Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Nissan et des scientifiques suisses travaillent sur une voiture capable de lire les pensées du conducteur

Nissan collabore actuellement avec l’École Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL) pour concevoir une voiture qui sera capable de lire dans les pensées de son conducteur pour prédire son prochain mouvement.

Le professeur José del R Millán, qui dirige l’équipe de recherche, résume le concept en une phrase : « Mêler l’intelligence du conducteur et du véhicule ensemble pour permettre d’en éliminer les conflits, et de mener à un environnement de conduite plus sûr ».

Les chercheurs de l’EPFL ont déjà collaboré sur une technologie similaire, puisqu’ils ont travaillé à la conception d’une interface cerveau-machine, BMI (brain-machine interface), pour équiper un fauteuil roulant qui peut être manœuvré par ce transfert. La prochaine étape consiste donc à adapter cette technologie aux voitures.

Même si elle a déjà fait ces preuves, elle nécessite des niveaux de concentration humains très élevés pour fonctionner, et c’est pourquoi l’équipe de recherche travaille sur la mise au point d’un système basé sur des analyses statistiques pour prédire le prochain mouvement du conducteur, et pour évaluer « l’état cognitif du conducteur par rapport à son environnement de conduite ».

En mesurant l’activité cérébrale, les mouvements des yeux et en scannant l’environnement autour de la voiture, la voiture sera capable d’anticiper les manœuvres du conducteur, et de l’assister dans leur exécution.

Pour Lucian Gheorghe, qui collabore au centre de recherche sur la mobilité de Nissan, ce projet pourra bénéficier à la fois à l’industrie automobile et à la sphère scientifique : « Avec notre collaboration avec EPFL, je crois que nous pourrons contribuer pour la communauté scientifique mais aussi que nous trouverons de nouvelles solutions techniques qui nous permettrons de nous rapprocher de l’objectif de faciliter l’accès à la mobilité personnelle pour tout le monde ».

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

7 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Si encore la science était utilisée pour une évolution pacifique et paisible pour la communauté des hommes, j’ai l’impression qu’elle développe davantage des techniques poussant encore plus à de la paranoia et de la méfiance entre les hommes.


  • C’est surtout Jason Bourn qui va être content...


  • Concept débile , la voiture qui roule toute seule de Google fonctionne déjà très bien .
    Ok , sa démocratisation mettra sûrement une vingtaine d’années mais pourquoi s’embêter à développe ça alors que la voiture qui roule toute seule par GPS est déjà dans les pensées ?


  • Alors ça,ça va etre du véhicule qui pompe pas mal je crains !


  • "meler l’intelligence du conducteur et du vehicule" ! ca, ca m’a fait rire . bon courage aux ingenieurs car ils vont devoir programmer une ia hors du commun


  • Parce que c’est nouveau ça ? Moi je connais une "véhicule" qui est capable de cela et qui existe depuis des millénaires ! Son efficience énergétique est exceptionnelle et inutile de se faire chier avec du carburant hors de prix car son mécanisme est une chaudière fonctionnant avec un apport en végétaux...en cas d’avarie ce véhicule est également capable de s’auto-réparer. Toutefois après une vingtaine d’années de service ses performances baisses et sa capacité d’auto-réparation est considérablement amoindri, mais ceci n’est pas un problème dans la mesure que ce véhicule est aussi capable de se dupliquer...je parle du cheval...mon arrière-grand père allait au marché du vendredi avec son cheval. Il partait très tôt le matin car la foire était distante d’une vingtaine de kilomètres...comme il y allait afin de rencontrer des potes et de boire le "canon" comme on dit par chez nous il finissait complètement saoul si bien que c’est son cheval qui le ramenait seul à la maison. Pendant des années le cheval l’a ramené pendant qu’il dormait sur la charrette...je ne connais aucune voiture "moderne" capable de cela...si nous n’étions pas dans un système économique absurde où les gens sont parfois contraints de faire une ou plusieurs centaines de kilomètres aller-retour pour aller bosser, où l’on mange des fruits et légumes produits parfois à des milliers de kilomètres de là où ils seront consommées...le cheval serait encore le moyen de transport le plus efficace !