Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Repères pour des temps incertains – Entretien avec Michel Drac

Octobre 2016

L’équipe d’E&R Normandie a réalisé un entretien d’actualité avec Michel Drac. L’occasion de mettre en perspective la situation économique et sociale de l’Union européenne.

 

Première partie :

 

Seconde partie :

 

Retrouvez Michel Drac chez Kontre Kulture :

Michel Drac, sur E&R :

Pour soutenir les sections régionales d’Égalité & Réconciliation :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

20 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1618031

    Quel joie d’écouter Michel ...
    Les analyses sont claires, le ton est posé ...
    Je n’ai pas encore écouter la deuxième partie mais il me semble qu’il est dans sa BAD ...
    Merci E&R Normandie.


  • Le Minnesota Fats de la dissidence. Au top comme toujours.
    Merci.

     

  • #1618088

    j’étais en Algérie un 14 juillet, bloqué dans un hôtel avec seulement 4 chaines de télé.
    Donc, j’allume le poste : rétrospective historique sur la guerre d’Algérie sur les 4 chaines ! De temps en temps, changement de sujet, au lieu de la guerre d’Algérie, on avait droit à la conquête de l’Algérie (qui a commencé sous Louis-Philippe).
    Comme je zappais d’une chaine à l’autre, j’ai donc éprouvé les 4 chaines pendant 10 heures.
    Résultat : 40 heures où les Français avaient le rôle de méchants Nazis.
    J’insiste sur le fait que c’était bien un 14 juillet, et non le jour de la fête nationale algérienne.
    Donc faut relativiser "l’inconscient de la guerre d’Algérie" sur l’électeur français.

     

  • Dans la deuxième partie sur le nationalisme j’ai été très content d’entendre que je n’était pas seul à avoir compris cela, d’ailleurs pour moi le nationalisme sa se résume a aimé son gouvernement et ses banques et des les considérer comme mieux que celles des voisins...
    On le voit bien avec la Russie, les russes et beaucoup d’occidentaux considère le gouvernement russe comme ’’mieux’’ mais si vous rajouter les banques russes dans l’équation et que vous regarder les classes sociales en Russie vous y voyez la même chose qu’ici au final.. donc le nationalisme sa sert a quoi mit a part à faire aimer le gouvernement(et le système bancaire criminel derrière) aux masses de travailleurs/consommateurs ?

    Et là certains me diront oui mais pourquoi alors l’oligarchie veut détruire les nations ?

    Et bien c’est très simple ils veulent seulement liquider les gouvernements locaux(nationaux) pour les remplacer par des gouvernements supranationaux comme celui de Bruxelles et au dessus mettre un gouvernement mondial(une super-ONU).. voilà c’est tout, les institutions étatiques(gouvernement) et le système bancaire reste le coeur du système mais sous une forme plus grosse et global.


  • M. Drac avez-vousreçu un lien vers l’article "Pourquoi la Deutsche Bank applaudit l’élection de Donald Trump" que je vous ai envoyé mi-novembre. Trump a sauvé le système en sauvant la Deutsche Bank, il a évité un effet domino dévastateur. Il joue quand même dans le camp capitaliste financier, même si il sauve ses billes par la même occasion.


  • Un vrai plaisir d’écouter Michel Drac. Une pensée claire, construite et qui dit "je ne sais pas" quand il ne sait pas. On a l’impression de tout comprendre en l’écoutant, parfois comme une pensée d’évidence : "Mais c’est bien sûr !’.
    Sa lecture Trump- Clinton est limpide. Trump, une sorte de Tapie à l’américaine et Clinton une idéologue du camp du "bien", c’est à dire de ce qu’elle estime être le bien et prête à partir en croisade, aveugle de son propre aveuglement.
    Je n’ai pas encore tout écouté mais je me régale.

     

  • Quel régal ! Merci M. Drac.


  • J’ai beaucoup ri avec la formule du fin fond du Finistère de l’Asie. Merci pour le fou rire. Quant à la conclusion qui fait écho à des propos tenus plus tôt dans l’interview, il est à souhaiter qu’elle tombe dans les oreilles de certaines têtes creuses qui pour certaines se manifestent dangereusement et bruyamment, jusqu’à devoir se faire corriger. Toute référence à des événements ... bla-bla-bla ... ne serait pas fortuite :-)


  • C toujours un plaisir d’écouter Michel Drac.
    A savourer sans modération.


  • ça serait sympa d’ajouter le minutage et les thèmes.
    en tout cas, son intelligence est un vrai régal.


  • Subtil et sans concession à la fois , tout en restant humble , toujours un plaisir de l’écouter , merci michel Drac .


  • 15 commentaires pour ce passionnant entretien, plus de 400 pour les clowneries interneto-médiatiques du spectacle de la baston entre le débile Conversano et le représentant du "véritable antiracisme".
    Ca en dit long.
    Merci à la partie de E&R qui continue un travail d’ouverture critique et nous fournit ce genre d’entretiens et que l’autre partie, celle qui passe son temps à parler de racismeantiracisme, de polémiques à deux balles et de clashs médiatiques aille se faire foutre.


  • Le commentaire sur Zemmour est le plus intelligent que j’ai entendu jusqu’alors.
    Il est vrai que les pieds-noirs, juifs ou goys, qui ont fui l’Algérie ou le Maroc après avoir vécu en relatif bon terme avec les arabe-musulmans pendant des décennies ont une aversion pour ces derniers. C’est un problème qui leur est propre mais qui n’est pas dénué de sens.

    En tirer des conclusions sur l’islam en France aujourd’hui n’est pas non plus absurde, car sa pratique au quotidien et son utilisation politique à grande échelle a été éprouvé par les pieds-noirs.

     

    • Moi du coup je ne suis pas de l’avis de Drac sur Zemmour, je ne crois pas a ce genre de résonnement ce serait prendre Zemmour pour un imbécile au final car il sait, comme n’importe qui le moindrement informé, que les élites financières sont en train de liquider les classes moyennes et de détruire les acquis sociaux des masses a leur seuls profit, résultat ils ont besoin de diviser les masses en groupes ethnico-religieux, en groupe droite/gauche, en pro-famille/pro-lgbt etc.. pour empêcher les masses de s’unir sur la colère sociale légitime qui gronde un peu partout sur le globe.

      Zemmour joue ce jeu là en pleine connaissance de cause et il joue précisément la partie division ethnico-religieuse en France. Voilà faut être soit aveugle soit malhonnête pour ne pas le voir.

      Comme je l’ai dit a beaucoup de gens, avec ou sans les musulmans en France, les banques et le gouvernement continueront d’enculer tout le monde.


  • Sur la critique de Trump, rien à redire si ce n’est que je pense que tu oublies un peu vite que les affaires de Trump dépassent le seul l’immobilier. Elles sont très diversifiées. Il travail aussi dans le textile où d’ailleurs il n’a pas hésité à délocaliser vers le Honduras, la Chine, le Bangladesh en accord parfait avec la logique mondialiste. Il a sa part dans la finance nécessairement. Il est soutenu par les lobbys de l’énergie lui qui prétend être seul contre le système. C’est un homme d’argent et non un homme du peuple. Je doute fort qu’il puisse avoir des intérêts objectifs avec les classes moyennes cependant. D’ailleurs ses premières nominations à des postes gouvernementaux sont édifiantes à plus d’un titre : 3 Goldman Sachs, Le N°1 d’Exxon soit le patron du plus puissance groupe de l’un des deux plus puissants lobby à savoir le pétrole... bref... pas de surprises Trump va défendre ses intérêts et ceux de sa classe avant tout en s’efforçant de les faire passer pour ceux du peuple à grands coups de démagogies.

    J’émettrai une petite réserve sur le chapitre de l’euro et les conclusions générationnelles que tu tires. Elles sont exactes en partie mais aussi en partie spécieuses. La jeunesse n’est pas victime des plus vieux, pas davantage qu’avant en tous les cas. C’est une constante anthropologique qui a presque toujours existé mais qui est plus sensible aujourd’hui. Si elle est plus sensible actuellement c’est à cause de la contraction capitalistique qui est une mue de l’économie de croissance face à l’entropie de l’énergie à bon marché. Par ailleurs, l’argent des vieux comme tu dis, c’est ce qui sert au système étatique français pour s’endetter afin de créer des emplois publiques qui s’adressent aux jeunes. En outre, l’héritage existe, le patrimoine des anciens riches finira toujours par tomber dans l’escarcelle des jeunes riches. Et je doute que l’implosion de la zone euro éclabousse les membres de cette classe sociale. Enfin, dans le capitalisme salarial actuel, les inégalités ne sont pas que des inégalités de patrimoines mais surtout des inégalités salariales. Malgré tout le misérabilisme un peu démago concernant la situation des jeunes, il y en a qui s’en tire très bien aujourd’hui et même mieux à fonction égale que les ainés qu’ils ont remplacé. En France 20% des salariés captent 50% du volume global des salaires et 80% captent les 50% qui restent, ça nous en dit long sur la situation qui règne déjà entre jeunes. Pour le reste excellent exposé.


Commentaires suivants