Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Mort d’Ingvar Kamprad, le créateur d’Ikea, ce génie nordique au passé national socialiste

Achtung : tous les couples de gauche qui vont s’équiper chez Ikea doivent savoir qu’ils enrichissent le cœur de la nébuleuse nazie internationale couplée au réseau Odessa !

 

C’est en substance ce qui ressort des articles de presse qui « fêtent » la mort du fondateur de la chaîne d’ameublement en kit Ikea. Ingvar Kamprad s’est éteint dimanche 28 janvier 2018 (Ikea est ouvert le dimanche) et les médias mainstream n’ont pas été très dithyrambiques avec cet inventeur de génie, probablement parce qu’il est d’essence germanique, corps et âme. C’est très mal vu !

 

 

En 1994, un journal suédois révèle les liens d’Ingvar avec un groupuscule légèrement pronazi pendant la Seconde Guerre mondiale. Ingvar est obligé de s’expliquer, de s’excuser, de rendre gorge. Erreur de jeunesse, inconscience, ignorance... il plaide coupable et s’en sort de justesse. Ouf, le groupe ne sera pas touché (le reste il s’en fout). Mais le boycott des produits nazis ou israéliens n’était pas encore à la mode à l’époque.

Il faut savoir que le sionisme est très présent en Suède – dans les médias et dans l’économie – et que l’assassinat du Premier ministre Olof Palme (pas vraiment résolu à ce jour) le 28 février 1986, présente tous les signes d’un attentat sous faux drapeau avec patsy et double équipe. Palme n’était pas favorable aux implantations nucléaires de l’OTAN en Europe et encore moins aux implantations, pardon, à la colonisation israélienne en Palestine. Deux bonnes raisons pour sortir violemment de la sphère publique. Mais c’est du passé, et ce qui nous occupe, c’est la mort – de vieillesse – de ce bon vieil Ingvar.

Alors que tout le monde focalise sur le passé prétendument national socialiste du boss d’Ikea, on oublie la puissance de l’esprit visionnaire qu’il a fallu avoir pour construire un des plus grands groupes du monde. Ça, la success story, la socioculture veut bien l’accepter, mais pas la construction politique de l’inventeur. Pourtant, elles sont liées !

Imagine-t-on, dans le même genre, un Céline roi du pamphlet et en même temps pro-société bourgeoise et pro-sioniste ? Non, ça n’irait pas ensemble. Le génie d’Ingvar et son positionnement politique sont donc liés. Il représentait les valeurs germaniques – même si on est toujours un peu exalté quand on a 20 ans – c’est-à-dire le courage, le travail, le respect des anciens, le goût de l’ordre, de l’autorité... On rappelle qu’Ingvar est né en 1926 et que la neutralité pendant la guerre de la société suédoise était très bienveillante à l’égard du grand voisin allemand, ce proche cousin germanique (idem avec le Danemark). Minerai de fer et soldats de la Wehrmacht ont transité sans sabotage aucun par les chemins de fer suédois pendant le conflit mondial.

 

(Ingvar ne pouvait pas faire partie de la 5e division SS Viking
dont voici quelques images affreuses sur un chant guttural)

 

Fin 1940, Ingvar a 15 ans, et il milite dans les Jeunesses nordiques selon certaines sources que la presse mainstream va reprendre avec délectation. C’est sûr que le jeune Ingvar n’est pas un antifa : il aime l’Ordnung et c’est en 1943 qu’il crée Ikea à partir de la petite entreprise familiale qui ne faisait pas encore dans le meuble. Le meuble, lui, viendra en 1947. Et c’est en 1956 que l’ex-admirateur du national socialisme trouve l’Idée qui va le rendre riche et célèbre : rationaliser la chaîne de production-vente en proposant un meuble à plat que l’acheteur montera lui-même grâce à un mode d’emploi simplissime.

La suite est connue : Ingvar 4e fortune mondiale, des magasins partout dans le monde (403 dans 29 pays), 190 000 employés et un CA de 38 milliards, un succès qui ne se dément pas. Ikea équipe les jeunes couples ou les familles pas trop fortunées qui veulent du rapide et du pas cher. Un créneau populaire auquel les autres fabriquants n’avaient pas pensé.

 

 

Le plus drôle, c’est qu’Ikea charrie aujourd’hui une image archi bien-pensante que l’on devine dans son catalogue, pour qui ose le feuilleter : les femmes (souriantes) y sont omniprésentes, les hommes effacés ou habillés de tabliers de cuisine, les migrants de plus en plus présents (ils ne sont pas bleus aux yeux blonds), le passé nazi est bien loin !

Et pourtant, Ikea est une idée très socialiste et très nationale dans l’âme. Quelque chose qui concentre les qualités que l’on reconnaît aux Germains et aux Vikings, ce goût de l’ordre, de la précision, du travail bien fait, de la ponctualité, toutes ces vertus qu’on a un peu de mal à trouver en France, n’est-ce pas.

Sur les vertus germaniques,
lire sur Kontre Kulture

 

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

53 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.


  • Et pourtant, Ikea est une idée très socialiste et très nationale dans l’âme.



    Socialiste, ça, je veux bien croire. Car tout comme les produits IKEA, l’idéologie, ne vaut intrinsèquement pas grand chose.

     

  • Cet homme est le Mengele de l’ammeublement, il a stérilisé l’homme blanc pauvre avec les COV phtalates et autres composés toxiques qui composent ses meubles.
    C’est une merde... point barre.

     

    • Très juste . Chez Ikea "on achète un prix", c’est tout dire .


    • Je ne suis pas d’accord avec vous. Ceux qui achètent ces produits sont les premiers responsables (ils valident l’offre) et sont donc des merdes. Personne n’oblige à acheter et à travailler pour Ikea.


    • @Rafyrc :
      Heu..ils valident l’offre et ce sont donc



      des merdes



      parce que



      personne ne les obligent à acheter ni à travailler chez Ikea



       ?

      Je t’invite à appliquer cette règle pour TOI, ta femme, tes enfants si tu en a ainsi qu’a ton père et à ta mère :)

      Attention il y a un petit challenge : tu dois appliquer cette règle à Ikea ainsi qu’a TOUTES les marques, alimentaires, non-alimentaires ainsi que pour l’essence, le gaz et l’electricité (uranium et plutonium viennent des zone de conflit officiels et officieux que tu valident en les achetant/payant).

      Allez, vas-y, liste toute les sociétés auxquels tu fais appel par mois (bouffe, telecom, internet,déplacement,logistique,impot) et cherche sur internet toute les affaires qui ont, à un moment ou à un autre éclaboussé ces sociétés (que ce soit coté santé avec les saloperies qu’ils mettent dedans, ou coté politique avec les corruptions et les guerres qu’ont couté la production de tel ou tel produit que tu achètes, que ta femme achète ou que tes parents achète).

      Tu vas vite constater que toi aussi, tu es une merde, selon ton propre code.

      Sarcastiquement vôtre,

      Jojo


  • je suis pas content, j’ai un meuble IKEA et au bout de 20 ans il commence à se dévisser. J’ai dû le revisser. Que çà se reproduise plus !


  • L’article est bon, mais tout de même : Ikéa, où tout est made in China (Asie du moins, je ne sais pas exactement car je n’y ai jamais mis un pied), n’est-il pas un symbole de la mondialisation ? et qu’est-ce que ça vaut en qualité ? s’il y a des habitués, ils peuvent me répondre.

     

  • Et le Grand Prix Angoulême 2018, attribué à Richard Corben ?
    http://www.lefigaro.fr/bd/2018/01/2...


  • Le patron d’Ikea "inventeur de génie" ? Vous rigolez . Il a eu le CULOT de produire des meubles en kit, des meubles de merde très bon marché et c’est tout, des meubles qu’un ébéniste honnête n’aurait jamais osé proposer à la vente . Tout juste bons pour une chambre d’étudiant et d’ailleurs l’espérance de vie d’un meuble Ikea ne dépasse pas la durée d’un cursus universitaire . Au bout de 3-4 ans direction : le trottoir et ses encombrants . Ces meubles ne peuvent même pas terminer dans la cheminée : ils brûlent très mal car farcis de produits chimiques et il faut éviter de les mettre dans une chambre d’enfants . Des planches en agglomérés sur lesquels sont collées des feuilles "imitation bois", qui se décollent au fil des mois ! Vous feriez mieux d’acheter dans les ventes aux enchères des meubles XIXème, en chêne ceux-là, pour une bouchée de pains : depuis quelques années ces meubles se vendent très mal aux enchères, concurrencés qu’ils sont par les merdes... Ikea .

     

    • Bin non : ça fait 20 ans que j’ai des étagères IKEA, où les livres tiennent très bien.
      Tu mens, tu es aigri, tu as une petite bite.
      Tu es moche et tout pourri.

      Tu te branles en rêve sur des étagères IKEA.


    • J’ai 24ans, j’ouvre mon entreprise d’ébénisterie/menuiserie, orienté sur la création de meuble de métier, IKEA a coulé un nombre incalculable de petits artisans comme moi, c’est triste mais entre Ikea et maison du monde j’ai peur de ne pas m’en sortir, être payé le prix d’un meuble ikea pour 30h de travail, c’est extrêmement difficile...
      Et entendre certains trouver ça bien, c’est désolant !

      Quand la France ne sera plus qu’un musée à touristes, que les agriculteurs n’existeront plus, que les artisans auront disparu, il ne nous restera plus que nos yeux pour pleurer.


    • Réponse à Client : Vous avez parfaitement raison. IKEA est un drame civilisationnel. N’oublions pas la catastrophique baisse de valeur des meubles traditionnels et d’antiquité qui se transmettaient de génération en génération et qui maintenant ne valent plus grand chose.

      Les antiquaires baissent le rideau. Bravo, IKEA ! Des meubles faisaient plusieurs générations et étaient beaux et se réparaient éternellement. Maintenant, on en est aux meubles jetables stupides et moches. Les enfants adorent. Cela fait "moderne"..

      Les américains en sont aux maisons jetables qui ne durent que le temps de rembourser les emprunts. Tant qu’on aura pas compris que "l’américan way of life", c’est de la merde ..


    • Dire que IKEA concurrence les petites entreprises d’ébénisterie/menuiserie, ne me faites pas rigoler... un étudiant qui veux une chaise et une table n’ira jamais payer 3 a 10 fois plus chez un menuisier, qui plus est est introuvable, aura des délais, sera parfois d’une humeur détestable (raison souvent oublie lorsque l’on parle de la disparition des petits commerces), en plus quand l’étudiant a fini il laisse tout derrière lui, il ne va pas s’emmerder a déménager des meubles de qualité. Pareil pour le jeune couple. Le succès d’Ikea vient d’avoir répondu a ce segment de marche : meubles temporaires pas cher.
      Personnellement Ikea j’ai jamais pu, le magasin type est un labyrinthe dans lequel un seul chemin est possible, une seule direction, qui vous fait naviguer dans toutes les sections du magasins, cela me rend littéralement fou de rage. Et de voir l’affluence dans ces magasins avec tous ces gens parfaitement d’accord pour obéir a cet ordre de marche est vraiment significatif de notre société.


    • @esprit chagrin : vous avez raison, c’est ce que je fais aussi, un buffet deux corps du XIXe m’a coûté moins cher que d’acheter des planches de sapin pour réaliser moi même des étagères, et je ne parle même pas d’acheter chez Ikea, pour moi c’est hors de prix ! Après, il faut aimer le meuble ancien, il faut aussi savoir entretenir et réparer, ce qui n’est pas à la portée de tout le monde. Sans compter aussi qu’il faut des grandes pièces, et beaucoup de place...
      @zig  : ou bien vous avez le bon réseau et une clientèle fidèle de niche qui vous permettra de vous en sortir sur de belles réalisations, ou alors je vous souhaite bon courage... Car évidement on ne peut pas rivaliser en terme artisanal ce qui est fait en process industriel par des grandes chaînes, c’est impossible, sauf à travailler des heures pour rien, ce qui n’est pas le but !


    • @Zig

      Ca va être difficile à entendre mais il y a des métiers voués à disparaître. Un peu de la même façon que les canuts de Lyon, des métiers disparaissent et de nouveaux émergent. Aujourd’hui, il faut se préparer à l’IA (Intelligence Artificiel) où certains métiers seront tout simplement réalisé par des machines (comptable, codeur de programmes "simples", ...). l faut avoir une vision d’avenir et vivre avec son temps.

      Ikea c’est très bien. Et pour ceux qui sont blindés aux as, ils achèteront de l’artisanal fait-main et sur-mesure !

      Bien à vous


    • A ceux qui défendent le dieu Ikea et qui préfère jeter le menuisier amoureux du métier en pâture dîtes-vous que tant que le Marché vous fournira votre camelote dans ses hangars moches, vous pourrez vous astiquer devant ses créations "pratiques". Mais quand le rêve s’arrètera, vous serez bien content de trouver l’ébéniste passionné pour vous fabriquer une chaise issu du bois des forêts du coin.
      Comment peut-on prétendre défendre une France et ses traditions et louer une enseigne comme Ikea, temple de la consommation pulsionnelle. J’avoue ne pas trop comprendre la logique de certains. A entendre les arguments tels que "il y a des métiers vouer à disparaître, il faut savoir évoluer, etc." ceux-là ne valent pas mieux que les gauchistes libéraux.
      Mais continuez donc à prier l’ange Ikea, il ne demande pas mieux.


    • @goydrake

      Je suppose que votre commentaire m’étais - au moins en partie - destiné, donc permettez un droit de réponse.

      D’abord vous caricaturez les propos tenus : personne ici ne considère Ikea comme "le dieu" ou "l’ange à prier", personne ne "s’astique devant ses créations pratiques", et personne ne "jette le menuisier amoureux du métier en pâture". Partons sur les bonnes bases si vous le voulez bien : la réalité pratique n’est pas manichéenne, mais complexe.

      Ensuite, pourquoi réduire Ikea et ses clients à de simples consommateurs pulsionnels ? Dans la réalité pratique, les gens sont tous différents : certains sont dépensiers, d’autres sobres et économes. Et bon nombre d’entre eux achètent chez Ikea pour son rapport qualité / prix. C’est solide, esthétique et c’est souvent moins cher qu’ailleurs.

      Enfin, on peut apprécier les valeurs traditionnelles de la France, et aller acheter chez Ikea (ou dans tout autre commerce). Je serais très curieux de faire un recensement des marques de vos meubles, équipements, vêtements et de vos accessoires de décorations. Vais-je pour autant vous juger ? Biensur que non, car ça serait faire un PUTAIN de raccourci ! :-)

      Des changements dans la société s’opèrent. Ce sont des faits. Et à mon humble avis s’il y a un piège à éviter, c’est d’avoir sa tête toujours tournée derrière ....


  • La pub d’Ikea est excellente : c’est toujours un très beau jeune couple, avec deux enfants magnifiques, le plus souvent blonds aux yeux bleus, comme les présentateurs télé . Tout ça pour bazarder des meubles de merde . Je réponds à Ikéa ce que je réponds à une pute qui me dis "tu viens chéri ?" : "Non, merci" .

     

  • Oh noooon ! Moi qui adorait manger des boulettes à la merde sur une table bancale en bois aggloméré...


  • Le sionisme est un national-socialisme de caricature, outré, grotesque et ridicule. Celui-là est à celui-ci ce que le French-Cancan du juif Offenbach est aux opéras de Mozart. On peut dire beaucoup de mal - à tort ou à raison - des nationaux-socialistes, mais ils n’étaient pas "ridicules". La preuve : terroriser le planète soixante dix ans après leur défaite totale, il faut le faire. On me répondra que le sionisme terrorise bien la planète depuis soixante dix ans ..


  • La Suède est sous le contrôle de la très discrète , mais très influente famille israélite Wallenberg, qui aurait bâti sa fortune, d’après le livre "Europe Inc" (1ère édition, et supprimé dans les suivantes), dans le blanchiment d’avoir juifs hollandais durant la guerre de 39/45. Les Wallenberg sont, chaque année présents au Bildenberg et surreprésentés au travers leurs filiales, contrôlent 40%de la bourse de Stockholm.

    Les Wallenberg controlent entre-autres : ABB, Astra Zénéca, Atlas Copco, Ericsson, Electrolux, Huskvarna, NASDAQ,Scania, Saab (Avion, militaire), Banque SEB, WARTSILA, etc,etc...

     

    • Les Wallenberg ne sont pas juifs. Le premier de la famille qui a été riche était un évêque luthérien un peu affairiste, au XVIIIe siecle sauf erreur, qui a eu des descendants parce qu’un évêque luthérien peut se marier. Puis ils ont été banquiers et petit à petit ont investi dans tous les secteurs de l’économie suédoise. C’est une vieille famille dont la fortune ne date pas de la 2ème guerre mondiale. Vos allégations concernant le fait que les Wallenberg auraient blanchis des fortunes juives pendant la guerre, mériteraient d’être précisées et documentées. C’est bien possible qu’ils ont aidés des familles juives a mettre leurs biens à l’abri. Ce qui serait très honorable. Je suis sûr qu’ils ne se sont pas appropriés ces avoirs. Ce n’est pas le genre de la maison et en plus si ça avait été le cas vous pouvez être sûr que le lobby les aurait cloués au pilori après la guerre et forcés à rendre gorge. L’empire Wallenberg s’est construit autour de la banque Enschilda, de très longue date, et cette banque s’est retrouvée à contrôler toutes sortes d’énormes sociétés suédoises au fur et à mesure que l’une ou l’autre se plantait. C’est arrivé avec la SKF (les meilleurs roulements à billes du monde, en acier suédois) avec les Allumettes suédoises dont le fondateur avait fait de la cavalerie et pris le bouillon dans la crise de 29. Avec d’autres sociétés. Finalement la famille Wallenberg, par défaut, s’est retrouvée à la tête de la moitié de l’industrie suédoise. Il est possible que cette famille sans être juive ait une lointaine ascendance juive. Disons qu’ils seraient un peu marranes, mais très peu à mon avis. On ne peut pas les assimiler comme vous le faites à Israël. C’est une famille très intéressante, certainement la plus grande fortune de Suède, qui a survécu à des générations de socialisme à la suédoise en ayant fait, selon moi, un pacte avec les gouvernements socialistes. Vous ne touchez pas à notre fortune, même vous nous garantissez la sécurité et protégez nos intérêts, moyennant quoi nous famille Wallenberg nous vous laissons gouverner et meme nous vous aidons. Je suis certain qu’il y a eu un deal comme ça et il dure encore. Ce qu’on peut reprocher à l’empire Wallenberg c’est essentiellement que leurs affaires ont beaucoup trop fait allégeance à l’agenda idéologique post moderne, multiculturalisme, LGBT & Cie. Beaucoup plus que par exemple IKEA. C’est déplorable et détestable, mais étant si liés au gouvernement ils n’ont peut-être pas vraiment eu le choix.


    • Intéressant ce que vous dites. Cela cadre bien avec l’incommensurable connerie suédoise. Assez évidente. Le beauf suédois est vraiment un gros bourrin irrécupérable. Quant on pense qu’ils n’ont même pas été capables de virer leur roi et qu’ils crânent avec leur espèce de "prix Nobel", haut lieu de la pensée unique, laïque et obligatoire...Droits de l’homme et salade de harengs à l’huile à tous les repas. Ils se rattrapent avec leurs nanas, évidemment. Mais les danoises leur font concurrence.


    • @Tintin

      Luthérien et juif, à part la circoncision, c’est pareil.


    • @tintin

      "Les Wallenberg ne sont pas juifs",

      Maintenant que les Wallenberg, pour les besoins de leur cause soient luthériens, c’est vraiment anecdotique !!!....un peu comme Benjamin Disraéli était un juif anglican (ce qu’il revendiquait) !...ou encore Fabius un protestant !!...maintenant, que cette famille soit frankiste, sabbatéïste ou autres, je ne saurai répondre.

      Pour mémoire le pape Paul VI, catholique, de son état, était juif, et vraisemblablement franc-maçon !..et sont comportement était typiquement maçonnique et luciférien.


    • @erratum, borntogrowl et listener

      Vous simplifiez trop. Je ne dis pas que la famille Wallenberg n’a pas une goutte de sang juif. Je n’en sais rien. Peut-être qu’en cherchant bien on arriverait à trouver un rabbin au XVIIe siècle. Mais à part ça je vous dis qu’ils sont luthériens. Ca ne suffit pas de dire de telle ou telle famille riche dont le nom se termine en berg que ce sont des Juifs. J’ai longtemps pensé par exemple que la grande famille française des rois du sucre Béghin était d’origine juive, à cause du nom. Eh bien, récemment j’ai fait une recherche généalogique sur cette famille. Ils ne sont pas du tout juifs. Ou alors, s’ils l’ont été il faudrait remonter avant le 16e siècle. Désolé mais ce n’est pareil que Disraeli ou Fabius ou Alain Minc ou Attali. Il n’y a aucun rapport.

      Ce qui est un peu agaçant avec ce genre de raisonnements c’est que les gens qui les tiennent n’ont aucune idée des nuances. Borntogrowl par exemple, nous dit que de toute façon entre un Juif et un luthérien, à part la circoncision, il n’y a aucune différence. Voyons, c’est ridicule. C’est bien un argument de catho tradi et en plus sédévac, ça. Tout ce qui n’est pas sédévac est juif, à ce taux là. Evidemment qu’il y a une différence entre un luthérien et un Juif. Si vous ne me croyez pas je vous conseille la lecture du livre de Martin Luther "Die Juden und ihren Lügen" (Les Juifs et leurs mensonges) et après vous viendrez me dire s’il n’y a pas de différence entre un luthérien et un Juif.

      Ce qui est vrai c’est que le big business international est un milieu où l’influence juive est très prégnante. Quand on est dans çe genre de grandes affaires, on n’echappe pas à cette pression. Enfin si, Henry Ford faisait aussi partie du big business. Mais c’est difficile d’en être indemne. Même Ford et même Kamprad, ont du se soumettre, au moins en surface. C’est un fait.

      D’autre part en Suède l’influençe juive existe. C’est certain. Même le grand cinéaste Ingvar Bergmann était, je pense, un peu mâtiné de Juif. Malgré tout celà n’a rien à voir avec les Juifs du show business français actuel, tellement caricaturaux. Je pense que c’est seulement récemment que ces élites juives hostiles se sont finalement imposées en Suède et la premiere chose qu’elles ont faite, comme partout, à été l’immigration massive et le multiculturalIsme. La fameuse Barbra Lerner-Spectre est l’égérie de ce grand remplaçement à la suédoise. Mais celà n’est pas du aux Wallenberg.


  • Ahhh ! Les meubles IKEA... Cela me rappelle ce petit meuble de rangement pour mes ustensiles et autres outils de cuisine, au nom imprononçable que j’avais quand je louais mon studio. Quand j’ai déménagé il m’a fallu un coup de pied et deux coups de massette, au revoir le meuble. Résultat : ma cuisine à des meubles plus jolis maintenant et surtout plus solides

     

  • Je trouve cet article très juste et à mon avis certains commentaires sont à côté de la plaque. Bien entendu l’entreprise IKEA avec son succès mondial peut être vue comme un avatar du mondialisme et du capitalisme sans règle. Pourtant l’article d’ER dit vrai. Dans ce monde global, qui est ce qu’il est, la saga d’IKEA est une saga de conquérants Vikings et l’ethos de cette entreprise est à la fois nordique, blonde aux yeux bleus et... oui il faut le dire : nationale socialiste. À chaque fois que je suis allé chez IKEA j’ai ressenti très fort que je me trouvais là dans un univers très proche du rêve de prospérité pour tous, et de bonheur de masse, par des produits de qualité pas chers, dans un esprit à la fois moderne, fonctionnel et proche de la nature, qu’Hitler rêvait de réaliser pour son peuple. À chaque fois je me suis dit : si Hitler avait gagné la guerre, nous vivrions aujourd’hui dans une société, certes non métissée, mais qui ressemblerait à IKEA. J’avais entendu parler des accusations contre Ingvar Kamprad pour sa proximité de Per Engdahl, le leader nazi suédois, et je me disais toujours : ça ne m’étonne pas. Bravo monsieur Kamprad, vous êtes un exemple pour tous les entrepreneurs, et je pense que vous êtes aussi un peu un modèle pour Alain Soral que je soupçonne d’avoir rédigé en bonne partie cet article. Votre travail a été fait dans un esprit qui a certains points communs avec l’esprit d’ER. C’est certain. Moi je dis : Chapeau bas !

     

    • Ah, ah, enfin quelqu’un qui a compris le sens si on peut dire "caché" de l’article... Ce n’est pas un hasard qu’ ER relaie souvent ce genre d’info ; il y a le côté folklorique et provoc, mais pas que... Cela invite aussi à des réflexions plus poussées sans a priori...


    • Je remets la compresse.

      On ne pourrait que souhaiter que les petites entreprises commerciales d’Alain Soral connaissent un succès comparable à celui d’IKEA et que celà devienne un empire mondial, avec bien entendu une image de marque bien française comme IKEA a une image bien suédoise. Parçe qu’a partir de ce moment là ça deviendrait nettement plus difficile pour le lobby de persécuter Alain Soral et tout ce qu’il représente. Bien sûr ils feront tout pour essayer de boycotter et torpiller ces entreprises, mais celà n’aura pas d’effet, pas plus que leurs actions contre Dieudonné. Ou plutôt cela irait à effet contraire, à partir d’un certain seuil. Les gens achèteraient les produits du groupe Soral pour faire la nique à ces arrogants qui veulent les brimer. Exactement comme les gens se pressent aux spectacles de Dieudonné pour se venger des humiliations que le lobby leur fait subir et fait subir à tous les Français. Vous me direz qu’on n’a jamais vu une entreprise mondiale dont les dirigeants étaient d’extrême droite et anti.... Erreur, il y a beaucoup d’exemples. Le plus connu en France étant L’oréal, fondée et dirigée pendant longtemps par des cagoulards. Dans les années 1990 il y a bien eu des campagnes juives de dénigrement de L’Oreal pour cette raison là, initiées par la famille Lauder, (Ronald Lauder président du Congrès Mondial Juif et héritier de la parfumeuse juive Estee Lauder). Mais celà n’a pas coulé L’Oréal. Bien sûr les idées d’Alain Soral ne peuvent que ralentir, au début, l’ascension de ses entreprises, mais à partir du moment où elles décolleront vraiment alors elles seront invulnérables aux pressions du genre de celles qui ont fait plier Ingvar Kamprad. Car la clientèle des entreprises Soral aura accepté dès le départ cette règle du jeu. Le patron de cette entreprise est judéo-critique et nous l’avons accepté.

      Bref il faut souhaiter que les entreprises de monsieur Bonnet de Soral paradent bientôt au firmament du CAC 40. Ce serait la plus grande réussite militante dont le mouvement ER puisse rêver. Vous vous rendez-compte ? Les dirigeants d’ABS invités à Matignon pour discuter des intérêts de l’économie français. Les jeunes ambitieux de France se bousculant pour devenir cadres chez ABS. Etc... Celà donnerait un sacré changement dans l’ambiance de la nation française. Il faut bien voir que l’évolution de la France dans le sens Licratisé que nous observons est due en grande partie à la prépondérance d’entreprises sous influence juive...


  • N’en déplaise aux esprits râleurs et suffisants, le fondateur d’IKEA, que dieu ait son âme, a su faire quelque chose de sa vie : il y a laissé une trace indélébile. Qu’en est-il et qu’en sera-t-il de tout ceux qui végètent dans leur trou attendant tout des autres ?
    Ce Monsieur mérite respect et considération.

     

  • «  (...) les qualités que l’on reconnaît aux Germains et aux Vikings, ce goût de l’ordre, de la précision, du travail bien fait (...) toutes ces vertus qu’on a un peu de mal à trouver en France, n’est-ce pas.  »

    Deutsche qualität !

    Ça me fait penser à cette page du journal de guerre de Louis Maufrais qui s’est retrouvé à 24 ans happé par l’Histoire (il préparait le concours de l’internat de médecine quand 1914 est passé par là, l’arrachant à ses études pour le propulser médecin dans les tranchées (jusqu’en 18 !).)

    En 1915, durant la bataille de Champagne, tandis que le 94ème RI pourrit sur pied dans des tranchées dégueulasses dans lesquelles les hommes s’enfoncent jusqu’aux genoux, où on mange et dort trempé, au milieu des poux, des rats et des grenouilles, dans des abris précaires, il rapporte l’anecdote suivante :

    « Ce que [le lieutenant] veut me montrer, ce sont deux tranchées boches [qui viennent d’être prises]. (...) Et je découvre qu’en réalité les Allemands ont beaucoup moins souffert que nous ne le pensions.
    Tu sais, (...) du 75, ça ne peut pas faire grand chose là-dessus. Les nôtres n’ont pas tiré avec assez d’armes lourdes. (...) Maintenant, tu vas descendre, il y a au moins 25 marches.
    C’est une salle de plus de 15 mètres de long (...). Elle s’en va jusque sous l’espace de séparation de nos tranchées et les leurs. Voilà leurs couchettes. Tu vois, il y a du plancher par terre, un ventilateur au plafond et des ampoules électriques. Et ce qui ne gâche rien, 8 mètres d’épaisseur de craie au-dessus de la tête. (...) [Je passe sur les réfectoire, salle de repos, salle de réunion, salles des téléphones et communications souterraines.] Et nous arrivons au PC du commandant. Il se trouve à 12 mètres de profondeur. Voilà son bureau, avec un piano et un beau tapis. Et, de l’autre côté, c’est son plumard. Il y a même des draps, et encore un ventilateur ! »


  • Ikéa... Cette enseigne n’a fait qu’uniformiser mondialement les intérieurs. Des meubles "design" pour Sébastien et Stéphanie, qui regardent "Games of Thrones" via leur abonnement "Netflix" avec leur "box" et ses 213 chaînes...
    Ikéa, c’est le meuble mondialiste de mauvais goût dénué de toute âme et identité propre. Rien ne vaudra d’être assis sur une belle bergère d’époque Louis XVI, en train de lire un bon livre de chez KK et de se restaurer dans une vaisselle au moins en porcelaine de Limoges.

     

    • @ Blanc de Saint Bonnet : Ah oui, au moins, au moins ! Pas snob pour un sou !
      "L’âme" et "l’identité propre", c’est d’abord les gens qui la font et non pas leurs biens matériels.
      Et puis dans la France d’en bas voyez-vous, l’on se soucie d’abord de mettre du pain sur la table avant de s’intéresser à la provenance de son repose-cul.


    • Pour Plébéienne :

      Le goût n’est pas nécessairement une question d’argent. Vous installez un beauf sur une montagne d’argent, il aura toujours autant des goûts de chiottes.
      Vous êtes dans la confusion entre snobisme et vision du monde, attitude pédante et enracinement.


    • Les connaisseurs de mobilier ancien espèrent que vous n’avez pas retapissé votre bergère Louis XVI avec un tissu moderne dénué de toute âme et identité propre. Ces tissus qui sortent de métiers à tisser mécaniques sont une insulte à l’époque de notre bon Roi et définitivement l’apanage des ploucs.

      Sinon, Sébastien et Stéphanie voudraient bien savoir comment regarder GoT sur Netflix. L’économie d’un abonnement OCS pourrait en effet leur permettre d’enfin pouvoir accéder à un mobilier digne du votre. C’est vrai qu’elle est mignonne cette Stéphanie.


    • Pour Lannister :
      En soie d’époque et rembourrée en crin de cheval.


  • En fait, dès que tu n’es pas juif, tu es méchant, voire nazi !
    Et dès l’instant que tu es juif, tu es quelqu’un de bien, voire un agneau intouchable !


  • ahaha le commentaires de faux-culs anti-ikea mais qui sont bien contents de consommer à bas prix ! Ikea est un concept de génie pour de la consommation pratique et immédiat de meubles jetables que l’on peut pour pas cher recycler régulièrement, parce que franchement les vieilles armoires bretonnes de mémé, indémontables et intransportables et surtout moches ne font pas plus envie ! De fait lorsque vous videz une maison de famille, comme c’est étrange personne ne veut repartir avec les armoires moches et lourdes de mémé, les fauteuils moche et lourds de mémé ... non, personne !!!!



  • Fin 1940, Ingvar a 15 ans, et il milite dans les Jeunesses nordiques



    On reproche à cet homme d’avoir intégré une association quand il était un gosse de 15 ans ? Et que l’on ne me sorte pas l’argument du genre à cette époque à 15 ans c’était comme si tu avais 35 ans aujourd’hui ! Certes à âge égal les enfants étaient intellectuellement et émotionnellement plus structurés qu’aujourd’hui mais il n’en étaient pas moins des gosses avec une expérience limitée de la vie et entièrement sous l’emprise idéologique de l’environnement adulte dans lequel ils évoluaient.

    Ikea ? Fut une époque cela me faisait marrer...et puis je me suis rendu compte que c’était en fin de compte assez génial et unique dans son genre. En effet cette entreprise a réussi à trouver le compris idéal pour produire des produits de consommation de masse qui atteigne un degré certain d’originalité et d’esthétisme à des prix compétitifs et ayant accéder à une renommée internationale. Il y a des Ikea partout dans le monde ! Alors certes le sobre et laborieux ouvrier chinois allié au besogneux ingénieur/designer scandinave dévoué corps et âme à son entreprise contribuent beaucoup à ce tour de force...
    Il n’y a pas à ma connaissance un équivalent à Ikea. Pourquoi d’autres n’ont pas imité ce concept ? Faut-il vraiment que cela soit cette alliance entre l’esprit scandinave et la production de masse chinois à prix imbattable qui soit la clé de ce succès commercial ? Les Japonais, Américains...ne pourraient pas en faire autant ?


  • Ikea c’est le zyklon B (cyclohexane, formaldéhyde, n-hexane, arsenic, dichlorobenzène, ) dans les chambres des enfants , une sorte de génocide (et du gout et du cancer)
    Qu’il soit homo, pape, guitariste ou nazi on s’en fout ,il avait 15 ans ,moi à 15 ans j’étais un petit con, bon je le suis encore un peu, mais va-t-on lui reprocher, ainsi qu’à moi éternellement ?
    Ni oubli ni Pardon c’est ça ?
    Moi je lui reproche la merde Ikea qu’il soit nazi est un detail « Mwouaaaaaaaa »

     

  • Le génie d’Ingvar Kamprad, comme le Corbusier avant lui ou Mc Donald, aura été de refourguer et de faire accepter de la merde à prix d’or à des peuples qui vivaient dans une certaine qualité traditionnelle.


  • Dans le catalogue vidéo Ikéa 2018 on voit un enfant blond et sa petite soeur blonde aussi qui jouent avec une petite voiture VW Coccinelle, c’est le modèle nazi voulu par Hitler.


  • Il faisait social et national, il avait le sens de la simplicité et de l’efficacité, il avait d’ailleurs édité une ligne de mobilier dans le style gustavien.

    Il est donc tout à fait comparable à Martial Lapeyre, le fondateur des menuiseries Lapeyre, qui avait dessiné et produisait des menuiseries et des meubles de cuisine en kit peu chères, simples, classiques et de très bon goût, pour permettre aux pères de familles populaires de restaurer, agrandir ou aménager eux mêmes leurs maison. Ce Martial Lapeyre n’utilisait aucun bois importé ou exotique, il n’utilisait que de la main d’oeuvre française qu’il payait plutôt bien, il était donc doublement social et nationaliste, et c’était un admirateur de Napoléon Bonaparte : il a légué en 1984 toutes ses collections et sa bibliothèque, avec une grande partie de sa fortune à une fondation qu’il a créée pour l’étude et la diffusion de l’oeuvre de Napoléon.


Commentaires suivants