Chez Kontre Kulture tu as Grandeur de l’Islam de Gaston Weit qui est un des grands orientalistes français. Il y a de nombreux orientalistes qui étaient des catholiques. Ici, encore une fois il s’agit d’honnêté intellectuelle. Pourquoi ne pas faire référence à nous plus grands experts’sorti de nos grandes institutions universitaires ? Il suffit de prendre les sommités dans le domaine dans les années 60-70-80 ?

      Les talmudistes peuvent dire ce qu’ils veulent du christianisme... tout ce qu’on leur demande, c’est d’être précis et honnête dans la restitution des faits historiques. Le fait qu’ils pensent que Jésus fils de Marie était le fils d’un soldat romain est hors sujet et hors débat. Des spéculations basés sur aucunes preuves.
      Et bien c’est la même chose lorsque tu parles d’Islam toujours du hors sujet.. des spéculations...

      J’ai suivis à l’université en Angleterre des études sur les religions en dehors de mon domaine de spécialité. Lorsque je fais référence aux connaissances largement partagé chez les biblistes tu m’accuse constement de faire de l’anti catholicisme... Alors qu’il s’agit toujours d’un savoir largement partagé chez les spécialistes du domaine. Il n’y a aucun prêtres qui est ignorant des sujets que j’aborde... tout ça fait parti de leur études.

      Par contre ça ne fait pas parti de leur enseignements. Normal, eux c’est pas les connaissances et recherches en historiographie qu’ils enseignent... c’est le catéchisme.

      Dans le monde anglo-saxon, il y a Bart Ehrman auteur de nombreux best sellers. Il y’a de nombreuses vidéos de conférences et débats disponibles en anglais (je ne sais pas en Français) sur YouTube. Tout est question de restitution de faits historiques. Si t’as des difficultés à réconcilier l’Histoire avec ta foi c’est un problème qui t’es propre. Mais c’est stupide de m’accuser d’être ceci cela alors que j’aborde des choses HISTORIQUES qu’aucun prêtres ne contrediraient. L’interprétation que j’en fait n’a rien d’extravagant et chacun à le droit à son interprétation..parlons HISTOIRE !!!


  • La consanguinité ne fait pas forcément des tarés. L’Eglise l’a combattue non pas pour des raisons purement génétiques mais plutôt pour favoriser un brassage de populations et donc de patrimoines à la hausse et dont elle espérait recevoir quelque dividende.
    En élevage canin, les professionnels ont recours avec succès à la consanguinité dans une certaine mesure pour fixer des caractères héréditaires étant perçus comme favorables.
    Au Maroc, en milieu rural, il y a effectivement une précocité sociale liée aux difficiles conditions d’existence. La consanguinité qui répond avant tout à des critères économiques est favorisée par l’isolement géographique (notamment dans l’Atlas).
    Le jeune qui fuit ces conditions et se retrouve dans les quartiers pourris de Casa, il ne pense qu’à un truc : se tirer vite fait. La France c’est le paradis pour lui. Il faudra leur expliquer un jour...
    La petite sur la photo et son gamin, ils sont magnifiques. Les boules...


  • Ce qu’il serait intéressant, c’est de savoir depuis quand cette pratique excessive du mariage endogame à commencé ?
    Le prophète (paix et salut sur lui) à fait marier des cousins entre eux et a aussi conseillé de se marier loin du sang. Lui-même à travers la bénédiction de nombreux mariages a consolidé des liens entre tribus et pacifié des liens politiques.

    Je suis sure que la colonisation, la spoliation des terres des indigènes est une conséquence directe de replis claniques « sclérosés »... Bourdieu a fait une étude sur l’anthropologie des kabyles et il relevait une particularité des berbères bien qu’endogames il parlait d’un paradoxe dans la recherche de liens/soutiens à l’extérieur du groupe...

    Nous savons que depuis les colonisations espagnoles les groupes berbères kabyles par exemple supprimèrent parfois l’héritage des filles afin d’éviter l’éparpillement des terres du groupe. Malgre leur pratique rigoureuse de l’Islam et l’application de la Charia, ils allaient pourtant déshériter parfois les filles.

    Cette dérive à vouloir favoriser uniquement des unions à l’intérieur du clan traduit bien évidement la même fébrilité dans cette crainte d’un mal qui viendrait de l’extérieur..

    Depuis toujours les groupes font des alliances à l’intérieur et à l’extérieur du clan... c’est au contraire un savant mélange. Par exemple comment profiter de la beauté exceptionnelle d’une jeune fille du clan en la mariant a un négociant qui assura l’influence du groupe dans la gestion des affaires de la cité..

    Maitre Viguier avait une série de conférences qui expliquaient que l’Église avait défavorisée puis interdit les mariages endogames et spécifiquement les mariages avec les enfants des tantes anciennement pratiqués en Europe afin d’affaiblir l’influence des grandes familles.

    On a souvent accusé nos campagnes d’avoir beaucoup de consanguins... c’est évidemment l’accusation sempiternelle de l’étranger qui en arrivant dans un lieu trouve que tous les gens du coin ont des liens aussi forts que le sang.

    J’ai un ami d’origine Corse qui m’expliquait qu’il avait au bled des liens familiaux transversaux d’un ancien préfet républicain, de hauts gradés militaires aux plus radicaux indépendantistes en passant peut être par le cantonnier du village.

    Les grandes familles, c’est toujours une histoire de pouvoir et de protection des membres du clan et ses alliés. La consanguinité ici c’est quoi, cacher les secrets de famille ?


  • Et bien moi je me porte volontaire pour les aider a résoudre leurs problèmes de consanguinité.


Commentaires suivants