Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Presse écrite : grosse baisse des ventes en janvier

Selon La Correspondante de la presse, les journaux nationaux ont vu leurs ventes baisser « significativement » en janvier 2013.

Une année qui commence plutôt mal, donc, pour la presse française, et en particulier pour Le Parisien (-12,1 %), son édition nationale Aujourd’hui en France qui fléchit de 10,7 %, Libération en baisse de 10,6 % et Le Monde (-8,6 %). Le Figaro et La Croix enregistrent une baisse moins importante avec respectivement 3,4 % et 1,7 % de recul. Seuls Les Échos, pourtant le quotidien le plus cher, progressent avec 3 % d’augmentation.

Dans le détail, les ventes au numéro sont bien pires : Libération est à -24,6 %, Le Monde à -14,7 %, Aujourd’hui en France à -12,1 %, Le Figaro à -2,7 %, Les Échos à -1,5 % et La Croix à -0,1 %. Le domaine sportif n’est pas en reste : le quotidien L’Équipe voit ses ventes chuter de 9,7 % (14,5 % pour les ventes au numéro).

À noter que le mois de janvier a été le théâtre de plusieurs mouvements sociaux concernant la distribution et la vente des différents journaux.

Sur les rapports de certains médias avec le pouvoir politique, chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

20 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Oui, mais l’état continue de les subventionner avec l’argent de nos impôts.

    Le pire c’est que pratiquement tous ces quotidiens, hebdos ou mensuels appartiennent à des groupes bancaires ou à des groupes militaro-industriels ou du Bâtiment.

    Où comment gagner sur les deux tableaux et tondre encore mieux les "lecteurs et même les non-lecteurs"...

    En revanche personne ne se pose la question : Pourquoi cette désaffection ? pourquoi n’y a t-il plus de presse libre et d’opinion ?

    une liste intéressante, à vous de juger :

    http://www.francepresseinfos.com/20...

     

    • Benjamin Dormann a aussi écrit un livre sur les subventions que l’Etat accorde à la presse : "Ils ont acheté la presse, 2012"


    • Les thuriféraires du néolibéralisme ne sont pas à une contradiction près.

      Le français moyen doit subir chômage, précarité, flexibilité, diminution des salaires, hausse des impôts, délocalisation au nom de l’ouverture des frontières, de l’Europe et de la sacro-sainte "concurrence libre et non faussée", mais la presse écrite, "garante de la liberté d’expression et d’information", elle, peut vivre à l’instar du monde culturel sous perfusion d’argent public tout en continuant de faire la leçon aux ouvriers, syndicalistes et paysans récalcitrants.

      Cynisme incroyable qui ressemble effectivement beaucoup à celui des banquiers.


    • #356218

      Merci pour celle liste. Ceci dit pourquoi ces journaux ne vendent plus ? Car enfin çà n’est pas d’hier que ce fonctionnement par subvention existe ! Donc ces journaux, qu’ils vendent ou pas, de toute façon sont financés par ces groupes financiers et militaro-industriels, ce qui leur permet de retomber sur leurs pattes, ventes ou pas ventes, çà ok.
      Mais est-ce que les lecteurs n’achètent plus à cause du "pouvoir d’achat" devenu tellement faible qu’ils préfèrent économiser sur l’achat de leur quotidien, ou est-ce que c’est à cause de la qualité de la presse en général qui fournit une information tellement proche de l’intox qu’elle convainc le citoyen lambda de se contenter de son expresso ou de sa baguette et de faire l’impasse sur son canard local ?
      Le grand perdant dans tout çà c’est peut-être finalement l’organe publicitaire, dont les clients vont peut-être maintenant réfléchir à deux fois, si cette tendance se confirrme, avant d’investir dans un encart imprimé, sachant qu’il ne sera point lu.
      Les gens ont peut-être compris (ce que j’espère) que la vraie info elle tournait sur internet et n’était généralement pas publiée ou moins facilement accessible (comme Salut Public par ex.)
      En tout cas, que çà soit les annonceurs ou la presse écrite, les professionnels doivent redoubler d’effort pour rétablir ce marché, sachant qu’ils rivalisent avec des nouveaux médias immédiatement accessibles (et qui sont aussi ironiquement leurs propres versions numériques), mais qu’ils prennent aussi la mesure, peut-être, d’une certaine "conscientisation" de la populace qui ne veut plus participer au mensonge impérialiste.
      Donc messieurs de la presse écrite si vous voulez vendre, intéressez le peuple et cessez d’être les relais de l’Empire.
      Mais çà biensûr ce n’est pas dans les plans de vos employeurs, méprisants, qui ont un train de retard par rapport à vous et pensent toujours que le peuple n’est pas à même de comprendre quoique ce soit par lui-même.


    • #356346
      le 13/03/2013 par Mitch Bucchanon
      Presse écrite : grosse baisse des ventes en janvier

      @Tremah

      Ton analyse est ultra pertinente et hélas terriblement vraie !

      Je n’avais jamais pris conscience du grotesque de la situation...


  • #356140
    le 13/03/2013 par Apprenti Quenellier
    Presse écrite : grosse baisse des ventes en janvier

    Un journaliste aujourd’hui, c’est une pute ou un chômeur.



  • #356209

    Chouette !

    J’espère que tous les gens qu’ils perdent vont voir les vrais nouvelles sur Internet.


  • Pourquoi on nous montre pas les chiffres de Charlie Hebdo ? J’aurais bien aimer savoir à quel point ce journal merdique a chuté.


  • Quand on m’a appris que la presse était un contre-pouvoir, on m’avait pas précisé que c’était un contre-pouvoir au peuple. (contre le pouvoir du peuple)

     

  • "Un journaliste qui travaille est une pute , sinon c’est un chômeur"

    Et dire que ces agents zélés de la Propaganda-Staffel pro-austérité se gavent de subventions...


  • Et encore, ces chiffres ne tiennent pas compte des "distributions" dans les avions, bibliothèques etc...

    La presse écrite ne sert plus à rien...sauf à relayer de la propagande...payer pour de la propagande ?


  • Ca devient drôle :

    Les gens de Canal deviennent patriotes !,
    ils veulent une loi /lobby sur les évènements sportifs d’importance nationales.
    Car BeInSport des qataris rafflent tout.

    C+ ni sport ni porno, c’est fini :)


  • #356491
    le 13/03/2013 par Quenellier(prestige10)
    Presse écrite : grosse baisse des ventes en janvier

    Ce qui est marrant avec les médias, c’est qu’ils font toute la journée l’apologie et l’éloge de la mondialisation, financiarisation, au tout numérique... mais quand ça les affectent ils demandent à l’état de les subventionner... Et qui paie ? les vrais victimes de la mondialisation ...


  • Quand sa coutera moins cher que le PQ j’en achèterai.

     

  • La presse écrite, elle est condamnée, elle ne pourra pas résister à la concurrence d’internet qui a le double avantage d’etre gratuit et d’etre beaucoup plus libre .


  • #356836

    Quand on attache autant d’importance à des chiffres, il faut les définir parfaitement !!!

    Ces baisses sont-elles sur un mois-roulant ou bien sur une année-roulante ?


  • #357153

    Enfin une bonne nouvelle !


  • #360209
    le 16/03/2013 par Mirabeau:Dans ce monde, si l’on n’est pas fripon, on est parmi les (...)
    Presse écrite : grosse baisse des ventes en janvier

    La presse écrite ne vit plus que de subventions et des quelques abrutis qui la lisent encore.


Afficher les commentaires suivants