Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Qui a tué les super-héros français ?

« Qui a tué les super-héros français ? » : un sujet de Gymnastique - La culture sans claquage sur Arte.

 

 

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

38 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2196809
    Le 12 mai à 16:44 par JeanjeanDarc
    Qui a tué les super-héros français ?

    Je conseille la lecture de « Super-Héros, une Histoire Française » de Xavier Fournier pour comprendre que le thème du Super-Héros n’est pas une exclusivité américaine et pourrait même être à l’origine bien Française.

    Le Comte de Monte Cristo, de Dumas : Un homme fortuné qui ne manque pas de ressources et qui a un talent pour les déguisements. Rocambole (spécialiste du déguisement) de Pierre Alexis Ponson du Terrail, publié pour la première fois en 1857. Ténébras, d’Arnould Galopin et publié en 1911, un surdoué de l’imposture et du déguisement. Ce sont les proto-Batman/Bruce Wayne.
    Judex en 1917. Le Proto The Shadow.

    En 1867, En France, on parle de Masquomanie, des gens se costument, masqués, et arpentent les rues de Paris. L’Amazone Masquée, La Baigneuse Masquée, Le Lutteur Masqué, La Dame Masquée, bien aidé par l’Exposition Universelle qui attire des millions de personnes. L’Exposition Universelle qui va donner des idées à Jules Verne quand il y verra les grands aquariums, celle de raconter l’histoire d’un capitaine de sous-marin (Nemo, de Vingt Mille Lieues sous les mers).
    Toujours de Jules Verne, on trouve Robur (« Robur le Conquérant », Juin 1886), inventeur de génie qui construit un véhicule volant capable de se déplacer à travers le monde.
    Grosso merdo c’est la période Justicier/Vengeur masqué.

    Par la suite il y a la période dite du Surhomme (Concept popularisé à cette époque par Nietzsche : die übermensch, le surhomme). L’idée d’un homme qui serait amené à dépasser l’humanité, l’idée de l’homme « améliorable ».

    En 1899, dans La Lecture Illustrée, on parle d’homme volant et d’homme poisson.

    En 1909 « L’oiselle » de René d’Anjou. Capable de voler dans les airs avec des ailes artificielles. Les compagnons de l’Étoile Noire (coucou Star Wars) lui donne des gadgets comme des lunettes de vision nocturne et les « 12 tubes de vie » qui augmentent ses sens. Le proto Superman, Spiderman et Ironman.
    En 1921, Fascinax, un docteur qui a des pouvoirs anciens : il a des visions du futur, il peut lire dans les pensées et hypnotiser les gens. Le proto Dr Strange.

    Et des exemples y’en a des tonnes et des tonnes. Sans parler des Nyctalope, Fantax, Satanax, Mister-X, Super-Boy, Photonik, Mikros, Phénix etc. Et sans parler de MÉTAL HURLANT.

    Les Américains, comme souvent, n’ont rien inventé mais on réussit(ou eu l’idée) de pomper et de piocher des idées déjà bien établies ailleurs. Bonne lecture pour les curieux ;) Déso pour la longueur.

     

    Répondre à ce message

  • #2196818
    Le 12 mai à 16:53 par superzero
    Qui a tué les super-héros français ?

    ils ne font pas le poids face aux super-héros américains.

     

    Répondre à ce message

  • #2196833
    Le 12 mai à 17:44 par SPQG
    Qui a tué les super-héros français ?

    Les seuls à vraiment prétendre à l’étiquette "super-héros français" parmi les personnages évoqués ici sont Véga la magicienne (1906), Nyctalope (1911), ou encore Fantômas (1910).

    Pour les autres, c’est une autre histoire.

    L’âge d’or des super-héros, principalement des patriotes, éclata avec la seconde guerre mondiale bien que de rares et illustres prédécesseurs fussent déjà publiés peu avant comme Flash Gordon (1934) devenu Guy l’Éclair en France (1936), Superman (1938), Batman (1939)...

    Le premier super-héro patriote fut The Shield (1940) de chez Archie Comics mais le phénomène explosa chez Detective Comics (futur DC Comics) avec par exemple Green Lantern (1940), Wonder Woman (1941) ou Captain Marvel alias Shazam (1940) ou son concurrent Timely Comics (futur Marvel Comics) avec Captain America (1940) ou le moins connu The Vision (1940).
    Tous combattaient les zorribles nazis à l’exception de l’anecdotique Green Turtle (1944) qui lui combattait les envahisseurs nippons :)

    Les super-héros "français" d’après-guerre tels que Fantax (1946), Fulguros (1947), Atomas (1948) ou Satanax (1948) ne sont hélas que des copies inspirées des comics américains.

    Comme lot de consolation, il nous reste néanmoins Super Dupont du génial et regretté Gotlib et Héro Corp de Simon Astier, demi-frère de Alexandre Astier (Kaamelott).

     

    Répondre à ce message

  • #2196888
    Le 12 mai à 19:16 par Karim
    Qui a tué les super-héros français ?

    Super Soral : A le pouvoir de voir les menteurs.
    Super Dieudo : A le pouvoir de les déstabiliser avec une blague, sa quenelle envoie un rayon paralysant.
    Super Ryssen lui a trop de pouvoir, il n’a pas le droit de l’utiliser.
    À la Fin son Excellence Super Alain Soral devient Roi de France, Super Dieudo, Duc de Bretagne et super Ryssen devient Maréchal de France (Il a trop de pouvoir pas le droit de s’en servir, sauf si on le chatouille trop).
    J’oubliais Super Sigaux, elle devient ministre de l’agriculture et elle peut faire des quenelles pour toute la France en 30 secondes avec un four superpuissant.

     

    Répondre à ce message

  • #2196910
    Le 12 mai à 19:45 par Paul
    Qui a tué les super-héros français ?

    La législation de merde tue la créativité.
    On s’expose, bien sûr, mais la créativité est à l’esprit ce que la liberté est au corps.

     

    Répondre à ce message

  • #2196966
    Le 12 mai à 20:56 par kantor
    Qui a tué les super-héros français ?

    Plus proche de nous il y avait aussi Docteur Justice...Qui tirait ses pouvoirs de sa formation de Médecin et de sa pratique des arts Martiaux comme le Judo...

     

    Répondre à ce message

    • #2197142
      Le 13 mai à 01:47 par Aiguiseur de guillotines
      Qui a tué les super-héros français ?

      Je crois que Dr Justice c’etait le karaté si je ne m’abuse

       
    • #2197761
      Le 13 mai à 21:10 par kantor
      Qui a tué les super-héros français ?

      @Aiguiseur de guillotines
      Il a une particularité, c’est qu’il est Judoka 6e dan et utilise souvent des coups liés au Karaté tout en expliquant les conséquences médicales en même temps qu’il frappe.
      De plus il travaille à l’OMS...

       
  • #2197135
    Le 13 mai à 01:16 par anonyme
    Qui a tué les super-héros français ?

    Quelqu’un a entendu parlé de AKIM ?

     

    Répondre à ce message

    • #2197345
      Le 13 mai à 12:50 par From Lignon
      Qui a tué les super-héros français ?

      Je pense que oui. Akim était une bande dessinée (format de poche) dans les années 70. Le héro Akim se battait contre un grand singe et protégeait la jungle.. C’est avec ce genre de bouquin que j’ai appris à lire ;)
      Pouvez-vous me confirmer que c’est bien de ce Akim là auquel vous faites allusion. !

       
    • #2197512
      Le 13 mai à 15:59 par Karim
      Qui a tué les super-héros français ?

      Akim le fils du forgeron ?

       
  • #2197202
    Le 13 mai à 08:02 par anonyme
    Qui a tué les super-héros français ?

    C’est chiant les super-héros avec leurs super-pouvoirs qui leurs permettent de super-tout-casser.
    Je préfère des Arsène Lupin ou des Godefroy de Montmirail.
    Tous les héros américains cassent tout d’ailleurs depuis quelques années. Plus le budget est grand plus y a de casse.
    Les futurs remakes : Maman j’ai cassé l’avion, cherie j’ai cassé les gosses, Casse vers le futur, Casse tout avec les loups ....

     

    Répondre à ce message

  • #2197234
    Le 13 mai à 09:35 par ladko
    Qui a tué les super-héros français ?

    Le super-héros portait généralement son slip par dessus son futal.

    La mode a changé...

     

    Répondre à ce message

  • #2197412
    Le 13 mai à 14:07 par Fracas
    Qui a tué les super-héros français ?

    On peut rééditer ces ouvrages,mais c’est tout le pays qu’il faut faire renaître de ses cendres. L’oligarchie mondialiste,aidée en interne par des nervis sans foi,ni loi,a tout dévasté depuis les événements de 1789. Cette dévastation,s’inscrit dans un vaste plan de destruction,qui s’étend sur le très long terme,et qui vise non moins que la servitude du peuple français,sans la moindre concession. Et par dessus tout,et pour arriver à ses désasteux desseins,la caste prédatrice s’entête à humilier la nation,la dévaloriser à ses propres yeux avant de lui asséner le coup de grâce. C’est,à l’évidence,sous cet angle qu’il faut comprendre l’enterrement de l’avion Concorde,cet avion qui a suscité le plus vibrant hommage,des nations honnêtes à travers le monde,pour l’excellence de l’ingénierie française. Hélas,on sait que le champs de ruines en France pullule de tels désastres,et de pires encore....On ne balaye pas un projet de cette envergure,sous prétexte que l’avion a crashé. Avec ce genre de pitoyables et coupables motifs,il n’y aurait plus un seul avion dans le ciel...
    Pour revenir au vif du sujet,rappelons que les forces vives du pays,ne ménagent aucun effort pour la résurrection du pays,mais cela est dialectiquement insuffisant. D’ailleurs,le mouvement des GJ,même s’il est rentré dans une phase de ralentissement,il a durablement réveillé le peuple et lui a montré clairement son bourreau,et,par la même,souligné un autre aspect majeur,celui de la nécessité de rompre avec l’improvisation pour privilégier une autre vision,celle validée invariablement par l’Histoire : mettre en œuvre une stratégie qui s’appuie sur l’organisation des masses populaires,massivement mobilisées autour d’un projet de société,soigneusement conçu et clairement formulé,où se reconnaît la nation dans son immense majorité. D’une telle dynamique,émergerait,forcément,un guide,c’est-à-dire un leader,dont la sagesse guiderait les masses et réajuste la trajectoire,par anticipation, et autant que nécessaire,pour rester dans la droite ligne des horizons,faits de l’espérance d’une nation,dont le moral est sérieusement et tristement affaissé...
    Mais un peuple,forgé et formé le long de son histoire aux dures labeurs,et,malgré l’engourdissement de ses bons réflexes sous l’effet des ténèbres de l’avilissement,saura reconnaître l’appel de ses bons pasteurs.
    Le temps court,l’oligarchie est impitoyable,la nation souffre,l’Histoire tire l’alarme...

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents