Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Pédophilie, loi Schiappa, viol : entretien avec Damien Viguier

En marge de sa conférence à Toulouse le 11 mai 2019, Damien Viguier a répondu aux questions de la section E&R Midi-Pyrénées à propos de son dernier ouvrage Leçon de droit n°5 : Pédophilie, viol et séduction.

 

 

Pour avoir les idées claires sur un sujet difficile,
ne pas manquer chez Kontre Kulture :

 

Retrouvez Damien Viguier en conférence :

 

À ne pas manquer, sur E&R :

Pour soutenir les sections régionales d’Égalité & Réconciliation :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

11 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2205818
    le 26/05/2019 par journée européenne de l’abstention
    Pédophilie, loi Schiappa, viol : entretien avec Damien Viguier

    Et qu’en est-il de Médecins Sans Frontières ?

    ayant vu leur prospectus, ils ne sauvent que des enfants ?


  • Merci M. Viguier pour cet éclairage juridique pertinent. Il est vrai que tout le système actuellement mis en place vise à déconstruire progressivement les valeurs familiales et chretiennes de notre pays. Sous couvert de laïcité (nouvelle religion d’Etat), nos enfants sont jetés en pâture à la perversité de notre république.
    Vos explications ainsi que la contribution d’Alain Soral lors de la conférence en Alsace ont été très instructives.
    Merci pour votre travail qui, j’en suis sûre ne sera pas vain.


  • Damien donne presque envie d’avoir des ennuis judiciaires rien que pour avoir l’honneur d’être défendu par lui."L’honneur", un mot qui ne signifie plus rien pour ceux qui nous exploitent à longueur d’année.

     

  • La fin est « brutale » qui titille la compassion par la nécessaire prise de conscience.
    Si l’on rajoute à cela que chacun des commentateurs - modernes - ici présent dispose, pour ce faire, de 90 esclaves de par le monde, nous n’avons pas fini d’aller mettre des cierges dans les églises pour nous faire pardonner... Sans parler qu’ils soient eux-mêmes esclaves de la dette : qu’il l’ait consentie ou non.


  • Franchement ce genre"d’entretien"est,pour le moins hors préoccupations des parents qui,dans le contexte de la prolifération à outrance de la dépravation de la société par l’oligarchie diabolique,paniquent- et à juste titre - devant les crimes abjectes des pédophiles qui menacent l’intégrité physique et psychologique de leurs enfants.
    Au lieu de discuter du rétablissement de la peine de mort,de la castration de cette bête in humaine pédophile,et de ses complices de tout bord,on est là à discuter avec cette naïveté,pour le moins inacceptable,des nuances des textes sur le volet juridique concernant les monstrueux crimes des pédophiles qui se sentent,de plus en plus,dans une impunité qui ne dit pas son nom.
    C’est cette absurde impassibilité de la société,et de ses portes-paroles,qui encouragent la caste oligarchique,à travers le système politique dont la complicité est lui acquise,à aller toujours plus loin dans son projet d’asservissement des nations.
    Ce qui nous arrive est plus le résultat de nos incompréhensibles soumissions volontaires que de la brutalité de la tyrannie de l’oligarchie mafieuse.
    Finalement,on n’a que ce qu’on mérite..

     

  • Pour les cougars j’ai une réponse,pas besoin de pilules,n’y de préservatif,quand on est jeune et donc pauvre.
    C’est donc un choix judicieux,le temps d’obtenir peux être un jour,l’opulence nécessaire à la création d’une famille.
    Plutôt que d’être pris au dépourvu,comme c’est si fréquent...3 femmes sur 5 quittent leurs hommes,pour quel raison à votre avis ?
    Monsieur gagne pas assez de tune en réalité,c’est simple...elles estiment mériter mieux,la femme a 90% du temps une haute estime d’elle même.
    Une cougar a de la profondeur de par sont expérience,c’est mieux que les étoiles de mers habituelles,ou rien ne peux nous surprendre.

     

    • Choper sa prof, sa pionne, sa monitrice, sa voisine mariée même, consentantes, ça c’était faire le cador et quelle expérience : or ce n’etait pas qu’une affaire de sexe. Mais oublions cet « élan » dans lequel il ne faut pas puiser conseil, puisque c’est hors des clous pour ce qui relève de la légalité : aussi passons le cap de la majorité.
      Lorsque vous avez 18 ans et que vous démontez une donzelle de 30-35 piges, vous ne risquez, l’un et l’autre, que le Nirvana, employé ici comme euphémisme au seul sens physique du terme.
      Lorsque vous avez 30-35 ans et que vous désossez une quinqua ou plus, vous risquez juste de l’accompagner aux Urgences : parole de scout. Regardez-les bien danser avant que de les entreprendre : les chevilles et les genoux étant moins agiles qu’auparavant, ce n’est pas Olivia Newton John qui s’exprime sur le dance-floor (et ce n’est pas pour rien, du reste, qu’on été inventé les « Thé dansant ») : seulement voilà, la « Madonna » moderne veut s’amuser (sans jamais mettre son cul dans une salle de sport) entre deux métros, deux trams ou deux bus et sa vie de célibataire qui lui coûte en temps ; donc ça « craque » vite : au pieu, c’est pareil et puis, bien qu’il m’inspire un certain mépris sur tous les autres sujets, je rejoindrai assez Moix sur celui de la densité de la plastique ; pour parfaire à l’allégorie du fruit défendu, c’est avec celui-ci* qu’il faut faire la comparaison : de la pomme cueillie de l’arbre et de celle qui traîne depuis deux mois sur le plan de travail ; au delà de l’aspect, de croquer dans l’une et l’autre. Rajoutez à cela la question posée par M° Viguier et la voici qui s’inscrit, redondante : sauf à être gérontophile ou chronophile, voire gigolo, « pour quoi faire ? »
      Alors j’entends déjà ici Marie Minelli qui voudra nous faire avaler qu’au nom de l’égalité homme-femme elles ont le droit à une deuxième (troisième, quatrième...) vie. Certes, mais quelle est l’offre autre que l’attraction (naturelle) du corps, lorsqu’il y a un « prix » à casquer ? Parce que je vous assure que l’expérience et la profondeur que vous soulignez chez les « cougars » n’y sont pas : c’est un mythe. Je veux dire par là que si vous êtes un pilote, n’importe quelle bagnole fera les figures et dérapages que vous souhaitez : si vous entretenez toutes les mécaniques... mais plus elle sera récente avec un moulin tout juste rodé et plus vous pourrez envoyer du lourd.

      * pomme, quand bien même il ne devrait, au regard de la région du mythe, pouvoir s’agir que d’une grenade.


  • Hier je suis tombé sur un reportage sur la prostitution des mineurs à Los Angeles, la question des réseaux a été sciemment éludé pour se transformé en pamphlet contre la prostitution tout court, au lieu de démanteler les réseaux. Le programme de sexualisation généralisé des enfants est en marche.


  • #2206493

    Très bonne interview.Limpide et clair.
    Force a Maître Viguier.