Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Migrants : la Pologne et la Hongrie solidaires face au Parlement européen

Vendredi, le Premier ministre hongrois Viktor Orbán réagissait aux résolutions adoptées la semaine dernière par le Parlement européen en pointant du doigt une « communauté d’intérêts » au-dessus des partis dont le but est de faire venir en Europe des centaines de milliers d’immigrants chaque année. La veille, le ministre des Affaires étrangères polonais Witold Waszczkowski assurait à son homologue hongrois Péter Szijjártó que Varsovie mettrait son veto aux sanctions contre la Hongrie au titre de l’article 7 du Traité de l’UE.

 

Le Parlement européen a en effet adopté le mercredi 17 mai une résolution pour demander le lancement d’une procédure de sanction pour atteinte à l’état de droit et à la démocratie (393 voix pour, 221 contre et 64 abstentions). Les députés européens demandent, entre autres choses, « l’abrogation, par le gouvernement hongrois, des lois restreignant les règles pour les demandeurs d’asile et les organisations non gouvernementales ».

 

La Pologne solidaire de la Hongrie face au Parlement européen

La loi concernant les demandeurs d’asile, entrée en vigueur cette année, permet aux autorités hongroises de maintenir les demandeurs d’asile dans des camps fermés situés à la frontière, où ils sont logés dans des conteneurs habitables, pendant toute la durée de l’examen de leur demande. Elle permet ensuite de les expulser si leur demande est refusée. Les demandeurs d’asile peuvent quitter à tout moment le camp où ils sont logés, mais uniquement à destination de la Serbie. Toute personne ayant franchi illégalement la double clôture frontalière est quant à elle expulsable immédiatement et ne peut plus demander l’asile.

 

Non à la relocalisation des migrants

Cette loi hongroise ressemble beaucoup à la loi australienne qui a fait ses preuves dans le Pacifique, mais elle est critiquée par le HCR, Haut commissariat de l’ONU aux réfugiés, qui a demandé aux pays européens de ne plus renvoyer les demandeurs d’asile vers la Hongrie en application du règlement de Dublin, et aussi par le Conseil de l’Europe. La Commission européenne a quant à elle engagé une procédure d’infraction contre la Hongrie concernant cette nouvelle législation.

Lire la suite de l’article sur reinformation.tv

Sur les origines de la « crise migratoire »,
lire chez Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

12 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • #1733577

    Ces pays ont de saines dispositions , mais tout le monde sait également , que c’est un peu de " poudre aux yeux " , les maîtres sauront agiter quelques mesures financières qui leur passeront sous le nez , si ils persistent dans cette voie .

     

    Répondre à ce message

  • Pour relocaliser les migrants égarés en Hongrie et en Pologne, on a Macron l’élu, roi de la France en soldes.
    Hier balade dans la rue de La Chapelle, entre les métros La Chapelle (métro aérien proche de Stalingrad, et non pas Porte de La Chapelle où se trouve un important centre d’hébergement de migrants) et Marx-Dormoy.
    Pire que Calcutta au niveau de la surdensification urbaine et de la tiers-mondisation macadam. On se marche littéralement dessus sur des trottoirs, pourtant assez larges, dans les gaz d’échappement de véhicules pare-choc contre pare-choc. Une foule monotone, grise et sinistre, affairée ou oisive, non européenne, s’écoulait en flux ininterrompu longeant ces affreux petits commerces dits "exotiques". Bientôt les "syriens" de Pologne et de Hongrie par-dessus ? Accrochés aux fenêtres ? Aux gens ? Aux pare-chocs ? A L’Anne de Paris ?
    Cela ne présage rien de bon pour le futur du quartier. A quoi peut s’attendre sa population ancienne et nouvelle en cas de troubles de l’approvisionnement, de l’électricité, concentrée comme elle est sur une surface réduite ? Des chemtrails ? Des bombes ? Des émeutes ? De l’huile d’olive ?
    Déjà la santé s’en ressent. Dans un bus sur le bd Barbès, j’ai vu une Française dans les 50 ans tomber dans les pommes. La chaleur, la pollution, la sombre foule, la position debout, la tristesse aussi...
    Alors vivent la Hongrie (qu’elle relâche Horst ; on le lui échange contre un migrant ingénieur de La Chapelle) et la Pologne, mais non à leurs expulsés.

     

    Répondre à ce message

  • Si la Hongrie et la Pologne tiennent bon, ils seront rejoints par d’autres pays, ceux où il y a encore un peu de bon sens .

     

    Répondre à ce message

    • Il y a la Slovaquie et la Rép Tcheque avec eux, le groupe V4 est redevenu influent et utile aujourd’hui, ce bloc de 4 pays reste solidaire face à Bruxelle. Le V4 est ancien de 7 siecles, je ne pense pas qu’il pliera facilement face à l’Europe.

       
  • Si les choses se poursuivent ainsi, dans quelques décennies : tandis que l’axe de puissance se sera décalé vers la zone asie-pacifique et que Séoul pourrait remplacer Wall-Street comme place boursière majeure dans le monde.
    L’Europe, elle, devrait devenir la "banlieue du monde" comme dirait Rougeyron, le vieille homme malade de la planète et n’échapperaient à cela que les pays européens entretenant encore des relations avec des pays hors-europe, souvent d’anciennes colonies (l’Angleterre avec le Commonwealth, la France avec la francophonie, l’Espagne avec l’Amérique latine) seuls resteraient bloqués les pays d’Europe centrale pris entre une Allemagne soucieuse de dominer son "espace vital" et une Russie de plus en plus tournée vers l’Asie et de moins en moins intéressée par une europe aussi ingrate que pauvre.
    Les guerres balkaniques pourraient revenir sur le devant de la scène dans quelques années : une Allemagne ayant un gouvernement encore allemand de souche et une majorité de sa population d’origine moyenne-orientale manipulant des groupes de migrants (voir pire (mes condoléances à la ville de Manchester)) auprès de pays balkaniques qui redeviendront encore plus extrémistes à mesure que l’UE les aura appauvri. Lugubre !

     

    Répondre à ce message

  • #1733620

    On est passé de migrants comme chances pour le pays à des poids morts sans intérêt.

     

    Répondre à ce message

    • #1734508

      Parce qu’on les laisse dépérir dans des "camps fermés" et des "conteneurs habitables". Mettez n’importe qui dans une telle situation il ne pourra pas être une chance pour qui que ce soit.
      C’est des humains, pas du bétail, mais à force de décrire ces individus comme des masses informes et inutiles on l’oublie, et c’est bien dommage.

       
  • Mais non,le Français il est content ,surtout le parisien avec toute la gangrène bobos qui se trimbale depuis des décennies ,ils ont un maire à Paris à faire pâlir un Sénégalais ,je suis sur que tout le monde en rêve . Un président qui va en plus enfoncer le clou pour finir le tableau .Et tout ça ,les Français en redemande ,ils aiment ça ,plus ils pataugent dans la merde ,plus ils sont heureux. Il faudrait encore un contingent de quelques milliers d’immigrés dans Paris pour agrémenter cette belle ville ,saupoudrée de quelques roms afin de terminer ce grand rêve d’intégration .Tout ceci va bien finir par fumer un jour ou l’autre ,mais pour l’instant ,il y a les vacances qui se profilent .La rentrée risque d’être surprenante .Tout ceci me fait penser à la fable de la cigale et la fourmi

     

    Répondre à ce message

  • Je suis pour que chaque peuple puisse disposer de sa souveraineté en matière d’immigration !Pour la Pologne et la Hongrie c’est la même chose,mais ces deux pays ne demandent à personne pour venir s’installer en France et dans toute l’UE !Je ne connais pas beaucoup de Français qui vont s’installer dans leurs pays !Donc eux ont le droit de bien vivre mais pas les autres,en plus ils font partie de l’OTAN qui bombardent et détruisent les pays de ceux qui veulent entrer chez eux,aussi ils veulent comme la Grèce les avantages subventionnés, mais pas les inconvénients !En France pour avoir un logement social il fallait attendre au minimum 10 ans et plus ,surprise je vois que j’ai des voisins polonais,portugais,roumains,hongrois, russes qui ne parlent pas un mot de Français et surtout qui n’ont aucun contact entre eux et leurs voisins !!Par contre si la France venait à remettre ses frontières et qu’elle renvoie dans leurs pays d’origines ceux entrés avec l’arnaque du système UE ,ces pays seraient les premiers à faire appelle à l’ONU et autres instances internationales pour nous dénoncer comme racistes !Je suis désolé de dire que ces pays cités plus haut n’ont pas le même mode de vie que nous les Français,je le vis au quotidien et je peux dire la même chose dans d’autres endroits dans la région parisienne ou j’ai de la famille et des amis qui me disent la même chose !Les asiatiques entrés recemment sur notre sol c’est la même chose,ils ne restent qu’entre eux,ils n’ont aucun sens du patriotisme et c’est le danger numéro un si les communautés restent entre elles qu’il y aura des antagonismes ,ce sera une contre l’autre et ça sèmera le chaos on l’a vu sous le métro aérien !L’UE et le NOM travaillent de concert à la division et au chaos partout en Europe et dans le monde !Si le peuple ne bouge pas très vite,il n’ y aura aucun espoir de retour en arrière et on ira droit à la totale destruction de la France !

     

    Répondre à ce message

  • Bernard Lugan nous préviens que dans quelques années le nord sera envahi par le sud, c’est d’ailleurs pour ça que la France de Sarkozy et de l’OTAN ont détruit la Libye de Khadafi qui arrêtait les clandestins !

     

    Répondre à ce message

  • Nous allons arriver à une époque où les peuples d’Europe de l’Est auront la nostalgie de l’époque soviétique...

     

    Répondre à ce message