Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Pourquoi les Loubavitch chantent la Marseillaise à la synagogue le samedi matin

« [Il] a pris ce chant, qui était celui des armées françaises, pour en faire aussi celui de la victoire dans ce grand combat spirituel de la fête de kippour »

À ne pas manquer, sur E&R :

 






Alerter

37 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2276210
    Le 12 septembre à 13:28 par Disons « Christian »
    Pourquoi les Loubavitch chantent la Marseillaise à la synagogue le samedi (...)

    Je ne sais pas si je serais « dans le ton », mais je donne humblement mon avis. J’ai de la sympathie pour ces représentants religieux (indépendamment des idées), j’ai ressenti cette même sympathie envers « l’autre » à la Mosquée de Dakar où l’on peut (chaussures à l’entrée...) se poser sur un tapis et discuter un moment avec un Imam « humaniste » (sans prosélytisme) à l’occasion d’une visite du lieu.
    Je ne tenterai pas l’aventure en France, mais c’est « instinctif », je reconnais.
    Bref, ceci dit, vu l’ambiance générale dans mon Pays (BHL, Habib, Kalifat, haziza, et sympathisants), je me demande si ces braves religieux Juifs (et pourquoi pas d’autres d’autres confessions),ne devraient pas s’intéresser aussi au « Chant du Départ ».

     

    Répondre à ce message

  • En revanche peu de monde s’est douté jusque aujourd’hui que Tsahal (L’armée la plus morale du monde donc) pouvait être financé par le contribuable français à l’insu de son plein par le biais d’un mécanisme fiscal que le parti Les Républicains connait comme d’autres professionnels de l’optimisation fiscale.

    C’est ainsi que l’on peut faire un don aux soldats de Tsahal, tout en bénéficiant d’une déduction fiscale à hauteur de 66%. Cela met sur le même plan l’armée d’Israël et les associations comme Action contre la faim, Amnesty International, Unicef (Déduction à hauteur de 75% pour celles-ci) ou autre ONG ou organismes caritatifs.

    On l’a compris le procédé est très pervers, et nous pouvons être en droit de se demander par quelle magie le contribuable français se retrouve à financer à l’insu de son plein gré une des armées les plus tristement réputées pour ses multiples opérations meurtrières et criminelles.

    C’est la question que Nathalie Goulet, sénatrice de l’Orne a posé au secrétaire d’état au budget Christian Eckert ce 10 mars par lettre écrite et dont la réponse se fait toujours attendre.

    Cette actualité aurait pu passer inaperçue si hier la @sénatrice61 n’avait pas remis le couvert en affirmant à l’AFP avoir reçu des menaces de morts sur les réseaux sociaux. Il faut hélas en arriver là pour qu’un sujet aussi embarassant soit mis sur le devant de l’actualité.

     

    Répondre à ce message

    • C’est effectivement complètement scandaleux que la loi française accorde des réductions d’impôts pour des dons qui bénéficient l’armée d’un pays étranger, quelque soit le comportement de cette armée.

      L’abus doit se trouver dans le fait d’avoir avoir accordé le statut d’organisme d’intérêt public à une association dont l’activité ne concerne pas du tout l’intérêt public français, mais un pays étranger.

       
  • La marseillaise fut chantée lors des révolutions russes de 1917 dixit Monsieur Pierre Hillard...

     

    Répondre à ce message

  • Concernant la composition musicale de la Marseillaise dont le véritable auteur est occulté, voire comme ici, usurpée à l’insu de Rouget de Lisle, et, aucune surprise, pas même cité sur wikipedia, il serait grand temps de le nommer :
    C’est le violoniste et compositeur piémontais Giovan Battista Viotti qui composa ce qui deviendra plus tard l’hymne de la France révolutionnaire. Et, paradoxalement, il était musicien de cour, ami de la reine Marie Antoinette.
    La découverte a eu lieu au cours des travaux de gravure de ses œuvres complètes.
    Giovan Battista Viotti, violoniste du piémont à la cour de Marie-Antoinette, a écrit cette chanson en 1781. Rouget de Lisle a repris en 1792 la musique composée dix ans auparavant par Viotti. Le réalisateur Guido Raimonda a découvert cela en enregistrant l’œuvre complète de Viotti.
    https://www.youtube.com/watch?v=hRD...
    A noter aussi que Rouget de Lisle s’était opposé à l’emprisonnement du roi.

     

    Répondre à ce message

  • #2276499

    De la même façon que les asticots, le ventre plein, chantent, tous les matin, des louanges à Dieu pour le remercier de leur avoir donné un si appetissant cadavre sur lequel proliférer.

     

    Répondre à ce message

  • #2276553

    C’est pour mieux te manger mon enfant !

     

    Répondre à ce message

  • #2276586

    Morbleu !

    Ils disent ça alors que les cendres de Notre-Dame de Paris sont encore chaudes !

    En n’évoquant que l’année 1973 dans leur révolution en marche ou leur processus de colonisation et de destruction de la France, moi je pense plutôt à la loi de phagocytose et d’asservissement perpétuel de la France par la fausse dette publique !

     

    Répondre à ce message

  • #2276688

    Donc c’était le grand signal .
    Franchement "chapeau bas les mecs " ils ont vraiment un truc qui fonctionnent , je vais me convertir .
    Même si on commence maintenant , on a trop de retard , ils marient l’émotion et la comprenette .
    Ils font des plans internationaux , qui marchent , dans la joie et la bonne humeur .

     

    Répondre à ce message

  • #2276866

    C’est tellement facile de niquer la France , ça donne envie de chanter la Marseillaise !!!

     

    Répondre à ce message

  • Contrairement à e qui est dit :

    - la Marseillaise n’est pas l’hymne national de la France depuis 1789, mais depuis la IIIe République depuis 1879, comme la devise "Liberté, égalité, fraternité" (qui était déjà la devise du Grand Orient de France depuis sa création).

    - pendant la WW2, les autorités rabiniques n’étaient pas à Paris qui était en zone occupée, car le Consistoire centrale israélite de France avait été replié en 1940 à Limoges par le gouvernement de Vichy, et sous sa protection.
    M. Jacques Hellbronner avait été nommé par le Maréchal Pétain comme nouveau président du consistoire pour remplacer M. Edmond de Rothschild, en poste depuis 1911, qui s’était enfui aux USA en abandonnant tous ses coreligionnaires à leur sort.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents