Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Révélations : les Émirats arabes unis achètent de la technologie d’espionnage et de surveillance à Israël

Abou Dabi a discrètement signé d’importants contrats avec un homme d’affaires israélien pour se doter de technologies d’espionnage et de surveillance, revèle le quotidien israélien Haaretz.

 

C’est fortuitement, en épluchant la partie concernant Israël des Panama Papers (documents confidentiels issus du cabinet d’avocats panaméen Mossack Fonseca détaillant des informations sur plus de 214 000 sociétés offshore), que les journalistes de Haaretz affiliés à l’International Consortium of Investigative Journalists (ICIJ) ont découvert une énorme transaction d’armes entre un homme d’affaires israélien et les Émirats arabes unis (EAU).

Dans une enquête publiée le 21 août, Haaretz révèle ainsi les dessous d’une affaire complexe. L’homme s’appelle Matanya « Mati » Kochavi. À 57 ans, ce natif de Haïfa a fait fortune dans l’immobilier aux États-Unis lors du boom des années 1990.

En réalité, l’homme est connu dans le milieu de la défense comme un « intégrateur de solutions » et un bon intermédiaire dans les transactions internationales d’armement.

À la tête de nombreuses entreprises domiciliées en Israël, Suisse, Grande-Bretagne ou à Chypre, Kochavi profite de la paranoïa sécuritaire de l’après-11 septembre 2001 pour proposer des solutions de surveillance et de gardiennage.

 

L’empire Kochavi

Sa société 4D Security Solutions of South Plainfield décroche l’important marché de surveillance des trois aéroports de New York.

Elle y installe un système électronique de détection d’intrusions sur les dizaines de kilomètres de clôtures qui ceinturent ces infrastructures ultrasensibles.

C’est justement les données d’une des sociétés de l’empire Kochavi qui ont été divulguées à l’occasion de ces nouvelles révélations sur le petit paradis fiscal des Caraïbes.

Les documents obtenus par Haaretz en 2017 révèlent une transaction d’un montant de trois milliards de shekels (plus de 760 millions d’euros) dont une partie aurait été versée en espèces. Cette somme implique une des filiales du groupe et des personnalités émiraties.

 

Montages financiers

Un examen approfondi des correspondances divulguées de la firme juridico-financière Appleby révèle que l’armée des Émirats arabes unis, très impressionnée par les performances des avions de renseignement électroniques israéliens et britanniques, a voulu se doter de ce type de capacités aériennes en prévision d’une guerre contre l’Iran.

Lire la suite de l’article sur middleeasteye.net

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

13 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • "les Émirats arabes unis achètent de la technologie d’espionnage et de surveillance à Israël"

    Logique, puisqu’ils sont du même sang.....

     

    • Ils ne tiendront pas une journée face aux iraniens...
      On l a vu au Yemen face à quelques miliciens désarmés...


    • Exactement les Saouds et autres arabes du golf sont à la base des tribus juives convertis à l’islam.A chacun de faire des recherches sur le net facile à trouver et voir le morphothype d’un Quatari ou Saoudien plus proche d’un Cyril Hanouna que d’un Zidane.


    • @Nairod

      En effet. A mon avis, il y a autant de chances pour que des arabes du golfe deviennent de bons militaires qu’A.S devienne un jour un trouillard (hé hé hé hé, c’est vous dire dans quelle mélasse ils sont !!!). Ce ramassis de fripouilles ventrues et barbues est la honte de l’islam. Ils sont tellement mauvais qu’ils utilisent des masses de mercenaires pour leurs guerres mais ces traîne-lattes ne sont, comme vous le dites, pas au niveau d’un guerrier yéménite ou iranien. N’oublions pas que ces milliardaires (qui ont, en dépit de leur fortune, des goûts à chier) méprisent les maghrébins, ces bédouins obèses se croyant sans doute d’un quelconque "niveau supérieur", idéologie qui ferait beaucoup penser au club du petit coq chétif. Donc, au vu de ces éléments, la boucle est bouclée, et qui se ressemble, s’assemble.

      @Norinerade

      De plus, les Saoud devraient être attentifs car dans le projet de grand israel, les territoires saoudiens sont également visés......


    • #2265087

      Qu’ils crèvent, et qu’on en parle plus... eux et tous les gouvernants du monde
      (on a pas besoin d’eux)


  • Ces moyens d’espionnage sont probablement à double tranchant connaissant la mentalité perverse de certains de leur concepteur.


  • Ces idiots ne savent pas que la tech qu’il paye permet aussi à Israel d’être payé pour espionner ses propres clients (Ils gardent un double des clefs). LOL.

     

  • Hahaha, la photo d’illustration représente le prince héritier ou son chameau ? On ne se moque pas du physique théoriquement, mais là c’est tangent...


  • Pour choper de tels contrats mirobolants, en terme de sécurité, il faut être :
    - soit un ancien des services (secrets, opérationnels, etc.) et de bon rang : le meilleur argument de protection d’un site est d’apporter l’expérience que l’on saurait l’investir de telle ou telle manière tactique : surtout chez les pantophobes mais plus encore chez les escrocs du denier public qui peuvent reprendre votre argumentaire face à la foule (qui aime la sécurité, au dépens de sa liberté). Pour simplifier, il n’y a pas meilleur qu’un hacker pour sécuriser un site virtuel de même qu’il n’y a pas mieux qu’un voleur ou un commando pour protéger un site physique : à tout le moins en matière de conseils et au regard de la temporalité des technologies. Arrivé à certains montants de transactions, il se peut que vous soyez approché par un type de gonzesse que vous n’avez pas l’habitude de voir débarquer, même si vous avez appris par cœur « Confession d’un dragueur » et que vous maîtrisez les signifiants et signifiés mieux que Bel Ami de De Maupassant : quand bien même semble-t-elle tomber du moule idéologique sculpté par les désirs de votre esprit, ne croyez pas, un instant, à l’innéité de votre pouvoir de séduction, ni qu’il puisse s’agir d’une duplice : c’est pire que cela ; vous êtes sur le point de perdre votre pantalon, mais pas au sens où vous l’espérez,
    - soit vous êtes un politique en place - ou à la manœuvre - et vous devenez le « Pygmalion » (avec ou sans B, pour les dyslexiques) de l’un des vôtres, qui vous le rend bien (d’où la nécessité des paradis fiscaux et autres valises à la noix, le financement des partis (entre autres) n’étant pas seulement, comme on nous le fait accroire, le fait du seul argent public : pas plus que les fortunes, à posteriori, des politiques),
    - soit vous êtes l’homme de paille d’une entité qui ne peut apparaître publiquement mais qui vous prête la logistique qu’il faudra rétribuer : même nécessité vue précédemment.
    - soit Jeffrey vous a filé une cassette vidéo du gonze qui détient la signature et le tampon dudit contrat, sans avoir à passer par le Cameroun ;) : vous l’invitez à bouffer du homard en avant-première d’une soirée cinéphile. Les contrats étant prêts, vous signez à l’entracte et vous passez directement au pousse-café, dans le cosy du fumoir, votre hôte se retirant clopin-clopant : même nécessité que précédemment pour partager la valise de black avec le fournisseur de la K7.
    Il n’est rien la-dedans, d’artisan installateur lambda...


  • Do you speak Tsahalal ?


  • Ils pourront faire se qu’ils veulent. De toutes façons le final sera le même. Leur défaite. ......et sa ils s’y attende pas du tout. Vue qu’ils se disent au dessus des autres. ....


  • Même la trahison est marquée sur leurs tronches.