Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Pamphlets de Céline : Serge Klarsfeld s’oppose à Édouard Philippe

"Le Premier ministre n’a pas lu une seule page de ces abjects pamphlets anti-juifs"

Le Premier ministre Édouard Philippe s’est prononcé dimanche en faveur de la publication des pamphlets antisémites de Louis-Ferdinand Céline, qui fait débat en France, mais à condition qu’elle soit « soigneusement accompagnée ».

 

« Il y a d’excellentes raisons de détester l’homme, mais vous ne pouvez pas ignorer l’écrivain ni sa place centrale dans la littérature française », a estimé ce féru de littérature.

[...]

Défenseur de la cause des déportés juifs de France, Serge Klarsfeld, qui réclame l’interdiction de la réédition de ces pamphlets, s’est indigné des propos du chef du gouvernement.

« Il est probable que le Premier ministre n’a pas lu une seule page de ces abjects pamphlets anti-juifs », a réagi M. Klarsfeld dans un communiqué. « Sinon il n’aurait pas utilisé l’argument de la "place centrale" de Céline dans la littérature française pour accepter la publication de ces pamphlets "soigneusement accompagnés" ».

« Il n’est pas envisageable que la société politique française accepte la diffusion de tels textes nocifs et talentueux d’incitation à la haine raciale et à l’extermination des juifs », a ajouté cet inlassable militant de la mémoire de la Shoah. « Nous ne laisserons pas republier de tels textes qui ont mené nos parents à la mort. »

[...]

Les trois textes antisémites, publiés entre 1937 et 1941, n’ont pas été réédités depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. On peut cependant les trouver assez facilement sur Internet, sans appareil critique.

Lire l’intégralité de l’article sur lepoint.fr

Voir aussi, sur E&R :

À lire librement chez Kontre Kulture :

 






Alerter

52 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1875490

    " Dans les université il n’y a pas de livres interdits " prétend Frédérique Vidal, ministre de l’enseignement supérieur . Tu parles ! Il n’y a AUCUN livre de Céline dans les CDI des collèges, ni dans ceux des lycées, la censure veille . Essayer de trouver "Bagatelles" dans la bibliothèque d’une fac, impossible, tout autant que les livres de Faurisson .

     

    Répondre à ce message

    • #1876343

      Dans les CDI de lycée il n’y que des magazines gauchistes comme Libération, les Inrocks ou le Nouvel Obs, alors comment voulez que la littérature de Céline y trouve sa place ?

      Dans les facs c’est un peu différent car on peut y trouver de tout.

       
  • #1875497

    Klarsfeld avait réussi à faire retirer de la correspondance de Céline, publiée en Pléiade, la fameuse lettre à Paraz sur "les magiques chambres à gaz" . Mais Gallimard a une puissance beaucoup plus considérable que la boule de suif sioniste : tant d’intellectuels et d’écrivains dépendent de lui, ils n’oseront s’élever contre leur éditeur, et ils ont besoin de manger...

     

    Répondre à ce message

  • Ce que ce commerçant de Klarsfeld voudrait c’est qu’une partie du bénef de l’édition aille aux fils et filles des déportées de France, c’est du chantage . Macache, il peut se brosser, les Gallimard ont la réputation d’être des radins au coffre fort inviolable (voyez ce qu’en disait Céline...)

     

    Répondre à ce message

  • Que masque cette réédition ? Qui en a pris l’initiative chez Gallimard ? Qui a donné son feu vert à la Kommandantur ? Pas de réédition depuis 1945 et 73 ans plus tard, en voici une après des années de circulation sous le manteau ou à des prix exorbitants ? Étrange ! Rien au hasard, il y a toujours anguille sous roche ....

    Hormis l’aspect financier non négligeable, faire un buzz avec « l’antisémitisme » de Céline ! Tiens, tiens !

    Ne leur permettra-t-il pas de tester le lectorat français par le chiffre des ventes, organiser des débats autour de la promotion de l’ouvrage, de comparer le nombre de téléchargement pdf de l’ouvrage, de mesurer l’impact médiatique, de mettre encore plus la pression sur les journalopes du système afin de vérifier leur soumission, mettre le paquet en documentaires sur les chaînes publiques et magazines.

    Le personnage « Céline et son oeuvre » noyés dans une opération médiatique de récupération, captation, reconquête afin que « vous compreniez ce que nous avons décidé que vous comprendriez  »

    On n’sait jamais que le populo par la grâce de la verve célinienne, percute alors le pourquoi du comment de son génocide culturel dont il est victime depuis 1945 accompagné de sa déchristianisation.

    M. Klarsfeld et le premier ministre sont de mèche en réalité ! Le premier s’y oppose : il est dans son rôle. L’autre prend prétexte de grande littérature. En réalité, ils servent tous les deux la même cause à savoir réaffirmer dans l’inconscient collectif le caractère absolu de l’holocauste supérieur à tous les autres génocides, incomparables.

    Ressortir Céline à titre posthume dans une édition « soigneusement accompagnée  » n’est-ce pas endiguer la verve célinienne au cas où d’éventuels lecteurs français fassent l’amalgame avec la situation actuelle et celle des heures les plus sombres ? Pendant ce temps, le chômage continue de grimper, les acquis sociaux diminuent comme peau de chagrin, la misère partout, les déportés d’migrants, les lois liberticides, la surveillance généralisée !

    Étonnant non que la dictature en marche donne son approbation pour un tel projet alors que les médias aux ordres désinforment sur les sujets intéressants les français comme la sécurité, le pouvoir d’achat, l’avenir de leur pays !

    Céline créant encore polémique 57 ans après sa mort : incroyable Louis-Ferdinand.

    Quel tollé, emmerdements si une telle réédition eût été envisagée par les Ed. KontreKulture :)

     

    Répondre à ce message

  • #1875665

    Le préfet Frédéric Potier, délégué interministériel à la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti-LGBT



    Anti-raciste, anti-bip, anti-lgbt, et bah, ça en fait du boulot tout ça ma couille.
    Au moins,lui, il chôme pas.

     

    Répondre à ce message

  • #1875826

    "Le Premier ministre n’a pas lu une seule page de ces abjects pamphlets anti-juifs"

    Évidemment qu’il n’a pas lu une seule ligne, sinon le premier ministre ne serais pas aussi pro-sioniste et ne porterait pas kippa à la première occase !!!!!

     

    Répondre à ce message

  • Serge Klarsfeld s’est indigné des propos du chef du gouvernement.
    « Nous ne laisserons pas republier de tels textes qui ont mené nos parents à la mort. »

    C’est nouveau que les parents de Serge Klarsfeld sont morts victimes de la Shoah, ils sont toujours vivants, et ses grands parents ne sont pas non plus morts pendant la guerre (le père de Beate était dans la wehrmacht, il est devenu greffier après la guerre, le père de Serge a été déporté, mais on ne dit pas qu’il est mort en déportation.

    Cependant, on doit reconnaître que Arno Klarsfeld et ses parents ont beaucoup souffert.

     

    Répondre à ce message

  • #1876072

    Je vais en choquer plus d’un sur ce site mais Klarsfeld a à la fois tort et raison :

    Raison : ces 3 livres sont une abomination immorale ou le juif est dépeint avec tous les pires excès propres à l’image grossière que donnait de lui la propagande nazi de l’époque.

    Autant "Voyage" est un chef d’oeuvre que le style célinien des 3 ouvrages est haché et pénible à lire, donc Celine n’y a même pas l’excuse d’une grande littérature.

    Pour leur contenu comme pour leur style fait rarement que de quelques bonnes formules mais sur un fond glauque ces livres sont à rejeter.

    Celine avait raison de s’opposer à toute réédition, et en cela il faut aussi respecter la volonté d’un mort.

    Klarsfeld a tort : la liberté d’expression doit se situer au-delà de toute position partisane. C’est au lecteur de faire son choix et rien ne sert de le prendre en idiot en voulant lui dicter son choix ou de l’éduquer par la bien-pensance. Si on ne respecte pas ce principe alors on peut condamner la Bible d’imposer le monothéisme, le Talmud d’évoquer une préséance par la race, et les interdire.

    Donc, vouloir interdire Celine est aussi choquant que de valider le contenu de ses 3 livres !

     

    Répondre à ce message

  • C’est quoi edouard philippe à part une communication ambulante pour le sionisme sous une kippa ! #laic

     

    Répondre à ce message

  • Je suis en train de lire "Bagatelles". Je vais peut-être choquer des gens mais je dois à la vérité de dire que je crois que Céline n’éprouvait qu’une sympathie assez relative à l’égard des juifs. Aaah, je suis comme ça, moi, j’ai peur de rien. Quand faut balancer, je balance.

     

    Répondre à ce message

    • Vous ne balancez rien, vous répétez ce que tout le monde dit. Et en l’occurrence c’est tout à fait faux.. Car c’est d’une élite juive dont il parle : il parle spécifiquement de gens puissants pouvant imposer leur opinion. Il ne faut pas oublier que les horreurs nazies pousseront même Céline â qualifier rétrospectivement de bêtises certains de ses écrits. Alors qu’il n’en n’était rien : la littérature ne peut être responsable des idiots qui lisent.. Les idiots ne lisent pas et lorsqu’ils lisent, ils lisent mal.

      Il faut rappeler qu’à l’époque les israélites ne sont pas des « victimes » tout comme aujourd’hui ils ne sont pas des « victimes ».. et ils utilisent les pogroms dont ils furent effectivement victimes pour accroître leurs puissance qui comme chacun sait est également financière et bancaire. Et la liberté de ton (style) est à mettre en adéquation avec le sentiment que la vérité était (vrai ou faux) cadenassée.

      C’est au nom du peuple opprimé qu’il juge sévèrement l’hypocrisie de cette bourgeoisie juive... Même lorsque il rejoint dans sa fuite la clique Pétain Laval au château, il le fait en tant que médecin et fait une critique acerbe de ces compagnons d’infortune.. Sa fuite c’est pour récupérer l’argent qu’il avait mis de côté. Dans le théâtre et le cinéma nombreux sont ceux qui ont fait le show pour les allemands. Lui n’a même pas profité de sa malfaisante réputation auprès d’une certaines presse.. Chacun à le droit à un juste procès. Y’a t il falsification de preuves ?

      L’absence de réponse n’est pas significatif d’une absence de preuves..

       
    • @Peter
      Bon, je ne veux pas être méchant parce qu’en fait j’ai bien ri, mais "les idiots ne lisent pas et quand ils lisent, ils lisent mal", ça peut être vrai.

       
Afficher les commentaires précédents