Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Mon Combat 2 d’Adolf : trash, moderne et radical

« Mon Combat 2 : trash, moderne et radical » : une chronique de la revue Réfléchir & Agir n°59.

 

Nous avons longtemps cherché un dessinateur pour R&A. Le plus doué d’entre eux – Konk pour ne pas le nommer et dont j’avais été l’éditeur chez Auda Isarn – ne voulait plus rempiler. Plusieurs années passèrent sans que quiconque n’attire notre attention. Et puis vint Adolf.

Immédiatement, j’ai senti que nous avions là la relève d’un dessinateur comme Konk. Comme lui, il a cette étincelle d’humour (comme le punch chez un boxeur, on l’a ou on l’a pas, ça ne se travaille pas) et cette singulière liberté et irrévérence envers toutes les escroqueries de notre époque : vivre ensemble, homopholie, l’hyperclasse mondiale qui nous dirige, abrutissement des Français (et des Européens) et, lucidité/courage suprême (qui manque encore à beaucoup dans la mouvance), le rôle moteur dans notre pourrissement d’un petit peuple bien connu.

Adolf, nos lecteurs le connaissent car ses dessins rythment chaque parution de R&A (et on en retrouve quelques-uns dans cet album). Emmanuel Ratier ou Konk l’adorent, et c’est mérité. Il est trash, moderne et radical – et c’est un peu le définition de R&A nous l’espérons.

 

 

La bande-annonce éternelle de Mon Combat 2 :

 

Se procurer l’ouvrage chez Kontre Kulture

Se procurer l’ouvrage le plus sombre chez Kontre Kulture !

 






Alerter

1 Commentaire

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article