Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Quel avenir pour la chrétienté ? – Une conférence de Laurent Guyénot donnée aux alentours d’Annecy

E&R Pays de Savoie a reçu Laurent Guyénot aux alentours d’Annecy le 9 avril 2022 pour une conférence sur le thème « Quel avenir pour la chrétienté ? ».

 

La présentation de l’événement :

Pas de civilisation, pas même de communauté sans religion. Dans ces conditions, comment sortir l’Europe de l’impasse ? Ses racines chrétiennes sont-elles encore vivaces ? Quelles sont-elles vraiment ? Quelle est la place du dogme dans la foi ? Quelle leçon nous donne la Russie orthodoxe aujourd’hui ? La « religion naturelle » de Rousseau a-t-elle dit son dernier mot ?

Beaucoup de questions, que Laurent Guyénot explorera à partir d’une pluralité de points de vue, dans un format interactif.

 

Quel avenir pour la chrétienté ? (version audio)

Soutenez E&R avec odysee.com

 

Quel avenir pour la chrétienté ? (version écrite)
(Cliquez sur l’image pour lire le texte)

 

Retrouvez Laurent Guyénot sur E&R :

 






Alerter

65 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Cher Laurent, j’ai une question à vous poser sur l’être suprême. Pierre Hillard interprète l’être suprême de la révolution française comme étant la marque cabbaliste de En Sof le dieu cabalistique et non un simple dieu de la religion naturelle du peuple comme vous l’entendez.

    Pour lui, le Revolution française et le régicide de Louis XVI marquèrent une victoire du messianisme juif contre la France et le catholicisme. Vous ne semblez pas avoir la même interprétation.

    Robespierre fut-il assassiné parce qu’il avait découvert la conspiration cabaliste d’Adam Weishaupt et de Rothschild derrière la révolution française et allait la révéler au peuple de France ? C’est ce que l’écrivain et chercheur américain Eustace Mullins semble affirmer dans son chapitre sur la révolution française de son livre intitulé the Demonology of History, publié en 1987.

     

    Répondre à ce message

    • Comme je l’ai dit, l’expression "Etre suprême" a été utilisée par de nombreux catholiques. C’est une expression philosophique, mais elle n’a rien d’anti-chrétien.
      Sur la révolution française, il ne faut pas oublier que le régicide n’était pas dans les intentions de Robespierre, ni de l’Assemblée constituante de 1791, qui fonda une monarchie constitutionnelle et jura fidélité au roi. L’exécution de Louis XVI et de la reine a été le prix de leur propre trahison, et de leur complot avéré avec les ennemis de la France.
      Sur Robespierre, je vous renvoie à mon article : https://www.egaliteetreconciliation...
      Je ne connais aucun indice que Robespierre avait quelque chose à dire sur Adam Weishaupt (avec qui était lié, en revanche, le contre-révolutionnaire Joseph de Maistre : https://www.youtube.com/watch?v=5yB...

       
    • J’ai compris votre explication concernant l’Etre Suprême. Mais est-ce que vous contestez de manière plus générale, l’existence et le rôle de la subversion et du complot cabalistique ourdi à l’avance contre la monarchie française et le catholicisme ?

      Concernant Robespierre, je ne dis pas qu’il avait des accointances avec weishaupt, les francs-maçons, les frankistes ou les Rothschild, mais juste qu’il a pris connaissance dudit complot et a voulu avertir les français du complot. Je ne sais pas quelles sont les sources d’Eustace Mullins qui lui ont permis d’avancer ce qu’il dit.

      P Hillard considère que le régicide de louis XVI et de Marie-Antoinette porte la marque de la vengeance talmudique contre le catholicisme et la royauté. Je constate que vous ne voyez pas ce même événement historique du même œil. Y-a-t-il des preuves solides que louis XVI complotait contre son propre pays ? Et avec qui, les autres monarchies Européennes de droit divin ? Il y a eu dérive radicalisante de la révolution française poussant vers l’avènement d’une république et la répression accrue des royalistes aboutissant she ke régime de la Terreur.Dans ce contexte, il n’est peut être pas surprenant que Louis XVI ait recherché des appuis à l’étranger.

       
  • Je ne crois pas qu’il soit nécessaire de publier ce genre de choses par les temps qui courent. Ce genre de discours intellectuel élitiste pour ne pas dire ésotérique ne mène qu’à encore un peu plus de confusion, ce qui est la voie royale du désespoir. Alors que le catholicisme réel n’a rien à voir avec ces allégations. En gros ce que M. Guyénot dit ici de vrai n’est pas nouveau et ce qu’il dit de vrai n’est pas nouveau. Je ne crois pas que ce soit le but d’ER d’entretenir cette confusion. Le mieux est de prier pour lui. M. Guyénot, je prie pour vous.

    Vive le Christ-Roi.

     

    Répondre à ce message

  • Le problème est que l’Europe Occidentale est menacée de mort par des idéologies décadentes. Le lobby LBTG qui déclare l’expression « mesdames et messieurs » transphobe et réussit à l’interdire dans l’espace public. Le lobby Laïcard qui interdit les expressions « vacances/marché de Noël » pour les remplacer par « vacances d’hiver/marché de décembre ». Nous nions nos racines (historiquement catholiques) soit-disant pour plus d’acceptation de l’autre. Mais qui voudrait s’intégrer dans un pays qui ne se respecte pas lui-même ? Nous avons besoin de valeurs et de symboles. Les hommes ne sont plus des hommes en Europe. Les couples ne se forment plus, puisqu’il n’y a plus d’attirance physique pour les fiottes que sont devenus les hommes transformés par l’idéologie mortifère. Il faudrait un mec viril pour remettre nos sociétés en ordre. En France, il n’y en a plus. Le seul sauveur potentiel serait un certain Vladimir. Si seulement il pouvait nous aider. Toutes ces idéologies nauséabondes véhiculées par les médias nous détruisent chaque jour un peu plus. Il faut revenir à nos vraies valeurs historiques.

     

    Répondre à ce message

  • Monsieur,

    Le documentaire sur le saint suaire peut, peut être, vous redonnez la foi à la résurrection : https://youtu.be/x8kXiDm5rLc

     

    Répondre à ce message

  • #2963343

    A M. Guyénot,

    Droit au But : Monsieur, la résurrection du Christ est une vérité attestée matériellement d’une façon plus que déconcertante par le linceul de Turin :

    https://www.youtube.com/watch?v=x8k...

    Cette résurrection- certains en ont vu le résultat, le Christ, qui se nomme lui-même le fils de l’homme, d’autres en ont témoigné, quelques-uns même face aux lions romains, certains l’on postulé par la foi/logique de B. Pascal, d’autres en sont assurés de par la grâce de la foi sans preuve, cela vint aussi par la tradition/culture/société, ou encore par l’apparition disent-ils, voir les stigmates - et là pour qui verra cette vidéo c’est indubitable :

     ! De grâce, par pitié, je ne sais comment dire, regardez au moins 2min12sec de 33min23sec à 35min25sec !

    Qui pourrait expliquer cela autrement ? Qui pour refaire ces quelques mètres de tissu ?

    Alors : "Quel avenir pour la chrétienté ? " - la réponse tombe du Ciel :

    Le retour du Christ-Roi / Le jugement de chacun par le fils, ce même Christ-Roi /
    L’établissement définitif du Royaume.

    (Dans quel ordre, à quel terme exact ? Il ne nous appartient pas de tout savoir) Laissons quelques mystères à Dieu, et regardons ceux qu’il nous a laissé :

    Cette vidéo vaut tout l’or du monde, car elle prouve la résurrection de celui qui annonce le Royaume - il n’est pas que ce monde, il y a le Royaume et tout l’or du monde ne le vaut pas.

    (En intermède) :
    https://www.youtube.com/watch?v=bRY...
    - la tentation de Jésus dans le désert, quasiment sur le texte de Luc 4 https://www.universdelabible.net/li...

    Pour qui verra la résurrection matérielle comme étant avérée,
    https://www.youtube.com/watch?v=x8k...

    la réponse de l’avenir de la chrétienté ne peut se trouver que par le Christ et le nouveau testament – la question contient la réponse, sinon ce n’est pas une question chrétienne.

    Alors, les choses sont claires : Comme pour tous, l’avenir de la chrétienté (du christianisme, de l’église et de tous encore une fois, croyant ou non) est :

    Le retour du Christ-Roi / Le jugement de chacun par le fils, ce même Christ-Roi /
    L’établissement définitif du Royaume.

    Là il y aura égalité et réconciliation pour sûr.

    Ceci, tel qu’il est écrit dans le nouveau testament – (écrits attestant de la résurrection du Christ, écrits attestés par la résurrection véritable et matérielle de Jésus qui prouva ainsi indubitablement qu’il était Le Christ-Roi)

     

    Répondre à ce message

  • #2963375
    Le 22 mai à 22:59 par QueJesusLeChristNousGarde - QJLCNG
    Quel avenir pour la chrétienté ? – Une conférence de Laurent Guyénot donnée aux (...)

    Indubitablement ?!

    Indubitablement, M. Guyénot, rien ne s’explique pleinement que par la résurrection matérielle attestée de Jésus-Christ.

    N’est-ce pas là plutôt une affaire de foi ? Pour sûr aussi. Affaire de dogme ? peut-être, mais pas que : c’est une affaire de vérité. Car on peut avoir foi en la vérité.

    Pour jepense.org :« La foi est l’adhésion ferme et entière à une idée, un concept ou un principe, qui apparaissent donc à l’esprit comme vrais et certains – La foi la plus courante est la foi religieuse, ou la foi en Dieu, qui implique ferveur et dévotion » Pour Larousse : « Toute adhésion ferme et fervente de l’esprit à quelque chose »

    Et donc pour un chrétien, cette définition personnelle :

    La foi est l’adhésion ferme et entière et fervente à la vérité attestée de la résurrection de JC ; une vérité, qui apparait donc à l’esprit comme vraie et certaine, à l’esprit mais aussi à l’âme, aux idées, aux concepts, aux principes et qui emporte assentiment du Christ comme modèle pour soi-même, certains dirons comme seigneur et sauveur.

    Aussi réel que Jésus est une vérité historique indubitable, Christ est une vérité avérée, « mystérieuse »« mystique »« spirituelle »« supranaturelle » comme on voudra, mais avérée, attestée !!!

    Et, de par son côté incroyable ET vrai, Christ et sa résurrection et la trace matérielle de celle-ci semblent bien donc envoyés dans le monde par celui que JC nomme Le Père.

    Comment douter que le Jésus qui a fait résurrection ne soit pas le Christ - avec au passage un petit témoignage de tissu matériel des plus étonnants, corroborant un livre intriguant pour le moins…

    Sinon dites-moi qui fit ce linge ? Et pourquoi pas celui qui fit ce monde ?

    Cette réponse vient donc en échos à la pertinence de M. Stf :

    Monsieur,
    Le documentaire sur le saint suaire peut, peut-être, vous redonnez la foi à la résurrection : https://youtu.be/x8kXiDm5rLc

    Le Saint-Esprit aurait-il parlé par-là ? Quelle grâce en tout cas de voir citée cette vidéo conférence ! La trace de la résurrection matérielle et véritable de Jésus-Christ !!!

    Que le Saint Esprit, qui a peut-être bien agi en ce que vous dissertez sur l’avenir de la chrétienté, qu’Il vienne planter en vous tous ce clou de la foi qu’est l’assurance de la réalité matérielle de la résurrection de Jésus - qui est qui est donc bien le Christ, s’appelant lui-même "le fils de l’homme".

    Ainsi, saluons-nous, M. Guyénot, si vous le voulez bien : que Jésus Le Christ nous garde

    Fraternellement,

     

    Répondre à ce message

    • J’ai regardé la conférence, et je reconnais que l’argumentation est excellente. J’ai commencé à faire quelques recherches, et il semble incontestable qu’il y a un mystère. Le Carbonne 14 ne règle rien, je l’admets. Mais en admettant que le mystère ne puisse être résolu, c’est-à-dire que la fabrication humaine ne puisse être prouvée (pour cela, il faudrait que l’Eglise accepte de le soumettre à un examen plus approfondi), il faudrait, si je comprends bien, admettre que le corps de Jésus se soit désintégré, ou qu’il ait, sous forme de rayonnement, traversé le linceul. C’est un peu contradictoire avec le récit évangélique tel qu’il nous est parvenu, où Jésus apparaît en chair et en os après être sorti de sa tombe (par la porte ouverte et non en passe-muraille). Si je croyais à l’authenticité du linceul (et je vais continuer mon enquête), alors je devrais être gnostique : le corps de Jésus n’était pas un vrai corps. Sujet passionnant en tout cas. Merci à vous et STF

       
    • Avec plaisir pour la vidéo.

      On peut tout imaginer après une résurrection. Peut-être qu’on peut se réintégrer dans son ancien corps.

      Il y a pas mal de miracle dont vous allez devoir aussi investiguer, comme la vierge de guadalupe par exemple. Un résumé sur ce mystère qui rend perplexe des prix nobel encore ajourd’hui : https://www.youtube.com/watch?v=Pl7...

       
  • Votre conception du christianisme est gnostique. Comme l’est le christianisme d’Orient. Il puiserait ainsi une part de sa doctrine dans l’ésotérisme egyptien et païen. Il s’agit donc non pas d’une émancipation de l’ancien testament mais bien plutôt d’un retour. Le monde n’est plus créé ex-nihilo, mais pas un démiurge. Il est Un. Tout est dans tout. La déesse mère Gaïa impose son tempo.Tout devient indifférencié. C’est le règne de la rivalité mimétique. Le cycle des holocaustes recommence. Vénération de la nature, déconstruction, horizontalité sans verticalité, consumation des peuples. Réjouissez vous nous y sommes !!!

     

    Répondre à ce message

  • Le plus intéressant du travail de Laurent Guyenot est que l’on peut le croiser avec celui de Pierre Hillard pour prendre le meilleur des deux et laisser le moins bon.
    Le travail de L.G. sur l’ancien testament est excellent, notamment celui sur les origines de Yahvé. Et il se complète très bien avec celui de Pierre Hillard (malgré lui d’ailleurs). Je pense pour ma part qu’il suffit de lire l’ancien testament en se servant du nouveau comme d’un filtre pour y déceler les modifications pharisiennes.
    De toutes façons dans le catholicisme, l’ancien testament a une place toute relative par rapport au nouveau.
    Je peux même adhérer à l’idée de l’existence d’un culte rendu à un Dieu unique proche de celui du Christ dans les millénaires (Hel ou Shemen) qui l’on précédé (période également assez vide en termes de ressources et qui on laissé libre cours à l’imagination des écrivains).
    En revanche les travaux Pierre Hillard (ou une simple lecture au sujet de la kabbale et des textes maçonniques) invalide votre vision de l’être suprême revendiquée par les révolutionnaires. C’est bien d’un Dieu précis dont il s’agit. Et pas un Dieu d’amour.
    J’ajoute que l’on reconnaît un arbre à ses fruits : et qu’ont donnés ceux du catholicisme ? Tant de beauté et choses saines (interdiction de l’esclavage, code de la chevalerie, présomption d’ innocence, solidarité avec les démunis).
    Qu’ont donné ceux du protestantisme et de la religion républicaine ? Des torrents de sang, de l’asservissement et du contre-nature.

     

    Répondre à ce message

  • j’ai tout aimé sauf la toute fin

    le catharisme est une espèce de Carême perpétuel qui vise à l’anéantissement de l’espèce humaine, j’ai jamais compris que ça ait pris au pays du ciflard, du canard et du pinard, en dehors des manœuvres et instrumentalisations de Simon de Montfort

    Cathare ça veut dire parfait (comme muslimi) ce n’est pas ce dont on a besoin à mon sens.

     

    Répondre à ce message

  • La lecture du titre de votre article sur l’avenir de la chrétienté m’a réjoui. Etant catholique pratiquant traditionnaliste j’étais impatient d’en savoir plus sur votre vision des choses. J’ai lu votre article jusqu’au bout, même si des passages m’ont interloqués, puisque je pars du principe qu’un pays se maintient et se reconstruit avec des personnes ayant une vision identique assez large des choses dans leur ensemble, même si des divergences existent.
    Toutefois, il faut le dire j’ai trouvé que votre article n’était rien d’autre qu’un brûlot contre l’Eglise catholique, légèrement nuancé par votre croyance en l’être suprême.
    Enfin, votre idée de départ "Il s’agit de savoir si le christianisme a encore les ressources nécessaires pour
    donner à notre civilisation une âme collective, comme il l’a fait pendant des siècles." semble finalement n’être qu’un prétexte pour attaquer la religion catholique de façon indirecte.
    Je l’avoue, je suis dépité, je m’attendais à un propos plus intéressant sur la question de l’avenir de la chrétienté avec d’autres arguments que : le credo c’est nul quand on le récite je ne suis pas compris dedans...
    Seul point positif, votre présentation du cas Robespierre au sujet duquel je vous rejoins à peu près.
    Malgré tout j’attends vos prochaines publications.
    Que Dieu vous garde

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents