Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

"Ni pigeons, ni espions" : les acteurs du numérique mobilisés contre la loi sur le renseignement

« Nous, acteurs du numérique, sommes contre la surveillance généralisée d’Internet ». Ainsi commence l’appel du mouvement « Ni pigeons, ni espions », qui a recueilli plus de 600 signatures pour protester contre la loi sur le renseignement, qui doit être votée le 5 mai à l’Assemblée nationale.

De grands hébergeurs comme OVH ou Gandi, des fournisseurs d’accès à Internet, des start-up comme Capitaine Train, des médias comme Libération et Mediapart ou encore des organisations comme le Conseil national du numérique font partie des signataires, qui dénoncent une loi « inefficace », mais surtout « dangereuse pour la croissance ».

La fronde a commencé avec les hébergeurs, le 9 avril. En ligne de mire : les « boîtes noires » que le projet de loi prévoit d’installer chez les fournisseurs d’accès, les hébergeurs et les grandes plateformes. Ce dispositif d’analyse automatique de données est censé, selon la formule du projet de loi, « révéler une menace terroriste ».

« Imposer aux hébergeurs français d’accepter une captation en temps réel des données de connexion (...), c’est donner aux services de renseignement français un accès et une visibilité sur toutes les données transitant sur les réseaux », expliquaient alors cinq hébergeurs – dont OVH, le principal hébergeur français – dans une tribune commune.

Lire la suite de l’article sur lemonde.fr

Voir aussi, sur E&R :

Surveiller la population sous prétexte de vouloir la protéger,
chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

12 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Votez avec vos pieds ! Ce pays prend de plus en plus les contours inquiétants de l’Enfer.

     

  • Ils se moquent de la "menace terroriste", ce qu’ils redoutent c’est que les Patriotes finissent par reprendre le pouvoir . Alors grâce à cette loi scélérate sur le renseignement généralisé les merdes sionistes de la "police" pourront coller sur le dos des gens à abattre des crimes qu’ils n’auront pas commis : connaissant l’emploi du temps de chacun ils accuseront tel patriote d’avoir commis tel crime en démontrant qu’il était dans les parages au moment des faits . Et ils trouveront la "magistrate-bonniche" à leur botte pour entériner la chose .


  • il y a deja des herbergeurs qui se delocalisent, j’ai en ai vu au moins un qui a ferme ses portes hexagonales le jour meme du vote



  • "Le texte précise que le champ d’application se limitera à « la détection d’une menace terroriste »"




    Ça rappelle l’objectif de l’organisation stay-behind fondée en 1945 : "organiser une résistance armée et secrète au cas où les soviétiques envahiraient l’Europe libre". Résultats : depuis 70 ans, malgré qu’aucune invasion communiste n’ait eu lieu, la démocratie a été bafouée presque partout en Europe par la CIA via des élections truquées, des attentats terroristes fomentés dans tous les pays (Italie, Belgique, France, Espagne ...) et qui ont fait plusieurs centaines de victimes, des commissions d’enquête bidon, des assassinats politiques en rafale : d’Olof Palme à Aldo Moro en passant par des juges d’instruction ...

    Ça rappelle aussi l’entrée en guerre de la 2GM par la Grande Bretagne : officiellement pour libérer la Pologne (des griffes d’Hitler), guerre qui s’achève alors que la Pologne et toute l’Europe de l’Est se retrouvent sous la botte de Staline.

    On nage en pleine horreur, et on n’est hélas pas encore proches d’en sortir.
    Quant aux protestation des médias de gôche … même avec un stéthoscope, on n’entend rien. La gôche a été eutanasiée ; elle ne s’en remettra jamais.


  • " Vois-tu Esther, connaissant dorénavant les moindres faits et gestes des badauds la flicaille à nos ordres va pouvoir nous transformer n’importe quel goy insoumis en coupable évident de crimes qu’il n’aura pas commis ".


  • Compléments d’information sur Stay behind pour ceux qui ne connaitraient pas encore ce réseau terroriste.

    Depuis 1945 dans toute l’Europe occidentale (et au delà) pour contrer une éventuelle invasion soviétique, les Etats-Unis ont mis sur pieds, avec chaque gouvernement en place, et chaque service secret, une ribambelle de réseaux et de cellules disposant partout de dépôts d’armes et d’argent. Ces réseaux permettaient d’exfiltrer des groupes entiers de n’importe quel pays sans jamais être interceptés par la police, l’armée ou la douane. En moins d’un mois, un commando débarqué en Norvège pouvait se retrouver exfiltré d’Italie.

    LE PROBLEME c’est que pendant plus de 60 ans, la démocratie européenne n’a été qu’un leurre ! ! !
Les années de plomb en Italie, en Belgique (tueurs fous du Brabant), et ailleurs, ont été une stratégie de la CIA pour orienter le vote des électeurs au détriment des PC européens (voire des PS) au moyen d’attentats terroristes visant le plus souvent des civils, des femmes des enfants sous couvert de mouvements bidon d’extrême gauche.

    On a aussi eu des assassinats ciblés sur des militaires ou sur des policiers, pour décrédibiliser l’extrême gauche. A cette stratégie s’est ajoutée les assassinats tactiques comme celui d’Aldo Moro, enlevé le jour où il allait signer l’élargissement de son gouvernement au PCI (le fameux Compromis historique). On ajoutera aussi celui du suédois Olof Palme. Et ceux des responsables de la lutte anti-mafia en Italie car la CIA protégeait la Mafia depuis le débarquement en Sicile et sachant bien que celle-ci était viscéralement anti-communiste.

    En Italie : 14 attentats meurtriers et pas un suspect arrêté ; l’action patente des services secrets (et de la loge P2) a été largement confirmée dans les années 90, mais elle n’a pas fini pour autant.

    Ces informations sont extraites de l’ouvrage de Daniele Ganser « Les armées secrètes de l’OTAN » édité par KK.

    Une seule réserve sur cet opus, certains chapitres (France, Espagne) sont basés sur des ouvrages plus idéologiques que factuels.


  • Encore la gauche pseudo socialiste qui nie nos libertés individuel et veut esclavagiser massacrer le peuple Français.Depuis Jules Ferry la commune 1871 , ces ordures de gaucho sont les pires ennemis du peuple les pires.Massacre du peuple Français, colonisation collaboration, maastrich shengen union européenne sos racisme sionisme ces gauchos pseudos socialistes sont les pires.

    L’ump ces guignols soutiennent également ce texte de l’hystérique espagnol et de la carpette Hollande.

    A part le FN et l’UPR, je ne vois pas quel parti est contre ce texte qui prépare l’installation de la dictature que georges orwell a si bien décrit. C’est pas possible que les gens votent pour les pseudos socialistes du ps et les pseudos de droite de l’ump car ces gens là nous amènent droit dans le mur que ce soit économiquement, socialement, identitairement, avec en prime une réduction drastique de nos libertés fondamentales.

    Bienvenue à l’Etat Big Brother si bien décrit par orwell...


  • Il est regrettable que les acteurs du mumérique trouvent normal que ce projet de loi liberticide soit voté par quelques centaines d’oligarques alors que TOUS les citoyens français devraient avoir la possibilité de l’approuver ou de le rejeter lors d’une votation nationale.


  • Vous souvenez-vous du slogan "Attention, un coup de fil peut sauver une vie" ou un truc de ce genre ? Eh bien, Internet peut sauver sept milliards de vies humaines.
    Et Internet peut même sauver nos bourreaux, avant qu’ils n’aillent au-delà de la limite entre âme encore recyclable et âme définitivement perdue.