Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Objectif Marioupol pour les séparatistes du Donbass ?

Après la prise de Debaltsevo, Kiev et les capitales occidentales se demandent jusqu’où la rébellion de l’est va pousser son avantage.

Pour les dirigeants séparatistes, il s’agit de recouvrer l’ensemble des territoires faisant partie des régions administratives de Donetsk et Lougansk, devenus républiques. Toutefois, il semble difficile pour les combattants rebelles de conquérir rapidement la dernière grande agglomération du Donbass, encore sous l’autorité de Kiev, comme ils ont pu le faire en quelques jours dans une ville plus modeste comme Debaltsevo.

Afin de les dissuader d’investir Marioupol, l’armée ukrainienne bombarde les positions des séparatistes dans la zone de Chyrokine, un village à une quinzaine de kilomètres de la grande ville portuaire. Position stratégique, ville industrielle de 450 000 habitants, la prise de Marioupol serait un tournant dans la guerre en Ukraine. Elle constitue une ligne rouge pour Frank-Walter Steinmeier, ministre des Affaires étrangères allemand, qui doit rencontrer ses homologues français et ukrainiens, demain à Paris.

Malgré ces combats, troupes de Kiev et rebelles ont procédé à un échange de prisonniers ce weekend : 139 soldats ukrainiens contre 52 séparatistes. Il a été convenu également d’un retrait des armes lourdes présentes sur le front, suspendu à l’arrêt complet des combats et la possibilités pour l’OSCE de se déplacer sans risques dans les zones concernées.

 

Voir aussi, sur E&R :

Comprendre le monde russe avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

23 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1127008

    si les rebelles continuent de pousser leur avantage, il va vite se poser un problème de logistique et de nombre de combattants
    en regardant la carte on voit bien que les rebelles cherchent une continuité territoriale entre la russie et sabastopol pui au-delà pour priver l’Ukraine, donc les américains, de tout accès à la mer noire.
    Qu’est-ce qu’attendent les habitant pro russes, l’armée , la police, pour défier les autorités de kiev et demander leur rattachement à la russie...


  • #1127020

    Sur le plan opératif Marioupol n’est pas vraiment un objectif intéressant. La cause des combats qui s’y déroulent tient à la présence de la brigade "azov". Les républicains font peu de prisonniers dans leur rang. Les forces du Donbass doivent souffler un peu, rétablir de nouvelles lignes de logistique, réparer et incorporer l’immense matériel saisi avant de reprendre l’offensive. Les ukis de leurs côtés ont les mêmes problèmes. Leurs maîtres étatsuniens leur livrent les fonds de stock. A court terme les combats reprendront. Sur le plan opératif, Kramatorsk est un vrai objectif qui couperait les quelques forces ukrainiennes restantes en deux. Les républicains ont aussi le temps. Le temps de voir le régime ukrainien s’étriper avant que de s’écrouler. En attendant les forces du Donbass se font la main sur les humvee, les radars, les missiles Javelin et autres obusiers laissés sur le terrain.

     

    • Kramatorsk c’est pas mal car proche de Lougansk et de Donesk, ça permettrait de consolider la région.
      Mais Marioupol c’est stratégique pour la jonction avec la Crimée.
      Attention à pas trop s’étirer trop vite.


  • #1127047

    « Afin de les dissuader d’investir Marioupol, l’armée ukrainienne bombarde les positions des séparatistes dans la zone de Chyrokine, un village à une quinzaine de kilomètres de la grande ville portuaire. »
    C’est un pur copier-coller des communiqués de Kiev.
    En réalité le bataillon Azov (un de ceux avec les croix gammées) n’a jamais respecté les accords de Minsk II.
    Il *a attaqué* dans la zone tampon entre Marioupol et Novoazovsk dès la signature de Minsk II et donc **avant le cessez-le-feu**, il a poursuivi ses opérations ensuite, bien qu’il ait subi des pertes importantes.
    Il est évident que Minsk cherche à internationaliser un conflit qu’il est en train de perdre.
    _

     

  • Sans Marioupol, au minimum, la "nouvelle Russie" n’est pas viable, donc non, ils ne s’arrêteront pas.
    A mon avis, ils ne s’arrêteront pas avant d’avoir toute la côte jusqu’à la Crimée (ce qui laisserait quand même un accès à la mer pour l’Ukraine).
    Car , à mon avis Poutine acceptera le rattachement à la fédération de Russie, quand cela amènera une communication terrestre jusqu’à la Crimée, et donnera à la Russie une mer intérieure totalement controlée.


  • Il faudrait aussi savoir jusqu’où comptent aller les séparatistes.

     

  • Ici en France, on n’accepterait pas l’indépendance de la Bretagne ou de la Corse, ou celle de la Catalogne par rapport à l’Espagne. Par contre, personne ne trouve rien à redire que l’Ukraine est en train d’être taillée en pièces. La Russie n’est évidemment pas la seule responsable, l’Occident impérialiste est y pour beaucoup et peut-être qu’au fond, c’est la volonté des États-Unis et de BHL, mais force est de constater qu’il y a des séparatistes sur le terrain qui avancent, qui avancent et qui participent de facto à la division du territoire ukrainien.

     

    • Le Dombass recevra l’aide de la Russie tandis que les régions françaises, si elles devenaient indépendantes, rejoindraient l’UE, ce qui ne serait pas une grande avancée. D’ailleurs, a-t-on une idée de la volonté des populations concernées ?


    • À Mike : la Bretagne, la Corse, la Catalogne ou le pays basque ne sont pas encore indépendants où ne luttent pas encore ouvertement pour leur indépendance parce que pour l’instant il n’y a pas d’enjeu géopolitique international dans ces régions. Elles sont toutes dans l’Empire de Wall Street, ne peuvent en sortir, et aucun ennemi de Wall Street ne les convoite. Donc, pour elles, c’est plié. Par contre Wall Street a besoin de contrôler les portes de l’Asie et de la Russie... d’abord pour maintenir son statut d’Empire face à Moscou et face à la Chine et ensuite pour assurer la pérennité d’un certain état fondé aux portes de l’Asie en 1948. Wall Street a vidé l’Occident de sa spiritualité théologique... mais uniquement dans la base, c’est-à-dire chez les masses populaires de l’Occident. Car ce que Wall Street a fait à ses propres masses populaires il ne se le fera jamais à lui-même. Wall Street, bien au contraire, est resté extrêmement fidèle à ses principes théologiques (Rothschild : je ne suis qu’un simple banquier qui... etc...).

      Cela dit, pour moi, l’indépendance de Novorossia n’est souhaitable ni pour BHL ni pour les Américains (pour rappeler ces deux éléments que tu cites), au contraire. L’Euromaïdan permettait à Wall Street d’avoir une frontière directe avec la Russie et maintenant, par une organisation courageuse, rapide et efficace des populations autochtones du Donbass, bien sûr conseillées et encadrées par Moscou, la frontière de l’Empire moscovite a avancé vers l’Ouest au lieu de reculer vers l’Est. Le recul vers l’Est de cette frontière, voilà ce qu’aurait voulu Wall Street.


    • #1127233

      Demande aux Corses et aux Betons ce qu’ils en pensent si L’État interdisait le Corse ou le Breton, puis ensuite interdire toute pratique lié de prés ou de loin a la culture Corse ou Bretonne.
      Pas sur qu’ils apprécieraient pour le coup...


    • "Demande aux Corses et aux Betons ce qu’ils en pensent si L’État interdisait le Corse ou le Breton, puis ensuite interdire toute pratique lié de prés ou de loin a la culture Corse ou Bretonne.
      Pas sur qu’ils apprécieraient pour le coup..."

      Je suis personnellement breton et je peux vous dire que bien que ne parlant absolument pas la langue de ma région, si les abrutis qui nous dirigent depuis Paris osaient nous faire un coup comme ça, je serais le premier à appeler à la révolte.

      Un gouvernement qui prétend être respecté doit d’abord s’efforcer d’être respectable, faute de quoi ce à quoi on a affaire n’est rien de plus que de la tyrannie.
      Et la place des tyrans elle ne se trouve pas à la tête d’un état, mais au bout d’une corde.


    • #1127557

      @ Pelagia

      "Wall Street a vidé l’Occident de sa spiritualité théologique... mais uniquement dans la base, c’est-à-dire chez les masses populaires de l’Occident. Car ce que Wall Street a fait à ses propres masses populaires il ne se le fera jamais à lui-même."
      Au prochain "zap" télé que tu feras, arretes toi sur des émissions du genre " confessions intimes " et observe le profil des gens qu’on exploite afin de faire patienter le client (donc le télé-spectateur ) ,entre deux tunnels de publicités.
      Si je le pouvais, j’aimerais bien leur parler à ces gens là, et leur demander pourquoi est-ce que l’on voit jamais dans ces émissions des familles dont les parents sont : avocat , ingénieur , prof universitaire etc et les enfants dans les lycées les plus préstigieux, et habitant dans des quartiers dont le prix au metres carré correspond au salaire annuel de ces familles exploités par des producteurs télés qui doivent se moquer , en interne , du niveau intellectuel de ceux qu’on film ?


  • #1127322

    Les russophones de Marioupol constituent une 5 ème colonne qui attend les instructions des séparatistes pour passer à l’action .


  • #1127326

    Déjà je ne vois pas pourquoi seuls les soldats de Kiev ont droit au qualificatif d’ukrainiens alors qu’ils le sont tous ...
    Bon alors l’échange est tout sauf équitable : pourquoi pas 1 soldat de Kiev contre 1 prisonnier du Donbass (la plupart sont des civils) ?
    J’ai lu aussi que des bataillons de Kiev allaient rafler des civils dans des villages pour les échanger contre leur militaires prisonniers ...

     

  • La dernière fois que l’on a demandé aux Corses par referendum sur une plus grande autonomie les Corses ont répondu "Niet" l’Alsace idem alors que les régions de l’Est de l’Ukraine ont répondu oui à plus de 70%. Désolé mais on est démocrate où pas et la patrie ne s’achète pas on est patriote où on ne l’est pas : la patrie ce sont les racines qui puisent dans le terroir l’origine de notre lignée qui font qu’une communauté d’hommes et de femmes mettront leurs individualités entre parenthèse pour le bien et la prospérité de la communauté quelle soit grande où petite ....


  • Mais qui attaque qui ???? Pourquoi les séparatistes continuent-ils à mettre à feu et à sang cette région ??? Pourquoi ne respectent ils pas le cessez le feu ???

     

    • Quand les types qui sont en face n’ont comme seul projet politique que celui de t’exterminer, toi, les tiens et ta culture et qu’ils persistent à t’écraser sous les bombes et les obus de mortiers (y compris après la signature de DEUX traités de cesser le feu), se montrer raisonnable et compréhensif relève plus de la connerie que de la sagesse.

      Je pense que la patience des séparatistes est arrivée à bout et qu’ils ne voient pas en quoi laisser l’armée ukrainienne se remettre et réorganiser ses forces (pour ensuite tenter -encore une fois- de les épurer ethniquement) leur apporterait quoi que ce soit.

      Il faut bien se rappeler que les agresseurs dans cette histoire ce ne sont certainement pas les séparatistes, mais les nazis de Maïdan actuellement au pouvoir à Kiev.

      Les russophones du Donbass ne font que leur rendre la monnaie de leur pièce (et quelque part, c’est bien fait pour leur gueule).

      Ils espéraient avoir affaire à des agneaux qu’ils pourraient tranquillement massacrer et ils se sont rendu compte qu’en réalité ils avaient affaire à des lions... Pas de bol pour eux, mais pour ma part je ne vais certainement pas les plaindre.


    • @Talion, au contraire de la Crimée largement pro russe le Donbass est plus partagé, depuis le début des hostilités je n’ai pas encore vu une seule manifestation populaire anti Kiev ! Les premiers à avoir prit les armes sont les séparatistes et si il s’agissait d’un soulèvement populaire contre Kiev ont aurait eu droit à un scénario type Crimée. Les séparatistes avec le soutient financier, logistique et humain de la Russie n’ont pas hésité à prendre les armes et à instauré la guerre dans cette région car la réaction de Kiev est légitime, elle se doit de rester souveraine dans son térritoire !
      Si on avait assisté à des manifestations même violente de la part de la populations du Donbass contre Kiev l’opinion publique n’aurait pas la même vision des choses.
      Je pense que l’on assiste à un jeux d’échec géopolitique entre les occidentaux et les russes avec comme victimes les populations du Donbass qui ne voulaient pas de cette guerre même étant sous le joug de Kiev !!


    • #1137106

      alpha.....
      deja le "gouvernement" actuel est arrivé par un coup d’état.. qu’on aime ou pas l’ancien président.... il avait été élu.. et il a été renversé.comment peut on proclamer les gens actuels de loyaliste ???
      pour aller environ une semaine par mois en ukraine depuis des années je peux t’affirmer que de nombreuses personnes y compris à l’ouest soit disant "loyalistes" commencent a en avoir un peu marre de la propagande...
      de toutes facon le pays tel qu’on l’a connu est devenu ingouvernable.. la fédération ou l’autonomie ou l’indépendance sont les seules options à moyen termes...
      pour ma part j’ai eu la surprise l’année dernière (je ne parle pas ukrainien mais russe seulement) de voir que tout ce qui était écrit en russe dans les resto par exemple avait été supprimé du jour en lendemain.
      pour y etre allé des dizaines de fois dans ma vie je peux t’assurer que c’est consternant... je connais de nombreux ukrainiens (y compris à kiev....) qui ne parlent pas ukrainiens... par contre je ne connais aucun ukrainien qui ne parle pas russe.
      la comparaison avec les corses, les alsaciens, les bretons n’a aucun sens.. aucun rapport !!
      je ne connais pas d’autres exemple dans le monde ou autant de gens du meme pays sont totalement bilingue..
      environ 40 a 50 millions de gens qui parlent indifféremment le russe et l’ukrainien pour la plupart. l’alsacien n’est parlé que par environ 500 000 personnes (dont moi !!!!!) le corse par moins de 200 000 (dont moi !! et oui double origine ....) et le breton par cinq mecs.. j’’exagère à peine.