Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Belgique : une justice étrangement laxiste permet à un instituteur pédophile de sévir pendant 3 ans

En 2010 et 2011, un professeur de maternelle âgé de 28 ans a abusé sexuellement de plusieurs élèves scolarisés dans une école de la Région de Bruxelles-Capitale. Depuis 2011, la justice bruxelloise enquêtait en toute discrétion sur cet homme sans l’avoir pour autant placé sous mandat d’arrêt. Le suspect a finalement été incarcéré quand il est apparu qu’il abusait depuis des années de ses nièces. Il comparaîtra à la mi-avril devant le tribunal correctionnel de Bruxelles.

Tim C. a commencé à travailler comme professeur de maternelle en 2010 et s’est rapidement mis à abuser sexuellement des élèves. Il utilisait différentes techniques, selon les victimes. « Ainsi, il accompagnait systématiquement une fillette quand elle se rendait aux toilettes. Quand il pleuvait, il maintenait à l’intérieur la fille de mes clients, en prétendant qu’elle était allergique à l’eau de pluie. Ensuite, ils regardaient ensemble des films pornographiques pendant qu’il se livrait à des attouchements sur elle », a indiqué Nathalie Buisseret, avocate de parents d’une des victimes.

Pendant longtemps, ces abus sont passés inaperçus mais des parents de victimes ont porté plainte à l’encontre du suspect en début de l’année scolaire 2011-2012. La police judiciaire fédérale de Bruxelles et le parquet de Bruxelles ont ensuite entendu les élèves. La direction de l’école en a été informée et a immédiatement fait remplacer Tim C. en octobre 2011. Une réunion d’information a également suivi, lors de laquelle le parquet de Bruxelles a fourni des précisions sur le déroulement de l’enquête judiciaire aux parents des enfants concernés.

« Seuls les parents dont l’enfant avait été abusé ont été invités à cette réunion. Mes clients n’étaient pas présents et ignoraient pourquoi Tim C. avait soudain disparu. Ce n’est qu’après un an qu’ils ont eu vent des abus et découvert que leur fillette avait également été victime de Tim C.. Ce dernier lui avait demandé de garder leur secret », a ajouté Me Buisseret.

Tim C. est toutefois resté en liberté et n’a été entendu qu’au terme de plusieurs mois. « L’école a fait ce qu’elle avait à faire. Cela a parfois été difficile mais mes clients sont satisfaits concernant son attitude. Ils le sont moins quant à celle du juge d’instruction en charge du dossier, qui s’est montré plus que négligent », a indiqué Laurent Kennes, avocat de plusieurs victimes.

Entre-temps, de nouvelles victimes se sont faites connaître et l’examen psychiatrique de Tim C. a démontré que ce dernier présentait des caractéristiques de pédophile. Pour autant, l’homme n’a pas été placé sous mandat d’arrêt par le juge d’instruction. Pendant ce temps-là, il a suivi des cours du soir pour devenir infirmier psychiatrique. Le hasard a voulu qu’un parent d’une de ses victimes participait au même cours. Il a tiré la sonnette d’alarme sans que cela mène pour autant à l’incarcération de Tim C.

 

Incompréhension des avocats des victimes

« Nous ne comprenons pas pourquoi le juge d’instruction s’est montré si réservé. Si, à l’époque, Tim C. avait été incarcéré ou ne fût-ce qu’inculpé, et ensuite remis en liberté sous conditions strictes, on aurait peut-être pu éviter de nouvelles victimes », ont indiqué les avocats de plusieurs victimes.

Tim C. gardait régulièrement les trois fillettes de son frère. Depuis 2006, il abusait d’une de ses trois nièces et s’est mis à abuser d’une deuxième durant l’été 2014. Ces derniers faits ont eu lieu à Louvain. Ils ont été révélés en août 2014 et communiqués au parquet de Bruxelles en septembre de la même année. Le juge d’instruction initialement saisi du dossier avait entre-temps pris sa retraite. Le juge qui a repris l’affaire a ordonné un nouvel examen psychiatrique de Tim C., qui a révélé que ce dernier était un pédophile avéré et n’en présentait pas seulement quelques caractéristiques. L’homme a été placé sous mandat d’arrêt en novembre 2014.

Au début du mois de mars, la chambre du conseil de Bruxelles a renvoyé Tim C. devant le tribunal correctionnel, devant lequel il comparaîtra vraisemblablement à la mi-avril. Son avocate ne souhaite pour l’heure par commenter le dossier. La direction de l’école où ont eu lieu les abus a également décidé de ne pas livrer de commentaire.

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

10 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Il faut bien que les instits aident les enfants à déterminer leur propre "genre" en les "testant"... Dans quelques années cela fera partie intégrante du "travail" de l’instit : "Aider l’enfant à déterminer son "genre" à l’aide de stimulation manuelle ou - si besoin est - génitales" ...


  • de maternelle... l’étape d’après c’est des cours de messe noire avec sacrifice d’enfant ? on tire les rideaux et hop ?
    Je vous rappelle que Élio Di Rupo est une petite frappe de pédophile et aussi accessoirement premier ministre des Belges, il doit pas être le seul, mais si en plus si la justice est laxiste, j’invite les parents à redoubler de vigilance au lieu de croire encore à l’État providenciel, car il suffit d’une fois pour tout foutre en l’air !!!...

     

  • On peut voir des signes de "négligence" de tout côté. Négligence concernant les pédophiles quand c’est pas l’apologie (impunie) de la pédophilie en Scandinavie pour les projections de film X dans les écoles. Bref... des signes qui tentent de faire passer sournoisement, insidieusement, dans les moeurs la pédophilie. La pédophilie suit exactement le même parcours que l’homosexualité : Persécutions, internements (avec traitement obligatoire), classée comme "maladie mentale", puis déclassée comme "maladie mentale", puis reconnue légale... et enfin sacralisée. Reste à trouver un adjectif à base de "... phobie" pour persécuter et condamner tous ceux qui ne seront pas d’accord avec "ces nouveaux droits".

     

    • La seule différence c’est que les homos sont consentants ... ici se pose la question du consentement, mais surtout du discernement.. parceque même si l’enfant peut être consentant , il n’a pas le discernement nécéssaire pour juger de la situation.

      Donc ce sera bien difficile de légaliser la pédophilie,ca reviendrait à dire que le viol est "normal et acceptable"...


    • La maladie étant de nature organique, la maladie mentale n’existe pas. Ivan Illich l’a très bien expliqué il y a 40 ans. S’il y avait une maladie, elle serait appelée maladie du cerveau.
      Et depuis 40 ans, la psychiatrie ne traite plus la "maladie mentale" avec la psychothérapie qui est impuissante mais bien avec des pilules qui font que, même si on vous a inventé une maladie mentale, vous en aurez une organique pour sûr, les résultats le prouvent parfaitement. Bien sûr, on ne parle pas des millions de français qui sont drogués aux antidépresseurs et autres pilules pour traiter des symptômes psychologiques de stress ou d’angoisse etc. et qui n’ont jamais, jamais, jamais été prouvé scientifiquement.... ni la maladie, ni son remède. BigPharma vit dans un monde globalement frauduleux où elle a le droit de vie et de mort sur ses sujets, en solitaire ou en troupeau.. !


  • la justice Française est tout aussi laxiste sur la question de ces déchets humains.


  • Si vous voulez dénicher des pedophiles ... Trouvez les enfants ... Étrangement le pedophile est assez proche d’eux ...


  • Que l’on nous dise pas qu’il n’y a pas un projet derrière cela et que cela n’est pas volontaire ou que c’est de la malchance...
    Un projet pédophile mondial de l’oligarchie !!


  • Correction : « une justice étrangement complice »