Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Netanyahou promet d’annexer la vallée du Jourdain, en Cisjordanie, s’il est réélu

La vallée du Jourdain représente environ 30 % de la Cisjordanie, occupée par Israël depuis 1967. Son annexion mettrait à mal le projet d’État palestinien qui était jusqu’ici au cœur du processus de paix.

 

« Aujourd’hui, j’annonce mon intention d’appliquer, avec un futur gouvernement, la souveraineté d’Israël sur la vallée du Jourdain et la partie nord de la mer Morte », a déclaré M. Netanyahou lors d’une conférence de presse à Ramat Gan, près de Tel Aviv.

(...)

Benjamin Netanyahou, qui se prépare à un scrutin serré, a également réitéré sa promesse d’annexion de toutes les colonies juives de Cisjordanie, précisant toutefois qu’il attendrait la publication du plan américain de relance du processus de paix israélo-palestinien et des consultations avec Donald Trump.

(...)

Le projet du Premier ministre israélien, et chef du parti Likoud, a été reçu comme une nouvelle claque au visage par les Palestiniens. Dans un communiqué publié peu après son discours, le Premier ministre palestinien, Mohammad Chtayyeh, le qualifie de « premier fossoyeur du processus de paix ».

« C’est une violation flagrante du droit international, c’est du vol de terre flagrant, c’est du nettoyage ethnique. Il détruit non seulement la solution à deux États, mais toute chance de paix, ça change la donne », a déclaré Hanane Achraoui, une cadre de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP).

(...)

La Jordanie, gardienne des lieux saints musulmans à Jérusalem-Est, a averti que cette décision « entraînerait toute la région dans la violence ». La Turquie a, pour sa part, évoqué une promesse « raciste ».

« Toute décision d’Israël pour imposer ses lois (…) en Cisjordanie occupée » n’aura pas de valeur juridique au niveau international mais « serait dévastatrice pour une potentielle relance des négociations, pour la paix régionale et pour l’essence même de la solution à deux États », a déclaré le porte-parole de l’ONU Stéphane Dujarric.

L’annonce de M. Netanyahou intervient à une semaine jour pour jour d’élections législatives israéliennes qui s’annoncent âprement disputées. M. Netanyahou, qui fait campagne à droite et courtise l’électorat des colons juifs favorables à l’annexion de la Cisjordanie, est actuellement au coude-à-coude avec son plus proche rival, l’ancien chef de l’armée Benny Gantz, à la tête du parti centriste Bleu Blanc.

(...)

Trois heures à peine après son annonce, M. Netanyahou a été évacué d’un meeting dans la ville d’Ashdod après le retentissement de sirènes annonçant des tirs de roquettes imminents depuis la bande de Gaza.

Lire l’intégralité de l’article sur lemonde.fr

Les projets de Bibi, voir sur E&R :

 






Alerter

31 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
Afficher les commentaires précédents