Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Tentative de meurtre par des militaires de la DGSE : le commanditaire présumé arrêté

L’affaire prend corps le 24 juillet 2020, à Créteil (Val-de-Marne) à l’occasion d’une banale intervention de police. Ce jour-là, deux hommes sont arrêtés dans leur voiture, une Clio volée. Habillés de vêtements sombres, gantés, ils sont soupçonnés de préparer un cambriolage. Au pied du siège passager, dans un sac de sport, un pistolet Browning, une balle engagée dans le canon et un silencieux bricolé. La brigade criminelle de Paris hérite du dossier.

 

Deux « cambrioleurs » qui appartiennent à la DGSE

Placés en garde à vue, les deux « cambrioleurs » revendiquent aussitôt leur appartenance à la DGSE. Vérification faite, ils disent vrai : ces caporaux, Pierre B. et Carl E., sont bel et bien affectés à la surveillance de la base de Cercottes, dans le Loiret, le centre parachutiste d’entraînement spécialisé du service Action. Ils répondent aux pseudos d’Adelard et Dagomar. La suite est à peine croyable.

Si Adelard et Dagomar étaient en planque à Créteil ce matin-là, c’était de leur propre aveu pour… assassiner une femme, coach en entreprise, en raison des liens qu’elle entretient − selon eux − avec le Mossad, les services secrets israéliens. Une mission « homo » dans le jargon de l’espionnage, une opération en théorie prohibée sur le sol français. Ils ont songé à l’empoisonner, à la jeter d’un pont, à poser une bombe sous sa voiture ou encore à simuler un accident de la circulation. Pour organiser le guet-apens du 24 juillet, à proximité de son domicile, ils avaient pris soin de placer une balise sous la voiture de leur cible.

 

La cible : une cheffe d’entreprise qui appartiendrait au Mossad

La mystérieuse « espionne » qu’il doive à tout prix éliminer se nomme Marie-Hélène Dini. Elle a 54 ans, mène une vie paisible et ne se cache pas. Lorsque les policiers apprennent à cette cheffe d’entreprise qu’elle vient d’échapper à la mort, cette dernière tombe des nues. En septembre 2020, elle se confie à France Télévisions, évoquant le choc de cette annonce et les "semaines de terreur" qui ont suivi.

En fouillant dans la vie de la victime, les policiers ne découvrent pas la moindre connexion avec le monde de l’espionnage. En revanche, ils notent que cette cheffe d’entreprise a été la cible, le 24 octobre 2019, neuf mois avant la tentative de meurtre, d’une agression violente, un vol de sac à l’arraché d’une grande violence. Un avertissement ?

[...]

Un « contrat » à 50 000 euros pour éliminer une concurrente ?

Le 21 janvier 2021, coup de théâtre : la compagne d’une des personnes incarcérées finit par livrer le nom d’un homme jamais apparu jusque-là dans les investigations. Et ce nouveau venu fait considérablement progresser le cours de l’affaire. D’où la série d’interpellations dans son cercle proche cette semaine.

Parmi les personnes arrêtées, un ancien commandant de la DGSI reconnaît être intervenu dans le « contrat » visant à éliminer Marie-Hélène Dini. Une mort sur ordonnance pour environ 50 000 euros. Vendredi, le commanditaire présumé est arrêté à son tour.

Lire l’article entier sur francetvinfo.fr

Bonjour la DGSE...

 






Alerter

49 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2655254

    Les services en France ce n’est plus ça ! Et dire que les services français ont été des précurseurs, un des modèles étudiés et adoptés par tous les autres Etats modernes !
    J’ai même entendu dire que les services français manquaient d’arabophones performants créant ainsi confusions et malentendus littéralement burlesques lors des écoutes ! Ne pas avoir d’arabophones dans les services français c’est aussi absurde que si on apprenait que la CIA n’avait pas d’hispanophone dans ses services. Il y a vraiment quelque chose qui ne tourne pas rond en France ! Sabotage délibéré !

     

    Répondre à ce message

    • #2655367

      Peut être qu’ils n’ont pas envie d’avoir une flopée " d’arabophones " dans les services secrets ?!?

      Une appréhension / parano du " coconut wireless " ...

       
    • Ils auraient peur d’être trahis par des arabophones musulmans et ils n’ont sans doute pas tort .

       
    • La CIA et ce genre de services de renseignements de vautours sans foi ni loi à vocation à disparaître de toutes façons.
      Leur « métier » consiste à passer sa journée à écouter ce que disent et ce que font les gens dans leurs vies privées. Un vrai job de cafard.

      Leur job consiste à espionner le cul des gens en permanence, ce sont des larves.
      Heureusement pour les délinquants, il est très simple de les tromper en parlant de manière codée.
      Ou en utilisant certains portables avec une recharge pré-payée dont il suffit de détruire la puce une fois la conversation terminée.. et d’en remettre une nouvelle juste après.

       
    • #2656024

      Oui un des modèles étudiés et adoptés par tous les autres Etats modernes, surtout par les dictatures sud américaines...

       
  • #2655289
    Le 31 janvier à 07:15 par Palm Beach Post : "Cult !"
    Tentative de meurtre par des militaires de la DGSE : le commanditaire (...)

    lol, on se croirait dans la collection EuroSpy,
    de l’éditeur Artus Films

    c’est quand qu’il arrive, Klaus Kinski ?
    moi, j’aime bien Klaus Kinski

    et les gonzesses en bikini
    la DGSE en bikini
    monokini
    la BRB, le SAC, tout ce folklore...

     

    Répondre à ce message

  • #2655314

    Adelard et Dagomard...Pince-mi je rêve :) !!! La lecture de l’article m’a réjouie et replongée dans les aventures de Fantômette lorsque le Furet entre en scène avec Buldozer et Alpaga ...AH souvenirs souvenirs !!!!! Un dimanche qui commence bien,il doit me rester un Fantômette dans ma bibliothèque je vais de ce pas m’octroyer un plaisir régressif !!

     

    Répondre à ce message

  • Un aspect du problème n’est pas évoqué :
    quand des gars comme ça se font prendre, c’est branle bas de combat au plus haut niveau ; et donc que cette histoire de Mossad, c’est ce qu’on leur a dit de dire .. POURQUOI ?
    Faire croire que le gouvernement protège les Français contre les méchants Israéliens ?

     

    Répondre à ce message

  • Opération DGSE, Mossad, chopage par Pinot simple flic, semi-automatique chambré sous siège, un des 2 suspects qui papillonne entre DGSE et DGSI (mais on nous dit depuis 10 ans qu’ils ont fait la paix, donc ce doit être vrai) et le tout relaté par France Info.
    Même ce cornichon de Luc Besson n’en ferait pas la moitié du quart d’un dixième de début de scénario.
    Et c’est même pas sourcé par l’AFP, j’ai vérifié. Donc je pouffe. Je pouffe en silence mais je pouffe.

     

    Répondre à ce message

  • Encore une pantalonade unijambiste.

     

    Répondre à ce message

  • Qui dans ce pays ubuesque peut etre assez con pour croire que ces deux baltringues , CAPORAUX !...sont en mission ! le niveau de ces idiots , c’est garde barrière à l’entrée du camp de CERCOTTES , et surtout RIEN de plus ;

     

    Répondre à ce message

  • La présentation de cette affaire qui date est fallacieuse dans cet article. Il s’agit d’une affaire où des agents et contacts du Mossad étaient sous surveillance en IDF en 2019 par la DGSI (renseignement intérieur) dans le cadre d’attentats islamistes. Il y a des fortes tensions en interne entre courant pro-israélien et courant non-pro israelien, la hiérarchie étant pro-israelienne (particulièrement depuis les nominations du clan Sarkozy à partir de 2007) idem à la DGSE. Des agents de la DGSE (la DGSI ne procéde pas à ce type d’action) ont eu ordre par leur hiérarchie de procéder à un assassinat. Il s’agissait d’un piège car la police les attendait. Ce scandale interne a permis de mettre fin à la surveillance du réseau israélien en France depuis 2019.
    2ème phase : fin janvier 2021 on nous sort du chapeau une nouvelle version invraisemblable de tentative d’assassinat liée à de la concurrence entre coachs qui impliquerait la DGSE... ("grâce à l’aveu de la femme d’un des protagonistes")... Si cette nouvelle thèse est retenue, ces agents vont donc passer a minima 15 ans en prison et voire leur carrière détruite (ne parlons même pas de leur vie personnelle) pour avoir suivi des ordres. Cette nouvelle version fortement mediatisée alors que cette affaire était très peu couverte médiatiquement depuis 2019, envoie un message très clair aux officiers de renseignement : respecter des ordres d’action contre le Mossad = risque d’implication judiciaire personnelle. ou comment rendre le Mossad quasi intouchable sur le territoire français

     

    Répondre à ce message

    • Cette affaire relative à cette hypnotiseuse a été assez médiatisée en septembre dernier, et vous avez raison : dans la nouvelle version qu’on nous sert, tout a changé !
      « La fouille avait permis de découvrir une arme de poing et des poignards de combat. »
      Je me répète : où sont passés les poignards ?…
      Il y avait six personnes dans l’affaire en septembre, la moitié ont disparu en janvier.

      « Très vite la DGSE avait fait savoir à la justice que les éventuels crimes et délits commis par ces individus relevaient « de dérives individuelles » et « qu’en aucun cas, ils n’avaient agi sur ordre ou dans le cadre d’un exercice ordonné par l’institution ». »
      Comme si la DGSE allait confirmer que ces pauvres types de 25 et 28 ans étaient en mission !
      Il faut comparer la néo-version Rance Info avec les versions antérieures, c’est frappant :
      https://www.lemonde.fr/police-justi...

       
  • #2658087

    Tentative de meutre par le Mossad ? Non ! C’est de l’Intox !
    On n’est pas cons a ce point lâ !
    Sources....le Mag. Marianne ... qui est plus clair.
    Les commanditaires de ce crime perpétré par la DGSE sont les réseaux francs maçons français, génés par cette ’’coach’’.

     

    Répondre à ce message

  • #2659501

    Laurent Pasquali, pilote « boute-en-train » et première victime du réseau franc-maçon de tueurs. Célibataire sans enfant, Laurent Pasquali avait pour unique passion la course auto. En 2008, il avait participé aux 24 heures du Mans. Selon Daniel B., ce règlement de comptes serait lié à une histoire de dettes entre la victime et l’un des membres de l’officine, lui aussi arrêté ces derniers jours. Daniel B. explique ensuite que son officine est déjà passée à l’acte une première fois en s’en prenant à un pilote de course enterré dans une forêt. En l’occurrence Laurent Pasquali. Ce dernier aurait été abattu à la sortie de son garage puis enterré. L’exécuteur présumé de cette sinistre mission est un homme de 30 ans spécialiste de la sécurité privée. Déjà mis en cause dans la tentative d’assassinat de la coach, il lui avait à l’époque envoyé une photo du corps pour prouver son geste. Il s’agissait alors de faire croire à une disparition. Le plan machiavélique avait jusqu’ici parfaitement fonctionné. http://echelledejacob.blogspot.com/...

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents