Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

RDC : début du rapatriement volontaire de 30 000 réfugiés angolais de Kinshasa

Le processus de rapatriement volontaire des réfugiés angolais installés en RDC depuis plusieurs années se poursuit allègrement dans les différentes provinces du pays.

À Kinshasa, l’opération initiée de concert entre le Haut commissariat aux réfugiés de l’ONU (HCR), la RDC et l’Angola, a débuté le 19 août. Cinq cents candidats au retour volontaire, tout âge confondu, se sont présentés dans la matinée à la gare centrale et après avoir rempli les formalités d’usage, ont été embarqués à bord du train réquisitionné à cette fin.

Des sources proches du HCR, il appert qu’une fois au centre de transit de Kimpese au sud-ouest de la RDC, les passagers seront acheminés par bus à la frontière angolaise avant de rejoindre leurs villages d’origine. Compte tenu du flux des réfugiés angolais établis en RDC et pour parer au plus pressé, deux convois de cinq cents réfugiés partiront chaque semaine d’un coin du pays à destination de l’Angola, indique-t-on. Une fois de l’autre côté de la frontière, les ex-réfugiés seront convoyés chez eux à travers les différentes provinces du pays, révèle une source au faîte du dossier.

Les opérations de rapatriement volontaire des sujets angolais se déroulent normalement, sans dérapage. D’où l’enthousiasme manifesté par la plupart des concernés qui, tout en gardant d’excellents souvenirs de leur exil en RDC, n’ont pas manqué de remercier la population congolaise pour son hospitalité. Vingt-neuf mille angolais seront rapatriés à l’issue de cette opération, soixante seize ayant déjà regagné l’Angola depuis le lancement par le HCR du processus en 2003. Depuis lors, l’opération a été menée par intermittence, soit de 2003 à 2007 et de 2011 à 2012 à cause des évènements politiques survenus de part et d’autres de la frontière avant d’être relancé tout récemment grâce à l’accord tripartite signé fin juillet à Luanda entre l’Angola, la RDC et le HCR.

Il est à noter, par ailleurs, que les ressortissants angolais ont trouvé refuge en RDC par vagues successives, soit de 1962 à 1975 pendant la guerre d’indépendance contre le colon portugais et de 1999 à 2002 après la guerre civile qui sévissait en Angola. Les Angolais installés en RDC à la suite desdits évènements sont estimés à environ quarante-huit mille. Et à ce jour, près de vingt-neuf mille ont manifesté le désir de retourner dans leur pays. Par contre, dix-huit mille d’entre eux ont décidé pour diverses raisons de rester en RDC et s’affairent à régulariser leur séjour. Douze mille seraient déjà détenteurs des cartes de séjour, apprend-on des milieux du HCR. « Que Dieu vous accompagne dans tout le processus de réintégration dans votre cher et beau pays », a, pour sa part, déclaré le ministre de l’Intérieur, Richard Muyej en guise d’au revoir.

 

Voir aussi, sur E&R :

Comprendre les crises qu secouent l’Afrique, avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

3 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • repatriation "burning spear" fred


  • Merci à E&R de mettre des nouvelles du Congo.

    Je suis belgo-rwandaise tutsie, ayant vécu au Congo.
    L’histoire de ce peuple me fait terriblement mal au cœur...
    les congolais ont une culture incroyablement riche et un pays vraiment époustouflant.

    Quand je pense à cette barrière invisible qui me sépare de plus en plus des congolais, cette barrière qui fait que chacun s’enferme dans ces certitudes, je me dit que nous vivons une époque véritablement démoniaque, le mal aura t-il raison de nos âmes ?

    Je rejoins Gilad Atzom, I m a proud self hating...
    .

     

    • Je remercie également E&R de mettre des nouvelles de la RDC, vivant actuellement en Afrique du Sud pour mes études universitaires.

      @Gain de Sevéné

      Je suis belgo-congolais (origine congolaise, papiers belges)

      L’histoire de mon peuple me fait également terriblement souffrir. Mais celle de l’Afrique aussi, Terre Mère.

      Je crois qu’un jour la réconciliation sera possible. En tout cas elle le doit. On a trop longtemps été séparé et divisé par l’oligarchie !

      Joug