Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Obama prolonge d’un an la mission de combat en Afghanistan

Le président américain Barack Obama a prolongé d’un an la mission de combat des troupes américaines en Afghanistan et a signé un ordre en ce sens ces dernières semaines, selon le New York Times.

Jusqu’à présent, la position officielle était que les opérations de combat cesseraient à la fin de cette année, et que les 9.800 soldats américains (accompagnés de quelque 3 000 soldats d’Allemagne, Italie et autres pays) restant sur place à cette date n’avaient qu’une mission de soutien et de formation aux forces afghanes.

Mais selon le quotidien américain citant vendredi un haut responsable sous couvert d’anonymat, M. Obama a signé récemment un ordre autorisant les troupes restant sur place à combattre directement les talibans et leurs alliés en cas de menaces à leur encontre ou à l’encontre du gouvernement afghan.

Cet ordre autorise également un soutien aérien, y compris d’avions de combats, de bombardiers et de drones, pour ces missions.

Un autre haut responsable a toutefois souligné qu’il ne serait plus question de patrouilles régulières visant les talibans. Les opérations ne viseront plus les talibans "que s’ils menacent directement les États-Unis et les forces de la coalition internationale en Afghanistan ou s’ils aident directement al-Qaïda", a-t-il expliqué.

Ce changement, selon le New York Times, est en partie lié à l’avancée rapide de l’organisation État islamique (EI) en Irak, ce qui a provoqué des critiques accusant M. Obama d’avoir retiré les troupes américaines d’Irak avant que l’armée irakienne ne soit vraiment préparée à faire face à des attaques islamistes.

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

8 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.