Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Michelin invente un pneumatique capable de rouler en terrain miné

Comment faire en sorte qu’un véhicule d’au moins 7,5 tonnes, comme le Système d’OUVerture d’itinéraires Minés (SOUVIM II) puisse rouler dans une zone piégées sans déclencher les mines qui y sont enfouies ? L’équipementier automobile français Michelin a trouvé une solution, appelée LX PSI 710/75 R34.

Il s’agit de pneumatiques qui, montés sur SOUVIM II, permettent à ce dernier d’avancer à une pression de seulement 0,3 bar et d’avoir ainsi une empreinte au sol inférieure à celle d’un être humain de 80 kg en marche. Grâce à ce système, il serait désormais possible de déminer 150 km d’itinéraire par jour à la vitesse de 20 km/h.

Ces pneumatiques antimines, fruits de 10 années de recherche, ont la particularité de se déformer autour des capteurs des mines sans les activer. L’industriel précise qu’ils sont « entièrement fabriqués à la main par des opérateurs extrêmement expérimentés, selon un procédé complexe ».

Et d’en expliquer le fonctionnement :

« Le principal challenge technique consiste à fabriquer et fixer, manuellement, une large bande de mousse, épaisse de 10 centimètres, sur une carcasse dérivée des pneumatiques agricoles. Cette carcasse est apte à travailler à très basse pression, pour appliquer l’empreinte au sol la plus grande possible. Constituée d’une substance extrêmement difficile à façonner et travailler, l’épaisse bande de mousse est ensuite recouverte d’une fine pellicule de gomme, le skim, pour la protection et l’adhérence ».

Par ailleurs, Michelin, dont le département Recherche et développement compte 6 600 chercheurs avec un bugdet de 640 millions d’euros, a également mis au point le pneumatique X-Force, qui, destiné plus particulièrement au VBCI (Véhicule blindé de combat d’infanterie) ou Boxer, est capable de parcourir 100 km après avoir été percé de 5 balles (3 sur les flancs, deux sur la bande de roulement).

Là encore, il s’agit d’une prouesse technologique puisqu’il a fallu concilier deux exigences opposées. Là encore, Michelin explique :

« il convient d’obtenir un équilibre entre plusieurs contraintes. La carcasse du pneumatique joue un rôle primordial : sur des sols meubles comme la boue ou le sable, une carcasse souple est indispensable pour évoluer sans dommages à des pressions très basses, gage de motricité. En revanche, une carcasse robuste est nécessaire pour résister aux agressions de terrains abrasifs ou agressifs, quand la piste est bordée de pierres tranchantes ou d’épineux, par exemple. Dans la même logique, de larges sculptures ouvertes favorisent la traction en terrain difficile alors que les exigences de sécurité et de vitesse sur route impliquent des sculptures plus fermées ».

Pour arriver à concilier ce qui ne l’est pas, Michelin a travaillé sur la carcasse de ces pneumatiques ainsi que sur leur bande de roulement, en s’appuyant sur des technologies déjà éprouvées. Leur concept repose sur une « cage » à la fois très souple et résistante, composée par plus de 20 km de fils d’acier qui « permettent à la nappe carcasse de réaliser un roulage à très faible presion, voire à pression nulle ».

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

36 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Bravo Michelin et vive la France !


  • Heureusement toutes nos compétences n’ont pas disparues.


  • Il suffira donc d’augmenter la sensibilité des mines...merci qui... ?

     

  • les lois de la gravitation sont définitivement aboli :) :) bravo michelin :) :)
    les loi de la pression aussi, encore bravo :) :)
    Heureusement qu’il y a une quantité considérable d’idiot pour y croire. C’est comme marche sur la lune, il faut vraiment n’avoir pas plus de 2 neuronnes :) :)

     

    • oui car moi aussi j’ai toujours pas compris ce qui supporte les 7,5 tonne ?


    • Plus la surface de contact est grande, plus la pression diminue (car la valeur de la pression est égale au rapport de celle de la force sur celle de la surface). ( Ainsi, p [Pa] = F [N] / S [m*m] pour une pression perpendiculaire sur une surface plane). Avec un matériau qui se déforme bien, c’est dans le domaine du possible.


    • @logic
      Tu devrais vraiment changer de pseudo, avec des notions mathématiques de seconde du lycée, je vais te démontrer la possibilité de faire ces roues.
      Commençons par calculer la pression en Pascal (Newton par mètres carrés) exercé par un homme de 80kg sur le sol. On considère qu’il est en appui sur un pied à la fois (cas le plus défavorable) et qu’il a des pieds qui font 26cm par 11cm, on a alors
      Ph=80*9.81/(26.10^-3*11.10^-3) = 27400 Pa (les 9.81 c’est la gravité).
      On recherche alors à obtenir une pression au sol du véhicule de 7.5 tonnes qui soit inférieure à Ph. Pour celà, on exprime la pression au sol du véhicule avec une inconnue x qui représente la de contact au sol d’une seule roue. On pose alors

      7500*9.81/(4.x) < Ph (On a multiplié x par 4 car il y a 4 roue).
      La solution de cette inéquation donne
      x > 0.675 m^2
      Ainsi, chaque roue doit être capable de créer une surface de contact au sol de 0,675 mètres carrés. Ce qui représente un carré de 80 centimètres de côté. C’est très important, mais sur des roues de 3 mètres de diamètre à faible pression c’est facilement réalisable.

      C’est pas un commentaire pour te casser, mais c’est pas très malin de poster des trucs quand on ne sait pas de quoi on parle. J’ai un doctorat en science, mais sincèrement, n’importe quel personne de bon sen qui est allé au lycée pouvait faire ce petit calcul en 2 minutes.


    • C’est quoi ces deux messages...ça n’a absolument rien à voir avec la lune, voici une vidéo du véhicule en question :

      https://www.youtube.com/watch?v=3tc...

      Un système de ce type existait pour un véhicule capable de rouler sur de la glace très fine (mais c’était plutôt sous forme de chenille) il me semble (dont je trouve pas la vidéo), vu la taille de roue et surtout la façon de se mouvoir du véhicule on voit bien que c’est pas un pneu de twingo...


    • M’enfin vue les roues sur la photo ont est trés loin de la surface au sol necessaire pour n’avoir que 0.3 bar :) :) tout un magin d’au mloins 1 tonne :) :) a moins que se soit une structure en balsa :) :)


    • domaine du possible ?

      jusqu’a supporter 7,5 tonnes ?


    • @anonyme
      Ben oui, regarde mes calculs...Ma modélisation est simpliste, mais largement suffisante pour donner un bon ordre de grandeur de la surface de contact nécessaire des roues.
      @logique
      Oui c’est très possible que les roues représente une tonne sur les 7,5 du véhicule, où est les problème ?


    • J’ai fait une erreur dans l’écriture de mon équation plus haut, j’avais mal recopié ma feuille. J’ai écrit :
      Ph=80*9.81/(26.10^-3*11.10^-3) = 27400 Pa
      alors qu’il s’agit de centimètres, donc la conversion en mètre donne 10^-2, de plus j’ai mal recopié le résultat. La bonne équation est :
      Ph=80*9.81/(26.10^-2*11.10^-2) = 27440 Pa
      Par contre j’avais tapé la bonne équation pour mes calculs, donc les résultats donnés plus haut sont bons.


  • Merci pour cet article fort intéressant.
    Michelin est toujours à l’avant-garde dans l’innovation. On l’a vu avec la Bugatti Veyron et le système PAX qui permet de rouler pendant 200km avec la roue à plat. On l’a vu aussi en 2013 avec la Porsche 918 sur le Nürburgring où les pneus ont été déterminants...
    Ce qui est magnifique, c’est l’aptitude de cette marque à s’illustrer dans tous les domaines. Mais quand on a autant de chercheurs et des budgets conséquents...


  • #845151

    Le procédé est intelligent. En espérant voir la mort de l’industrie des mines anti-personnelles qui sont des armes lâches et honteuses (ah non pardon, ce ne sont pas des armes parce-qu’il n’y a pas de gâchette...cf. Dieudo ;))


  • Les mines sont pourtant prévues pour se déclencher sous le poids de leurs cibles principales : les petits enfants.

     

  • Je pense qu’il ne faut pas répondre aux trolls, car finalement, ils sont tellement visibles qu’ils ne font aucun mal.


  • Il devrait concevoir un modèle pour E&R .


  • Suicidaire, je fait don de ma personne à Michelin pour conduire le véhicule de démonstration .

     

  • sUPER ;; ;

    les 61,5 % d institutionnels non résidents ...FONDS DE PENSION AMRICAIN , AU MOMMENT DE LA DISPARITION EN MER DU CAPITAINE auvergnat en bretagne ?

    ce sont les amerlok qui vont encore en profiter.

    .WHAT ELSE ,


  • Alors... 1 bar = 1kg/cm² (à peu près).

    Michelin nous dit que e véhicule fait 7500 kg et applique au sol une pression de 0.3 bar soit 0,3 kg ou 300 g par cm².

    Le véhicule doit donc répartir ses 7500 kg sur 7500/0,3 soit 25000 cm² ou 2,5 m² pour arriver à ce résultat.

    4 pneumatiques présentant chacun une zone de contact au sol d’une surface de 0,625 m², c’est envisageable.

    On peut de plus imaginer que cette mousse a été spécialisée pour se déformer au mieux quand elle rencontre une irrégularité de type "capteur de mine" à 20 km/h.

     

    • Sauf que la pression change quand tu saute.

      20 km/h + un petit obstacle => un petit saut => la pression surfacique est plus grande => BOOM


    • D’ailleurs, des véhicules civiles présentant une telle pression au sol existent déjà :

      http://www.bobcat.eu/bobcat/eu-fr/n...

      Le coup de force de Michelin vient sans doute du fait qu’une déformation locale du pneu (provoquée par la tête de la mine) fait extrêmement peu varier la pression en cet endroit.

      En tout cas, je ne comprends pas les quelques commentateurs qui crient au loup au moindre coup de force technologique... Réveillez-vous, les gars, le monde peut être surprenant...


    • @ZYX

      Même pas : regarde cette vidéo de l’engin postée par noname :
      https://www.youtube.com/watch?v=3tc...

      La remorque remue dans tous les sens, signe d’une suspension avec un amortissement non optimal, tandis que le tracteur lui même ne remue pas d’un poil, signe d’un amortissement parfait.

      D’autre part le machin démine à 20 km/h, pas à 250 ;)


    • #847705
      le 05/06/2014 par Heureux qui, comme Ulysse...
      Michelin invente un pneumatique capable de rouler en terrain (...)

      Encore une démonstration de l’excellence française lorsqu’elle n’est pas complètement bridée par qui nous savons...
      Nous pouvons effectivement compter sur les services de recherche et développement de notre manufacturier qui sont toujours à la pointe dans leur domaine. Se fera-t-il piller sa technologie qui sera exploitée par d’autres ? Telle est toujours la question.
      Il faut aussi relever que le déminage est une activité qui correspond symboliquement à la tradition de la France en matière diplomatique, celle qui veut qu’elle conserve son indépendance pour désamorcer les conflits plutôt que les encourager comme c’est le cas actuellement...
      Je remercie les "trolls" de type XYZ qui interviennent ici avec leur baratin qui ne veut rien dire, ils ne font que montrer la haine communautaire envers la France et c’est bon pour elle !


  • Intéressant, d’autres applications possibles.
    Le pire, c’est que j’avais imaginé un système similaire, il y a 7-8 ans (qui n’a évidemment pas été concrétisé car c’est bien connu que seules les industries ont le droit d’innover) mais pour des applications complètement différentes.


  • Le problème c’est que maintenant, les mines sont obsolètes, maintenant ce sont les IED qui ont la côte, surtout depuis les MRAP.

    Ce genre de truc, s’il marche, ne servira donc qu’après la guerre.


  • Bravo à ceux qui auront ou ont eu le courage de les tester dans un vrai champ de mine...

     

  • En France nous sommes remplis de compétences que nous laissons s’éteindre ou partir


  • Si les mines se déclenchent sous un faible poids, comme celui des enfants, la mine n’aura pas beaucoup d’explosifs. En quelques sortes, une mine devient dangereuse lorsqu’elle est conçue pour des poids plus lourds.

    Et ne vous inquiétez pas, un conducteur de Souvim de craint rien !


  • De toutes façons, vu le budget de l’Armée Française qui réduit de plus en plus dans le contexte mondiale actuel (hic !!) .... y a pas de quoi acheter quoi que ce soit...
    Y a des coups d’etat ... pourquoi pas chez nous.... La Grande Muette va peut-être changer de nom avec tout ce qu’elle subit...


  • J’en veux pour aller à ma banque !!


Afficher les commentaires suivants