Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Quand la justice "oublie" une agression de la Ligue de défense juive

Il est des faits divers qui passent inaperçus, des dossiers sur lesquels la justice s’endort. L’agression à caractère raciste de deux Maghrébins par une quinzaine de membres de la Ligue de défense juive (LDJ), en 2009, fait partie de ces enquêtes rapidement bouclées par la police qui, une fois mises à l’instruction, disparaissent sous une pile au fond d’un bureau.

Cinq ans après leur mise en examen, en janvier 2010, aucun des six suspects n’a encore été renvoyé devant le tribunal. Et il aura fallu attendre le 21 janvier 2015 pour que deux de leurs complices présumés soient à leur tour convoqués en vue de leur mise en examen par Carole Vujasinovic, cinquième juge d’instruction à hériter du dossier en autant d’années. Les deux jeunes hommes n’ont jamais répondu à leur convocation : la justice les soupçonne d’avoir refait leur vie en Israël.

Ce manque de célérité est d’autant plus difficile à comprendre que le caractère raciste de l’agression est avéré et que ses auteurs se réclament d’une organisation que le ministère de l’Intérieur a récemment annoncé vouloir dissoudre. À l’époque, ce fait divers n’avait pourtant inspiré aucune réaction officielle. Son retentissement s’était limité à une brève dans les colonnes du Parisien : « Bagarre à la sortie de la fête propalestinienne ». Un traitement a minima qui n’a pas manqué d’alimenter sur certains sites communautaires le sentiment d’un « deux poids, deux mesures ».

Lire la suite de l’article sur lemonde.fr

 

À lire sur le sujet : « La racaille fasciste dénommée LDJ blesse les spectateurs d’un concert à Paris » (13 avril 2009)

La longue liste (non-exhaustive) des « oublis » de la justice, à découvrir sur E&R :

Voir aussi, sur E&R :

Sur la violence sioniste, chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

2 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Objection ! Cet article est antisismique ! Plus sérieusement,que ce passe t il au Monde ? C est une vieille technique,on donne un peu pour faire bluff "on est avec le peuple".sauf que ca fait 30 piges que le Monde ne s allaite que chez le pouvoir.allez, a .d autres !fallait se réveiller avant.la famille n obtiendra pas justice


  • #1133241

    Changer constamment le juge d’instruction en charge d’un dossier (5 en 5 ans apparemment, donc 1 par an) est une méthode pour faire traîner en longueur les affaires. Par ailleurs, il y a aussi les dossiers que les magistrats se refilent (souvent pour le "petit-dernier arrivé) car ils ne veulent pas les traiter (trop risqué pour leur carrière) ou au contraire sans intérêt car peu valorisants. La devise de notre pseudo "République Démocratique" est désormais " Deux poids - Deux mesures".