Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Netanyahu, Lieberman et Bennett à la "marche républicaine" dimanche 11 janvier à Paris

Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, son ministre des Affaires étrangères, Avigdor Lieberman, et son ministre de l’Économie, Naftali Bennett, devraient assister dimanche 11 janvier à la « marche républicaine » organisée à Paris à la suite des attaques contre le journal Charlie Hebdo et une épicerie cachère.

C’est un communiqué de l’ambassade d’Israël qui a annoncé aujourd’hui la présence de Netanyahu et Lieberman :

« Benjamin Netanyahu, Premier ministre de l’État d’Israël, accompagné d’Avigdor Lieberman, ministre israélien des Affaires étrangères, seront présents à la marche républicaine en hommage aux victimes des attentats terroristes, pour exprimer leur soutien au peuple français et à ses dirigeants. »

Le ministre de l’Économie, Naftali Bennett, devrait aussi faire partie de la délégation, d’après les médias israéliens. Bennett, outre sa fonction de ministre, est aussi le dirigeant du parti d’extrême droite Le Foyer Juif, et celui qui a déclaré :

« J’ai tué beaucoup d’Arabes dans ma vie. Et il n’y a aucun problème avec ça. »

Nul doute que les trois hommes feront de grands déclarations pour condamner le terrorisme. Pris dans leur élan humaniste, ils évoqueront peut-être l’histoire de Baruch Goldstein, qui, un beau jour de février 1994, entra au Caveau des Patriarches à Hébron, en Palestine, tua 29 Palestiniens musulmans en prière avec une arme automatique et en blessa 125 autres avant d’être abattu à coups d’extincteur.

Goldstein est à ce jour encore un héros aux yeux de certains Israéliens, comme en témoignent les pèlerinages qui ont encore lieu sur sa tombe.

Déjà, en 2012 :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

43 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Afficher les commentaires suivants