Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Retour en l’an 1900

Images de France, sur E&R :

 






Alerter

38 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2275835
    Le 11 septembre à 20:16 par slim
    Retour en l’an 1900

    Si je comprends bien ce sont des gens de la bourgeoisie qui posent car je suppose que les photos il y a 120 ans étaient réservées aux bourgeois...Je les trouve pas bien sapé et pas très propres sur eux pour des bourges...Ceratins enfants ont même les mains sales...Et puis surtout les visages, on ne rigole pas, on est très austère, surtout les femmes....
    Moi ça me donne pas trop envie de vivre à cette époque...Question de goût...

     

    Répondre à ce message

    • #2275897
      Le 11 septembre à 21:48 par ia
      Retour en l’an 1900

      ’Et puis surtout les visages, on ne rigole pas, on est très austère’

      Eh on est en France faire la gueule c’est presque une tradition ancrée, ne dis t’on pas que le français est un italien triste ? Une constante sinon c"est qu"on peut faire le même exercice pour 2000 ou dans le futur 2100 (y aura t"il encore des êtres humains d’ailleurs ?) et vous savez quoi ? les 1% continueront à exploiter les 99 % !

       
    • #2276072
      Le 12 septembre à 09:54 par tetar 1er
      Retour en l’an 1900

      je ne sais pas comment tu fais pour voir les mains sales sur des images en noir et blanc en elle-même très sales, mais dans tous les cas oui on ne prenait pas une douche une fois par jours à l’époque, c’est sûr.

      quant aux figures, il faut se rappeler que pour ces gens-là, une photo c’est un moment solennel, et que sourire "figé" pour ces gens-là donne l’air d’un nigaud, ou d’un enfant. C’est la même chose pour les peintures, vous en avez vu beaucoup sourire sur les toiles de maître ? si la jeune fille a la perle avait sourit, elle aurait quand même eu l’air un peu nunuche, et on n’aurait pas pu réellement la regarder, cachée derrière son sourire et sa séduction.
      C’est comme ça, à l’époque on ne se fait pas prendre le portrait tous les jours, alors mieux vaut ne pas se rater : les notables se donnent des airs redoutables, les gens communs, eux, ne se donnent pas d’air, relâchent les muscles, parce que l’image fixe de l’humanité pour eux, c’est le portrait ou la statue, et ces choses-là ne sourient pas. Elles ont autre chose à révéler, à quoi le sourire leur ferait manquer.

      Aujourd’hui dans notre civilisation très photogénique, très couleur, très solaire, angoissée à se rendre aimable, les visages peuvent se confondre dans une débauche de sourires marqués, dans les plis et surplis, l’agitation, le mouvement. Le sourire appartient au temporel, il est de circonstance, renvoie à la courtoisie, la salutation, la séduction, ce n’est pas l’impression d’une âme qui se voudrait permanente dans la matière.

      De nos jours, ce n’est pas très grave de manquer cette permanence. Une photo ratée, mille photos ratées, il y en aura d’autres. Avec un sens de l’économie à la 1900, peut-être ferions-nous plus attention devant l’objectif, et, naturellement, reviendrions vers un sens plus antique et plus "sacré" de l’image ?

      parce que, franchement, je ne crois pas que notre génération soit plus gaie que les précédentes. ce n’est pas eux qui se demandaient si "enculé" ne risquait pas d’être vexant pour un pauvre sodomite.

       
  • #2275900
    Le 11 septembre à 21:55 par paco
    Retour en l’an 1900

    Bonjour à tous,
    Il ne faudrait pas tomber dans une nostalgie trompeuse et surannée... Avant le 30 Mars 1900 les journées de travail étaient en moyenne de 12h, parfois bien plus... Le code du travail était inexistant avant 1910. Aucun congé payé, pas d’assurance maladie, pas de chômage...
    Les usines polluantes où de nombreux ouvriers crevés au boulot !!!
    Réveillez-vous !!! En aucun cas j’aimerais revenir à cette époque ! La Commune de Paris en 1870, la guerre de 14/18 et celle de 39/45.... Les riches possédants exploitants toujours le peuple !
    La capitalisme dans toute sa splendeur et son aberration...
    Le temps libre tel qu’on le conçoit maintenant était résumé au seul dimanche !!! L’espérance de vie était en moyenne de 48 ans ! Et l’église qui cautionnait l’exploitation des plus pauvres avec la bénédiction du curé !!!
    Mais enfin, ouvrez les yeux !!!
    Il n’y a pas d’époque heureuse et il n’y en aura jamais tant que le capitalisme, l’argent et l’État perdureront ! Tant qu’il y aura des exploiteurs et des exploités, la vie des humains se résumera à ceux qui jouissent de l’existence et à ceux qui la subissent.
    Cessez-donc cette nostalgie malsaine qui sclérose vos tripes... Essayons de transformer cette société en un système complètement différent, avec un logiciel nouveau. La chance que nous avons c’est d’être riche de deux cent ans d’histoire économique, politique et sociale ! La définition de la folie c’est de refaire chaque fois la même erreur en pensant que la fois prochaine on réussira. On sait que le capitalisme ne marche pas, on sait que l’argent corrompt, on sait que l’État asservi...
    Nous avons la possibilité de changer de modèle de société... Soyons fiers un jour d’être sur une photo où dans 100 cent un homme du futur dira : "c’est grâce à ces hommes que l’humanité à changé"

     

    Répondre à ce message

    • #2278107
      Le 15 septembre à 11:48 par Cast00
      Retour en l’an 1900

      Tout à fait d’accord avec vôtre vision, nous devons d’abord tous évoluer spirituellement.

       
  • #2275901
    Le 11 septembre à 21:57 par Strbik thierry
    Retour en l’an 1900

    Cette photo sur la plage, incroyable ! On trouverait ça bizarre aujourd’hui de voir des gens tant vêtus sur le sable. Que le monde change...

     

    Répondre à ce message

  • #2275954
    Le 11 septembre à 23:07 par lamino
    Retour en l’an 1900

    J’ai trouvé que les emplumés de la bourgeoisie avaient déjà une morgue dans le regard assez dérangeante. Au contraire, regardez comme les pauvres à 0:58 sont beaux, malgré leur évidente détresse.
    Pourtant, au delà de la "famoso" lutte des classes, çà n’a pas toujours été le cas. Pour revenir à un peu de normalité, on s’est payé deux guerres mondiales. Mais bon, l’effet ne dure que quelques décennies, et le corps des parvenus se régénère vite.

     

    Répondre à ce message

  • #2276029
    Le 12 septembre à 05:58 par Ouioui
    Retour en l’an 1900

    Avant les photos étaient en noir et blanc, dorénavant elles sont en noir et noir. Il y a eu 1945.

     

    Répondre à ce message

  • #2276234
    Le 12 septembre à 13:52 par sa majesté
    Retour en l’an 1900

    Si vous êtes à ce point nostalgique regarder cette vidéo :

    https://www.youtube.com/watch?v=NjD...

    (Late 1890s - A Trip Through Paris, France speed corrected w/ added sound)

     

    Répondre à ce message

  • #2276306
    Le 12 septembre à 15:21 par kalki
    Retour en l’an 1900

    Notre grande sensibilité à la nostalgie prouve qu’une civilisation qui a cessé de célébrer ses racines, ses ancêtres, sa Tradition pérenne, son bonheur d’être au présent, pour se tourner vers "le futur", le progrès, le "ça va aller de mieux en mieux", "le bonheur c’est pour demain", est une civilisation malade, une anomalie, une absurdité pure et simple.
    Toutes les civilisations de ce monde, absolument toutes, à part ce furoncle de l’Occident moderne (devenu le monde moderne), sont ou étaient fondées sur la Reconnaissance et la gratitude pour ce qui vient des Anciens, et plus loin encore, pour la Nature et pour le Principe spirituel (quel que soit son nom, dans quelque société humaine que ce soit), Origine de toutes choses. La modernité se croit supérieure à toutes ces civilisations humaines "arriérées", et pourtant, même le pékin moyen aujourd’hui, s’il prend le temps de s’interroger, se demande bien comment on a pu en arriver à pareil désastre...
    Les véritables historiens (demandez donc à Marion Sigaut, ou à R. Pernoud par exemple) nous aident à comprendre qu’au "Moyen" Age on ne vivait pas moins bien qu’en notre beau XXIe siècle. Que donc, s’être affranchi de la religion ne nous a pas "libérés" mais nous a carrément enfermés dans notre statut d’ "individus", nous a isolés les uns des autres, avec le parrainage triomphant de la franc-maçonnerie...
    Les photos ci-dessus, grâce surtout à la musique qui les accompagne, nous rappellent qu’il fut un temps où... on prenait son temps.
    La frénésie progressiste, le monde devenu un simple, mais immense, Marché, les "modes" incessamment changeantes, le "besoin" de parler ou de se déplacer à toute vitesse, l’obsolescence programmée des produits industriels comme des compagnes-compagnons de vie... Ca va vite, oui... mais ça va pas bien...
    Sitting Bull, Lao Tse, Shankara, Maître Eckhart, et tant d’autres, sages connus ou anonymes des tribus d’Amérique, Afrique, Australie, d’Asie et d’ailleurs, interrogent le moderne : y a pas comme un truc qui foire, dans votre idéal du perfectionnement indéfini de l’homme par l’homme... ?

     

    Répondre à ce message

  • #2276589
    Le 12 septembre à 21:21 par Athena
    Retour en l’an 1900

    Merci beaucoup, j’adore ce genre de retour en arrière qui nous rappelle ce que nous étions, et ce n’est pas être passéiste, pour le coup c’est de la réconciliation, avec nous mêmes, ce que nous fûmes, mais ça c’etait avant. Avant la descente aux enfers, lente et ineluctable...

     

    Répondre à ce message

  • #2276765
    Le 13 septembre à 08:18 par Delion
    Retour en l’an 1900

    Ils pleureraient aujourd’hui de voir ce qu’est devenu la France.Et que désormais dans de nombreuses régions de France un jeune blanc ne peut plus,par exemple,intégrer un club de foot de son quartier.L’enfer que doivent vivre les jeunes blancs en minorité dans des établissements scolaires,et en particulier les jeunes blanches,ou asiatiques.
    C’est curieux qu’il n’y ait pas plus de témoignages en ce sens.Des blancs qui se font victimiser car ils sont blancs par des bandes de racailles,des blanches qui au collège deviennent les putes de petits caids,je ne crois pas que ce soit du fantasme.
    En tant qu’adultes on ressent la haine des africains/arabes en banlieue souvent donc qu’est ce que ca doit être dans les écoles.Ca serait interessant de faire une enquête la dessus mais elle ne serait probablement pas sponsorisée par le système ou les gauchistes bien pensants.Et je précise je n’appartiens à aucun parti et s’il fallait me classer ce serait plutôt à gauche.

     

    Répondre à ce message

  • #2276794
    Le 13 septembre à 10:05 par Xu-chen
    Retour en l’an 1900

    En tout cas ils étaient beaucoup moins vulgaires dans leur apparence et postures qu’aujourd’hui.
    Dans 100 ans on aura droit à des pouffes en débardeur qui tirent la langue...

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents