Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Reportage sur l’intégration de migrants dans un village alsacien

Nous n’avons rien contre la fabrication de nouveaux et de bons Français, une expression qui va faire hurler la chaîne de propagande Le Monde-Les Inrocks-Libé, surtout si ces étrangers montrent une envie de France.

 

 

Les jeunes Afghans qui rêvent de partir en Angleterre et qui font grève (de la faim, un luxe) dans un centre d’accueil de veulent pas de notre pays ? Envoyons-les en Angleterre, ce paradis communautaire. Chez nous, on s’intègre, ou on s’en va. Sinon on ne vient pas. Évidemment, ça reste facile à dire. Les Français qui ont déjà accueilli des clandestins savent que ce sport n’est facile pour personne.

Au-delà de la fraternité humaine, somme toute obligatoire – si elle n’est pas instrumentalisée – il y a de sacrés problèmes de cimentation interculturelle à régler. Recevoir un médecin syrien francophile chez soi ne posera pas de souci, surtout dans un désert médical ; une famille subsaharienne complètement déracinée, oui. On n’ira pas jusqu’à dire que le problème n’est pas « racial » mais social, pourtant ça revient à ça. La compatibilité n’est pas facile à trouver.

Certains trouveront étonnant que les familles accueillies dans ce village alsacien, qui n’avait rien demandé, obtiennent aussi facilement 17 grands appartements, ainsi que l’aide de 45 bénévoles. Les Français dans la misère écarquillent les yeux : jamais ils n’ont été l’objet de tant de sollicitations. Dans l’humanitaire et le social aussi, il semble qu’il y ait deux poids deux mesures. La chose positive qui ressort de tout cela, hormis le fait que des familles sortent de l’enfer (du moins on l’espère) pour arriver au paradis (du moins on l’espère), c’est qu’on se rend compte que parfois, le politique peut.
Eh bien allons-y, pouvons !

- La rédaction d’E&R -

 


 

Depuis bientôt un an, le village de Ferrette, en Alsace, a mis en place un centre d’accueil pour demandeurs d’asile dans une ancienne caserne de gendarmerie. Après des mois d’errance sur les routes d’Europe, des familles afghanes, irakiennes ou syriennes y font étape et goûtent le calme de la campagne française. Le projet, d’abord critiqué par une partie des villageois, a finalement été accepté et la solidarité s’organise. Nos reporters Jean Barrère et Chris Moore s’y sont rendus.

 

 

Avec la crise migratoire, la France a dû développer son réseau de centres d’accueil pour demandeurs d’asile (CADA), afin de prendre en charge le flux de migrants venus de Syrie, d’Irak, mais aussi d’Afghanistan ou d’Afrique de l’Est. Dans le Haut-Rhin, Ferrette est l’un de ces villages qui réunissait les conditions propices à l’accueil de migrants : deux casernes désaffectées depuis quelques années, un maire volontaire et un tissu associatif développé.

Mais c’était sans compter la résistance d’une partie du village, qui voyait d’un mauvais œil l’arrivée de ces étrangers. Dans l’esprit de certains habitants, les questions fusaient : qui sont ces migrants ? Sont-ils dangereux ? Vont-ils apporter des problèmes avec eux ? Autant d’interrogations qui peuvent sembler légitimes pour une petite commune de 700 habitants dont la population promettait de s’accroître de plus de 10 % avec l’arrivée progressive de 80 demandeurs d’asile.

À l’initiative du maire, une réunion publique a été organisée dans le village. Les craintes se sont exprimées, parfois avec violence. Mais l’édile, François Cohendet, a tenu bon, et le projet a vu le jour, au nom du devoir d’ « accueillir ces personnes qui fuient la guerre ».

Lire la suite de l’article sur france24.com

Les promoteurs oligarchiques du mondialisme,
à découvrir chez Kontre Kulture :

 

La problématique de l’immigration imposée, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

35 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Les prochains Montaigne seront donc Alsaciens. Grande nouvelle !


  • #1630202
    le 24/12/2016 par mon_chien_c_mon_copain
    Ferrette, un village alsacien qui redonne espoir aux migrants

    Je l’attendais ce reportage sur un centre modèle pris au hasard bien sur et avec aucune sélection dans le choix des "migrants" évidemment.
    Bref l’équipe du film mérite une récompense pour le scénario, le décor, les acteurs. Ils ne sont pas tombés dans le piège de mettre de la musique avec des violons, le filon est trop grossier maintenant.
    A quand l’histoire d’amour entre la bénévole et le "migrant", on va y avoir droit un jour c’est sur un truc avec a la fin "et ils se marièrent et eurent beaucoup d’enfants".
    On n’en a pas vu beaucoup a Calais des comme ça.

     

    • Bien résumé !
      Presque une blague cette propagande. Grotesque.


    • Oui une version de Samba dans le Bas-Rhin ou comment un grand “gentil migrant” a croisé sur la route des vins une jeune alsacienne qui allait porter sa flammekueche et son baeckeoffe. Que c’est romantique, ils ont fini le repas au munster arrosé de schnaps : je vais chialer !


    • Hahaha, moins d’objections (sous conditions, voir la suite) me concernant lorsqu’il s’agit d’un petit nombre de familles complètes. Et non de jeunes hommes en âge de combattre ou ayant combattu (nos services s’en tapent apparement !). Ce doc est certainement de la propagande d’état pour cacher la majorité de mâles solitaires lâchés dans nos campagnes. Personne ne peut douter de l’utilité de celui-ci...

      Mais en ce soir de réveillon certains pourraient tout de même admettre que tous ne sont pas à mettre dans le même panier. Si cette ancienne caserne de gendarmerie mobile inutilisée fait office de centre d’hébergement temporaire, cela ne devrait pas trop gêner les habitants.

      Ces familles en exil, certe minoritaires dans le flot de réfugiés économiques (ou collaborateurs des gentils égorgeurs modérés !) ne devraient pas être des rapaces (ou ennemis potentiels !) et être informés qu’ils devront retourner chez eux après que l’AAS et les armées Irakiennes ou Afghanes aient fini de faire le ménage avec leurs alliés...

      Joyeux Noël à tous


  • Ces conditions ne sont pas acceptables... Ils méritent mieux.

    Pourquoi pas dans le ranch de Bush ou dans le riad de BHL à Marrakech.

    Sarko lui est trop pauvre puisque heberger par sa meuf, son argent il le cash car il est trop tôt pour l’utiliser, y a encore des juges à embobiner.

    Fermons nos frontieres bordel...


  • #1630321
    le 24/12/2016 par Hamed le Gaulois selon Sarko
    Reportage sur l’intégration de migrants dans un village alsacien

    Quand je pense au Francais qui galere, franchement faut etre con.

    Nos politiques, nous meprise.


  • Si demain je suis dans la merde je me demande si j’aurai pas intérêt à bruler ma carte d’identité et d’essayer de me faire passer pour un migrant...

     

  • #1630361

    Les Français ont eu droit à leur dose de propagande pro-migrants aussi sur Rance 2 ce midi. Pour une fois que je tombe devant une télé....
    Heureusement que je n’avais rien manger.


  • je suppose que ces braves gens vont faire la promotion des bonnes bières de l’est et de la célèbre choucroute d’Alsace mitonnée avec des morceaux de lards et des saucisses du pays.


  • Apparemment, ils se sont débrouillés pour accueillir pas mal de familles. Alors forcément, ça se passe mieux qu’avec les énergumènes de Calais. Des enracinés qui rencontrent d’autres enracinés, normal ça se passe bien, surtout dans les écoles de campagne, à l’abri des mimiques de rappeurs et des gamins de 5 ans déjà en jogging. Si ça peut ouvrir les yeux à certaines populations sur la vraie nature (dans tous les sens du terme) des Européens en attendant de retourner chez eux, encore mieux !

    Maintenant, c’est malheureusement bien trop tard pour nous vendre une "bonne immigration" et c’est surtout scandaleux quand on voit le luxe dans lequel ils vivent. Attendez 2 ou 3 générations, on sait déjà ce que la situation deviendra...

     

    • Sauf qu’il n’y presque pas de famille dans le lot... Dans ce cas précis c’est peut être le cas mais globalement les migrants sont des hommes de 18-30 ans venant d’Afrique.

      Tu tu trompes sinon quand tu parles d’enracinés... Un enraciné ne quitte pas sa terre, en cela ces deux populations n’ont rien en commun car on se retrouve avec des sédentaires et des nomades, de plus cette installation semble temporaire car ces migrants ne vont pas rester dans ce village qui n’a rien demandé.


  • Ils vont avoir l ’Alsace et la Lorraine , mon grand père se retourne dans sa tombe !

     

    • c’est là où E&R pêche par anti-conversanisme primaire : faire de nouveaux français ? ben avec des bébés nés de parents français, pardi...

      s’il y a chute de la démographie en Europe, c’est à cause d’une culture anti-nataliste liée à la culture pro-capitaliste - faire carrière plutôt que des bébés - Qu’en dit Escada ?

      OR, c’est la génération mai ’68 qui en est la responsable/coupable : non contente d’avoir tué ses parents (de chagrin), elle dévore désormais ses propres enfants....

      "J’apporte le glaîve...car je suis venu mettre la division entre l’homme et son père, entre la fille et sa mère, entre la belle-fille et sa belle-mère" disait Jésus...ben il est grand temps !!!!!!!!!!!!!!!!!!!

      Geoffrey, communiste


    • @Geof

      Moi aussi j’ai rigolé quand j’ai lu cette expression... La seule manière de fabriquer de nouveaux français c’est de la faire naitre, on ne peut pas faire des français à partir de peuplades qui n’ont rien en commun avec la population autochtone, le véritable problème ce n’est même pas l’immigration en soit mais tout simplement qui sont ces immigrés, accepter des millions d’africains n’est en rien comparable avec l’acceptation de millions d’européens car les uns sont proches des autochtones et les autres viennent d’une autre civilisation.


  • Si ces clandestins à 90% arabes fuyaient réellement la guerre dans leurs pays ils se rendraient dans un pays frère ou l’on parle la même langue ou les moeurs et les modes de vie se ressemblent pour attendre la paix et retourner dans leurs pays pour reconstruire, ce qui leurs donnera du travail qu’il n’y a plus en Europe !

     

    • Le problème c’est que les pays "frères" ne veulent pas d’eux et quand ils arrivent ils sont parqués dans des camps d’internement, ils doivent affronter des forces de l’ordre qui ont la matraque facile...alors qu’en Europe ils sont accueillis dans un environnement bisounours, ils sont logés dans des châteaux ou des bâtiments flambants neufs tout confort "écoconstruction", ils jouissent de droits qu’ils ne pourraient pas obtenir ailleurs dans un autre pays arabe...donc quelque soit la motivation de leur expatriation le meilleur choix pour eux reste l’Europe et l’Amérique du Nord. Toutefois l’Europe "pays de Cocagne" cela ne va pas durer longtemps, nous sommes en effet au bord d’une crise monétaire/financière et sociale majeure et contrairement aux USA ou à la Russie nous ne disposons plus des ressources naturelles nécessaire au développement de notre industrie et qui pourrait partiellement compenser une crise majeure du secteur tertiaire. L’Europe est exsangue et ce qu’il reste de notre suprématie passée (recherche, technologie, enseignement, culture...) est méthodiquement démantelé. En bref si la tendance ne s’inverse pas l’Europe sera dans 25 ou 50 ans une terre de désolation peuplée d’une majorité de vieux en attente d’être euthanasiés et d’une minorité de jeunes à moitié illettrés, fumeurs de chichon, masturbateurs compulsifs vivotant avec un revenu universel dans une piaule de 15 m²...l’économie sera principalement basé sur le tourisme avec la visite des vestiges de notre grandeur passée (rachetés par les Chinois et les Qataris), j’entrevois aussi un développement de l’écotourisme avec des safaris organisés dans les campagnes désertées et retournées à la vie sauvage avec des troupeaux d’Aurochs recréer par le génie génétique et des loups, des ours et des lynx qui n’emmerderont plus personnes car il n’y aura presque plus d’élevage ni d’humain dans les campagnes...


  • Tout à l’heure dans le métro ce que je pense être un migrant a mis sa main dans ma poche, il n’y avait rien dans ma poche mais il s’est quand même pris mon poing dans la gueule avec coup de pompe tenté et malheureusement raté dans son cul, il s’est enfui trop vite.
    Je ne suis pas alsacien mais c’est quand même Noël merde.
    C’est devenu quoi ce pays ?
    Paix à tous mais dans le respect.


  • Je suis pas trop d’accord avec les commentaires. Oui c’est clair qu’on fait beaucoup pour les migrants. Mais ici dans le reportage on voit surtout des Syriens.
    Qu’on aide pas les migrants économiques mâles qui viennent chercher juste de la thune ça me paraît une évidence, ça devrait être renvoi immédiat, il faudrait déjà surtout aider les pays en eux même.

    Mais ne pas aider des familles qui fuient les obus et les balles, je trouve que c’est pas humain. Encore une fois j’insiste, je parle bien des Syriens. Et de familles avec femme enfants etc, qui n’ont vraiment pas le choix (on fuit pas la guerre par choix).

    Pour autant on sait très bien que la France est grandement responsable de ce qui se passe en Syrie et que plutôt que d’accueillir des réfugiés de guerre ici, il faudrait surtout arrêter de fournir des armes là bas, là je suis bien d’accord.

    Tout le problème dans cette histoire c’est que tout s’amalgame : le migrant économique (souvent d’afrique subsaharienne), le syrien, l’islamiste, la racaille de banlieue, et le terroriste. Tout ça ne fait plus qu’un aux yeux des gens alors qu’en vérité chaque chose est différente.

    Mais c’est bien l’objectif de certains de tout mixer dans la tête des gens pour simplifier et pointer du doigt un ensemble. C’est faire le jeu des puissants que de se désigner mutuellement coupables, entre pauvres, de tous les mots, car les puissants eux regardent le match, et surtout se font de l’argent.

     

    • désolé mais la guerre économique fait autant de ravages que la guerre conventionnelle, tous ces migrants fuient une misère provoquée par notre système occidental. c’est le vrai fond du problème.
      bien sûr il y a des exceptions ; les racailles qui viennent squatter, mais cela ne dépend pas du pays d’origine. je reste convaincu que l’immense majorité de ces "migrants" ont la nostalgie de leur culture traditionnelle qui vaut objectivement tellement mieux que ce que nous sommes devenus ici (respect de la famille, de la parole donnée, du travail bien fait et partage de valeurs et de coutumes communes).
      il y a une énorme différence entre l’avocat d’Alep déjà totalement occidentalisé, le paysan ou le boulanger d’un petit village syrien traditionnel et la racaille du coin qui ne fait que profiter d’une opportunité, (et pourtant ce sont tous des syriens). En général l’avocat émigrera légalement par avion et les autres suivront les filières clandestines.


    • Pipeau que ce prétexte de la guerre. Ils traversent 9 pays en paix avant d’arriver ici Et toute la Syrie n’est pas en guerre. Quand son pays est en guerre on va dans le pays voisin Et Pas â 5 000 kms


    • recevoir des Syriens aucun soucis du moment qu ils retournent dans leurs pays quand Poutine aura fait le ménage pas de problèmes...


    • Les médias montrent un poisson volant et savent que la plupart des spectateurs inféreront que tous les poissons volent. Les cartes enfants de maternelle, campagne, agneaux cabriolant dans la paille et petit village peuplé de héros du quotidien pleins d’amour christique, agrémentées d’une pointe de pathos avec le papa qui a beaucoup souffert gagnent à tout coup.

      Demeurent des questions objectives. Est-ce un tableau véridique de la situation migratoire ? Le choix de l’immigration plutôt que d’une politique nataliste est-il une fatalité ?


    • C’est déjà le cas petula, ils sont 4 millions entre le Liban la Jordanie et la Turquie.Ca représente rien 30 000 syriens à coté.


    • N’importe quoi, des gens qui fuient la guerre ne traverse pas la moitié de l’Europe pour soit disant se mettre en sécurité, ces migrants n’ont absolument rien à faire en Europe car ils ne sont ni des européens ni même des chrétiens, leurs place ce trouve au Moyen Orient avec leurs frères, d’autant plus que ce n’’est pas compliqué de trouver un pays potable au Moyen Orient il n’y a pas de Guerre en Turquie, en Iran, ou dans les Émirats il me semble... Par contre il est vrai qu’il n’y a pas d’allocs non plus dans ces pays là, c’est peut être que que l’on touche la véritable nature de leurs Exode.


  • Charité bien ordonnée commence par soi-même. Quand on a 8 millions de pauvres et 140.000 SDF, on n’ouvre pas ses frontières, même à des futurs Montaigne. Et au fait, rappelez-moi combien de migrants ont été accueillis par Huster et Lalanne... ?


  • Le lieu d’hébergement à Ferrette est l’ancienne caserne de gendarmerie mobile qui était réputée dans l’institution pour être une des plus délabrée, mais les gendarmes avec leur famille pouvaient y vivre dans des conditions honteuses pour le standard locatif normal. Je serais curieux de savoir si ces logements ont été remis à neuf et aux normes après le départ des gendarmes (dissolution de l’escadron dans le cadre de la politique budgétaire par économie de personnel) par qui et avec quel budget ? Bien évidemment, ces locaux étaient "suffisant" pour des militaires français et leur famille auparavant qui supportaient cela bien qu’ils se soient régulièrement plaints de l’insalubrité.


  • A chaque fois que l’on parle d’immigration ou d’autre sujet , systématiquement la ou les personnes sont considérés comme malades (phobie et autre non-conformisme), c’est faux ! cela s’appel : la psycopolitique .

     

  • Cette histoire est une mascarade ,comme le reste d’ailleurs .Lorsque cela va mal dans votre pays ,il suffit d’aller voir dans l’autre pour voir si l’herbe est plus verte .Si nos aïeux avaient refusé de combattre ,et seraient parti en courant, en 1914, et 1940 on ne serait plus français depuis longtemps .Non ,cette immigration est faite tout simplement pour déstabiliser l’Europe ,et pas autre chose ,on le voit bien ,et arrêter de se raconter des histoires .Un coup ,c’est pour la démographie de l’Allemagne ,un coup ,c’est pour sauver des vies ,etc., etc., etc.... il faut arrêter ces bêtises qui n’ont aucun sens. Nos dirigeants sont des criminels ,tout simplement et responsable de toute cette merde .Il ne peut y avoir de la sécurité sans frontières ,en réduisant les effectifs policiers et ainsi de suite .Ou alors il faut avoir une case de vide.Tout ce monde politique que nous avons actuellement devra répondre un jour ou l’autre de ce désordre .Et leur poser la question ,pourquoi ?


  • Ca montre bien qu’il est possible d’aider les plus démunis.
    Avec cette experience d’efficacité, sans doutes que ces démunis là :
    * Les clochards qui dorment dans la rue ( plus de 22 000 en IDF)
    * Les SDF
    * Les mal logés
    * Les pauvres
    * Les chômeurs
    * Les "ghéttoisés"
    pourront aussi reçevoir une aide efficace.


  • Ce qu’oublie de dire le fils d’italien c’est qu’à l’époque son père n’avait reçu aucune assistance. Que ce soit pour se loger, pour apprendre le français ou pour trouver du travail.

    D’ailleurs qu’est ce que des afghans foutent là ? On nous prend vraiment pour des cons, il n’y a presque pas de syriens dans les migrants.

     

Commentaires suivants