Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Ramzan Kadyrov : "Il faut mener à bien l’opération spéciale et ne pas s’amuser"

La presse internationale fait des gorges chaudes des déclarations de Ramzan Kadyrov sur son canal Telegram. Pour la presse, ce qu’il faut retenir c’est que le dirigeant tchétchène a appelé l’armée russe à utiliser « des armes nucléaires de faible puissance » en Ukraine. Il s’agit comme toujours d’attiser la peur, de mobiliser l’opinion publique et la préparer au pire grâce aux deux minutes de la haine qu’avait déjà anticipées George Orwell dans 1984.

 

E&R étant un site sérieux, nous vous proposons notre traduction du message de Ramzan Kadyrov, laissant les lecteurs comprendre qu’il s’agit pour ce vaillant combattant de donner son avis sur certains points et proposer une stratégie plus offensive permettant pour lui d’accélérer le bon achèvement des opérations spéciales qui ont commencé ce 24 février 2022.

 

J’ai toujours dit : il n’y a rien de mieux que la vérité, même amère et blessante, mais la vérité. C’est la seule façon d’aller de l’avant. C’est pourquoi je ne peux pas me taire sur ce qu’il s’est passé à Krasny Liman.

Le commandant du district militaire central, le colonel-général Alexandre Pavlovitch Lapine, était chargé de la défense de ce secteur. Le même Lapine qui a reçu l’étoile de Héros de la Russie pour la prise de Lisichansk, bien qu’en fait il n’était pas à proximité. Alexandre Lapine était également subordonné aux troupes du district militaire de l’Ouest.

Le colonel-général avait déployé des combattants mobilisés de la LNR et d’autres unités dans toute la direction de Liman, mais ne leur avait pas fourni les moyens de communication, d’interaction et d’approvisionnement en munitions nécessaires. Il y a quinze jours, le major-général Akhmat, mon cher frère Apty Alaudinov, m’a informé personnellement que nos combattants pourraient devenir des cibles faciles. À mon tour, j’ai informé Valery Gerasimov, chef de l’état-major général des forces armées russes, du danger. Mais le général m’a assuré qu’il ne doutait pas du talent militaire d’Alexandre Lapine et qu’il ne considérait pas comme possible une retraite à Krasny Liman et dans ses environs.

Une semaine plus tard, Alexandre Lapine déplace son quartier général à Starobelsk, à une centaine de kilomètres de ses subordonnés, tandis que lui-même se trouve à Louhansk. Comment est-il possible de gérer rapidement les unités lorsqu’elles se trouvent à 150 kilomètres de distance ? En raison d’un manque de logistique militaire de base, nous avons aujourd’hui abandonné plusieurs colonies et une grande partie du territoire.

Ce n’est pas qu’Alexandre Lapine soit médiocre qui est dommage. Mais qu’il soit couvert par ses supérieurs de l’état-major. S’il n’en tenait qu’à moi, j’aurais rétrogradé Alexandre Lapine au rang de simple soldat, je l’aurais privé de ses récompenses et je l’aurais envoyé au front pour laver sa honte, le fusil à la main.

Le népotisme de l’armée ne servira à rien. L’armée doit nommer des commandants qui sont des hommes de caractère, courageux et dotés de principes, qui se soucient de leurs hommes, qui se battent pour leurs soldats, qui savent que leurs subordonnés ne doivent pas être laissés sans aide ni soutien. Le népotisme n’a pas sa place dans l’armée, surtout en période difficile.

On était à court de ressources pour Izyum ? Déjà à l’époque, j’avais dit : tirez sur la concentration militaire de l’ennemi à Izyum capturée par les nazis, d’autant plus que notre artillerie avait cette capacité à l’époque. En une seule fois, nous en finirions avec les principaux satanistes et fascistes. Nous devons mener à bien l’opération spéciale dans le plein sens du terme, et ne pas s’amuser. Utilisez toutes les opportunités et toutes les armes pour défendre NOTRE territoire. Donetsk est toujours bombardée. Les habitants des quatre territoires annexés veulent être protégés.

Je ne sais pas ce que le ministère de la Défense rapporte au commandant en chef suprême, mais à mon avis, nous devons prendre des mesures plus radicales, allant jusqu’à déclarer la loi martiale dans les territoires frontaliers et à utiliser des armes nucléaires de faible puissance. Il n’est pas nécessaire de prendre chaque décision en considérant la communauté américano-occidentale – elle a déjà dit et fait beaucoup de choses contre nous.

Hier, il y avait un défilé à Izyum, aujourd’hui un drapeau à Liman, et demain quoi ? Tout irait bien si ce n’était pas si grave.

Retrouver Ramzan Kadyrov sur E&R :

 






Alerter

83 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #3040199

    Le "gamelin",c’est le mec qui se prend une gamelle.
    Généralement,çà arrive quand on ne s’y attend pas.

    C’est sûr que çà fait rire même quand c’est tragique.
    Hélas.

     

    Répondre à ce message

  • j apprécie la franchise de ramzan kadyrov mais à mon avis c est pas à lui de parler de l arme fatal surtout que l armée russe est très loin d être à la rue et que cette option n est pas prévue en Ukraine pour l instant.
    par contre des forces supplémentaires sont amassées à la frontière polonaise j espère que la racaille heu... désolé... !! les ricains ne vont pas mener en force une pénétration en Ukraine bien que zelensky commence à aimer cette pratique qui est tres apprecié dans le monde libre

     

    Répondre à ce message

  • La Russie n’a pas d’arme nucléaire tactique de "faible puissance".
    Mais elle a l’équivalent avec des armes thermobariques
    de très très fortes puissances, comme la puissante ODAB-9000
    équivalente à 44 tonnes de TNT
    (4 fois plus puissante que la plus puissante des bombes classiques US ) .
    Kadyrov pense certainement à ça.

     

    Répondre à ce message

  • #3040325

    Les deux minutes de la haine sur goldstein qui était soit disant celui qui disait la vérité ? Celui qui expliquait que le pouvoir menait une guerre perpétuelle contre le peuple ,affamé, apeuré, et gardé dans l’ignorance ,etcetc.. donc kadyrov dirait la vérité ?
    Mais ce n’est pas tout, de plus en plus, les télévisions d’État en Russie se pose réellement la question de la défaite, pas encore chez les pros russes à l’étranger, mais bien à l’intérieur du pays. Et il se passera quoi quand ils comprendront qu’avec seulement dix milliards de dollars, l’OTAN peut humilier la Russie ? Alors pourquoi pas l’arme nucléaire tactique ? La presque fin du monde ? Le mensonge est partout, l’élite mondiale est a éliminer, il n’y a qu’un seul retour attendu, c’est celui d’un être moralement supérieur,
    Celui qui dit la vérité dans 1984 est le système.

     

    Répondre à ce message

  • #3040370

    Les armes nucléaires feraient arrêter immédiatement la guerre car ni les USA, ni la France, ni l’Allemagne ou la GB n’ont envie d’une guerre nucléaire !

    En rasant une ou deux villes de l’ouest ukrainien, ça serait fini et ça économiserait bcp de vies humaines !

    Kadirov a donc raison. Et si la Russie ne le fait pas elle va devoir se plonger dans une guerre de plusieurs années.

     

    Répondre à ce message

    • tu crois que les russes eux ont envie d’une guerre nucléaire ? arrête de fantasmer sur les Russes, les Russes d’aujourd’hui, c’est plus les russes de stalingrad, pas plus que les français d’aujourd’hui ne sont les français de verdun. ils sont devenus aussi pétochards que nous, il n’y a qu’a voir le nombre de russes qui fuient la mobilisation, et à leur place je ferai pareil, car il est très différent de défendre son pays et d’attaqué un pays.

       

  • Le népotisme de l’armée ne servira à rien. L’armée doit nommer des commandants qui sont des hommes de caractère, courageux et dotés de principes, qui se soucient de leurs hommes, qui se battent pour leurs soldats, qui savent que leurs subordonnés ne doivent pas être laissés sans aide ni soutien. Le népotisme n’a pas sa place dans l’armée, surtout en période difficile.



    Cette remarque met en avant une faiblesse essentielle du Poutinisme : le fait qu’il y ait un doute sur loyauté des Russes. Parce qu’il n’y a pas assez de gens loyaux au projet poutinien pour la Russie, le régime est forcé de confier des responsabilités à des gens loyaux mais qui ne sont pas forcément compétents.

    C’est évident que le régime ne peut pas se permettre de laisser l’armée à des gens à la loyauté douteuse.

    Kadyrov met le doigt sur une faiblesse structurelle du régime. En Occident, le pouvoir est systémique : tous les postes sont occupés par des exécutants loyaux au système et ils sont tous facilement remplaçables, il y a des milliers de petits ambitieux diplômés des IEP qui n’attendent que de monter en grade. Les dirigeants-marionnettes de Schwab, il peut tous les remplacer du jour au lendemain. Mais en Russie, remplacer Choïgou par exemple... c’est quasiment mission impossible.

     

    Répondre à ce message

  • On attend désormais avec impatience que la Russie déclare la guerre à l’Ukraine et à ses parrains après la perte de Krasni Liman, désormais faisant partie de la Russie !

     

    Répondre à ce message

  • Merci pour la traduction. Ce texte est très intéressant et permet d’en savoir plus et plus sérieusement sur ce qui s’est passé à Izyum. Les officiers occidentaux n’ont pas tout à fait tort en parlant d’incompétence. Et Kadyrov dit tout haut ce que beaucoup je suppose pense tout bas. Peut-être que l’offensive ukrainienne est un mal pour un bien.

     

    Répondre à ce message

  • On voit un des avantages de la fédération de Russie.

     

    Répondre à ce message

  • C’est un fait divers. Il y a dû y avoir quelques incompréhensions entre les attaquants supplétifs de Kadyrov/Wagner et l’armée régulière russe. Le G-al Lapine n’était pas en charge du district incriminé mais de la 58e armée et c’est de plus un héro de la Syrie. Le général en charge de Liman était Jouravlev. Il a été remplacé par le G-al Roman Bernikov de la 29e armée de l’Est.
    En mai, Liman a été capturée, personne n’a commenté. Cette région n’a pas de réelle importance stratégique. Jouravlev est allé récupéré 500 soldats russes cette semaine en pleine offensive ukrainienne sur Liman. L’a t-on salué ?
    Kadyrov, malgré le nombre des pertes russes, La Russie engrange un apport de 4 millions d’habitants, croyants sauvés de la mort. Qui s’amuse ici ? L’OTAN a refusé l’adhésion immédiate de l’Ukraine. Qui s’amuse ici ? L’Angleterre ainsi que l’U.E. cessent peu à peu de supporter l’Ukraine, réalisant les conséquences de leurs délires face à la fermeté russe. Qui s’amuse ici ? Kadyrov a fait une vidéo d’amusement avec un sosie de Zelensky, pendant que ses troupes combattaient sur le front. Qui s’amuse ici ?

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents