Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Mikhaïl Khazine, économiste russe : "Nous devons oublier l’Union européenne et les États-Unis"

4 décembre 2014

Le 4 décembre dernier, peu avant le discours du président russe Vladimir Poutine à l’Assemblée fédérale, l’économiste et consultant Mikhaïl Khazine propose son analyse des nouveaux rapports entre la Russie, les États-Unis et l’Union européenne concernant les questions monétaires et énergétiques.

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

19 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • De toute façon, ce sont objectivement des partenaires économiques malades...la Russie a plutôt tout intérêt à se tourner vers les autres BRICS.


  • Passionnant comme déclaration, l’accent, la diction, toute la poésie de la langue Russe. Quel dommage que je ne la comprenne pas !

     

  • Incroyable que vous connaissez M. Khazin.
    Vous faites vraiment du très bon travail à E&R.

    Seul bémol, dans une de ses vidéos, il explique qu’il travaille pour les Rotchlid.
    Par contre, pour la retrouver et qui plus est en français, ça va être coton.

     

  • Il est un moment où il faut revenir à la scène de Boulgakov dans le Maître et Marguerite, quand sur le public pleuvent des billets de banque et des vêtements de luxe, avant que chacun des spectateurs ne se retrouve nu et sans rien le lendemain au réveil. Il est un temps, en effet où ce ballet fou dans la cage de l’écureuil doit cesser. Ce délire du système financier internazional est fondé sur le retrait de l’usage de l’or monétaire, qui permet de s’affranchir du feedback négatif, c’est-à-dire de la stabilité du système, qui est un garde fou contre les envolées infinies de l’économie virtuelle où la nature de la monnaie est dette, et qui nous mène le long de la route de la servitude, et près de sa fin aujourd’hui. Il va de soi, que le rééquilibrage passera nécessairement par la restauration de l’usage de l’or monétaire, condition sine qua non de la liberté. Il y a peu de chances que la transition nécessaire vers cette stabilité et cette santé économique se fasse dans la paix. Pour la Russie, ce que nous dit en fait cet honorable bègue, l’enjeu est d’extirper définitivement les forces qui s’en sont emparées il y a presqu’un siècle, et de couper la courroie de transmission qui a permis la sauvage prédation occidentale. Si cela se fait, on découvrira peut-être le véritable rôle joué par l’URSS dans la stabilisation d’un système financier international occidental structurellement inflationiste, sous le paravent d’une fausse opposition. Par surtout ses paiements en or à des prix multiples de ceux pratiqués sur le marché international. L’assèchement des sources de l’Euphrate est-il pour bientôt ? On sent dans l’air du temps que les européens pourraient ne plus avoir besoin des américains pour avoir confiance en eux-mêmes. Madame Merkel a du souci à se faire.

     

    • Au final, j’ai l’impression que l’UE va retrouver une nouvelle indépendance dans l’avenir et que le NAU (North American Union) devra se débrouiller tout seul face au raz-le-bol international envers un certain sionisme qui me semble-t’il arrive en bout de course. J’imagine même qu’Israël est en train de faire dans le pantalon en considérant l’hypothèse que les USA vont se désolidariser de tout ce qu’il se passera dans l’avenir au Moyen-Orient. Les américains en Afghanistan me paraît un non-sens quand je pense que cela a commencé avec la supercherie du 11 septembre 2001. Bref, le château de carte politique, virtuel, s’effondre et ce sera chacun pour soi. Chacun pour soi ? L’Europe se débrouille toute seule, La Russie a déjà commencé et à la fin les USA, devront bien se résoudre à l’idée que leur politique jusqu’à aujourd’hui, c’a a été de la m... totale. Je ne suis pas économiste ou politicien mais je pense que je comprends un peu, assez bien, ce qu’il se passe sur l’hémisphère nord de l’égocentrisme humain. Salutations à tous !


    • Pauvre Roment, personne ne peut pas s’affranchir soi-même du jougue de l’administration ÉTATSUNIENNE. C’est comme les baptisés ne peuvent pas s’apostasier. Angela Merkhel a voulu s’affranchir mais une de leur grosse usine de produits chimiques est incendiée. Après enquête, c’était la signature de son Maître Oncle Sam. Depuis, elle est sage comme un agneau. Regardez les vidéos de l’ex-CIA John Perkins dans :
      TUEUR ECONOMIQUE
      et vous comprendrez tout des EMPÉREURS DES TÉNÊBRES. Les Kennedy ont voulu désobeir. Où sont-ils maintenant ? à 6’ sous terre. Ted Kennedy a compris comme Angela, il se tient tranquille.
      Poutine est maintenant l’Idôle et l’espoir du monde LIBRE.
      Il a fait faire des exercices militaires dans la Manche. Espérons qu’ils feront aussi dans le Golf du Mexique, au large de New-York, au large de Miami, au large de Los Angeles, Au large de Seatles, etc.... Bien sûr, sans oublier d’inviter leurs alliés pour faire ces exercies militaires amicaux.


  • Ce monsieur résume parfaitement ce que je pense des institutions mondiales téléguidées par Washington. Tout cela éclatera un jour et cela aura des retombés négatives à l’échelle de notre planète. Certaines nations seront sacrifiées, des peuples en errance sans subsistance pour vivre et les marionnettistes opteront pour des solutions toujours virtuelles, capteront les richesses minières des pays/continents convoités pour bâtir leurs châteaux de sable. Notre système mondial se résume à du vent qui enrichissent les nations "bâtisseuses", les dernières qui se raccrochent aux wagons essuieront des refus par des fonds de tiroirs vidés par ces hyper-administrations dont ses leaders politiques instrumentalisent leur place comme levier de pouvoir : ils ne décident de rien et attendent leurs ordres de super-puissants : lobbys, clubs de millardaires : bielderberg, trillatérale.... (si bien décrit dans " Chroniques du Mondialisme de Pierre Hillard" ). Voilà comment notre monde fonctionne : c’est bien triste.

     

    • On joue les prophètes... Il vaut mieux si on veut éviter de trop casser de pots dans les années à venir. On donne quoi à nos enfants ? On fait des enfants pour qu’ils réparent et paient nos conneries ? Je ne suis pas d’accord. Ce que je crains le plus, c’est que malgré nos volontés qui restent liés à un désir constructiviste, en réalité, cette élite actuelle dite sioniste ou autre, cette élite, la pointe de la pyramide, vont semer le chaos total sur la planète, crise totale dans tous les sens et pas seulement économique ou juste politique et pourquoi pas une nouvelle guerre mondiale. Ce sera la faute à personne ou à tout le monde. Un peu à l’image du bébé pas content qui casse tout, parce qu’il n’a pas eu son jouet ou on lui a pris son jouet, et donc finalement comme explique Monsieur Jovanovic, on remet les compteurs à zéro. Le truc étant de remettre les compteurs à zéro mais de pouvoir tout reconstruire le plus vite possible avant les "autres". Mais quelle saloperie ! Je suis fou de rage. Génération X... Pensez à cela aussi ! Je pense qu’on ne peut pas négliger l’influence de la génération X sur l’avenir de notre société occidentale.


  • C’est clair et loin d’être seulement prophétique.


  • une chose ne fait plus aucun doute, tout ceci se finira en guerre, quelque soit l’issue les US iront à la guerre ; soit pour protéger leurs intérêts et éviter la faillite soit parce qu’un beau matin ils auront fait faillite et le dollar ne vaudra plus rien. Une 3eme Guerre mondiale est la seule et unique solution pour les US, ils ont les mains liés ... pour le plus grand bonheur de ceux là même qui ont créée cette économie de dette, et qu’ils ont par la suite détruit consciemment ... une communauté qui avait tant souffert par le passé. Pas vrai Mr Zemmour ? ou peut etre que wall street et la city sont dirigés par des musulmans.


  • Il y a une ambiguïté fondamentale à propos du terme "libéral", qui n’est pas du tout libéral au sens de la liberté de commercer et de prospérer par la libre disposition de ses revenus, mais désigne en fait un système de prédation capitalistique et réglementaire caché sous les oripeaux du libéralisme. En ce sens, je ne suis pas d’accord avec sa double alternative aux Etats-Unis : loin d’avoir sauvé le système américain au profit de l’économie-monde, Obama a sauvé les banques américaines au détriment de l’économie américaine qui a poursuivi sa perte de substance au profit des émergents. Que l’on se rappelle seulement le transfert énorme de capitaux entre l’Occident et l’Asie qui a suivi la crise de 2008 et a achevé la migration de l’outil industriel qui a été artificiellement entretenu par les multiples QE chinois. A ce titre, il faudrait rappeler que le libéralisme chinois contemporain a fait bien pire que les Etats-Unis en matière de création de dettes publiques et privées. Il suffit pour s’en convaincre de comparer la courbe de la création monétaire de la PBOC avec celles de ces homologues occidentaux. Donc le système de prédation ne profite pas plus au peuple américain qu’ils ne profitent aux peuples occidentaux. Le tort de Poutine est d’avoir privé la Russie d’un capitalisme privé qui lui aurait permis de financer ses actifs privés et publics, au lieu d’aller lever de la dette sur les marchés internationaux en dollars ou en euros. Les majors russes se retrouvent sans moyens de financement de leurs investissements, qui plus est dans un contexte d’effondrement du prix des hydrocarbures. La recherche d’un modèle alternatif de concert avec la Chine peut s’effectuer avec la libéralisation des marchés financiers chinois qui sont dotés de tous les instruments de financement d’une économie moderne, y compris les dérivés actions, obligations, etc. La Chine compte même faire mieux dans ce domaine que les Etats-Unis, puisque la capitalisation boursière chinoise devrait doubler d’ici 2020. Elle a déjà dépassé celle du Japon. Par contre l’option socialiste structuraliste basée sur les plans quinquennaux a fait la preuve de son innocuité du temps de l’URSS. Les QE chinois ont produit des quantités de projets d’infrastructures ubuesques non rentables. Il y donc là aussi matière à correction qui passe sans doute par le renoncement au matérialisme historique fondé sur la volonté de puissance.



  • "Il est maintenant évident, même pour un intellectuel d’exception comme le Premier ministre britannique Cameron, que la crise mondiale prend de l’ampleur."



    Il se fout de sa figure où j’ai loupé les capacités de Cameron ?