Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

"Que la France assume sa responsabilité dans la vague migratoire"

L’Europe de l’Est résiste aux injonctions de l’UE

Quatre pays d’Europe de l’Est – Pologne, Hongrie, Tchéquie et Slovaquie – haussent le ton dans le dialogue avec les autorités de l’UE. Dans une interview, l’ex-Premier ministre de la Slovaquie Ján Čarnogurský explique que son pays est « forcé d’accueillir des réfugiés » et est « privé de la possibilité de régler lui-même ce problème ».

 

D’après lui, le flux de migrants en Europe occidentale est provoqué par la pression exercée par Paris et Berlin sur la Syrie par le biais des sanctions. « Ils ne peuvent pas survivre dans leur pays pour des raisons économiques, alors ils partent en UE où on nous force à les accueillir », déplore Ján Čarnogurský.

 

Forcés d’accueillir des réfugiés

Le conflit entre les États d’Europe de l’Est et Bruxelles s’est aggravé le 13 juin quand la Commission européenne a initié la procédure d’adoption de sanctions contre les pays refusant d’accueillir des réfugiés du Moyen-Orient. Trois États étaient visés par les fonctionnaires européens : la Pologne, la Hongrie et la Tchéquie, accusées de violer l’accord européen de 2015. À eux trois, ces pays devaient accueillir 11 000 migrants mais au final la Tchéquie n’a hébergé que 12 personnes, alors que Varsovie et Budapest n’ont accepté aucun réfugié.

Le commissaire européen aux affaires intérieures Dimitris Avramopoulos rappelle que l’Europe de l’Est devait recevoir uniquement des migrants ayant fait l’objet de « vérifications minutieuses », dont « l’identité avait été établie et les empreintes digitales prélevées », et qui, par conséquent, ne représentaient aucun danger pour les pays d’accueil. « Seulement trois pays ne remplissent pas leurs engagements en matière d’accueil de migrants », s’indigne Avramopoulos.

L’Europe de l’Est ne voit pas le problème du même œil. La Pologne, la Hongrie et la Tchéquie mettent en avant que l’hébergement de migrants n’a pas reçu l’approbation de l’opinion publique dans leur pays. Cela signifie que se soumettre à Bruxelles dans cette situation reviendrait à renoncer à sa souveraineté.

Ces deux approches antagonistes conduisent à une collision juridique. « Les décisions prises se transforment en lois obligatoires à appliquer, même par ceux qui ont voté contre », rappelait en juin le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker. Le Premier ministre hongrois Viktor Orbàn, lui, se réfère aux sondages et aux résultats du référendum de 2016 sur l’accueil de migrants (92 % ont voté contre avec un taux de participation de 44 %), en insistant sur le fait que la Hongrie ne pouvait pas être liée par une décision collective de l’UE.

 

Pourquoi la France a renversé Kadhafi

« Le fait est que les pays de l’UE mènent une politique lamentable au Moyen-Orient. Prenez la Libye. Actuellement, le principal flux de migrants à destination de l’UE passe par ce pays. Mais c’est la France qui, sans mandat de l’ONU, a renversé en 2011 le gouvernement libyen stable, provoquant une vague migratoire. Dans ce cas, qu’elle en assume la responsabilité, pas nous ! », argumente Ján Čarnogurský.

Ce dernier explique également que les divergences « vont plus loin qu’on ne le pense », et que les pays d’Europe de l’Est auraient préféré « un autre moyen de répartir les migrants ». « Il y a deux ans, notre Premier ministre actuel Robert Fico a déclaré que la Slovaquie était prête à accueillir seulement des chrétiens du Moyen-Orient, car la société slovaque est chrétienne. Les chrétiens auraient donc pu s’adapter le mieux. On n’en parle plus officiellement. Mais je n’écarte pas l’éventualité d’un retour à cette position. Il est à noter qu’aucun des chrétiens du Moyen-Orient arrivés en Europe n’est encore devenu terroriste. »

Les politiciens polonais sont encore plus intransigeants sur le thème religieux – en Pologne la majeure partie de la population est croyante. Le ministre de l’Intérieur Mariusz Blaszczak a déclaré que dans les pays de l’UE, les petites communautés de musulmans s’étaient agrandies grâce à la migration. « Souvenons-nous que les nombreuses communautés islamiques actuelles en UE ont commencé par un nombre très réduit de premiers arrivants », a commenté Varsovie.

 

Le litige entre les deux Europe se réglera au tribunal

Dans l’espoir d’éviter les sanctions (selon les experts, il est question d’un long processus qui prendra des années) les Européens de l’Est vont tenter de contester devant la Cour de justice de l’UE à Luxembourg le caractère obligatoire de l’accueil des migrants. La première décision préliminaire sera rendue fin juillet quand le procureur général annoncera sa position. En attendant des nouvelles de la cour, la Tchéquie se prépare aux élections – ce qui pousse les politiciens locaux à être plus fermes envers les migrants qu’auparavant.

« C’est effectivement le cas, a confirmé à Sputnik-Tchéquie le politologue tchèque Jan Miklas. Le Parti social-démocrate tchèque, qui est actuellement le parti principal mais est en perte de vitesse, sait que s’il prônait l’accueil de réfugiés sa popularité déjà en baisse chuterait encore plus. D’un autre côté, le parti ANO qui prend de l’importance et son leader Andrej Babis ne saperont en aucun cas leur éventuel succès aux prochaines législatives en acceptant d’accueillir des réfugiés. Les politiciens au pouvoir – or ils connaissent la popularité des sentiments anti-migration – se présentent donc devant leurs électeurs comme des héros qui défendent les "intérêts nationaux" face à l’UE. En réalité ils défendent avant tout leurs propres intérêts, et la crise des réfugiés est un bon prétexte qui aide à conserver sa position tout en détournant l’attention des problèmes réels dans le pays et en dehors. »

L’UE et l’arnaque de la « crise migratoire »,
lire chez Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

22 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • "Le Parti social-démocrate tchèque (...) sait que s’il prônait l’accueil de réfugiés sa popularité déjà en baisse chuterait encore plus."
    Il y a trente ans, c’eût été le cas en France : prôner le migrantisme aurait coûté cher à un député, un parti, un candidat.
    Aujourd’hui il semble que la majorité des citoyens plébiscitent le niklafrancisme.
    Pour quelles raisons ? Immaturité par infantilisation systémisée, sympathie pour l’étranger (par culture propre ou par lâcheté), idiotie induite.
    On ne peut donc plus compter sur eux.
    Seule la minorité consciente peut ramener la France d’entre les zombies vers les vivants.

     

    • #1756234

      Je crois que pour la majorité (66% ont voté Macron) ils sont trop zombifiés. Çà devrait partir d’une volonté minimum de comprendre ce qui cloche, volonté qu’ils n’ont pas ! Alors pour ce qui est de l’"éveil des consciences" ! Et puis il faut le temps, le recul, un esprit apaisé... Bref tirons-nous des villes !
      La démocratie c’est bien beau, mais la plupart préfère rester dans la consommation, les loisirs etc., "pourquoi se prendre la tête" (c’est la réflexion qu’on me sort en famille !).


    • La majorité s’est abstenue, les gens n’ont peut etre pas "assuré" dans le principe, mais ne pas les prendre pour des cons serait déjà un bon début, et ca change votre approche
      La majorité n’a pas su réagir en sentant le coup fourré, et a préféré s’abstenir
      Pas tout à fait la même chose...


  • Obliger un pays à se soumettre à son idéologie ,c’est de l’ingérence et de la dictature .L’UE n’est pas démocratique ,faudrait être idiot pour ne pas le comprendre .Ils veulent enfermer les pays dans une idéologie mortifère pour les peuples .Alors il ne fallait pas nous emmerder avec le mur de Berlin ,pour en reconstruire un autre .


  • Eh oui, personne dans les média de masse ne semble se poser la question suivante :

    - si les Syriens souffrent, pourquoi leur impose-t-on des sanctions économiques ?


  • Soutien total aux pays de l’Est qui résiste aux eunuques décérébrés satanistes qui nous imposent leur dictature ici bas. Y en a plus que MARRE !


  • En France l’invasion continue , et à part les centaines d’associations rétribuées par notre blé via l’état , les régions , les départements , les communautés de communes , les communes , pour secourir ces envahisseurs , On peut assister à quelques sursauts identitaires réprimés sur le champ , pendant que la gangraine s’étend . La France juste après l’Allemagne sont les marionnettes fidèles idéales du système .

     

    • En parlant de la France, permettez-moi de donner un exemple imagé.
      Un maitre peut avoir une favorite parmi ses esclaves.
      C’est pas pour autant qu’il va l’affranchir... elle reste esclave quand même.
      Se croyant au-dessus des autres, celle-ci lui reproche de "la trahir", de "la tromper" et lui fait des scènes de ménage.
      Elle a oublié qu’elle n’était qu’une esclave.

      La France n’est que l’une des colonies de la République.
      Favorite... mais colonie quand même.



  • l’Europe de l’Est devait recevoir uniquement des migrants ayant fait l’objet de « vérifications minutieuses », dont « l’identité avait été établie et les empreintes digitales prélevées », et qui, par conséquent, ne représentaient aucun danger pour les pays d’accueil.




    A pisser de rire, : donc pour les autres pays européens c’est open bar, on le savait mais maintenant ils l’avouent.
    Vous avez dit Karsher ?
    Bruxelle a besoin d’un sacré détartrage


  • Ces quatre pays de l’Europe de l’Est vont peut-être finir par sortir de l’UE et demander protection... à la Russie !

     

  • Ces pays devraient dire ceci à Bruxelles : " Si vous continuez à nous emmerder avec vos migrants on se rapproche de la Russie, et on lui demande de nous protéger ! "


  • Les gouvernements sionistes de France et d’Allemagne ont imposé des sanctions à la Syrie pour la ruiner afin que ses habitants s’exilent , d’une part, d’autre part Israël manipule Daech et autres groupes d’assassins pour terroriser la population syrienne afin de la faire fuir . Résultat : déjà 5 000 000 de Syriens réfugiés à l’étranger, un sur 4 ! Il s’agit tout simplement de VIDER LA SYRIE de ses habitants afin qu’Israël puisse s’en emparer facilement . " Vous voyez on occupe la Syrie qui est vide ! On ne spolie donc personne ! " . La populace, gavée de propagande sioniste, n’y verra que du feu et ne trouvera RIEN à redire !

     

  • Assumer ? Subir plutôt, car ça n’est pas le choix des français ( à part les sos racisme et consorts ), tout est programmé depuis 1973/1975 ( l’islamisation de la France ) et en 40 ans, on a bien vu les consignes des contrats s’appliquer au fur et à mesure des années. Maintenant, on ne peut plus faire marche arrière. Ils sont là et la destruction de la France bat son plein.

     

    • L’invasion n’est pas religieuse mais démographique. Si cette immigration massive avait été bouddhiste nous aurions le même problème. Et comme le sot que vous êtes, iriez chercher dans le bouddhisme les causes de nos problèmes.
      L’obsession pathologique de l’Islam de certains est suicidaire pour la France.

      Mais il semble que pour vous, il soit plus pratique de recracher la propagande impériale que de réfléchir !

      Continuez de creuser, à défaut de trouver le savoir et la sagesse, vous découvrirez peut-être du pétrole !


    • #1756529

      Si cette immigration massive avait été bouddhiste nous aurions le même problème.




      Pas exactement. Le bouddhisme est une religion pacifique, me semble-t-il, les bouddhistes ne troublent pas la tranquillité publique et ne remplissent pas les prisons.

       

    • @Francette



      L’invasion n’est pas religieuse mais démographique. Si cette immigration massive avait été bouddhiste nous aurions le même problème.




      C’est exact beaucoup semble l’oublier que il s’agit bien là d’un fait, on se focalise beaucoup sur l’islam en France pour éviter de parler de la question identitaire, le problème en France c’est que les gens sont tellement effrayé de se faire réprimander par le politiquement correct qu’ils passent par des chemins détournés pour dire ce qu’ils pensent.

      @La bête immonde

      Vous ne comprenez pas, il ne s’agit pas de parler du djihadisme mais bien de présence démographique, il suffit de se tourner vers le Royaume Uni pour se rendre compte que les hindous et les jamaïcains sont autant problématiques que les arabes bien qu’ils ne soient pas musulmans, Londres possède une faible communauté musulmane par rapport à Paris mais cela n’empêche en rien le fait que la capitale de l’Angleterre ne possède plus grand chose de britannique au point ou les vrais anglais sont aujourd’hui minoritaires par rapport aux minorités dites visibles.


    • Pour le coup, depuis les élections de 2017, avec toutes les infos qui circulent sur le net, c’est la faute des Français : qu’ils assument maintenant leur choix électoral, y compris les abstentionnistes, responsables autant que les macron-votants ; les Français ont voulu l’U.E ? Qu’ils en bouffent jusqu’à l’indigestion.


  • Pour ceux qui nous bassinent encore avec "une autre Europe est possible" ; non, il y a soit la soumission à l’UE, soit la sortie de l’UE. Pas d’autre alternative. La soumission et la perte définitive de souveraineté ou alors le libre exercice de la souveraineté, en dehors de la prison UE.


  • Les véritables réfugiés fuyant la guerre et les persécutions politiques représentent quoi dans ces hordes qui débarquent sans discontinuer, 1 ou 2% ?
    Quand ils ne seront plus logé, nourri par un état ruiné, qu’est ce qu’on va se marrer, êtes vous prêt pour la teuf qui ne va pas manquer d’attractions festives ?


Commentaires suivants