Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Ô Corona : le Québec en roue libre

Humour coronarien, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

11 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2483199
    le 13/06/2020 par Karim
    Ô Corona : le Québec en roue libre

    Dieudo a eu des problèmes pour moins que ça !


  • #2483205
    le 13/06/2020 par tintin
    Ô Corona : le Québec en roue libre

    Du jeu de mots un peu habile, de l’humour qui ne blesse personne - gentil, quoi.
    Sympa, mais pas de quoi y revenir très longtemps, hélas.


  • #2483222
    le 13/06/2020 par Pouet
    Ô Corona : le Québec en roue libre

    Dommage que ce soit si court !


  • #2483224
    le 13/06/2020 par Larry Golad
    Ô Corona : le Québec en roue libre

    Après le confinement si je suis pas beau
    c’est la faute à Trudeau et Horacio


  • #2483228
    le 13/06/2020 par gros bec de Macronie !
    Ô Corona : le Québec en roue libre

    Excellent ! Tu vois ça c’est de l’art pour moi : y’a le texte, l’esprit, l’humour, la mise en scène, y’a tout ! art total !


  • #2483273
    le 13/06/2020 par yul
    Ô Corona : le Québec en roue libre

    Les Frères Jacques du Québec ?

     

  • #2483328
    le 13/06/2020 par Chris
    Ô Corona : le Québec en roue libre

    Le mec ici, Arruda est le directeur de la santé. L’équivalent de notre Jérôme Salomon. Vous imaginez Jérôme Salomon danser sur un rap Corona ?
    https://youtu.be/yNJUtkh-pIQ


  • #2483513
    le 14/06/2020 par anonyme
    Ô Corona : le Québec en roue libre

    ça fait penser à "la danse macab" des quatres barbus !
    (censurée par la suite par les héritiers de Camille Saint-Saens, mais maintenant que le copyrght est tombé on devrait ressortir cettechansonet les vidéo du sketch)


  • #2483721
    le 14/06/2020 par Stef
    Ô Corona : le Québec en roue libre

    Groupe québécois parodique qui se fait passer pour des fachos rigolos mais sont de vrais gauchistes qui entendent dénoncer ce qu ils parodient.

    Comme ils jouent sur l ambiguïté beaucoup de gens se demandent s ils ne seraient pas fachos...

    Le problème de ce groupe c est que leur talent (réel) soit encore mis au service du gauchisme et ses rengaines habituelles, car on pouvait attendre beaucoup mieux de leur intelligence. Comme quoi on peut être créatif mais rester con et primaire dans l’analyse. Du gachis.

     

    • #2484624
      le 16/06/2020 par Dieter Charlebois
      Ô Corona : le Québec en roue libre

      Votre critique est intéressante et péremptoire. Elle déploie un ensemble d"étiquettes, "gauchiste", "fachos", qui font penser qu’il y aurait un champs de droite opposé à un champs de gauche. A partir de là, vous avez beau jeu de laisser entendre qu’il y aurait des "vrais" et des "faux", des résistants de nature authentique et des manipulateurs-trompeurs... Bref, dans un monde bien ordonné, il y a déploiement d’apparences ou d’idiotie utile qui empècherait l’avènement des émancipateurs, des résistants et de la vérité. Avec au bout du compte le petit jeu/joker de "Je te tiens par la barbichette, le premier qui désigne l’ennemi a forcément raison".
      Cette histoire racontée (storytelling en bon français) me parait désormais inutile. Nous l’avons beaucoup entendue ces vingt dernières années et à tous propos. Hors qui ne sait pas que le "vrai est un moment du faux" ? Dans un monde de production de signes, de spectacle marchand ou il n’y a ni ami ni ennemie mais uniquement des clients, dans un monde ou il n’y a que périphérie et centre du pouvoir en même temps qu’il n’y a qu’underground et mainstream, Mon Onc Serge reste un baladin, un bricoleur et par sa pratique un producteur de ses propres valeurs. A un niveau et avec une intensité (sa vie mise dans la balance) qu’on souhaite.... aux consommateurs.
      Mon Onc Serge fait ce qui lui plait. A vous d’entrer dans la danse...et de séduire.