Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Nouveauté Kontre Kulture : Du yahvisme au sionisme, de Laurent Guyénot

Qui est Yahvé ? D’où vient-il ? Comment ce dieu jaloux, vengeur et exclusif a-t-il imprimé le destin de son peuple ? Quel est tout au long de l’histoire le fil rouge qui relie le culte de Yahvé au sionisme contemporain ?

 

Tout commence dans l’Ancien Testament et c’est là qu’il faut aller puiser notre compréhension de la question juive. Car l’Ancien Testament, ou plus précisément la Torah, ne fait pas que retracer l’histoire d’un peuple : elle donne aux enfants d’Israël les clefs pour accomplir ce qu’ils se sont donné comme fatum ; là est la justification et là est le chemin à suivre. C’est Jacob, fils d’Isaac, qui lors de son retour d’exil prend ce nom d’Israël, nom dont le peuple juif tout entier hérite avant de devenir celui d’un État : ainsi se trouvent mêlés sous un même vocable le patriarche, le peuple et la terre promise.

L’histoire du peuple juif traverse l’histoire de toute l’humanité. Quel rôle a-t-il joué dans la chute de Byzance ? Quelle a été son influence au sein même de l’Église chrétienne ? Quel poids a été le sien dans la terrible « guerre civile européenne » de la première partie du XXe siècle ? Nation parmi les nations, il a été traversé de vents contraires qui l’ont pourtant poussé toujours dans la même direction : entre tentatives d’assimilation et volonté de séparation, conversions sincères ou de façade, entre exclusions et infiltrations, persécutions et privilèges, le peuple de Yahvé s’est toujours vécu comme distinct du reste de l’humanité, reproduisant sans cesse un même schéma biblique : celui de la captivité à Babylone, de la fuite d’Égypte, du Livre d’Esther. Forgeant l’ossature psychologique des fils d’Abraham, il est le ciment qui les unit, seuls contre tous, de la fête de Pourim à la mémoire de la Shoah, sans que la création de l’État d’Israël y mette un terme, devenu l’un des « murs invisibles » de la « prison juive ».

C’est pourquoi ce livre est aussi un appel à nos frères juifs à se libérer de l’emprise d’une mythologie qui les enferme dans un rapport schizophrénique au monde, tour à tour peuple élu et peuple maudit, peuple messager et peuple déicide, guide de l’humanité et victime éternelle des hommes. Et une clef pour comprendre que naître juif, c’est naître avec un poids lourd de 2 500 ans.

 

Après des études d’ingénieur (ENSTA, 1982), Laurent Guyénot s’est intéressé à l’histoire et l’anthropologie religieuses, puis a soutenu une thèse de doctorat en Études médiévales (Paris IV-Sorbonne, 2008). Ses recherches actuelles portent principalement sur la géostratégie sioniste, dans une perspective religieuse et civilisationnelle. Ses livres incluent Jésus et Jean Baptiste, Enquête historique sur une rencontre légendaire (Imago), La Mort féerique, Anthropologie du merveilleux (Gallimard), et JFK-11 Septembre. 50 ans de manipulations (Blanche/Kontre Kulture), traduit en anglais.

Se procurer l’ouvrage chez Kontre Kulture :

 

 

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

12 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Bonjour,

    Pour ceux que le sujet intéresse et qui souhaitent l’approfondir, je vous invite à rechercher sur Youtube la série des exégèses de Thomas Römer au Collège de France.

    Le(s) cours se nomme(nt) : Le dieu YHWH ses origines, ses cultes, sa transformation en un dieu unique.

    Le thème y est traité et développé en profondeur, de manière très rigoureuse et avec une remarquable objectivité sur 17 épisodes. Il faut tout de même compter environ 18 heures de conférences pour faire le tour du sujet.


  • C’est pourtant ce même Yahvé qui a envoyé le Christ sur terre pour nous délivrer (tous !) de nos péchés...cette incohérence majeure indique qu’il faudrait peut-être appliquer une autre grille de lecture à l’ancien testament et cesser de le voir comme le manifeste d’un suprémacisme juif. Surtout qu’on peut y lire en long, en large et en travers les manquements et trahison de ce peuple envers son Dieu.

    Et je ne parle même pas du fait que tant Jésus que ses disciples ont fait abondamment référence à l’ancien testament, justement. Les premiers des chrétiens l’auraient-ils fait si ce texte était si mauvais que ça ??

     

    • Bonjour,
      Dans l’ancien testament c’est Yahvé 10 fois par page, dans le nouveau testament, JAMAIS, zéro, le Christ n’en parle pas une seule fois.
      Et ce n’est pas juste que ce mot serais remplacé par "Mon Père", soyons honnête, cela devrait troubler les esprits de se dire que absolument jamais le Christ n’utilise Jehovah / Yavhé.

      Et c’est très certainement parce qu’il y a rupture, et dénonciation de ce "dieu" vengeur et jaloux et guerrier, faux dieu, et que probablement le Christ est venu abolir son message.
      Donc envoyé par Yahvé ? Je dirais certainement pas.

      Et le Christ est clair sur le message de Moïse "C’est à cause de la dureté de votre coeur qu’il a fallu vous donner ces lois"


    • Je suis assez séduit par cette hypothèse que l’un des déterminants majeurs de l’histoire en Occident est la lutte entre :
      - la Nouvelle Alliance qui offre la possibilité du salut à quiconque reconnait Jésus comme Christ ,Messie et Sauveur .
      - L’Ancienne Alliance qui n’a absolument pas digéré d’avoir été dépossédée du copyright et de l’exclusivité du salut par ce Fils de Dieu qui touchait les lépreux , pardonnait aux pécheurs et pécheresses tout en accusant les marchands et les changeurs .
      La Révolution bourgeoise de 1789 n’a été que le retour sur le devant de la scène des scribes et des pharisiens pointés du doigt par Yeshouah Hamaschiach . Ils n’ont plus quitté cette place depuis lors . Je prie tous les jours pour qu’ils reconnaissent enfin Celui qui est venu parmi eux .


    • Dans la plupart des traductions, le Tétragramme apparaissait mais a été remplacé ultérieurement par le terme "Kurios" (seigneur). Et si c’était tellement un autre dieu que ça, alors pourquoi Jésus et ses disciples citeraient-ils autant l’ancien testament ?? Ton argumentation ne tient pas debout, désolé...


  • Laurent Guyenot est considéré comme un auteur complotisme par le révisionniste Rémi Perron dans son livre Révisionnisme contre complotisme. Il accuse Laurent Guyenot de ne pas s’appuyer sur des faits concrets mais sur des rumeurs dans son livre sur JFK.

     

  • On sait depuis Shlomo Sand que le peuple juif est une invention.

     

    • #1674540

      Bon d’accord, mais alors qui a inventé l’invention ? Il n’y a pas de fumée sans feu. D’où provient Israël ? Depuis le temps que ça dure dans le temps ! Pour apaiser les tensions, il serait bon de savoir à qui revient Jérusalem ? Tout ce désordre, tous ces morts pour 2.500 ans... A l’échelle de l’humanité et du monde c’est quelques centimètres ! Seulement quand t’es un enfant qui grandit dedans c’est important.


  • « Comment ce dieu... »

    Se placer dans un axiome polytheiste pour parler d’un sujet relatif au monothéisme ne peut conduire à un raisonnement juste.

     

    • Laurent guyénot reprend à juste titre les travaux de Jean Soler qui démontre que "Yahvé" était à la base un dieu local en opposition aux autres "dieux" des contrées voisines.Le Yahvé comprit comme dieu unique est une conception tardive.