Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Pédophilie chez les enseignants et éducateurs : "C’est la partie émergée de l’iceberg"

 

 

 

Maître Marie Grimaud, avocate d’Innocence en danger, témoigne au micro de LCI le 1er avril 2015 :

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

40 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • La France a peur...

    Je me demande si l’objectif inavouable de l’enseignement de l’idéologie du genre dans les écoles maternelles, primaires, dans les collèges, n’est pas de désigner à des enfants des désirs de sexualité pour faire baisser l’âge moyen du premier rapport sexuel constaté par les médecins et les sociologues ( ces désirs n’existent pas chez un enfant ) et de leur faire croire que les crimes sexuels éventuels qu’ils ont subit font parti des choses normales de la vie moderne ( ils ne doivent donc pas s’en plaindre mais faire un effort sur eux-mêmes pour positiver leurs souvenirs ).

    Protégez vos proches.

     

  • La France, ce grand pays des Droits de l´Homme...........................mais pas de l´enfant !!

     

    • Les droits de l’enfant ? On y vient ; des textes, paraît-il, sont en préparation pour défendre ses "droits sexuels", droits jusqu’à présent niés dans un obscurantisme répressif, par ce qu’on appellera en temps voulu des pédophobes ; dans l’actuel courant d’inversion des valeurs, ce seront ceux-ci les violeurs, criminels bafouant l’enfant dans son droit à l’épanouissement dont l’OMS, dans son rapport sur les standards de la santé sexuelle en Europe, décrit déjà les étapes de 0 à 15 ans )...


    • @Thomas



      La France, ce grand pays des Droits de l´Homme



      Je dirais plutôt qu’actuellement, on serait plutôt au pays des Doigts de l’Homme...
      Et par pudeur, je ne dirais ce qu’ils font de leurs doigts !


  • L’éducation nationale est le plus grand réservoir pour les pédophiles (avec internet)...
    Les élites l’ont bien compris.
    Il suffit de regarder les dernières orientations politiques prises à ce sujet (théorie du genre et autres) et les déclarations qui vont avec...


  • Cette avocate est magnifique !

     

  • On a à faire face à un véritable "lobby" pédophile qu’on ne veut pas voir, les exploitants films X et autres reconnaissent clairement (et déplorent ! parfois), que la pédophilie est le dernier tabou, sous-entendu, qu’ils aimeraient faire sauter ?


  • Le gouvernement promeut la bisexualité, la théorie du genre, les "travaux pratiques", bref tout est fait pour que les pédos de l’Education Nationale se déchaînent, et ils ne s’en privent pas .

     

  • J’aimerais qu’on trouve un lien entre le pouvoir socialiste et ces cas répétés de viols d’enfants dans des institutions publiques et écoles.
    Ca serait un bon test ; Soit le peuple se révolte pour protéger ce qu’il a de plus cher, soit les gens restent chez eux et là on est assurés qu’il y’a zéro pourcent de chances que la France se libère d’elle-même.

     

  • Et allez, peur,peur, ayez peur ! La suspicion sur le moindre enseignant mâle va se déchainer. Il n’y a déjà plus d’homme à la maternelle, au primaire, l’enseignement est féminisé, c’est grave. Aujourd’hui quel homme osera se diriger en cette voie ? C’est voulu. Féminisation de la société. Y’a pas un gars qui parle de ça ici d’ailleurs ?

     

    • Non parce que pour des raisons d’égalité les professions traditionnellement féminines s’ouvrent aux hommes qui se retrouvent de plus en plus en sage-femmes ou en crèche par exemple. Ce qui n’est pas sans poser quelques problèmes . Et ben moi au risque de vous choquer un homme en crèche bof .


    • Je suis absolument d’accord avec ce commentaire. Il y a beaucoup trop de femmes dans l’enseignement et les jeunes garçons s’y sentent assez mal à l’aise. Ils font souvent remarquer beaucoup d’injustices entre les filles et eux-même, car les filles ont souvent plus de droits et de largesses dans leur comportement. Les jeux de garçon où ils ont besoin de mesurer leurs forces sont souvent réprimés ou interdits.

      L’éducation nationale en fait de fiottes incapables de se battre ni de se défendre. Les garçons sont donc invités à quitter rapidement la voie royale des hautes études pour aller vers des professions manuelles qui seront considérées comme inférieures dans notre société. Les femmes sont déjà majoritaires dans les institutions comme la justice, les finances, l’éducation et l’information. Elles sont beaucoup plus malléables que les hommes et on va vers un société matriarcale où les valeurs humaines seront fondamentalement bouleversées (voir Rossignol).

      On nous rabâche sans cesse à la télé la différence de rémunération entre les hommes et les femmes, mais quand je fais le bilan autour de moi, ce sont bien les femmes qui ont le meilleur salaire. Moralité, lorsqu’il faut bagarrer pour obtenir des marchés à l’étranger, les Français se font marcher sur la tronche par des peuples dont la virilité est une qualité première de l’enseignement. Je pense notamment aux anglo-saxons qui valorisent les jeux de contact et le développement du corps.

      L’éducation nationale est à reconstruire entièrement car elle représente plus un danger qu’autre chose notamment au travers de nombreuses sectes qui s’y sont incrusté depuis longtemps. A ce jour elle ne vaut pas grand chose et on comprend très bien les parents qui lorgnent du coté de l’enseignement privé où certaines valeurs chrétiennes fondamentales y sont encore enseignées.


    • des hommes en crèche, c’est génial, mais il faut les laisser homme. Si oui, c’est relaxant pour les gamins.

      Par contre j’ai vu beaucoup de femmes en crèche et à l’école qui étaient affreuses, dingues, débiles, méchantes, autoritaires et légèrement pédophiles à mon avis. De toute manière c’est à la tête que pue le poisson.

      Si le directeur/la directrice est vigilant, humain et intelligent, il pigera tout de suite.
      Mais si, comme c’est très souvent le cas, le directeur/la directrice n’est à la tête que parce qu’il connaît un tel, une telle, ou parce qu’il/elle est placé en pion des Francs-Macons ou du UMPS, normal, que c’est gâché par avance et qu’il/elle ne construira aucune ambiance de confiance, d’humanité et d’intelligence, mais un régime avec des chouchous et des "proches de" et des alliés et des partis.

      Première chose : un directeur devrait être évalué par les élèves et les profs : chaque année.


    • @ferailleur :
      "un société matriarcale où les valeurs humaines seront fondamentalement bouleversées (voir Rossignol)."

      si seulement c’était vers une société matriarcale, mais ce n’est absolument pas le cas.
      Ce que vous décrivez n’est pas une société matriarcale, c’est une société débile, c’est l’idée du plus fort qui gagne - avec les armes féminines ou masculines selon le cas - mais cela n’a rien à voir avec la société matriarcale. Puisque c’est encore et toujours dans l’idée de la pyramide à la con.
      Dans cette "idée", ils disent, c’est le meilleur qui gagne, mais en fait c’est le plus brutal qui gagne.
      C’est ni patriarcal (il manque la protection partenelle) ni matriarcal (pour laquelle le modèle ne serait pas la pyramide mais le cosmos - tout va ensemble,chacun a sa place et son importance), c’est juste un rapport de force débil et purement agressif.
      Cela n’a rien d’humain, de libre ou d’intelligent, c’est juste brutal. ce sont les "lois" de la bassesse du capitalisme. Ce modèle voit l’autre de concurrent, c’est tout. Soit tu gagne, soit c’est lui qui gagne. Pour y arriver, tous les moyens sont justes.


    • @Anna
      votre réponse est judicieuse et c’est vrai que le mot "matriarcat" est mal choisi pour représenter l’avenir de notre société. Ce serait plutôt un "chaoticat" qui conviendrait surement mieux.En relisant mon commentaire, je tiens à corriger aussi l’impression d’un certain machisme mal venu qui ne s’attaquait absolument pas aux femmes. Dans l’idée de complémentarité naturelle de l’homme et de la femme, il est toujours désavantageux de favoriser un genre par rapport à l’autre. Toute chose harmonieuse dans la nature vient du ou des équilibres qui lui permettent d’exister.

      On sent cependant une volonté de détruire ces équilibres au profit de certaines classes sociales ou certains peuples désireux de se placer au dessus des autres.Ces attaques sont profondément enfouies dans les contexte social et il n’est pas facile de les détecter mais grâce au travail de la dissidence, on commence à y voir un peu plus clair. Merci de votre commentaire.


    • @inoxplombé
      ah ca fait plaisir ! Merci de votre réponse !


    • Imaginez un enfant que sa maman , divorcée et célibataire , amène à la crèche dont le responsable est une femme , qui ,pour suivre les directives lbgtistes de Nadjat Belkhacem ,encourage le petit garçon a se détourner du camion de pompier qu’il se dispute avec son camarade juste pour affirmer son identité masculine , qui à midi , a l’heure du repas , est servis par une femme , et en attendant le retour de sa maman à 20 H est gardé par une ado ,et bien ce garçon pour construire son identité masculine dont il garde un vague souvenir du model paternel , comment il fait ? Il sera plus probable que cet "homme" ,en devenir ,on le retrouve dans le publique de Ruqier ,qui je me le demande n’en est pas la conséquence , que membre du RAID .


  • En entendant cela, ça m’a fait penser que depuis quelques temps, je n’ai pas vu de vidéo de Max, de Wanted Pedo.
    Je m’en vais voir ce qu’il ont fait ces derniers temps.

    Force et honneur.
    Les standards de l’OMS ne sont pas les miens.

     

    • Ils ont tenu promesse en montant leur site et en faisant de l’information de rue.
      Il est intéressant de constater qu’ils se sont fait arnaquer et infiltrer par des personnages très malveillants qui cherchent visiblement à saboter la véritable protection de l’enfance. A coup sûr ces personnages et fausses associations sont des officines lumiéristes, un piège posé là par la mafia franmac pédomane.

      Malgré tout ils ne se sont pas découragés et continuent la lutte. Après, à part faire de la réinformation, la marge d’action est limitée. J’ai quelques idées mais il faut trouver les personnes compétentes.


  • Coup double !

    1/ Encore une belle opération de l’oligarchie pour détruire l’Ecole (qui est avec la famille un des derniers obstacles face au Marché) et justifier sa privatisation prochaine.
    2/ Les pédophiles d’ en-haut jettent à la vindicte populaire les pédos d’en-bas. (revoir les videos de Marion Sigaut sur la pédophilie d’élite à travers les âges)

    Rappelons que la majorité des actes pédophiles ont lieu à la maison par des parents ou amis de la famille.
    Ah, ingénierie sociale, quand tu nous tiens...

     

    • Tu ne peux pas savoir quelle est « la majorité des actes "pédophiles" » puisque les plaintes ne sont qu’une fraction de la totalité.
      Quoiqu’il en soit je pense que la cause vient en dernier lieu des réseaux d’élites. Ils relâchent dans la société des pédocriminels (anciens violés ou pas peu importe), ainsi ils propagent ces horreurs. Parce que c’est la société dont ces déchets rêvent.

      Vivement la privatisation de l’école et surtout sa démocratisation via internet. Avec des personnes comme moi capables de résumer trois années en une, les générations futures vont gagner du temps. Car l’école n’est là que pour ça : tuer le temps.
      En plus d’être un vivier à pédocriminels bien-sûr et d’être une initiation au dressage capitalisto-maçonnique.


  • Le logo de la région Nord-Pas de Calais que l’on voit à 1min14 de la vidéo (à doite de ballau- nescafe) est bien là pour illustrer la chose.


  • On devrait laisser l’éducation des enfants jusqu’à la 6 éme aux femmes, au moins déjà on limiterait la casse. c’est malheureux mais il faut qu’ils trouvent une vrai solution, c’est plus possible d’entendre des histoires comme ça.

     

    • Lyric, ca va être difficile de trouver des recrues, quand tu vois le nombre de femmes attirées par les métiers plutôt masculins comme pilote d’avion, flic, militaire, conducteur de bus métro ou autres engins...avec cette société à l’nvers on risque d’avoir de plus en plus de puériculteur...


    • Il est logique de trouver des prédateurs là où il y a des proies ! Pour cette raison les pédocriminels choisiront de préférence des métiers en contact avec les enfants . Il faudrait des mesures sérieuses pour surveiller les hommes qui travaillent dans ce secteur si l’on ne féminise pas complètement la profession . Vu le nombre de cas révélés , cette suspicion est légitime et ne relève pas de la paranoîa .... On ne peut que constater que l’état légifère facilement dés qu’il s’agit de mettre en place un système lucratif de racket (amendes pour excès de vitesse , pour ne citer que cet exemple ...) et qu’il ne fait toujours rien pour la prévention dans ce domaine !


    • lyric



      On devrait laisser l’éducation des enfants jusqu’à la 6 éme aux femmes, au moins déjà on limiterait la casse.



      C’est exactement ce que les féministes de tout poils nous rabâchent ! Et c’est un argument purement misandre (haine des hommes) car ce type de criminalité concerne aussi des femmes ! (et non elles ne sont pas toutes des saintes de même que les hommes ne sont pas tous des monstres)

      Et non ça ne limiterait pas la casse, c’est tout le contraire ! Car les garçons ne se sentant plus à leur place dans cette société féminisée seront des futurs déséquilibrés en puissance, ce qui à long terme favoriserait la criminalité... (je crois que les psys feront fortune à l’avenir)

      Dégager les hommes de l’éducation ne ferait qu’accélérer la féminisation de la société, cela détruirait définitivement tout ce qui reste de valeur (le respect, l’autorité) car quoi qu’on en dise c’est aux hommes d’imposer des limites...

      Lisez Soral il a beaucoup écrit la dessus.


  • Juste à truc à dire en passant : le profil type d’un pédophile n’est pas celui d’un grand costaud, mais plutôt celui d’un mâle immature, gentil, mou (pour le physique) pour le mental : il s’agit de manipulateurs ... cela nous évoque qui, nous évoque quoi ... regardez les personnalités politiques et médiatiques : J L ... D CB ... F M (on est loin d’un profil de tueur en série télévisé ... ), je trouve aussi que l’idéologie dominante s’accorte tout à fait avec ce genre de profils ... comme avec celui de certains religieux (je suis catholique) à une certaine époque ... ce qui a fait énormément de mal à l’église ... mais il faut reconnaître que le ménage a été (partiellement ) fait ... dans l’éducation nationale, ce doit être énorme ... à commencer par la théorie du genre : un exemple de perversité politisé ...


  • Il faudrait créer une liste de tous les pédophiles connus avec leurs adresses et rendre celle ci publique.


  • Matthieu 18
    6 Mais, si quelqu’un scandalisait un de ces petits qui croient en moi, il vaudrait mieux pour lui qu’on suspendît à son cou une meule de moulin, et qu’on le jetât au fond de la mer.

    10 Gardez-vous de mépriser un seul de ces petits ; car je vous dis que leurs anges dans les cieux voient continuellement la face de mon Père qui est dans les cieux.


  • Je suis prêt à prendre ma carte à ER si l’association organise une conférence animée par cette avocate ; elle est subliiiiime ; son intelligence et ce juste combat en font un joyau ! :)


  • La valse de la patte folle qui part en cacahuète quand une députée reproche le laxisme généralisé face à la pédocriminalité (à propos du pédocriminel de villefontaine) (cliquez)

    La très grosse majorité des affaires judiciaires concernent des faits d’agressions sexuelles le plus souvent d’agressions sexuelles contre des mineurs (viol par l’entourage ou l’éducateur ou l’enseignant).
    Je ne sais pas pourquoi tous les avocats ferment leur gueule à ce sujet alors que c’est pourtant connu dans les facultés de Droit, on forme même les élèves à se confronter à cette abjecte réalité !


Commentaires suivants