Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Poutine souligne l’intérêt d’une exploration pétrolière commune entre la Russie et les États-Unis

Le président russe Vladimir Poutine s’est prononcé samedi pour une coopération économique accrue avec l’Occident, au nom du bon sens et en dépit du cycle de sanctions réciproques engagées récemment à propos de l’Ukraine, en lançant officiellement un projet d’exploration pétrolière russo-américaine dans l’Arctique.

La société américaine ExxonMobil et la société d’État russe Rosneft ont entamé l’exploration d’un site en Mer de Kara, au nord de la Sibérie, prévue pour durer jusqu’à fin octobre et la prise de la mer par la glace.

"Nous nous félicitons bien sur (d’un tel projet) et nous sommes disposés à étendre notre coopération avec nos partenaires", a déclaré M. Poutine, intervenant par vidéo-conférence depuis Sotchi (sud de la Russie).

"Les entreprises, y compris les principales sociétés russes et étrangères, comprennent fort bien la nécessité d’une telle coopération", a poursuivi le chef de l’État russe. "Le pragmatisme et le bon sens prévalent en dépit des difficultés du contexte politique actuel, et cela est très satisfaisant", a-t-il poursuivi.

Le projet d’exploration russo-américain dans l’Arctique n’est pas affecté, selon les autorités russes, par les récentes sanctions occidentales qui interdisent notamment l’exportation d’armes et de certains matériels d’équipement pétrolier vers la Russie.

Ces sanctions ont été prises notamment par les États-Unis et l’Union européenne, en raison du soutien militaire assuré par Moscou aux combattants séparatistes prorusses en Ukraine, un soutien que les autorités russes démentent. La Russie a réagi en imposant un embargo sur la quasi-totalité des produits alimentaires venant des pays qui ont adopté de telles sanctions à son encontre.

La mer de Kara pourrait abriter jusqu’à 100 milliards de barils de pétrole, selon le patron de Rosneft Igor Setchine, mais la Russie a besoin des technologies occidentales pour pouvoir exploiter ces gisements.

Voir aussi, sur E&R :

Sur le chef de l’État russe, chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

20 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Sont malins les russkofs ! Ce n’est pas avec notre clique de dégénérés que l’on aurait des décisions aussi fines...


  • Bonjour,

    Tous ça ne me semble pas crédible.
    J’aimerai qu’une personne bien au faits, et qui a de la pédagogie, m’explique pourquoi les russes ont besoin des technologies occidentales pour pouvoir exploiter ces gisements ?

    Techniquement, qu’est ce qu’ils ne maîtrisent pas ?
    Comment peuvent ils être autant a la ramasse ?

    IL n’y a pas de R&D chez eux ? Pas de savants ? Pas de minerait ? Pas de géologues ni d’informaticiens ?
    Il n’y a pas de carburier, de fonderie, ils ne maîtrisent pas le diamant synthetique, la science du forage ?

    Qu’est ce qui justifie ce retard de technologie, ou sont les carences ?

    Je m’adresse la à des gens du milieu, capable de développer.
    Ne vous fatiguez pas à répondre pour "répondre".
    Soit vous en savez assez sur le sujet et avez la pédagogie qui va avec, soit abstenez vous.
    Merci pour vos réponses précises.

     

    • Exon est un grand pourvoyer de fond pour les présidentiel US. Donc avec cette accord Exon fera pencher la balance en faveur de la russie ou n’auront rien sur le gateau artique a part un conflit de plus avec la russie. Tu me tiens je te tiens par la barbichette, le premier qui déconne de trop je lui balance un missile.
      Se que nous pas compris les européens c’est qu’il sont les seuls a jouer contre leur camp, il seront donc les premiers a perdre si il continuent sur cette lancé.


    • Exxon Mobile était l’un des principaux soutiens d’Obama en 2012. Obama a donc une sorte de dette envers cette société. Peut-être que les russes veulent se servir d’Exxon pour faire pression sur Obama. Car si Exxon obtient un contrat fructueux avec les russes, il s’arrangera pour qu’Obama arrêté ou calme les sanctions envers la Russie, afin de le conserver.


    • La réponse a toute tes questions est très simple, vous devez seulement être apte a accepter cette réalité qui est vraie, depuis la chute de l’URSS, la Russie a prit un énorme retard sur les occidentaux dans presque tout les domaines comprenant la finance, l’agro-alimentaire, voitures, technologies de pointes incluant les technologies pétrolière et ainsi de suite ! Bref depuis que Poutine est au pouvoir, les compagnies occidentales aident la Russie a se rebâtir mais bon des frictions politiques sont actuellement en train de mettre fin a ces aides occidentales !
      On dirait que vous croyez que la Russie est toujours une grande puissance, militaire oui mais pas économique, le PIB russe est ridicule, il est a peine plus gros que celui de la Corée du Sud(elle même un nain a coté des États-Unis, la Chine, le Japon et l’Allemagne) !
      Bref Exxon(Rockefeller) et Shell collaborent depuis quelque années avec Gazprom et Rosneft pour exploiter l’Arctique russe !
      Plusieurs médias en avaient déjà parlé en 2011 et 2013
      >>http://affaires.lapresse.ca/economi...
      >>http://www.lemonde.fr/planete/artic...
      >>http://www.rfi.fr/emission/20130409...


    • C’est tout simplement la stupide politique d’apaisement de poutine qui ne mene la russie nulle part.Cela ne demontre pas le manque de qualification technique en Russie pour exploiter un gisement petrolier mais plutot la soumission d’un leader a bout de course qui devrait quitter le pouvoir au lieu de sacrifier les interets de son pays. En quelque sorte, il quemande la caresse de son maitre, Obama.


    • S’ils sont autant à la ramasse en prospection pétrolière que vous en langue française, alors c’est vrai qu’ils sont mal.

      Le chat est capable de manger dans sa gamelle mais il est aussi capable de chasser et de se nourrir par lui-même.
      Mais il préfère une gamelle et continue à chasser au moins pour l’entraînement.
      Le chat est capable de regarder l’autre en clignant lentement les deux yeux en signe d’apaisement mais il est aussi capable de combattre, griffer, mordre, frapper.
      Mais il n’agresse pas, toutefois il continue à se défendre et à jouer au moins pour l’entraînement.

      Les Russes sont tout à fait capables mais Poutine a intérêt à montrer qu’il n’est fermé aux collaborations avec personne, même malgré les sanctions devenues réciproques.
      Embringuer des entreprises internationales occidentales permet de tisser et d’impliquer un réseau de collaboration et de les foutre dehors en cas d’intensification des conflits.

      Poutine a intérêt à démontrer son modèle de prospection et d’exploitation pétrolière qui inclut les entreprises étrangères sans leur donner pour autant les clefs des gisements : pétrole et gaz appartiennent à la Russie, non aux compagnies qui auront prospecté.

      Les transferts de technologies sont toujours intéressants, ces compagnies prospectrices étrangères ont une grande expérience de l’organisation de la prospection et une grande maîtrise des méthodes et matériels.
      En les observant, en exploitant ces technologies et méthodologies, la Russie a tout à apprendre.
      Ce fut le cas déjà avec le pétrole et le gaz de Sibérie au temps de l’Union Soviétique et maintenant la Russie est mature en extraction et en transport de ces deux fluides.

      Les contraintes de cette prospection arctique sont énormes et mixent haute mer, isolement, profondeur du sol puis de forage, natures des sols, basses températures, climat hostile, grandes distances de transport.

      La recherche et le développement prennent un temps gigantesque incompatible avec des objectifs qui ne sont pas à très long terme.
      Pensez-vous que ces compagnies étrangères n’exploitent que des technologies nationales ? Qu’elles ne collaborent pas entre elles, au moins via des instituts sinon directement ?

      Pour les détails du carburateur et du châssis, débutez avec comme requête Google "prospection pétrolière russe" : premier pas vers une collaboration internationale.

      Couiner et chialer des caprices pour une réponse pédagogique est un bon exemple d’appel à collaboration.


    • @Très bonne question en tout cas...j’ai travaillé dans deux fonderies mais je n’ai jamais vu de pièces Russes(à l’ouest toutes façons c’est "norme iso blabla9001",donc ce sera partout pareil niveau qualité...et on fabrique de la fonte de m.rde,croyez-moi,plus de lingots dans le four car trop chers mais des cadres de vélo,des radiateurs,etc,tout ce qui traine)...au niveau forage je ne suis jamais descendu à plus de cinq ou six mètres pour des fondations ou des drainages,donc je vais la fermer...mais c’est étonnant en effet....au niveau rétro-commissions,des concessions de cette taille,ça doit être une autoroute de 0 sur le chèque du responsable politique quelconque...mais j’en sais rien en fait,désolé...Féthi


    • @Bulehgila Bonjour,pourquoi autant de dédain dans ta manière de répondre,tu travailles dans ce secteur précisément ? la question est pertinente et on est là pour échanger,avec papa google on va finir par plus s’adresser la parole...Féthi


    • @Féthi
      Pas de dédain dans ma réponse.
      En revanche dédain de celui qui pose la question initiale.
      Dédain de celui qui à priori claque le beignet de ceux qui auraient envie de répondre, avec un si vous savez pas abstenez-vous.
      Alors personne ne peut répondre parce que personne n’a la vraie réponse alors tous doivent s’abstenir alors que la question ne soit pas posée.
      Surtout sur une question à débat.
      Google pour dire qu’un moteur de recherche va rapporter des PDF, des pages sur le sujet alors si on veut savoir on se documente.
      Le sujet est politique, technologique, financier, et même les bakchichs sont dans le coup à lire une des réponses.
      Alors on peut apporter n’importe quelle réponse avec des exemples inventés de matériels et de technologies. Qu’est ce qu’il en saura ?

      Et celui qui pose la question en exigeant des réponses précises est de ceux qui passent leur vie dans les plannings, les calendriers, les cahiers des charges, à poser des questions et exiger sans rien faire, à rapporter en résumant, tronquant et tordant ce que les autres leur disent.
      Et à mendier la correction de leurs textes auprès des secrétaires pour ne pas se ridiculiser auprès de leur hiérarchie.

      Oui, j’ai travaillé là-dedans pour Mingazprom et Thomson, gazoduc Ourengoï-Oujgorod, le tuyau qui traverse l’Ukraine, et précisément sur des échanges de technologie contre gaz.
      Les ingénieurs en chef de Moscou et les experts de l’Institut de Kharkov eux-mêmes allaient suer et s’encrasser près des turbines et se geler sur les parcs de vannes.
      Dans les toilettes des stations de compression, les documentations en russe des compresseurs italiens servaient de papier par ces temps de pénurie.
      Maintenant ce doivent être les documentations des automates français.
      Celles qui ont suivi sont sur DVD.


    • J’en avais discuter avec un jeune ingénieur, il m’a expliquer que les reserves se trouvent dans la mer voir sous terre qui est recouverte de glace souvent (tout le temps ?) Déjà qu’on a du mal a forer sous la mer a une certaine profondeur, je te laisse imaginer sur un sol qui gel et qui degel ^^


    • @Bulehgila J’ai bien fait de poser la question,tu travaillais précisément là-dedans alors...alors je vais la fermer avec mes petits trous au tracto-pelle et mon expérience en fonderie "iso 9001"...ce que tu décris sinon ressemble à ce qu’on voit ici depuis quelques temps sur les gros chantiers,des "consortium" dans lesquels personne ne parle la même langue et in fine personne n’est responsable (il y a deux ans,sur un chantier de nuit,sur rail,à force de pas parler la même langue,il y a eu trois bonshommes qui se sont fait arracher de leur nacelle par un train,trois morts,pas de dépêche AFP,j’étais quelques wagons plus loin sur une bétonneuse)...pour ceux qui ont une vision Religieuse des choses,le travail en "consortium" pourrait incarner aujourd’hui à la perfection la tour de Babel,un joyeux bordel dont le résultat ne resistera pas à l’épreuve du temps,c’est sûr (quand j’ai pris le poste sur cette machine,la notice qu’on m’a donnée était aussi en Italien,mais personne ne parlait Italien dans le secteur)...bonne continuation...Féthi


  • Cette volonté de collaboration avec les Etats-unis est-t’elle étrangère aux récentes sanctions "européennes" contre la Russie ?


  • Se serait sympa que la Russie puisse développer des énergies propres au lieu de continuer avec les énergies fossiles.

     

  • Obama à Poutine : " Fou noir prend cavalier blanc " sanctions économiques
    Poutine à Obama : " Fou blanc prend cavalier noir " sanctions économiques
    Obama à Poutine : " Reine noire prend Tour blanche " accord Exxon mobile et Rosnef de 2012
    Poutine à Obama : " Reine blanche prend Reine noire accord Exxon mobile et Rosnef de 2012 et face aux sanctions la Russie et l’Iran serrent les rangs
    Obama à Poutine : " Roi noir abandonne... " et échappe au mat mais perd.

    Obame à Poutine : on en refait une ...
    Avis aux commentateurs pour proposer d’autres variantes de cette partie.


  • poutine ferait mieux de proteger son peuple en Ukraine de l’est au lieu de negocier comme un vulgaire epicier avec ceux qui veulent s’accaparer la russie. Apres l’Ukraine, ce sera le tour de la russie. poutine va tomber apres avoir trahi la population du Donbass. A ce stade des evenements, on ne peut qu’avec tristesse admirer la fermete de Obama face a la piteuse image d’un poutine soumis. Personne ne devrait montrer le moindre respect pour ce pleutre.

     

    • Et si vous pensiez "stratégie" au lieu de ne regarder que l’aspect extérieur des choses ? Imaginez que les sociétés pétrolières américaines et russes arrivent à signer un accord d’exploitation. Poutine, comme vous sûrement, connaît la puissance du lobby pétrolier en Amérique : souvenez vous de l’Irak ou de la tentative avortée de coup d’état au Venezuela. Voyant les bénéfice colossaux que cette exploitation estimée à 100 milliards de barils pourrait engendrer, Exxon cherchera logiquement à faire pression sur Obama pour qu’il étouffe un peu son orgueil et atténue les sanctions envers Moscou. Et cela protège les secteur énergétique russes car les américains n’oseront jamais le sanctionner, sinon le manque à gagner serait énorme pour eux.
      Comme on sait qu’aucune sanction n’est bonne pour le peuple russe, c’est plus de la protection que de la trahison.


  • en donnant a manger aux sociétés américaines, celles ci iront supplier obama de lâcher du leste sur les sanctions russes