Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Plan de relance de l’UE : Macron tape du poing sur la table

(le Président n’est pas blessé)

Le président français Emmanuel Macron a « tapé du poing sur la table » dimanche 19 juillet lors du sommet européen à Bruxelles, consacré au plan de relance de l’économie, pour dénoncer la mauvaise volonté de certains de ses homologues.

 

Dans sa ligne de mire : les États dits « frugaux » (Pays-Bas, Suède, Danemark, Autriche), ainsi que la Finlande, très réservés sur ce plan. « Il a été dur sur leurs incohérences », a affirmé un membre de la délégation française. Les sorties du président français ont été rapportées par les autres délégations aux médias, qui se sont délectés de l’épisode. […]

[…]

Selon une source européenne, il a affirmé que c’était la France et l’Allemagne qui allaient « payer ce plan » et « qu’ils se battent pour l’intérêt de l’Europe quand les frugaux sont égoïstes et ne font aucune concession ». « Il a ajouté qu’il était prêt à s’en aller plutôt que d’avoir un mauvais accord », a précisé cette même source.

[…] Le plan de relance prévoyait initialement 500 milliards de subventions – dont 325 milliards directement alloués aux gouvernements pour financer leurs plans nationaux – et une possibilité de prêts pour 250 milliards. Mais les frugaux et la Finlande veulent limiter les aides à 350 milliards.

Ce montant est jugé inacceptable pour Paris et Berlin, prêts à descendre jusqu’à 400 milliards, ce qui reste trop élevé pour les États réfractaires, a appris l’AFP auprès des délégations. […]

[…]

Lire l’intégralité de l’article sur lefigaro.fr

 

Désunion européenne, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

29 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Macron c’est feue Zizi Jeanmaire, une croqueuse de diamant, il s’en fout d’emprunter à tout va , c’est pas lui qui paiera la note .

     

  • #2508235

    On aurait dit la fable de "La cigale et la fourmi" (Jean de La Fontaine).

    Si les Pays-Bas, Suède, Danemark, Autriche sont des "frugaux", quel est l’antonyme de "frugal" qui s’appliquerait au reste de l’Union Européenne (dont la France) : glouton, gourmand, goinfre (au sens de dépensier dans le contexte). Je rappelle que la frugalité est un terme à connotation généralement positive : il s’agit de sobriété et de tempérance. Ainsi, son antonyme a une connotation négative. En conclusion, Emmanuel Macron devrait mieux choisir ses mots avant de se mettre en scène : il se qualifie de dépensier/gaspilleur/"panier percé" en définitive !


  • #2508256

    Un grand merci aux pays réticents qui permettent de déjouer la haute trahison de Macron. On vit vraiment dans la " quatrième dimension " comme dirait Elizabeth Levy, pour qu’on vive dans un pays où son président tape du poing sur la table pour pouvoir trahir intégralement son pays et cela sans que la plupart des français ne le sachent, car aucun journaliste, aucun média, aucun député, aucun sénateur, aucun parti d’opposition, aucun syndicat ... ne dénonce ce plan scandaleux pour la France.

     

    • En effet, rien de nouveau mis a part Cnews qui en parle un peu, l incendie a Nantes et le masque sont là pour détourner l attention. Oui c est encore un plan de haute trahison, la France est au bout du gouffre et elle veut renflouer les caisses des socialos communistes espagnols ou les banques italiennes ainsi que la mafia... Les frugaux veulent un contrôle strict de cet argent ceux que bien sûr ne veut pas l Italie où encore les pays d Europe centrale et de l Est. Vive la Hollande et l Autriche des dirigeants de haute volée.


    • Dieu bénisse ces pays libéraux qui dépensent pas comme des socialistes


    • #2508513

      FREXIT du coup ?


  • « Selon une source européenne, il a affirmé que c’était la France et l’Allemagne qui allaient payer ce plan »...Tu parles, ! c’est les Français travaillant dans le privé qui vont se farcir la note... avec leur équivalents Teutons...

     

  • "Le président français Emmanuel Macron a « tapé du poing sur la table » dimanche 19 juillet..."

    C’est peut-être "l’effet Dupont-Moretti". Maintenant que la ripoublique a un ministre de la justice doté d’une grosse voix et d’une présence physique un peu plus imposante que la moyenne, Micron sens qu’il a besoin d’en rajouter.


  • Le choix de la photo excelent ! Tout le monde sait que l argent va finir dans les poches de la mafia italienne ou chez les socialo communistes espagnols. Aucun centime n ira dans les poches des classes moyennes françaises. Cela fini dans la poche des banquiers ou KKR... Pourquoi donner autant d argent a l Espagne il faut m expliquer...

     

    • Le salaire universel à l’attention des sombres chances de l’Espagne...... l’Europe va devenir un enfer bolchevique
      Historiquement seul un Homme a su se lever avec son peuple contre la menace bolchevique

      L’histoire se répète, mais que serait notre Deus ex machina ?


    • #2508556

      En effet bravo pour cette photo

      Sourire de Joker allumé et satanique.
      Petit point serré, serré, viril, viril avec fausse alliance à la main droite.

      Président, difficile à dire, mais Emanuel c’est trouvé un kif grave.


  • On amuse le peuple avec des fausses disputes de gens qui ne décident de rien.

     

    • Absolument, et l’on cite Macron le traître. Mais les traîtres sont au dessus et surtout toute la floppée d’enfoi** de conseillers qui entourent cette clique de marionnettes (qui se marrent bien quand même). Ceux là sont les pires car ils s’évertuent chaque jour à baiser les gens et la nation, pour du pognon qu’ils n’emporterons nulle part. Ce sont tous les conseillers politiques les vrais sal**ards. Les autres que l’on voit ne sont que le paravent.


  • #2508439

    Sur l’issue connue :

    - il n’y a jamais (assez) de prêt : l’UE explose et l’Allemagne fait faillite
    - Il y a autant de prêt que nécessaire : L’euro est détruit et l’Allemagne avec lui.

    Sur la cause connue mais tue :

    - la cause de la dette et la dette sont antérieures au Covid
    - la dénatalité et l’immigration sont les causes liées de notre ruine

    Sur le traitement connu mais tu de la dette :

    - Il ne peut pas y avoir apurement de la dette sans suppression de ses causes
    - la dette qui n’est pas remboursée en deniers est toujours remboursée dans le sang
    - Pour rembourser une dette irremboursable, il faut 40 ans : 39 ans d’investissements dans la recherche et 1 an pour rembourser la quarantième et dernière année la totalité de la dette.

    Il faut donc faire trois choses :

    - interdire la vente des préservatifs, la pillule, imposer la gratuité de l’IVG et dénoncer le planning familial comme une organisation eugénique terroiste, enfin imposer les LGBT et sans enfant au double des héteros avec enfants
    - balancer tous les minima sociaux et la protection sociale dans la recherche, tant pis si mamadou n’a plus ses allocs pourvu que les V2 sortent.
    - raccompagner à l’aéroport tout immigré actuel ou d’origine devenu à charge. Et faire du chômage professionnel, un délit passible de 5 ans de travaux forcés : nous avons besoin de main d’oeuvre gratuite pour nos V2.

    Pourquoi E.M et Merkel (qui ne font que passer) tortillent-ils du cul pour ne même pas chier droit ?


  • Soyons optimistes. Il reste encore une chance que ce Plan de Relance échoue magistralement.

     

  • J’adore leurs plans (ce qui signifie que tout est planifié n’en déplaise aux anti-complotistes) et leurs milliards d’€ sortis de nulle part (c’est une façon de parler, puisque cet argent est volé de nos poches après nous avoir fait croire qu’il n’y avait pas d’argent !). Le fric c’est l’inverse du COVID : pas d’argent mais du Coronavirus partout, alors qu’en fait c’est exactement l’inverse. Diabolique !


  • On aura tout vu, Macron qui essaie de se la jouer chef de guerre. Faut qu’il aille se calmer à la fistinière !


  • Ce qui nous manque, ce sont des observateurs lucides. Le fait d’avoir refusé aux hollandais ce qu’ils demandaient, à savoir un contrôle de l’utilisation des fonds, est un coup porté à l’Europe fédérastique de la haute franc-maçonnerie mondiale, le contraire de ce que débitent les commentateurs transformés comme d’habitude en cabris qui sautent sur leur fauteuil à chaque "sommet" européen.

    il existe une effarante contradiction : l’Europe si l’on en croit le torchon constitutionnel européen appelé "traité de Lisbonne", (dont personne n’est parvenu à achever la lecture, comme le "Mein Kampf" d’Adolf Hitler) est fondée sur la divinisation du "marché" à qui tout doit être soumis selon les standards et la philosophie mercantile anglo-saxonnes, et donc sur un principe sacré : la "concurrence libre et non faussée". Oui, mais c’est pour les autres !

    Or l’opération d’hier consiste à affranchir complètement les états (qui sont en fait bien utiles aux mondialistes qui sont en fait "les américains" cachés derrière) de cette "concurrence libre et non faussée" ! La concurrence, c’est bon pour les ploucs. Nous, les princes, nous nageons dans les milliards sans aucune concurrence possible puisque nous copinons et avons le monopole des emprunts aux montants délirants. Même les banques préteuses sont squeezées puisqu’elles ont besoin d’emprunteurs et que ceux-ci se coalisent !

    Ceux qui sont le plus trompés, ce sont les prêteurs qui se retrouvent devant un poulpe. Etatisation des marchés, voilà ce que c’est. Néo-communisme globalisé.

    Comme cela, avec ce Niagara de fric, on évite un temps la révolte populaireet le constat de l’incompétence et de l’irresponsabilité. L’Europe est comme on dit "inventive".

    L’Europe n’a plus aucune règle et se gouverne au jour le jour selon des principes coutumiers, entre potes qui bouffent et se réunissent la nuit.

    .


  • Chatoune a tapé avec ses petits poinpoings sur la table ???...j’espère qu’il ne s’est pas fait bobo ?!...


  • Depuis 1958, on est entré en zone financière gérée à l’américaine à savoir la faillite frauduleuse permanente et généralisée, ce qui crée des montagnes de monnaie détournée.

    Le champignon, symbole de l’économie américaine. Le champignon atomique, symbole de la guerre à l’américaine. Le champignon des schtroumpfs, symbole de la France ridiculisée.


  • Mutualisation des pertes et surtout des pertes de crédit. Les banquiers ne voulaient plus prêter aux états vérolés par les pirates et les parasites, donc on crée une entité financière sui generis vierge, enfin pour l’instant : l’Europe !

    Pas un maravédis pour l’Europe. Par contre, on peut jouer sur les marchés contre l’Europe. On ne peut empêcher un particulier de parier que tout cela s’effondrera et de tenter de faire un gros coup de bourse à la baisse. Ils sont méchants ? Soyons encore plus méchants. Spéculons contre ces cons ;


  • Oscar Wilde disait : "on ne meurt pas de ses dettes. On meurt de ne plus pouvoir en faire".

    Le France pouvait encore emprunter, mais peu et au risque de décrochage à la grecque sur les marchés. Il fallait un Niagara de fric pour cacher cela. Ils croient avoir trouvé le truc mais en fait c’est en sacrifiant cyniquement leur rêve d’Europe fédérale qui a pris un sacré coup. Je m’explique.

    Tenter de "construire" (mot détestable et de sens maçonnique) l’Europe par la finance et l’économie, c’est entrer dans un salon en reculant et en présentant son cul. L’économie et la finance, ce sont les boyaux. On doit entrer dans un salon en présentant sa tête, sa poitrine musclée pour un homme et son système mammaire pour une femme. Sinon rien ne tient debout et tout s’effondre en effet systématiquement depuis quarante ans.

    On le voit bien et eux-mêmes n’y comprennent plus rien. Lorsqu’ils ont refusé que soit effectué un contrôle sur l’utilisation des fonds prêtés (les pays frugaux, Hollande, Suède, Autriche), ils ont tourné le dos justement et résolument à une entité européenne fédérale puisque justement c’était là où un mécanisme fédéral aurait pu se développer. Ils ont donc marqué un but contre leur camps.

    Mais l’Europe repose sur le principe de l’hypnose. Prononcer le mot "Europe" et vous entrez en hypnose et tout ce qui peut être dit de raisonnable n’imprime plus.


  • #2508690

    Ça me rappelle un président soviétique qui avait tapé de la godasse sur la table.
    On a vu comment a fini le pays.

     

    • Khrouchtchev. Mais curieusement les occidentaux avaient trouvé ce geste assez fort, mais les soviétiques en avaient été humiliés. Khrouchtchev a fini très impopulaire, quoiqu’aucun dirigeant soviétique n’ait été vraiment populaire au sens occidental du terme à part Staline... Très populaire.


  • Si la secte des fédérastes était conséquente au lieu d’être capricante au dernier degrés, elle demanderait tout de suite l’adhésion de tous les pays d’Europe aux état unis d’Amérique. Comme cela, on serait citoyen américains et on paierait beaucoup moins d’impôts. Et respect ! Et nos votes pèseraient un peu plus.

    Parce qu’ils croient naïvement qu’on ne le voit pas venir avec leurs sabots (seule chose qu’ils aient de traditionnel) ! Depuis cette ordure de Jean Monet, espion américain, on lit dans leurs pensées : "vos petits pays d’Europe, c’est dépassé, c’est de la merde. Laissez-nous faire, nous les yankees. On va vous vitrifier tout cela. L’Europe, ça va être nickel !"


Commentaires suivants