Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Pour Donald Trump, il n’y a pas de preuve de l’empoisonnement de Navalny

Moscou accuse le gouvernement allemand de ne détenir aucune preuve. Estimant que rien n’indique qu’il s’agit d’un crime, les autorités russes n’ont pas ouvert d’enquête.

 

Donald Trump a déclaré vendredi 4 septembre que les États-Unis allaient se pencher sur l’empoisonnement présumé de l’opposant russe Alexeï Navalny, hospitalisé en Allemagne à la suite d’un grave malaise en Russie.

« C’est tragique. C’est terrible, cela ne devrait pas arriver. Nous n’avons pas encore eu de preuve, mais je vais regarder », a dit le président américain lors d’une conférence de presse, en rappelant qu’il s’entendait bien avec le président Vladimir Poutine. « J’ai été plus ferme avec la Russie que n’importe qui, de loin », a-t-il ajouté. Il a ensuite déclaré aux journalistes qu’il fallait regarder vers la Chine, et non vers la Russie.

L’actuel locataire de la Maison-Blanche n’a pas pris une position aussi forte que celle du département d’État, lequel avait fait part plus tôt de ses sérieuses préoccupations à propos des révélations selon lesquelles Alexeï Navalny avait été empoisonné.

Lire l’article entier sur lemonde.fr

En lien, sur E&R :

 






Alerter

15 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
Afficher les commentaires précédents