Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Rennes : les commerçants victimes des antifas toujours pas indemnisés

Les annonces pour la galerie, spécialité gouvernementale

Lors de son déplacement à Rennes, le 15 mai 2016, Bernard Cazeneuve, alors ministre de l’Intérieur, avait annoncé des mesures en faveur des commerçants ayant subi des préjudices lors des violences commises en marge des manifestations contre la loi Travail. Plusieurs mois après, l’opposition municipale, emmenée par Bertrand Plouvier, regrette que seulement 12% des 600 000 euros du fonds de soutien aux commerçants du centre-ville de Rennes aient été versés.

Ce dispositif devait initialement concerner les commerces ayant accusé une perte d’au moins 30 % de leur chiffre d’affaires, chacun recevant une aide plafonnée à 3 000 €. « C’est de toute façon dérisoire », nous explique cette commerçante qui a fermé boutique en octobre 2016 et qui explique que les manifestations « ont été la goutte d’eau qui a provoqué la fin de mon commerce ».

Alors que le directeur du « Carré Rennais » qui regroupe 350 adhérents, semblait se satisfaire de cette mesure, cela ne semble pas être le cas de nombreux commerçants, exaspérés et pour certains désespérés économiquement… Du côté de la mairie de Rennes, que nous avons cherché à joindre, c’est le silence radio sur la lenteur de cette indemnisation de l’État.

« S’ils employaient les mêmes méthodes que les agriculteurs – qui sont eux aussi asphyxiés économiquement – peut être que l’argent arriverait plus rapidement », nous indique Jonathan, étudiant à la faculté de droit à Rennes, et dont les parents, commerçants à Nantes, ont eux aussi été impactés par les violences.

Bertrand Plouvier (LR), chef de l’opposition municipale, s’exclame :

« À plusieurs reprises, nous avons interpellé la maire de Rennes et le président de Rennes Métropole sur la nécessité d’agir en lien avec l’État pour répondre concrètement aux conséquences des pertes d’exploitation des commerçants du centre-ville : pas de primes pour les salariés, licenciements, commerçants qui ne se paient plus, fermeture définitive de certains commerces… Pourtant, la Maire de Rennes, le Président de Rennes Métropole et le gouvernement semblent avoir oublié que l’effet d’annonce ne résout pas tout. »

Et de poursuivre :

« Nous estimons que les critères d’éligibilité pour bénéficier d’une indemnisation sont trop contraignants et trop restrictifs. Il est nécessaire de prolonger cette aide en 2017 en croisant les indicateurs chiffrés et les situations particulières des demandeurs. Il est également indispensable d’accompagner les commerçants qui n’ont pas déposé de dossier, soit par manque de temps, soit à cause des lourdeurs administratives d’un tel dispositif. Cet accompagnement doit être l’une des missions du manager du commerce, solution que nous proposons depuis 2014. »

Si le bilan des commerçants après les fêtes de Noël s’annonçait mauvais ou médiocre, la grogne pourrait rapidement s’amplifier …

La marche du capital et son cortège de gauchistes manipulés,
à lire chez Kontre Kulture :

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

10 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • 50% des habitants ont voté à gauche. Ce manque de solidarité envers la belle gauche agissante me trouble. Amis Rennais, démerdez-vous ! vous étiez "pro-migrants" au début ? Vous l’êtes moins ? Demerdez-vous ! Rennes qui n’est "Française" que quand ça l’arrange ? Démerdez-vous ! Bande de bobos, pseudo-intellectuels parce-qu’il y a paraît-il par chez vous un cloaque "penseur", démerdez-vous !

     

  • Est-ce qu’il faut expliquer à ces commerçants que la priorité est de s’occuper des migrants ?
    Enfin, leurs petits problèmes insignifiants ne sont rien face à ces héros des mers venus nous sauver !


  • La Bretagne finira peut étre par cesser de voter socialiste un jour ? Encore faudrait il que le maire de saint Glinglin les oies ne se nomme pas Blum, ce qui est le cas de la plupart des bleds .

     

    • Exact, ce sont les villes qui votent socialiste, dans la campagne le vote est à droite et même de plus en plus au FN, beaucoup plus d’indépendance et de lucidité chez les ruraux.

      Il faut dire qu’il y a beaucoup de fonctionnaires dans les villes, 45% des emplois sur Rennes sont concernés. C’est à peu près pareil sur Lorient (Arsenal militaire) sur St Brieuc et sur Vannes.

      Donc, ce n’est pas demain la veille que cela va changer, les gens se complaisent dans leur médiocrité basée sur un égoïsme destructeur.


    • @RassacKapak (ou plutôt Rascar Capac dans Tintin ?)
      Finalement, il relève d’une justice immanente que les électeurs du PS payent le prix de leur connerie, inconséquence, aveuglement, bas intérêts... et je souhaite que ce prix ne cesse de grimper car certains autres n’ont pas choisi et ils en subissent également les conséquences !
      Pas de compassion pour les cons
      Les antifas, on s’en occupera
      (c’est pour les rimes).


  • #1633428

    Demander à Estrozi (zi), il distribue du pognon pour le moment, mais bon il paraît que c’est que pour ses frères, et pour construire des arbres.


  • Si je me souviens bien, il y a quelques années, ils ont réelu un certain Edmond Hervé.
    Comme son ministre Fabius, il était englué dans l’affaire du sang contaminé, ça ne l’a pas empêché de se retrouver maire de cette ville.

    Si quelqu’un peut m’expliquer comment on peut voter et revoter pour des pourritures pareilles...