Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Olivier Delamarche : Inflation, guerre, crise énergétique

Olivier Delamarche, sur E&R :

 






Alerter

7 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • #3032788
    Le 20 septembre à 01:44 par Francois Desvignes
    Olivier Delamarche : Inflation, guerre, crise énergétique

    Arrêtez de croire que Poutine coupe le gaz pour répondre aux sanctions que lui inflige l’UE.

    Car la politique n’est pas la vengeance et le Kremlin une cour de récréation.

    En effet, même si l’UE/OTAN n’avait appliqué aucune sanction contre la Russie, se contentant de soutenir financièrement et logistiquement KIEV, la Russie n’aurait pas eu d’autre alternative que de réduire puis fermer ses livraisons de matières premières aux alliés (comanditaires) de son ennemi.

    Puisque la guerre d’Ukraine n’est qu’une guerre USA-UE-OTAN vs la Russie.

    Du point de vue UE, cette guerre est incompréhensible.

    Mais pas du point de vue US :

    - Soit les USA gagnent cette guerre, et Moscou sera la seule colonie US ayant une frontière terrestre avec la Chine.

    - Soit les USA perdent cette guerre, et au moins la ruine et le chaos qui s’en suivront dans ses colonies d’Europe lui profiteront (cf la dépréciation de l’€ depuis fevrier).

    La guerre (artificielle) d’Ukraine est un conflit "de famille" de l’hémisphère nord.

    Dont l’enjeu est de savoir à qui appartienra le Pacifique, de la Chine ou des USA, car celui contrôlera cet océan au XXI contrôlera le monde (Comme au XX le contrôle de l’Atlantique = contrôle du monde).

    La question est donc : pourquoi l’Europe, certes colonie US, joue aussi mal sa partie ?

    Parce que le trait commun entre Zelenki, VDL ou E.M. est le suivant : comme les Maharadjahs des Indes britanniiques, ils sont achetés.

    C’est une loi de la politique coloniale : tous les chefs de tribus doivent être achetés, de Charles III d’Angleterre, à VGE ou EM. Tous leurs rivaux, doivent être éliminés ou réduits par le chantage au silence, de Marine le Pen à Melenchon ou EZ ou Dupont gnan gnan.

    En fait, seuls les gens propres sont physiquement eliminés.(Ce qui fort heureusement est très rare).

    Il en va de la perennité de l’Empire.

    Donc OD devrait arrêter de boire et de ricaner bêtement : si vous partagez l’analyse (le constat) qui précède, la seule chose certaine des prochains mois, c’est que la guerre d’Ukraine va se déplacer......à Paris !

    Après un long hiver où on aura eu de plus en plus froid.

    Ceci dit les maradjahs le savent mais s’en foutent : la CIA leur a déjà payé leurs billets d’avion pour la Floride.

     

    Répondre à ce message

    • #3033036
      Le 20 septembre à 12:09 par anonyme
      Olivier Delamarche : Inflation, guerre, crise énergétique

      C’est sûr qu’en accueillant des réfugiés ukrainiens la guerre se déplace à Paris ! Voir leur manif grotesque avec l’effigie de Poutine en punching ball ! Du balai tous ces zucraignos !

       
  • #3032829
    Le 20 septembre à 06:14 par ohaitieaqui
    Olivier Delamarche : Inflation, guerre, crise énergétique

    je lis ici et ailleurs que Delamarche raconte la même chose, oui il a raison depuis 2011...grâce à lui et d’autres j’ai pu sauver mes 3 sous. Le critiqué est facile, qu peut prédire la date et l’heure du prochain krach boursier ? Pour les initiés qui ont lu " the big short’ ( pas le film) M.Burry c’est fait lourder et engueuler par le principal actionnaire de son fond, 3 ans avant 2009, il a retiré ses billes.

     

    Répondre à ce message

  • #3032931
    Le 20 septembre à 09:37 par Manu la sens-tu
    Olivier Delamarche : Inflation, guerre, crise énergétique

    "À la place de la guerre ou après la guerre" (Attali)
    = la guerre par les armes parce que la planche à billets n’est plus possible, ou
    à nouveau la planche à billet qui conduit... à la guerre.

    Il y a une autre solution : la remise à zéro des compteurs et l’annulation des dettes mais comme c’est par l’endettement qu’ILS règnent...

     

    Répondre à ce message

  • #3033082

    L’économie version avinée, sachant que Delamarche est le moins pire, va falloir s’en contenter.
    Sinon c’est : "ma grosse dondon" qu’il appelle son faire valoir.

     

    Répondre à ce message