Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Réseau franc-maçon criminel : un homme politique impliqué

Dans l’affaire des Barbouzes de la DGSE, l’un des suspects a fait d’étonnantes révélations à la juge, le 2 mars, qui pourraient impliquer un homme politique français.

[...]

Le 2 mars dernier, ce spécialiste de la sécurité privée, féru d’arts martiaux, a été entendu pendant plus de cinq heures. Sébastien L. explique avoir été mis en contact avec un ancien commandant de police à la direction centrale du renseignement intérieur (DGSI depuis 2014), Daniel B., qui lui a proposé de devenir « une source », « un informateur du renseignement intérieur ». Sauf que cet homme était à la retraite depuis trois ans. Croyant être au service de son pays, Sébastien L. va alors exécuter les tâches qui lui sont attribuées.

[...]

« Après ce 1er janvier 2016, [Daniel B.] va m’amener véritablement à ce qu’on appelle les opérations hors cadre, les agressions, présentées comme des intimidations (…) et le recueil de données, en réalité il s’agit de vol de données. Ça monte progressivement et petit à petit on en arrive aux opérations HOMO (NDLR : pour homicides) présentées comme tel par [Daniel B.] (…) il m’a expliqué que c’était des opérations de neutralisation de personnes au nom de l’État français et du service de la DGSI », relate le jeune homme. (Le Parisien)

Mais le plus surprenant demeure ses confessions faites en toute fin d’interrogatoire. Sébastien L. aurait confié à la juge qu’un contrat aurait été commandité par un homme politique national. Un militaire de la DGSE, impliqué dans ce réseau, lui aurait raconté avoir été chargé par le politicien de tuer un autre élu, contre 50.000 euros.

Lire l’article entier sur capital.fr

Une affaire tentaculaire

 






Alerter

7 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • #2698508

    L’homme politique était l’ancien député-maire de Saint Maur des Fossés Plagnol qui voulait tuer son successeur Berrios, actuel maire. L’info fut relatée par, me semble-t-il, le parisien il y a plus d’un mois de cela. Les 2 rivaux avaient valoir l’empilement de systèmes de fausses factures au sein de la Mairie.

    Selon le quotidien [des membres du groupe criminel démantelé lors de l’enquête sur la tentative d’assassinat d’une coach en entreprise ont révélé en garde à vue l’existence de « contrats » de surveillance, d’agression et de projet de meurtre visant le maire de Saint-Maur et l’un de ses lieutenants.

    Frédéric V. a révélé en garde à vue avoir missionné son ami Daniel B. pour éliminer Sylvain Berrios après sa victoire aux municipales à Saint-Maur-des-Fossés (Val-de-Marne). LP/Elsa Marnette].

    Outre le projet macabre de tuer Berrios, un autre projet ciblant Marie-Hélène Dini, plusieurs membres de ce groupuscule sont soupçonnés d’avoir pris part à l’exécution d’un ancien pilote de course, Laurent Pasquali, dont la dépouille a été découverte dans un bois de Haute-Loire en septembre 2019. Voici les oeuvres de cette équipe de branquignoles qui vaut guère mieux que les exécutions du SAC piloté par feu Pasqua.

     

    Répondre à ce message

  • #2698777

    Qui avait dit qu’il en finirait avec...l’ancien Monde ?
    Le nouveau Monde est finalement bien pire que l’ancien Monde, ma bonne dame !

     

    Répondre à ce message

    • #2698879

      Vous ne devez pas avoir connu « l’ancien » : rares étaient ceux à se faire serrer et la populace, à savoir. À tout le moins, pris la main dans le SAC, se trouvait arrangement. Le financement des partis ? Occulte. Puis amnistié par l’ensemble de la députation à l’unanimité. Les groupuscules ? Infiltrés, manipulés, emprisonnés ou exécutés. Les dissidents ? Corrompus ; si ce n’est, compromis ou neutralisés. Etc.
      Si « Oh l’andouille » de la Vème ne ramène pas sa fraise au bout d’une plume, personne encore ici-bas ne saurait ce qu’est une opération « homo ».
      Tout comme personne ne sait que la France est le pays le plus impliqué au monde dans les opérations à l’étranger (hors Opex), forte de ses troupes d’élite, bien avant les SAS, Navy SEALs, S’13, Tiger et autres Spetsnaz...
      Et la première, si ce n’est la seconde selon comment l’on compte, ZEE au monde.
      Sauf que, comme les administrateurs qui sont à la gouverne paraissent être des clowns au gré de l’abandon de souveraineté voulu par la mainmise post 45, cependant que « la raison d’État » tente de maintenir le cap (à tout le moins de conserver les acquis), tout cela passe à la trappe au yeux des citoyens qui ont du mal à se ressaisir, à prendre leur destinée en main pour toujours compter sur un homme providentiel... Un cacheton, providentiel... Un vaccin providentiel... Un déconfinement providentiel...

      On ne leur en veut pas : forces spéciales c’est, partant des forces conventionnelles, quasiment un an d"entraînements spécifiques et de sélection pour 5 à 10% de retenus. Aussi l’on comprendra que ce n’est pas le gus en télétravail sous Windaube 10 qui va sortir (la populace empreinte de vertu) du rang.

       
  • #2698868
    Le 3 avril à 00:14 par Roland de Roncevaux
    Réseau franc-maçon criminel : un homme politique impliqué

    pour moi ça confirme le côté "amateur" de cette équipe de retraités de la police... ils ont voulu jouer les barbouzes alors qu’ils n’ont ni le niveau ni l’entregent. Je pense que les vrais réseaux de pouvoir disposent de moyens de coercition et d’élimination beaucoup plus professionnels. Et de réseaux de complicité à haut-niveau dans la police et la justice (car on "étouffe" pas une affaire d’homicide aisément). Je pense que l’homicide demeure un privilège du vrai pouvoir (on pense à Pasqua, qui était un vrai parrain français... ça serait d’ailleurs intéressant de savoir qui opère cela aujourd’hui).

    Ceci-dit, ils méritent d’être jugés pour leurs crimes.

     

    Répondre à ce message

  • #2699340
    Le 3 avril à 22:10 par jacobrafman
    Réseau franc-maçon criminel : un homme politique impliqué

    ne pas oublier ni omettre ainsi que de ne pas occulter le fait
    que les trois quart et demi des magistrats sont francs-maçons en France
    alors dans la police ça doit être l’équivalent en préfets de police,
    commissaires divisionnaires, inspecteurs principaux ...

     

    Répondre à ce message

  • #2699808
    Le 4 avril à 18:12 par jacobrafman
    Réseau franc-maçon criminel : un homme politique impliqué

    à l’échelle locale il y a une loge maçonnique ou plus exactement islamo-maçonne
    qui s’est spécialisée en coups tordus et retors montés en épingle et ceci au niveau municipal et dont l’un des protagonistes n’était autre que le DG des services de la ville de Roubaix Michel David encarté à fois FM et PS et cette loge islamo-maçonne
    se nomme loge Averroès de l’Orient de Roubaix et qui s’est implantée en plein fief islamique à Roubaix ...

     

    Répondre à ce message

    • #2700475
      Le 5 avril à 19:26 par Quinquin van Roubaix
      Réseau franc-maçon criminel : un homme politique impliqué

      ...et d’ailleurs alors qu’il était encore en fonction en tant que DG des services de la ville de Roubaix
      Mr Michel David et Me franc-maçon à la loge Averroès avait installé une Marianne maçonnique
      dans la salle des mariages de l’hôtel de ville de Roubaix et cela à la vue et au su de tous ...
      alors que le même personnage avait interdit le port de tous signes ostentatoires se référant
      au Christianisme et déjà que les crèches ainsi que les sapins de Noël étaient prohibés et formellement interdits sur la voie comme dans tous lieux publics !