Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Paris : un festival féministe vise le renversement du "système hétérosexuel englobant"

Plus qu’une simple orientation sexuelle, l’hétérosexualité est avant tout un régime politique. C’est ce que veulent re-démontrer les militantes féministes à l’origine d’un festival dédié. Entretien.

 

« On ne naît pas hétérosexuel.le, on le devient ». C’est sur ce présupposé qu’est bâti un festival au nom aussi radical que prometteur qui commencera mardi 24 septembre à Paris  : Sortir de l’hétérosexualité.

Deuxième volet du festival Des sexes et des ‘femmes’, qui avait entrepris l’an dernier de dénaturaliser le mot « femme » en travaillant sur le désalignement genre/sexe, l’événement s’attaquera cette année au régime politique hétérosexuel en multipliant les perspectives critiques et les lignes de front  : érotisation de la violence (avec Valérie Rey-Robert), répartition raciale du travail de care, économie du désir (avec Morgane Merteuil), production médicale de la binarité des sexes, éducation à l’hétérosexualité (avec Ovidie et Wendy Delorme), autant d’ateliers et de conférences à travers lesquels l’équipe du festival entend exposer l’hétérosexualité pour ce qu’elle est  : un régime d’exploitation et une fiction politique.

Pour en savoir plus, Les Inrocks ont discuté avec Juliet Drouar, Juliette Hammé (de l’émission de radio Gouinement Lundi) et Tamar, militantes féministes derrière ce festival ouvert à toutes et tous qui se tiendra du 24 septembre au 6 octobre.

 

Pourquoi vouloir sortir de l’hétérosexualité  ?

Juliet Drouar : L’hétérosexualité est la pierre angulaire de la construction du patriarcat et les féminismes en parlent sans jamais la nommer. Elle est au fondement de la structuration de la binarité des genres et des sexes, de la création des classes mêmes d’hommes et de femmes qu’elle pose en miroir. Elle est aussi en lien étroit avec la construction du capitalisme, puisqu’elle permet de ne pas salarier le travail de reproduction.

Tamar : Avoir comme horizon de sortir de l’hétérosexualité est un projet féministe pour nous  : on veut dire aux femmes que ça n’est pas leur destin de faire leur vie avec des hommes et pour les hommes, et qu’il y a des marges de manœuvre à gagner  : en devenant lesbienne et en construisant une vie commune avec d’autres femmes mais aussi en faisant collectivement la critique de l’hétérosexualité pour montrer que ça n’a rien d’une évidence, et que dans la famille, l’organisation du travail ou la production des enfants, il y a des alternatives à inventer.

 

Certains ateliers ne s’adressent pas tant aux personnes LGBT mais plutôt aux femmes hétéros  ?

Juliet Drouar : Il y a un réel intérêt pour les communautés LGBT, même si l’idée n’est pas d’adresser ces communautés en tant que minorités mais en tant que propositions politiques  : sortir de l’hétérosexualité c’est autre chose que faire un coming out. On veut évacuer la notion de honte pour ré-insuffler la politique qu’il y a dans ces sorties, résistances et dissidences. C’est important pour nous de ne pas parler d’orientation sexuelle mais plutôt de rendre visible les contraintes spécifiques à un système hétérosexuel englobant.

Tamar : On a voulu que ça puisse être approprié par des personnes aux trajectoires sociales de classe, de race ou de genre différentes. On s’adresse aux femmes hétéros pour qu’elles puissent développer une critique de l’hétérosexualité qui a été longtemps faite par des lesbiennes dans le mouvement féministe, mais on estime que c’est aussi important pour elles de parler d’hétérosexualité, d’échanger sur des expériences, développer des outils et des stratégies au sein du couple hétéro. On ne fait pas d’opposition entre une réforme de l’hétérosexualité et des perspectives plus radicales qui peuvent être celles du lesbianisme voire du séparatisme.

Lire la suite de l’article sur lesinrocks.com

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

100 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.


  • [L’hétérosexualité] est aussi en lien étroit avec la construction du capitalisme, puisqu’elle permet de ne pas salarier le travail de reproduction.



    Donc si je comprends bien, l’anticapitalisme serait de transformer une relation de gratuité organique et familiale en marché payant ?

    Et après ces personnes se demandent pourquoi elles n’ont jamais été prises en compte sérieusement pendant des milliers d’années...

    En tout cas, je les remercie d’énoncer le projet clairement, pour ceux qui n’auraient pas encore compris. Je pense quand même un message : le "progressisme", ce néo-bolchevisme sociétal, sera obliger d’exterminer tous les gens qui n’entrent pas dans sa vision du monde, c’est-à-dire la "majorité" (hommes, hétérosexuels, blancs, etc.).

     

  • " Je suis un femme et toi tu es une homme " . Je suis infâme et toi tu es innommable .

     

  • " Toutes ces conneries nous les promouvons pour abrutir les goys, nous autres nous en restons au Talmud "

     

  • Juliet, Tamar, c’est pas des prénoms de Françaises, d’où elles sortent pour venir faire de la propagande ici ?

     

  • "On ne fait pas d’opposition entre une réforme de l’hétérosexualité et des perspectives plus radicales qui peuvent être celles du lesbianisme voire du séparatisme."
    Suffit d’aller voir chez la mère de ma fille. Depuis que je me suis barré, si par malheur les fusibles sautent dans une période ou elle a pas de mec, elle s’éclaire à la bougie !
    Leur faudrait pas dix ans pour revenir à l’age de la pierre avec leur séparatisme.

     

  • Ça fait froid dans le dos !
    L’ingénierie social en pleine expansion recrute des agents de plus en plus hystériques , fanatiques, voir complètement cinglés !

     

  • étym. : Patrie, patria, patriarcat, patriotisme.

    « Le patriotisme est une vertu. » - Saint Pie XII

    « Le territoire sur lequel s’exerce l’autorité du père, du seigneur, du roi s’appelle « Patria ». La famille est ainsi nettement à l’origine de la patrie.
    [...] Quant au roi, disait au XIe siècle Hugues de Fleury, il est l’image du père. Son autorité est celle du père de la famille à laquelle il commande comme à sa maison.
    Aussi La Bruyère disait-il très justement :
    « Nommer le roi le père du peuple ce pas faire son éloge mais sa définition. »
    On l’a dit très exactement : le jour où la Révolution a coupé la tête de Louis XVI, elle l’a coupée à tous les pères de famille.
    [...] L’athéisme achève la destruction de la famille. »

    Dans quel livre Kontre Kulture trouve-ton ces écrits ?... on va voir ceux qui lisent vraiment MDR


  • Si vous avez lu "étoiles, garde à vous !", le livre qui a été très mal adapté à l’écran sous le titre "Starship trooper" en évacuant, entre autres, tout le volet "societal", vous savez ce qui nous attend :
    Une société où les hétéros, s’il en reste, sont regardés comme au mieux une curiosité et au pire comme une grave déviance.
    Mais ça n’arrivera pas car c’est de la science-fiction.

     

  • Je confirme : j’aime les hommes et encore plus aujourd’hui !


  • souriez...c’est vous qui payez. !!!!


  • Hahaha, il faudrait une bonne guerre mondiale pour simplifier les choses à nouveau... Ça fera d’une part un peu de ménage dans la population. Et pendant ce temps-là on ne pensera plus à s’inventer des nouveaux problèmes chaque jour...

     

    • L "histoire" n’a retenu du sort des français dans la SGM que la libération des femmes et leur souffrance de se retrouver seule au lendemain de la guerre... Un article féministe a été relayé sur ER a ce sujet il y a qqes mois.

      Personnellement, je n’irai pas me battre pour ces goudous. Je resterai près des miens pour faire ce que je peux pour les protéger.


  • Quand les broute-touffes se veulent intellos et décideuses...à la manœuvre on voit vraiment les carences pathologiques de ces dégénérées !!!...


  • Putain qu’est-ce que j’aimerai pouvoir y aller et les défoncer en leur disant en premier lieu que "hétérosexualité" ça n’est pas réel, c’est un mot purement idéologique c’est à dire d’oppression morale des autres, ce qui existe c’est la normalité, le sexuel fonctionnel et à coté l’homosexualité c’est à dire le dysfonctionnel sexuel. Là évidemment ces sales connes d’idéologie vont me rétorquer que c’est de l’idéologie, du moral et là je vais me régaler, je vais leur apprendre que les bons hypnotistes savent parfaitement que les homos qui ont le courage de faire le boulot en hypnose retrouvent à chaque fois la cause dysfonctionnelle purement psychologique, l’idée qu’ils ont eu relativement aux adultes qui s’occupaient (mal) d’eux et qui a fait qu’ils se sont auto-persuadés qu’ils étaient de l’autre sexe. Tous ces oppresseurs moraux des autres, ne supportent pas ça parce qu’ils se font des tas de mythologies à causalités externes qui les déchargent de toute responsabilité, genre "l’âme correcte dans le mauvais corps", l’ADN, le conditionnement social "hétérosexuel" etc. etc.


  • A force de légitimer toutes les sexualités subjectives, on va finir par trouver que c’est un droit humain pour un politique de pouvoir enculer ses électeurs.


  • Le régime politique hétérosexuel ne concerne pas que les êtres humains mais aussi celui de la plupart des animaux (exceptions faites pour les escargots et quelques autres), et c’est donc pourquoi ces femmes veulent aussi séparer les poules des poulets parce que ces derniers violeraient les premières et ceci depuis l’origine du monde (remember : est ce la poule qui a fait l’œuf ou bien l’œuf qui a fait la poule ?) Sacré patriarcat !
    https://www.lindependant.fr/2019/09...


  • Si les hommes acceptent la castration dont ils reçoivent l’injonction catégorique depuis plusieurs décennies maintenant, ça peut marcher :
    - il n’y a que très peu d’ethnies qui pratiquent le matriarcat (en Chine notamment), et on s’est aperçu que les taux de testostérone des hommes de ces ethnies étaient notablement bas ;
    - si les hommes luttent contre leur testostérone, c’est-à-dire contre leur instinct profond, cela peut ouvrir la voie au matriarcat.

    Certains hommes occidentaux ont déjà franchi le pas en s’auto-castrant.

    Parallèlement, vu l’organisation du divorce et de la garde des enfants, il est déjà acquis qu’une femme, en France, aujourd’hui, peut bel et bien répudier son mari.
    De fait, le pater familias a été remplacé par la mater familias ; le centre, le pôle gravitationnel de la famille n’étant plus le père, mais la mère.

    > Les hommes occidentaux devraient vraiment faire gaffe : ce que les femmes leur préparent, c’est d’être de simples sacs à sperme, de simples vecteurs de gênes, jetables après usage ; exactement comme chez les insectes, abeilles, araignées, etc.

    Là encore, à on voit se dessiner une divergence morale et éthique profonde, qui pourrait bien séparer la population en deux :
    - ceux qui ne jetteront la traditio que sous une nécessité solidement justifiée ;
    - contre ceux qui détruiront le maximum de traditio pour adopter un maximum de novatio, ce par pur principe, et sans aucun besoin d’argument.

    Et si cette guerre pousse jusqu’à sa logique totale, on aura peut-être :
    - des femmes Amazones, qui iront chercher de quoi se faire féconder dans des banques de sperme, et qui ne sélectionneront que les fœtus filles ;
    - des hommes qui emploieront l’utérus artificiel pour ne procréer que des fils.


  • Quelqu’un peut m’expliquer le raisonnement :
    "[L’hétérosexualité] est aussi en lien étroit avec la construction du capitalisme, puisqu’elle permet de ne pas salarier le travail de reproduction." ??

    Pilpoulesque.

     

  • Des grands fans du capital, si elles ont ces problèmes, c’est qu’elles ont une bonne paye à la fin du mois, sans doute assurée par des sorossiens quelconques.
    La multiplication des salaires par deux n’est pas pour demain, celle des idioties c’est déjà aujourd’hui.


  • Quel différence de contenu avec l’intervention de la jolie canadienne contre le gender... Ces gonzesses sont carrément foldingues !


  • Extrait de la lettre de Pike à Mazzini du 15 août 1871 cité notamment par William Guy CARR : « […] nous déchaînerons les révolutionnaires nihilistes et athées, et nous provoquerons un formidable cataclysme social, qui montrera bien aux nations, et dans toute son horreur, l’effet de l’incroyance absolue, mère de la sauvagerie et du plus sanglant désordre..."

    Cool Raoul !

     

  • l’ H.P , c’est la case suivante


  • Le diable (segmenteur, diviseur) ne se cache plus !


  • Simone du Bavoir nous l’avait bien dit : " On ne naît pas femme, on le devient...".
    Elle avait juste omis d’avertir ses consœurs que la dite " transformation " ne serait pas donné à toutes...Loin de là !!


  • « On ne naît pas hétérosexuel.le, on le devient » Bien sûr que si, on naît hétérosexuel,
    j’en suis (avec mes deux frères) la preuve vivante et à mon avis, nous sommes des milliards dans ce cas...

     


  • dire aux femmes (...) qu’il y a des marges de manœuvre à gagner  : en devenant lesbienne et en construisant une vie commune avec d’autres femmes



    Non mais elles sont pas bien elles !? ... Encore un peu et elles vont nous forcer ??

     

  • Objectif du LGBT au service du capitalisme : salarier le travail de reproduction.
    Tout est dit. Merci à ces deux demeurés.

     

  • Je pensais que les jobardes n’étaient pas toutes enfermées ,maintenant j’en ai la certitude .


  • Message aux fémineuses putes à franc-mac :
    "on ne naît pas..non. On reste dans les couilles à papa".

     

  • Le seul conseil que je pourrais leur donner c’est de s’entrainer .Parce que le moment venu elles auront intérêt à courir .Et vite, très vite ....D’ici là , laissons les blablater sur la déconstruction du modele oppresseur qui les offusque tant .Sinon combien de lecteurs les Inrocks ? Lol !


  • On ne nait pas homocon(patible) on le devient. Et on le devient sérieusement avec ces connards.


  • Heureusement que les scientifiques mâles on inventé l’insémination et les usines a bébés, autrement on pourrais leur demander comment elle feraient pour assurer la survie de l’espèce entre femelle brouteuses de gazon...
    Autrement elles sont amusantes les féministes, mais il faudrait qu’elles arrêtent de croire que la femme a été exploitée par le patriarcat depuis des millénaires... Car c’est plutôt l’inverse... Qui est restée tranquille dans la grotte a s’occuper de la smala et a faire cuire le repas, pendant que l’homme allait risquer sa vie à chasser le mammouth ??? Qui trimait a la ferme à faire les travaux d’homme, et qui faisait les choses les moins pénibles ??? Pas besoin de remonter très loin, j’ai 40 ans et j’ai vu enfant une partie de ma famille du côté de mon père qui sont agriculteurs et éleveurs... Les femmes travaillaient également aux travaux de la ferme, et s’occupaient des gosses et de la cuisine... Pendant ce temps là les hommes faisaient des journées du genre 5h-22h, et pas à aller mettre les trayeuses aux vaches, nourrir les poules et les lapins ou ramasser les oeufs, non, ca c’est le boulot des femmes, les hommes eux se tapent les bottes de paille à empiler sur la charrette, la culture des champs, le nettoyage de la bouse, les tonnes de bouffe a donner aux vaches, enfin tout les trucs pas reluisants et physique, le tout en plein cagnard, sous la flotte, dans le froid... Ca fait quelques décennies que la femme doit à la fois s’occuper de son foyer, des gosses et en plus avoir un travail, mais pendant les millénaires précédent, d’une manière générale, c’est un peu l’homme qui s’est tapé les taches les plus ingrates et les plus physiques, pendant que madame, la pauvre petite, restait a la maison s’occuper des gosses et faire la bouffe... Heureusement que la société et la technologie ont évolué, parce qu’autrement on les entendraient pas les féministes, elle accepteraient le patriarcat plus facilement, car entre rester a la maison ou se taper les travaux des champs ou l’usine, je pense que la majorité choisirait la première solution... Mais comme aujourd’hui on peut chosir et avoir un emploi de bureau pas fatiguant...

     

  • Le plus dur sera sans doute d’expliquer ça aux migrants venus en masse de contrées comme l’afghanistan, le soudan ou l’érythrée, le tout toujours soutenu par ces minorités féministes et LGBT... Je pense savoir qu’ils n’ont pas vraiment les mêmes codes culturels que nous, et goûterons difficilement ce genre de discours "modernes". Déjà que les types faut leur faire des stages pour leurs expliquer qu’une "femme" de 14 ans qui dit non, on a pas le droit de l’emmener derrière un buisson en lui tapant sur la gueule, j’ai hâte de voir leurs gaypride et autres satanisteries gaucho franc maconnes féministo-lesbiennes face à un nombre toujours grandissant de musulmans traditionalistes aimant appliquer la charia à coup de pompes dans le cul... Je pense qu’on va bien se marrer dans les années à venir...


  • Pauvres gouines, satellisées au summum de la paranoïa ! Il va falloir qu’un jour qu’on en finisse en éradiquant définitivement cette pensée pathogène de ces nazillones homosexualistes !


  • Même jacques attali ou feu pierre bergé n’auraient pas osé dire pareilles choses en public, c’est dire le niveau...


  • Dans le temps, on aurait appelé de telles énergumènes, des mal b...
    Aujourd’hui, on va dire qu’elles sont complètement tarées.


  • Une "Merteuil" pour animer la conférence sur "l’économie du désir"... je me suis esclaffée !


  • Beaucoup de lesbiennes sont dominatrices, ultra masculines et parfois même violentes avec leur compagne .
    Elles appellent les femmes hétéros a quitter un prétendu système de domination "patriarcal" fantasmé , pour leur systeme pervers de soumission / domination/ humiliation, bien réel celui ci.


  • l eternel fantasme des homos et lesbiennes de se taper un/une hetero. Laisson les dans la fuite en avant de leur logique destructrice, ce st le seul moyen que notre seuil de tolerance soit depasser . Ensuite : ca va saigner !!!


  • Vite un Poutine français


  • @ Ploncard dans le sac

    Très à propos votre commentaire en rappelant le fondamental que les termes expriment s’ils n’ont pas été violemment triturés, de l’étymologie, de la Source, de la Tradition et des traditions, traduite par une praxis, celle de l’Histoire.

    Le peuple attend une homme d’autorité qui soit investi de tous les pouvoirs régaliens. Il n’attendait pas un dictateur.

    L’investiture de Macron et la cérémonie ésotérique de l’Emmanuel (= Dieu avec nous) est une inverSION parodique d’une monarchie républicaine pour conduire EnMarche le peuple vers un « national-sionisme » pas autre chose qu’une dictature, préfiguration de leur gouvernance mondiale dans U.E.

    Macron se comporte donc comme un Monarque puisque il est l’Élu de la Secte FM & consorts kabbalistes comme le Bébé de Rose-Mary. Une incarnation française préfigurative de l’Anti-Christ (+ anté-) !

    À l’envers de leurre république devenue innommable, les Français veulent retrouver leur France royale, du cœur, celle dotée d’une structure hiérarchique souveraine en lequel s’incarne un homme doté des attributs royaux donc Élu par le Divin†

    La secte FM a couronné l’élection présidentielle SANS LE PEUPLE, tiers exclu, esc$ave de la DETTE.

    Sans le Christ-Roi, et sans le Peuple. Puisque le PÈRE produit un FILS à son image pour régner.

    Le Roi élu par la divine Providence produit un Peuple (ses enfants) ) à son image. Et c’est le Peuple qui reconnaît son « King », comme les américains ont désigné Elvis ! C’est le Peuple qui choisit ses stars, ses Henri IV.

    Trancher la tête du Roi, c’est avoir coupé - schizé - le lien entre Ciel et Terre, et placer le surgeon illuministe de la république franc-maçonne laïcité+athéisme+gloubi boulga actuel. Elle règne dans l’ombre, dans un gouv. dit profond  : Emmanuel est la vitrine.

    Telle la pyramide du haut scindée avec sa partie reposant sur le sol=le réel=le royal.

    En clair, les informations qui devraient remonter du bas vers le haut sont court-circuitées, « nul et non avenu », politiquement incorrectes, irrecevables, iberté d’expression peau-de-chagrin.

    Le peuple dans la rue et dans ses foyers n’a pas encore percuté : grande peur des républicains que les Français ne rompent leurs liens d’allégeance à commencer par leur Etat-Civil.

    Qui porte la couronne d’épines ? Le Peuple : il a ses leaders dont A.S. 

    Pas encore de Roi à l’horizon.

    https://www.egaliteetreconciliation...


  • " Juliet Drouar - Le capitalisme est une culture du gratuit qui repose sur le fait de ne pas payer un certain nombre de populations comme les femmes ou les personnes racisées. Pour les femmes, on peut permettre le travail gratuit ou son report sur des personnes minorisées parce qu’à chaque fois ça fonctionne en binôme, c’est pour ça qu’on peut ne pas salarier le travail de reproduction, de care, d’éducation, etc. On sait aussi qu’il y a aujourd’hui toute cette négociation économique  : chaque année en France le taux de précarisation à la retraite des femmes seules augmente. Donc repenser comment s’en sortir c’est repenser vraiment les structures qui permettent aux femmes de ne pas être en dépendance dans leur couple, et ça demande de négocier les salaires de reproduction pour toutes. "
    Inversion totale , tellement ça va loin dans l’inversion , que grâce aux aides sociales il y a moins de femmes SDF que d’hommes , justement parce qu’elles n’ont qu’à faire des enfants pour ne plus être SDF avec les aides . Avec la PMA pour toutes qui va être mise place on peut même prévoir que la proportion de femmes SDF va encore diminuer dans l’avenir ( si le système social tient ) .


  • « Elle est aussi en lien étroit avec la construction du capitalisme, puisqu’elle permet de ne pas salarier le travail de reproduction. »

    Mais bordel qu’est ce qui va pas avec ces écervelés là !!!


  • Il n’y a plus de débat, de dialogue ou d’argumentation possible avec ces "êtres".
    Il ne reste plus que la solution finale du combat. Et d’abord idéologique, politique, culturel. Reprendre les mots, les idées. Concaincre la majorité. Obtenir la suspension des subventions aux centres LGBT, la suspension des gay pride etc. Faire de chacun de leurs objets de propagande (livres, films, animateurs télé etc.) des fiascos.
    Ces gens détruisent la civilisation et nous livrent à la matrix post-humaine.


  • Moi j’ai juste envie de leur dire, aller vous faire mett.... les poufia....


  • Ces féministo-boboïdes, commencent à nous les briser menu !

    Comme en majorité elles doivent être très concernées par l’environnement et le sauvetage de la planète, j’ai une proposition :

    - Au lieu de faire de la branlette intellectuelle et avant d’ouvrir des camps où enfermer tous les mâles hétéros avant élimination physique, et d’autres camps de conversions où les femmes hétéros seront contraintes de basculer en mode broutte-gazon, sous peine de rejoindre le sort des mâles hétéros, vous pourriez servir de main d’œuvre quelques mois dans nos campagnes ( fauchage à l’ancienne, fabrication des bottes, conduite des animaux de traits et halage), et plein d’autres activités normalement faite via la mécanisation, donc des gros tracteurs et des milliers de litres de gasoil polluant !

    - Vous permettriez à notre agriculture de devenir plus "verte", plus "durable"...

    - Et puis il y a aussi les champs à désherber à la main ( ça évitera les pesticides), bref, plein de choses où enfin, vous pourriez vous rendre utiles quoi !

    Et je pense qu’au bout d’un an de ce genre de traitement, vous implorerez le premier paysan venu pour qu’il vous planque à la cuisine, plutôt que d’affronter les tâches ci-dessus citées.
    Eh oui, tenir la baraque et cuisiner, sera toujours moins éprouvant que de le travail des champs !

    Si ce programme ne plaît pas, je rappelle qu’il existe un proverbe en français qui dit : " c’est le plus gêné qui s’en va" !

    Donc si la situation est si invivable que ça, envisagez-donc de partir dans d’autres pays, où l’herbe est plus verte....je ne sais pas moi, peut-être l’Arabie Saoudite pourrait vous convenir.....mais pas certain que là-bas, vous pûtes tenir votre colloque...


  • J’estime que mon temps est trop précieux pour le perdre avec des tarées...J’ai tout de même lu trois lignes de cette minorité agissante au grand désarroi de la majorité silencieuse.


  • "...La femme est à présent pire que dans ces temps
    Où voyant les humains Dieu dit : Je me repens !
    Bientôt, se retirant dans un hideux royaume,
    La femme aura Gomorrhe et l’Homme aura Sodome,
    Et, se jetant, de loin, un regard irrité,
    Les deux sexes mourront chacun de son côté…". Alfred De Vigny 1797-1863, La colère de Samson


  • Prochain festival, comment se reproduire en se lechant la chatte ou insemination par gode ceinture entre pouf


  • "On veut évacuer la notion de honte pour ré-insuffler la politique qu’il y a dans ces sorties, résistances et dissidences. C’est important pour nous de ne pas parler d’orientation sexuelle mais plutôt de rendre visible les contraintes spécifiques à un système hétérosexuel englobant" Bla bla bla, j’aimerai bien bouffer la chatte de l’une de ces lesbiennes...


  • L’une d’entre elles se prénomme « Tamar ». comme l’une des quatre grandes figures de femmes dites « Prostituées sacrées » en Gn 38.15 et autres matriarches.

    Évidemment rien à voir dans l’inversion dans laquelle baignent ces sirènes féministes ... et la fonction que la Femme occupe auprès des hommes y compris la Prostituée sacrée, celle qui vous offre le vin de l’ivresse sexuelle vous donne AUSSI celle de l’ivresse du cœur, de la tendresse que chantait Jacques Brel dans sa chanson « Les Timides » ivresses que Piaf, populaire aura chantées !

    « Les timides
    Quand ils chavirent
    Pour une Elvire
    Ont des soupirs
    Ont des désirs
    Qu’ils désirent dire
    Mais ils n’osent pas bien
    Et leur maîtresse
    Plus prêtresse
    En ivresse
    Qu’en tendresse
    Un soir les laissent ... »
    Tout ça pour dire que nous n’avons plus affaire à des femmes ou de « La Femme » au sens noble, courtois du terme mais à des créatures diaboliques voire sataniques !

    La sainteté en hébreu est Qedoushah. Même mot que celui qui désigne la prostituée, Qedeshah !

    Le texte biblique nous révèle bien autre chose en faisant le rapprochement sémantique entre les deux termes

    L’identité féminine de tout être, plus spontanément co-naturels à la femme : la beauté, l’ouverture d’un cœur visité de Dieu, rendu capable ainsi de véritable amour, de rigueur, force, audace, engagement ... toutes vertus avec exigence du désir d’unité et de fécondité de l’esprit et du corps. Ces vertus sont pour la majorité des femmes athées de la république rabattues à l’étage très ordinaire de la vie inconsciente.

    Ces vertus de femme au foyer, gardienne du feu sacré conduisent pourtant à la sainteté lorsqu’elles sont vécues sur le registre ontologique, en lequel, elle sont quasi interdite d’accès ... vu l’injonction athéiste républicaine par propagande pub & ingénierie sociale vers du sociétal.. Il est là le voile pervers des occidentales françaises : un rideau de fumée nocif, voie de garage. Les plus vulnérables devenues moches, hautaines.

    Quelques musulmanes ont encore accès à cette Voie du Silence, j’allais dire voile. Nos moniales y ont accès.

    Pourquoi « nos femmes » n’y auraient pas accès ? Mises sur le marché du travail. Le proxo : l’État, la république & le patronat.

    Ces femen attirent à elles pour galvauder, profaner, dégrader, caricaturer le « Féminin de l’ÊTRE et son expression » cherchant à capter des hétérosexuelles pour les convertir à leur  satané féminisme comme les bolchéviques au communisme.



  • Pour le Salut de la France : Alain Soral Président, et vite !


  • Il serait du plus haut intérêt de savoir si la moindre subvention publique directe ou indirecte a servi à financer ce festival de la maladie mentale. Je ne veux pas que le moindre centime de mes impôts puisse aller à la promotion de la folie comme avenir souhaitable de l’humanité.

     

  • Venant du milieu psychanalytique, on m’avait dit au début de mes études que l’hystérie de 1900 avait évoluée, qu’elle était bien différente aujourd’hui.

    Je crois qu’on en a l’exemple parfait ! Ces femmes sont en souffrances et ne savent plus quoi faire, mais le pire c’est que nous les laissons faire !

    J’en viens presque à souhaiter une guerre, que la France soit envahi, parce que je sais que ce genre d’individu ne survivra pas longtemps.


  • Et voilà, encore une nouvelle étape de franchie. La prochaine étape prévisible de ces Féminazis hystériques au cerveau nécrosé, sera pour les hérétiques, la conversion forcée ou l’asile psychiatrique.


  • Encore des tarées tentant d’intellectualiser des folies....


  • « [L’hétérosexualité] est aussi en lien étroit avec la construction du capitalisme, puisqu’elle permet de ne pas salarier le travail de reproduction. »

    Alors là il faudrait m’expliquer M. Drouar, pourriez-vous développer ?
    Les homos qui paient pour avoir des enfants sont, du capitalisme, de vraies victimes je vous l’accorde... Les femmes hétéro qui donnent la vie en sont, elles, de méprisables collaboratrices.


  • Mais plus sérieusement, cet article ne traite pas le fond : Y aura-t-il des remises sur la nouvelle édition du fameux jeu de société : Ms Monopoly ? La révolution commence par la famille non ? XD


  • Un peu d’ humour de Desproges dans ce monde de dingos :
    Je suis un peu obsédé. Remarquez, j’ai de qui tenir. Mon père est bisexuel. Ma mère est trisexuelle. J’ai un oncle octosexuel. Et mon chat a neuf queues. C’est énorme. Même ma sœur qui est militante lecanuettiste ne pense qu’au sexe. Cela ne prouve-t-il pas, à l’évidence, que l’on peut être à la fois marginale ET clitoridienne.


  • le copyright de la photo sur le site des inrocks, allez voir sur google the gender spectrum collection, c’est l’avenir il paraît...

     

  • #2283555
    le 23/09/2019 par Gender-fluide, vaseline, Ajax-vitre et liquide de refroidissement
    Paris : un festival féministe vise le renversement du "système hétérosexuel (...)

    Quand pensent Ahmed Anachi, les copains d’Abdelhamid Abaaoud, ceux qui écoutent Kaaris, les dealers de Marseille, Tariq Rantamplan et les migrants de Porte-de-la-Chapelle ??
    Faudrait leur demander ?
    Certainement que ces charmantes demoiselles seraient agréablement surprise par la réponse

     

  • ex. sympa de ce qui arrive quand on renverse le "système hétérosexuel englobant" :
    https://www.dna.fr/france-monde/201...

     

  • E&R,publie récemment de nombreux articles. Certains portent les titres indiqués ci-après,et n’ont apparemment aucun lien entre-eux :
    - PMA sans père : l’Académie de médecine contre les libéraux-libertaires de la macronie.
    - Destruction d’un glacier pour étendre un domaine skiable.
    - Les banques européennes-annoncent 44 000 suppressions d’emplois.
    - Paris : un festival féministe vise le renversement du"système hétérosexuel englobant".
    - Marche pour le climat à Paris : quand deux ingénieries sociales se tamponnent.
    - Zemmour définitivement condamné pour provocation à la haine.
    Si on médite une vieille légende orientale,on finit par déceler le lien caché qui relie ces publications. Voilà ce que dit cette légende,fondée sur le règne végétal : le Mal est une modeste plante,sans éclats,mais bénéficiant d’une centaine de racines. Coupez en plusieurs,et la modeste plante sera toujours là,vivante et bien portante.
    Quant au Mal,c’est en apparence un pittoresque végétal,qui se pavane,plutôt,de mille et une fleurs,aussi superbes les unes que les autres. Mais le végétal ne tient qu’à une fragile et chétive racine. Coupez cette solitaire et malheureuse racine,et c’en est fini pour la plante et ses multitudes de fleurs.
    Moralité : Le Mal ne tient qu’au système bancaire prédateur ; c’est son unique racine. Ecrasez ce funeste système,et ses ramifications,et c’est l’empire du Mal dans sa totalité qui va s’effondrer et disparaître en poussière aux quatre coins de l’espace.
    Tant que nous,les humains,nous ne comprenons pas cette dialectique,nous courons tous à notre perte.


  • "Avoir comme horizon de sortir de l’hétérosexualité"

    Plutôt malin, Clint Eastwood, dans son dernier film La Mule,
    y inclut un gang de bikeuses lesbiennes (!)
    (quand tu sais ce que c’est que les bikers aux US, les liens avec la prison et les gangs Blancs, le sérieux de la chose puisqu’il y a contrôle sur le territoire de trafic de meth, de racket, d’extorsions, etc...)
    - et le vieux patriarche leur donne des conseils de mécanique...

    lol, il joue sur les 2 tableaux :
    elles existent,
    mais elles ont besoin des mecs


  • Judith Reisman a écrit un livre « sabotage sexuel » , qui décrit la volonté d’aliéner par tout les moyens les relations qui lies un homme et une femme . Autre contradiction : la promotion de la PMA qui n’est pas le fruit d’une relation amoureuse ; vous avez également l’ONU , il y a 3 ans se sont inquiété du nombre de naissances liés autre hommes et femmes comme par hazard la haine féministe a repris du poil .
    A quoi rime tout ça ? ils font comme certains oiseaux pendant que les parents ont la tête en l’air , ils éjectent les œufs d’origine pour les remplacés par celui du prédateur .
    Conclusion ; la volonté d’aliéner toutes relations y compris l’intime et la PMA sont liés par le totalitarisme , ici le soi-disant "système hétérosexuel englobant" est une inversion accusatoire , la PMA issu n’on pas de l’amour mais d’un raisonnement pervers de kinsey soutenu par un mur financier celui de Rockefeller .


  • Y-aura-t’il un jour une fin à la "déconstruction" ? Mis à part une balle dans la tête évidement...


Commentaires suivants