Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

La violence autorisée de l’extrême gauche à Rennes

9 avril 2016, centre de Rennes, manifestation contre la Loi Travail. Débordements, casse, charges.

 

 

La violence, signe de l’impasse idéologique, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

50 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • La police qui recule, la police qui laisse les vitrines se faire défoncer, la police qui se réfugie sous un kiosque à musique. Bienvenu en Hollandise, en traitrise.
    Pour ma part, je n’hésiterai pas un seul instant et voterai Le Pen au second tour en 2017. Vivement de l’ordre dans ce pays avant qu’il ne soit vraiment trop tard.

     

    • #1439739
      le 10/04/2016 par L’or en main franche
      La violence autorisée de l’extrême gauche à Rennes

      N’oublie pas le 1er (clindoeil)


    • Lepen 51% au premier tour...chiche !


    • SVP évitez de croire aux élections, parce qu’il y a un quart de siècle on en voyait déjà qui criaient ou qui graffitaient l’air vengeur « LE PEN 95 VITE ! ». Il est temps d’apprendre de cet échec. Une société a les représentants qu’elle mérite. Si nous avons eu Sarko, c’est que le pouvoir sioniste et mondialiste (médias, institutions) gère même le centre-droit. Si nous avons eu Hollande, c’est qu’en 2012 il était bien vu d’avoir l’anti-France pour idéal.
      Pour placer un nationaliste au pouvoir il faut un peuple exigeant à qui on ne la fait pas. Un peuple qui défend, au jour le jour et sans attendre la prochaine élection, la gloire de la France éternelle, et qui dénonce les mythes de l’anti-France, que ce soit la "révolution de couleur" (dixit Soral) qu’était 1789, ou les dernières calomnies déblatérées par les journalopes.


  • Gauchiste = utopiste schizophrène manichéen entièrement domestiqué et sous contrôle de l’idéologie marchande et de la société de consommation, baigne dans l’inversion accusatoire, voit la brindille de paille dans l’œil de l’autre mais ne voit pas la poutre qu’il y a dans le sien, résultat de décennies de propagande du pouvoir en place et de l’idéologie dominante.


  • #1439532
    le 09/04/2016 par Libre de penser ce que je veux
    La violence autorisée de l’extrême gauche à Rennes

    Ces ultra gauchistes casseurs, faux rebels, ultra violents agissent sur ordre pour causer des dégâts et envenimer la situation (sorte de révolution colorée de la jeunesse). Ils assurent le clou du spectacle de la manifestation devant les forces de l’ordre qui, là, ne font pas les malines et se trouvent bien démunies. Ces mêmes forces de l’ordre, vindicatives, jouaient les gros bras voire agissaient en miliciens en infiltrant les manifestations pour tous quand à la fin du parcours de la manif, elles enfilaient leurs brassards pour arrêter arbitrairement des gens pacifiques mais à Rennes elles subissent la charge de ces hordes de dégénérés gauchistes ; elles ne la ramènent pas. Va, bande de petits zizis.

     

    • #1439625

      @ Libre de penser ce que je veux

      C’est surtout qu’ils n’ont aucune culture, ce sont les toutous de Monsieur Pavlov. Tu actives le bon déclencheur et ils se déclenchent. Tout le monde ici sait qu’on a qu’à mentionner le nom de Soral ou de Dieudonné pour les mettre en branle. Là c’est Guy Debord quand tu dis "Ils assurent le clou du spectacle de la manifestation" . Ceux là ne peuvent pas être ré-informés ils ne peuvent qu’être traités. C’est donc la guerre civile tant redoutée par le Taulier et que personne ne saura arrêter. Tout se passe comme si il fallait à tout prix que les prochaines élections présidentielles ne puisse pas avoir lieu.


    • #1440529
      le 11/04/2016 par Le comtois de l’arrière garde
      La violence autorisée de l’extrême gauche à Rennes

      "devant les forces de l’ordre qui, là, ne font pas les malines et se trouvent bien démunies."
      " mais à Rennes elles subissent la charge de ces hordes de dégénérés gauchistes ; elles ne la ramènent pas."

      Tu peux me dire où tu vois des forces de l’ordre bien démunies ? On va te donner un casque, des jambières et un bouclier et on va voir si t’es capable de maintenir un barrage face à des hordes d’anarchistes et de punks à chiens qui te balancent des pavés, des cannettes en verre et des mortiers. J’étais place de la nation samedi et ce que j’ai vu ce sont des forces mobiles qui chargeaient des anarchistes violents et des policiers en civil qui se risquaient à aller au milieu de ces fascistes de gauche pour en interpeller le plus possible. J’en ai vu un se faire trainer sur plus de 30 m par terre. J’ai vu des CRS éclater de rire lorsque une grenade a explosé au niveau de l’oreille d’un anarchiste qui était en train de ramasser un pavé pour le lancer. De plus, quand des forces de l’ordre reculent c’est peut être aussi pour sortir d’un nuage de gaz lacrymo. Le vent n’est pas toujours en leur faveur. Mais ça t’a peut être pas traversé l’esprit, abruti que tu es par ta haine du flic. P’tit zizi va.


    • #1440533
      le 11/04/2016 par Le comtois de l’arrière garde
      La violence autorisée de l’extrême gauche à Rennes

      Et j’aimerais ajouter, pour finir, que lorsqu’un flic perd son sang froid et qu’il met une mandale à un jeune virulent, il va en garde à vue et risque la révocation. Alors tes leçons de morale . . .


  • Idiots utiles ? J’en doute dans le sens que ces jeunes se moquent bien de la politique sachant que leur seul but est de foutre de la merde en tant qu’exutoire et que la bannière extrême-gauche les y autorise. La France est sans doute le seul pays moderne dans lequel l’on voit ce genre de choses.

     

  • #1439549

    Le commentaire de Philippot est on ne peut plus réaliste....

     

    • moi, j’ai trouvé Philippot relou et totalement hors sujet .
      Le vrai problème, c’est qu’on a un groupe d’extrème gauche qui est en train de détruire l’image de la ville de Rennes et de celle de son université . Vous allez voir que dans très peu de temps être diplomé de la faculté de Rennes, cela va devenir un handicap sur un CV


  • Les idiots utiles du mondialisme dans toute leur splendeur : Ça gueule, ça casse et ça ne fait rien de constructif...


  • #1439602
    le 10/04/2016 par la_marmotte casquée
    La violence autorisée de l’extrême gauche à Rennes

    Défendez les banques, vous avez raison....


  • Les indispensables attributs du jeune manifestant casseur d’aujourd’hui : capuche, cache-nez, sac à doc et le désormais indispensable smartphone ; captures vidéos impétueusement visionnées sur le champ ...de bataille.


  • Encore uns fois merci a SORAL de pointer du doigt le scandaleux cache par tous les medias mainstream


  • #1439645

    Les casseurs sont payés par le gouvernement de la tremblotte, dans leur rang il y a des flics en civils qui poussent les débiles à casser pour discréditer les raison de la manif.

     

    • Mais n importe quoi, ce sont juste les jeûnes racaille que l’on montre pour décrédibiliser le mouvement. Mais la plus part pour le cas de Rennes, sont des étudiants qui voulait juste ne pas suivre le circuit proposé par la mairie, mais qui voulaient atteindre le parlement et donc s’opposer aux CRS, très peu de casse à Rennes mis à part quelque fenêtres du ouest France cassées car ce sont des vendus.
      Ce n’est pas les manifestations balade qui sont efficaces mais des blocages économique du centre ville ect prise de position d’une place symbolique telle que le parlement.

      Mais en aucuns cas ils ne sont payés par le gouvernement, il faut arrêter la paranoïa, surtout que le gouvernement n’a en aucuns cas intérêt qu’il y ai des dégradations ou des conflits entre force de l’ordre et manifestant.


  • Quant on voit un Pierre Laurent ,l’idiot utile dans toute sa splendeur, manifester et qui avait demandé de voter Hollande .
    Je me demande comment sénateur, ancien directeur de la rédaction de L’Humanité, secrétaire national du Parti communiste français et président du Parti de la gauche européenne,vient manifester contre une lois de gauche .Ce Mr est-il dans son état normal ?


  • C’est le prix a payé pour maintenir l’existence de l’état usurpateur sioniste depuis plus de 70 ans, et c’est pas fini. Croire autre chose est un égarement.


  • #1439653

    "Le changement c’est maintenant" bande d’enculés

    A j’oubliais " Mon ennemi , c’est la finance"...

    Rien à retirer de ces crasseux...ils sont incultes et le resteront

     

  • #1439654

    Un gauchiste rencontre Zapata

    "Quels sont tes faits d’armes ?"

    "Attend je vais te montrer sur mon smartphone , j’ai brûler une poubelle et j’ai cassé une vitre"

    " Aïe Caramba"

     

  • Comme le dit si bien Lucien Cerise : ce qui est présenté comme Rebel est une opposition contrôlée.


  • @ Jarnac,@taliac

    Oui en effet, c’est des idiots utiles. Mais cela leur importe peu vu qu’ils ont en rien à foutre ! On ne sait pas quand même pas traiter quelqu’un d’idiot si il n’en est pas conscient ! Certes, on peut tjs l’utiliser (l’idiot utile) pour des tas de choses mais croire que celui qui l’utilise est gagnant sur toute la ligne est tout relatif puisque il y prend son plaisir aussi, et c’est tout ce qui lui importe. Ce n’est pas lui qui devra supporter les dégâts causés.

     

  • #1439689
    le 10/04/2016 par de goooocheuhhhh..
    La violence autorisée de l’extrême gauche à Rennes

    l’appareil d’état qui autorise l’extréme gauche à tout péter , et le peuple qui va travailler pour rembourser les dégats .
    c’est ça le ps.


  • C’est la France de valls et Hollande , Sarkozy , Juppé c’est à dire la France made in Usa.Le Chaos généralisé.


  • #1439705

    Sur ces manifestations-là, dans l’Ouest, les casseurs ne sont pas des étudiants ou des lycéens. Ce sont des jeunes, très jeunes d’ailleurs, de quartiers, assez souvent d’origine étrangère mais pas toujours. Ils se déplacent très rapidement et repèrent le bon moment pour passer à l’action. Sinon, ils suivent le cortège, côtoient les CRS comme des badauds. Ce qui est étonnant c’est leur capacité de regroupement, grâce au téléphone. Dans les moments de basse intensité, ils de déplacent par dix mais peuvent être, en une ou deux minutes, une centaine... Toujours le téléphone. Et enfin, ces manifs auxquelles ils ne comprennent rien sont également des moments de règlements de comptes entre quartier.

    Les médiateurs de rue et autres animateurs les connaissent. Par les téléphones, les autorités ont plus de preuve que personne. Au-dessus de ma ville, dont le centre-ville a été explosé plusieurs fois, il y a carrément un hélico en vol stationnaire pendant des heures...

    Le résultat ? La police des polices a fait afficher un avis de recherche pour repérer un policier qui aurait frappé un jeune ! Cet appel à dénonciation a été collé quasi sur le commissariat qui pourtant avait été pris d’assaut...
    Il est certain qu’il y a convergence d’intérêt entre les autorités, les associations, les syndicats pour scénariser les manifestations. Au bout du compte le thème de la violence policière, de préférence raciste, homophobe doit être popularisé.

     

    • J’étais samedi Place de la nation. Mojo Risin a raison. Il n’y a pas bcp d’étudiants et de lycéens "lambda" parmi les cagoulés de fin de manif. Quelques pseudo-libertaires et surtout pas mal de jeunes - parfois très jeunes - de cités. Quelques zonards un peu plus agés qui sont là pour piller. C’est tout.

      L’extrême gauche organisée n’existe plus. Les plus jeunes, ceux de la génération Oussekine ont plus de 50 ans, ceux des mouvements lycéens de 1973 ont l’âge de Michel Field - 62 ans - et les "68 tards" approchent 70 ans.

      Ces petits loulous sont vraiment d’utiles supplétifs des régimes au pouvoir. Idéal pour casser un véritable mouvement. Mais il n’y a plus personne pour donner la punition telle que pouvait le faire le SO de la CGT ou celui de l’AJS il y a de cela 30 ans.

      Pour ces gugusses, nous sommes des bolosses. Un point, c’est tout.


  • #1439708
    le 10/04/2016 par triple zéro cube
    La violence autorisée de l’extrême gauche à Rennes

    Journée de la haine orwellienne.Le peuple se défoule puis ré intègre ses pénates jusqu’a la prochaine éruption.Le paradigme dénoncé poursuit son chemin en slalomant entre les soubresauts.
    Les émeutiers filment leurs hauts faits à l’aide de smartphones fabriqués par des esclaves.Les gens ne sont pas contents mais retourneront prendre leur place dans le trafic dès demain matin aux aurores.


  • Tous ces petits connards d’extrême-gauche finissent par me rendre les fantômatiques nationalistes d’extrême-droite sympathiques....


  • Honteux tous ces voyous !

    Florian Pilippot a raison dans son tweet.... !


  • Ne sommes nous pas en état d’Urgence ?

     

    • Ils ne sont pas concernés par les tas d’urgences : ce sont les supplétifs du régime ! , ceux que le parti et la police lancent sur les identitaires aux terrasses de bistrots, ou aux ventes privées .Qui les paie ?


  • Je ne savais pas qu’on pouvait retourner un système en défonçant les devantures de magasins et en brûlant des poubelles, on en apprend tous les jours.
    Une bonne tarte dans la gueule doublée d’un bon coup de pied au cul à la sauce Lino Ventura ou Jean Gabin m’aurait bien plu, mais bon on est en 2016...

     

    • Tu sais, si péter des vitrines (de Banque et non de magasins, en général) peut paraître naïf j’en conviens, voter en 2017 (pour n’importe quel candidat) l’est tout autant. Si tu as des solutions n’hésite pas !


  • on voit clairement la différence de traitement médiatique avec "la manif pour tous ", ou les manifestants pourtant paisibles, était gazés sans aucun motif et trainés dans la boue par les journasalopes and co !


  • #1440111
    le 10/04/2016 par Requiem for a Dream
    La violence autorisée de l’extrême gauche à Rennes

    Y a t’il un pilote dans l’avion France ?

    Oui, Andreas Lubitz


  • #1440600
    le 11/04/2016 par Махсуд Махкамов
    La violence autorisée de l’extrême gauche à Rennes

    Première question à se poser avant de tomber dans le panneau du système et des mérdiats : n’y a-t-il pas des flics en civil parmi les casseurs ?


  • Et là, pas un seul Renaud pour leur dédier une chanson faisant rimer Charonne et basse besogne, pas un seul wikileaks et autres Paper Pampers pourtant bien en cheville avec les trous du "fût" afin de nous dénoncer les petits arrangements entre "rivaux" voire même leurs lieux communs d’entraînement et/ou de répétition...


  • Quand je repense à cette citation d’Henri Ford lu pour la première fois dans Comprendre l’Empire : « Il est appréciable que le peuple de cette nation ne comprenne rien au système bancaire et monétaire, car si tel était le cas, je pense que nous serions confrontés à une révolution avant demain matin » et que je vois des types éclater une vitrine d’une banque, je me dis que la réconciliation avec certains groupes d’extrême gauche non institutionnalisé serait possible et souhaitable. Bref je comprend pas certains commentaires, comme on peut être d’accord avec les thèses de Soral et à la fois regretter des vitrines brisées, même si stratégiquement y’a mieux, symboliquement c’est clair. Certains sont allés devant chez Valls aussi ce week-end bref, ne crachons pas non plus sur tout.


  • #1441886
    le 12/04/2016 par L’armée de Mgr Lefebvre
    La violence autorisée de l’extrême gauche à Rennes

    C’est la guerre contre-soi, dans leur tête vide !!
    Antifa pour commencer, puis djihadiste jusqu’au départ en Syrie, puis objet sexuel là-bas (de racailles anti-français, anti-blancs frustrés eux aussi mais trop laid pour satisfaire leurs coreligionnaires) , puis retour en France pour être punk à chien dépressif, suicidaire et névrosé sous traitement de substitution ,au RSA et séropo (faisant la manche devant l’intermarché du coin, avec une 8.6 à la pogne et des larmes tatoués sur le coin de l’oeil & ni dieu, ni maitre sur le bras, puis l’après-midi à l’association de dépravés tel que Aides, Act-up, Asud, ou devant le CCAS ou bien à la gare du coin avec ses semblables en-train d’écouter la jeunesse emmerde le front national une crête sur la tête, le soir quelques passes avec les homos du coin pour se payer sa drogue la bière & la vinasse bon marché, le tout en se disant certainement j’aurai mieux fait d’être nationaliste comme ceux que je conspuais, dans mes rêves les plus fous... j’aurai moins mal aux fesses...ça pique, non, mon p’tit gars ??)
    Quelle aventure et quelle vie, une réussite...
    Celui que je plains le plus dans tout ça, c’est ton chien, le pauvre (? ??)
    C’est ça la gôche aujourd’hui !!

     

  • Commentaires suivants