Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Les féministes commencent à regretter la drague…

[…] Comment fait-on pour rencontrer quelqu’un ? Depuis plusieurs années, le sport préféré des célibataires s’est réduit à passer un doigt sur un écran pour faire défiler un catalogue de rendez-vous potentiels. Tinder, Happn, Bumble, Once, on pourrait lister une petite dizaine d’applis de rencontre, mais le principe reste le même […].

 

Si on regarde autour de nous, à part cette amie qui connaît quelqu’un qui connaît un couple qui s’est marié après s’être rencontré en ligne, le bilan est désastreux. Le truc qui nous fait le plus flipper, c’est surtout qu’on a complètement perdu l’habitude de draguer dans la vie réelle.

En même temps, la barrière de l’écran reste tellement rassurante – on peut réfléchir à quoi répondre tranquillement, du fond de notre lit, et surtout ne pas avoir à éconduire un gros lourd bourré en face à face. Mais on perd en spontanéité. Et à force d’être les yeux rivés sur notre téléphone H24, on laisse aussi passer des occasions qui ne se reproduiront pas, et qui aurait pu aboutir à du concret sans intermédiaire digital.

[…]

La marche à suivre quand on a perdu la main ? « Visibilité, regard, proximité », promet [la coach en relations amoureuses] Hayley Quinn. Trouver une excuse pour entamer la conversation et laisser les choses se faire naturellement.

Alors la prochaine fois que vous sortez entre potes et que la personne debout à côté du comptoir vous plaît, n’attendez plus et posez-lui une question bateau. Ça finira peut-être au lit, pour une nuit, pour un temps ou pour la vie.

Lire l’intégralité de l’article sur msn.com

 

Quelques conseils, à une époque où ce n’était pas encore interdit, sur E&R :

Les ravages du féminisme, sur E&R :

À ne pas manquer non plus, sur E&R :

 






Alerter

49 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2272175
    Le 5 septembre à 21:45 par Effai
    Les féministes commencent à regretter la drague…

    Quand une fille te dit par sms" je te trouve trop drole petit ange gros kisous bisous" et qu’après elle t’explique qu’elle a revu son ex mais que toi tu es un bon ami, tu te demande chez qui de la femme ou de l’homme le besoin d’amour est plus important que celui de trouver l’ideal sexe absolu.

     

    Répondre à ce message

    • #2272406
      Le 6 septembre à 09:49 par berutureb
      Les féministes commencent à regretter la drague…

      Déjà, si la fille te parle comme ça, petit conseil, change de fille

       
    • #2272431
      Le 6 septembre à 10:44 par effai
      Les féministes commencent à regretter la drague…

      @berutureb
      ce n’est pas que je chercher absolument une fille mais quand une occasion arrive, je tombe toujours sur des minettes charmeuses narcissiques qui pavannent pour plaire mais sans plus apparement, mais je ne dis pas que je m’y prends pas non plus comme un gentleman, que voulez vous l’époque est au langage direct, en fait à notre époque " alors micheline, est ce que tu baises ? " aurais-je peut-être dû lui dire dés la première rencontre...Mais même comme ça, cela aurait été pris comme une agréssion sexuelle ou bien comme un bonne blague de réseau sociaux, bref, misère du désir...

       
  • #2272210
    Le 5 septembre à 22:17 par JO
    Les féministes commencent à regretter la drague…

    Rien de mieux qu un beau slow pour découvrir une personne le regard dabord l acceptation de la danse ensuite et puis pour finir son odeur si le couple est ok ca va plus loin voir tres loin pour toujours.

     

    Répondre à ce message

  • #2272296
    Le 6 septembre à 01:06 par Choc à pic
    Les féministes commencent à regretter la drague…

    Mouais les féministes expliquent que draguer c’est féministe mais en même temps que c’est anti-féministe. Toujours l’injonction paradoxale :
    https://www.streetpress.com/sujet/1...

     

    Répondre à ce message

  • #2272314
    Le 6 septembre à 02:55 par bardamu
    Les féministes commencent à regretter la drague…

    Voilà ce à quoi cela me fait penser :
    https://www.youtube.com/watch?v=Qn_...
    https://www.youtube.com/watch?v=3-C...

    Plus sérieusement, c’est attristant de faire l’état des lieux tant de l’évolution des modalités de rencontre HF (tinder, ...) que de la mentalité féminine (ne serait ce que le désir d’ascension hierarchique, et la recherche d’un homme avec un statut social et un potentiel de superficialité convenable aux critères des photos instagram, plutot que la quête d’un homme vrai, droit, et romantique). C’est d’autant plus triste lorsque la vision de l’amour que l’on s’est forgé dans l’adolescence et le début de l’age adulte est celle des grands poètes français : Lamartine (’L’isolement’, ’Le Lac’, et tant de chefs d’oeuvre mélancoliques et profonds), Stendhal (et son phénomène de ’cristallisation’ dans ’De l’Amour’), ou Rostand (Cyrano et sa quête éperdue de l’une et l’unique, à voir le film avec le génial Depardieu). Se rendre compte que finalement ce romantisme de l’âme, cette poésie du cœur, cette qualité de l’esprit n’est finalement aujourd’hui que bien peu de choses dans le domaine de la conquête amoureuse par rapport au potentiel financier et d’apparence (même pas de beauté physique en soi), ca donne juste envie de retrouver sa chère solitude, à la Thoreau, ou une vie nomade..

    Dommage car comme disait Céline, "l’amour c’est l’infini mis à la portée des caniches", et c’est triste lorsqu’on en arrive à être totalement résigné quant à la possibilité meme de sa survenue..

    Ce qui est rassurant c’est qu’au final tout amour mineur bâti pour des raisons purement superficielles ne tient pas, et finalement c’est bien la meilleure preuve que le vrai AMOUR, fait de tendresse de l’âme et de discussion de l’esprit, existe encore. Et les féministes de l’extrême s’en rendent compte lorsqu’elles se retrouvent seules avec leur chat à la cinquantaine, réalisant que la soi disant liberté à laquelle elles aspiraient dans leur jeunesse (basée sur la superficialité et la quantité) n’était que le socle de leur désœuvrement affectif futur. Idem pour les hommes qui n’auront jamais été capables de penser autrement qu’avec leurs b..es, oubliant les besoins de l’âme.

    Le temps et la vieillesse viennent de toute façon rappeler au cœur et à l’esprit leurs vrais besoins, une fois le corps sur le déclin.
    Tout vrai homme ne veut pas une p..e mais une Muse. Même nombre de lettres et juste deux consonnes de différence, mais ça suffit à changer une vie..

     

    Répondre à ce message

  • #2272327
    Le 6 septembre à 04:25 par F perrier
    Les féministes commencent à regretter la drague…

    Bonjour à tous. Je vous recommande la chaîne YouTube de l’observateur. Il y aborde la psychologie féminine. Très instructif.

     

    Répondre à ce message

  • #2272357
    Le 6 septembre à 08:05 par GERARD R.
    Les féministes commencent à regretter la drague…

    Un truc infaillible pour draguer une nana : "Z’auriez pas l’heure, par hasard ? Ma Rolex s’est arrêtée."

     

    Répondre à ce message

  • #2272371
    Le 6 septembre à 08:30 par OC
    Les féministes commencent à regretter la drague…

    Putain, faut un coach maintenant pour simplement apprendre à lever la tête.. !!!

    J’arrive toujours à être étonné que la connerie puisse encore m’étonné...

     

    Répondre à ce message

  • #2272447
    Le 6 septembre à 11:16 par Dentri
    Les féministes commencent à regretter la drague…

    Bonjour,

    Les filles, par Internet, c’est assez facile.

    En éliminant d’office les parisiennes qui se la pète, et en étant directement dans le registre sexuel mais détaillé et très soft, sensuel, certaines le prennent comme de l’humour (mais finissent au gré des échanges par se prêter au jeu), et pour les plus faciles, directement répondre par des échanges coquins.

    Ensuite, les faire mariner un peu, ne pas proposer de date tout de suite, attendre que la demande viennent d’elles et leur montrer un manque d’intérêt, notamment en ayant une vie bien remplie à côté (sport, activités associatives, rencontres de nanas chassées précédemment, etc.).

    Cette technique toute simple fonctionne dans un nombre important de situations.
    Il faut juste prendre en compte qu’il y aura beaucoup de vents (par les "parisiennes" citées précédemment, ainsi que les filles "trop faciles" qui elles ont toujours été abusées, et qui veulent forcément du "sérieux"...).

    Have fun.

     

    Répondre à ce message

    • #2273038
      Le 7 septembre à 09:32 par merci bien
      Les féministes commencent à regretter la drague…

      Étonnez-vous que les filles deviennent féministes, à la lecture de tels commentaires, et après avoir rencontré de tels bouffis suite à des échanges Internet !

       
  • #2272783
    Le 6 septembre à 19:25 par anonyme
    Les féministes commencent à regretter la drague…

    ah ben maintenant c’est trop tard. Maintenant les hommes crèvent de peur. Plus un seul, sauf un fou ou un suicidaire, n’osera adresser la parole à une femme ! (sauf si c’est une employée de quelque chose dont il a besoin, et n’est pas, pas encore, remplacée par un ordinateur de vente, et envers laquelle il n’échangera que des phrases normalisées et fonctionnelles).

    maintenant les hommes vont apprendre à se conduire envers les femmes comme envers les flics : les éviter au maximum, ne pas se détourner ostensiblement de leur chemin, car comme les loubards ça risque de les exciter davantage, non, faire semblant de ne pas les avoir remarqués, et passer son chemin au plus vite, en restant sans réaction et impersonnel

     

    Répondre à ce message

  • #2273685
    Le 8 septembre à 14:58 par MagnaVeritas
    Les féministes commencent à regretter la drague…

    AVIS DE DÉCÈS

    - R.I.P. le bien vivre à la française
    - R.I.P. la convivialité
    - R.I.P. le panache
    - R.I.P. le charme
    - R.I.P. les femmes féminines (à la françaises)
    - R.I.P. le gentleman
    - R.I.P. la décence

    La société marchande a imposé ses codes, à la joie mauvaise de :
    - des spa et autres marchands de services de bien-être et d’espaces de vie
    - l’antipathie, la haine
    - la pornocratie
    - la vulgarité sensu largo
    - les connasses
    - les phallocrates
    - l’indécence

    Vous êtes obsolètes, out of fashion. Il y en a encore qui balancent leurs conseils de drague en jouant les professeurs alors qu’ils n’ont toujours pas compris que la raie oblique est un cul de sac. On est quadrillé, les ordures sont partout, c’est une infestation. Les valeurs lumiéristes ont pris pied dans les têtes, c’est une dérive sectaire continentale.
    On est passé de la société structurée à "make love not war" à "fuck love, love war & fuck".

    C’est plié les gars. Moi, je ne lutterai pas pour sauver cette porcherie. J’ai déjà donné. Le combat n’est pas seulement contre le pouvoir mais contre la population aussi, raison pour laquelle ça ne fonctionnera pas. Les gens se complaisent dans cet enfer, alors qu’ils y restent, moi je me casse. Je suis resté en Europe mais je vais partir dans 5 ans maxi. Je compte pas rester ici à me laisser gâcher la vie par des boudins bas de gamme qui cherchent h24 des prétextes pour faire la fine bouche. Belgique, suisse, les pires femmes au monde. Portugal, pays bas, Danemark, assez bidon aussi. Anglaises : très tartes. Reste l’allemande, beaucoup de cervelles aliénées mais en trouver une bien doit encore être possible contrairement à la France.
    Elles préfèrent les nains androgynes parce que c’est plus rassurant que les géants barbus et érudits qui puent la testo, bah elles accoucheront de gosses trisos quand moi je serai à Tahiti avec une femme digne de ce nom.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents