Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Rions un peu !

La rumeur enfle depuis quelques semaines, sur internet, dans les médias, dans les déclarations de leaders politiques : la source de tous nos maux économiques serait la "loi de 1973".

C’est l’extrême droite qui est à l’origine du mouvement. D’Alain Soral à Marine Le Pen, les choses sont claires la "loi Pompidou, Giscard, Rothschild", en réformant les statuts de la Banque de France empêche l’Etat de "battre monnaie" pour se financer ce qui permet aux banques privées de s’engraisser en encaissant les intérêts de la dette. Certains n’hésitent pas à parler de "casse du siècle".

Lire la suite de l’article : lemonde.fr

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

42 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #80241
    le 29/12/2011 par spirit
    Rions un peu !

    La loi de 73 n’avait pas pour but de cesser de battre monnaie mais d’emprunter à la banque de france (donc à soi-même)....mais,il paraît que celle ci a été abrogé en 1994...pour etre reprit par la BCE (donc au niveau européen)...faut-il en rire ?

    L’article affirme que l’argent des banques privées est moins cher que celui de l’état....ah,bon ?


  • #80244
    le 29/12/2011 par deff
    Rions un peu !

    Quelle incompétence !

    "Et sans oublier non plus que le passage au financement de marché était lié à la volonté d’obtenir des crédits à moindre coûts sur un marché plus profond et plus liquide."

    La monnaie se crée NÉCESSAIREMENT ex-nihilo surtout depuis que la monnaie scripturale est le moyen de paiement privilégié. Donc, dire que les marchés permettaient un approvisionnement plus profond et plus liquide est un argument particulièrement spécieux. L’État peut créer autant de monnaie scripturale qu’il le veut. Il le peut mais évidemment il ne le doit pas car, effectivement, une émission EXCESSIVE est inflationniste.

    "Enfin, il faut rappeler que si l’on souhaite accroître la part relative des consommations collectives dans le revenu national, il faut nécessairement réduire la part relative des consommations privées."

    Oui, merci, Mon Seigneur, apporte nous la Lumière ! Si on prend une baignoire de 100 litres de capacité, on a 75 litres d’eau et 25 litres d’huile dans un premier temps. Si on décide d’avoir 30 litres d’huile, tout en maintenant une contenance totale de 100 litres, alors, oui, il faut qu’on ait, dans un dernier temps, 70 litres d’eau.

    Donc, parler de "part relative" est à nouveau spécieux. Il faut s’intéresser à des "parts absolues". En d’autres termes, il faut qu’il y ait une création monétaire supérieure à sa destruction donc une augmentation nette de stock. Reprenons l’exemple de la baignoire mais avec une contenance de 200 litres avec toujours 25 litres d’huile et 75 litres d’eau. Si on veut avoir 150 litres de liquides en ne mettant que de l’huile et/ou de l’eau. Alors, on peut imaginer avoir 110 litres d’eau et 40 litres d’huile. Dans notre cas, il faut donc une hausse de la part des investissements privées et une hausse de la part des investissements publics. Ca correspond juste à de la création de richesses.

    Sinon, pas un seul mot sur la relation entre "création monétaire" et "inflation" car là seulement est la discussion théorique ...


  • #80246
    le 29/12/2011 par kevorkian
    Rions un peu !

    Hallucinant de voir qu’ils utilisent encore le chantage à l’antisémitisme pour discréditer ceux qui pointent du doigt les vrais problèmes. C’en est tellement grossier, faut vraiment pas avoir honte et en plus ce qu’il raconte est d’une connerie (la loi est reprise dans le traité de Lisbonne, article 123)... les mange-merde et autres "spécialistes" auto-proclamés qui écrivent ce genre d’article manipulateur, en masquant leur incompétence/traitrise sous une montagne de suffisance ne méritent que des coups de latte en pleine tronche.
    Désolé pour la violence des propos mais je suis en colère.


  • #80247
    le 29/12/2011 par damien
    Rions un peu !

    mode tapin ironique :
    Merci à Le Monde pour cette mise en lumière.
    Très bon journal, toujours prêt à dénoncer la bête immonde qui croupi.
    fin mode tapin ironique


  • #80252
    le 29/12/2011 par mirza
    Rions un peu !

    Commentaire sur les commentaires des lecteurs abonnés au Monde : Il y a quand même une bonne majorité de gens qui ne se laissent pas embobiner par l’article du Monde (malhonnête sur certains points) et persistent dans l’idée que la loi de 73 est une belle enc... Mais comme il est dit dans cet article que cette rumeur sur cette loi circule surtout dans les milieux d’extrême droite et des radicaux de gauche alors j’en conclue qu’il y a un bon paquet d’extrémistes qui lisent le Monde.


  • #80258
    le 29/12/2011 par PatMan
    Rions un peu !

    Quel toupet, quel aplomb !
    Comment cette vermine médiatique a-t’elle pu atteindre un tel niveau de soumission ?
    Ils voudraient rendre les gens haineux qu’ils ne s’y prendraient pas autrement.
    Tout cela finira très mal...


  • #80259
    le 29/12/2011 par seber
    Rions un peu !

    Pour ceux qui ne veulent pas lire l’article dans son intégralité, en voici un petit résumé :

    "Vous savez, vous êtes trop cons, les choses sont beaucoup plus compliquées, c’est pour cela que je vais vous donner la solution en cinq lignes. Car moi, je connais les vrais problèmes. "LA CRISE DES DETTES souveraines N’EST PAS D’ABORD LIEE AU NIVEAU D’ENDETTEMENT". Non, non, non. Elle est due à l’antisémitisme et à l’extrême-droite. D’ailleurs Les Rothschild n’ont jamais existé, c’est une théorie du complot ! Et la FED est une organisation caritative remplie de bénévoles qui oeuvrent avec succès pour la paix et le bien de l’humanité. Regardez donc autours de vous, manants !
    N’oubliez pas enfin que si un antisémite vous dit que la Terre est ronde et tourne autour du soleil, dénoncez-le vite à la LICRA."

    ...Bip...C’était un message à caractère informatif...Bip...


  • #80264
    le 29/12/2011 par Wary
    Rions un peu !

    Cet article est une honte !! Ce journal devrait s’appeler "Le monde des menteurs"

    Alain Beitone
    http://www.youtube.com/watch?v=R_IBrw0Zx28


  • #80265
    le 29/12/2011 par Aloup
    Rions un peu !

    Mon dieu mais cet article est de la désinformation pure !!
    J’en frapperai le poing contre un mur jusqu’au sang !


  • #80266
    le 29/12/2011 par Roma2
    Rions un peu !

    Il faut voir les noms étranges et les nationalités diverses et variées qui font partis du Comité "France-Trésor", l’organisme co-gestionnaire de la dette nationale française, c’est assez édifiant :

    http://www.aft.gouv.fr/aft_fr_23/ag...


  • #80268
    le 29/12/2011 par J.D.
    Rions un peu !

    Enorme !

    Je suis tombé dessus ce matin, idéal pour commencer une journée le rire aux lèvres.
    Le type il est quand même prof de sciences économiques et sociale au lycée. Dans une vraie démocratie, où l’éducation a son importance, il devrait être immédiatement mis à pied pour incompétence, on devrait le renvoyer à ses études. Je me demande bien comment il note ses élèves parce que sa copie est quand même affligeante. Arguments d’autorité, rien n’est démontré, tout est énoncé, contradiction et j’en passe. Un 0/20 M. Beitone, vous n’avez pas appris votre leçon !

    Ce qu’il y a d’appréciable c’est qu’il illustre bien que la meilleure réponse du système aux critiques de la loi de 73 (avec toutes les arnaques qui ont suivi) c’est le silence. Le pire c’est qu’en poussant un peu plus loin son raisonnement, quelques secondes de plus, il deviendrait lui aussi un critique de cette loi. Mais non, à chaque fois il s’arrête juste avant.


  • #80271
    le 29/12/2011 par Esprit Lambda
    Rions un peu !

    Selon un prof de chiasses économiques et sociales de lycée, la loi gayssot interdirait à elle seule d’abroger la loi de 1973. La loi dite Pompidou, Giscard, Rotschild ne peut pas signifier un complot. Depuis, il y a le traité de maastricht (il a oublié lisbonne) pour prouver le contraire. La loi de 1973 nous aurait même privés de l’expérience d’une réforme de la fiscalité selon le principe "privatiser les bénéfices et collectiviser les pertes". Au moins, la dette souveraine nous le permet enfin. Marine Le Pen et Alain Soral sont d’extrème droite. Beurk ! C’est plutôt la gauche sionobobo qui va nous sauver de la monnaie en nous vidant de nos derniers deniers.
    Non le plus drôle, c’est que ce torchon de la pensée unique talmudiste ait titré sa rubrique "idées" au pluriel.


  • #80273
    le 29/12/2011 par J.D.
    Rions un peu !

    Petite réfutation point par point :

    1. "Il suffirait donc de rendre la Banque de France aux français et de financer les dépenses publiques par des crédits à taux nuls ou très faibles pour que la crise de la dette soit résolue."
    Non Monsieur. La critique de la loi de 73 est surtout rétrospective. Elle a créé le surendettement des Etats. Revenir à une Banque de France qui battrait monnaie ne résoudrait pas d’un coup de baguette le problème.

    2. "Le fait que la loi de 1973 ait été abrogée en 1994 ne conduit apparemment pas ces innombrables blogueurs et autres auteurs de tracts à se poser la moindre question."
    Son contenu a été repris et supplanté de fait par la Traité de Maastricht et Lisbonne.

    3. "De plus, bien avant cette loi, les banques commerciales assuraient déjà la création d’une bonne partie de la monnaie."
    C’est exact, mais pas ou peu les financements publics, or, le problème c’est les dettes souveraines n’est-ce pas ? Hors-sujet caractérisé !

    4. "La crise des dettes souveraines dans la zone euro, n’est pas d’abord liée au niveau d’endettement "
    Vrai. Sauf que faudrait creuser un peu. Les pays les plus affligés par cette crise de la dette ne sont pas ceux qui sont les plus endettés ou les plus mal en moins économiquement. Ils subissent juste des attaques spéculatives sur leur refinancement auprès des marchés pour assurer le service de leur dette déjà existante.

    5. « Et sans oublier non plus que le passage au financement de marché était lié à la volonté d’obtenir des crédits à moindre coûts sur un marché plus profond et plus liquide »
    … vous oubliez l’exemple pour appuyer votre propos. Citez l’emprunt Giscard lancé juste après la loi de 73 qui démontrera brillamment par l’exemple l’’absolue bêtise de ce que vous dites.

    6. « La crise actuelle des dettes souveraines en Europe est d’abord une crise liée à l’ampleur des mouvements spéculatifs et la régulation insuffisante du système financier. C’est de cela qu’il faudrait discuter, et non de la loi de 1973. »
    Tout est lié mon cher ! La création monétaire par une banque nationale pour financer l’Etat régule de fait les mouvements spéculatifs, car elle exclue les « marchés », i.e. les banques, i.e. les riches d’avoir prise sur la dette d’une nation.

    7. « L’augmentation brutale du taux d’endettement des Etats en Europe est d’abord la conséquence de la crise économique mondiale qui s’est déclenchée en 2007 à partir de l’éclatement de la bulle immobilière aux Etats-Unis. »


  • #80274
    le 29/12/2011 par Barjal
    Rions un peu !

    Bande de cons, l’immonde dans ces oeuvres propagandistes et réactionnaires, on reconnaît bien là un journal totalitariste d’extrême centre.

    Et les lois art. 104 du traité de Maastricht, et aujourd’hui art.123 du traité de Lisbonne, cette abrogation vient à point nommé bande de menteurs par omission ! La France est sous tutelle des mondialistes technocrates de l’U.E. eux-mêmes soumis à la colonie Israëlienne.
    http://www.israelvalley.com/news/2011/01/30/30093/israelvalley-israel-europe-les-parlementaires-europeens-se-reunissent-a-jerusalem-500-deputes-europeens-participeront-a-l
    M. Adler n’est pas encore viré ? Avec ces retards intempestifs ? J’en connais d’autres qui auraient virés pour moins que ça. Ahah. Mais c’est vrai lui et sa famille on souffert, et beaucoup plus que les autres, ça c’est sûr, ça se voit sur son visage qu’il est marqué par la souffrance. Pauvre France nous faire croire le contraire de ce qui est. Merci l’immonde d’être un si bon indicateur de la bêtise et du mensonge.


  • #80275
    le 29/12/2011 par J.D.
    Rions un peu !

    Faux ! Les dettes souveraines ont commencé à poser problème alors qu’elles n’augmentaient pas plus rapidement qu’avant. En fait si le sujet est devenu subitement central, c’est seulement parce que la crise financière des subprimes a lancé une panique bancaire. Les banques ayant peur de se retrouver à poil, mettent la pression sur leur débiteur en la personne de l’Etat, parce qu’il est un outil formidable pour l’huissier qui vient frapper à sa porte pour faire les poches du brave peuple.

    8. « il faudrait que la BCE annonce un taux d’intérêt plafond sur les dettes publiques et son intention de racheter sans limitation les titres de dette si ce taux est dépassé sur le marché. »
    Où comment multiplier les intermédiaires et donc augmenter le volume global d’endettement en l’étalant un peu plus. Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ! Vous proposez donc, en lieu et place d’une banque centrale qui prêterait directement à taux zéro, ou à votre taux d’intérêt plafond, aux Etats ; vous proposez une banque centrale qui rachète les dettes sur le marché secondaire, pour reprêter aux Etats à un taux d’intérêt réduit. Brillant !

    9. « Pour que cela se produise de façon compatible avec la justice sociale, il faut une réforme fiscale d’ampleur, donnant au système de prélèvement fiscal et social un caractère véritablement progressif. »
    Certes ! Sauf qu’avant il faudrait déjà abolir ce que j’appelle la fiscalité progressivement inversée : parce que quand on démonte la sémantique trompeuse des banques, des marchés etc... ces dettes souveraines sont, en dernière instance, un impôt dont doit s’acquitter le peuple (classes moyennes et prolétaires) sur l’excédent de capital des plus riches ! Plus en haut on dégage de l’épargne (c’est-à-dire mieux on extorque la plus-value), plus en bas on doit payer la dîme. Même Marx n’en croirait pas ses yeux devant ce chef-d’oeuvre de culot du Capital !

     

    • #80480
      le 30/12/2011 par Victor H.
      Rions un peu !

      Merci pour ton analyse. J’avoue manquer encore d’initiation sur ces sujets vitaux. Et je m’y met.


  • #80278
    le 29/12/2011 par john
    Rions un peu !

    La dette dépend des marchés depuis la loi 73 :




    "La France est bien passée d’un financement de la dette publique très largement administré dans le cadre du "circuit du Trésor", à un financement par le marché."



    Les marchés financiers sont corrompus :




    "La crise actuelle des dettes souveraines en Europe est d’abord une crise liée à [...] la régulation insuffisante du système financier."



    Donc




    "la "loi de 1973" n’explique pas la montée de la dette publique en France "



    Je ne comprend pas sa logique, j’aurais conclu l’inverse.


  • #80279
    le 29/12/2011 par korbak
    Rions un peu !

    Quelle horreur, même la gauche le dénonce ! Ben oui bande de truffes ! La vérité est la même pour tous !

    Après le déni ou indifférence ou encore étouffage sous l’édredon, les petits chiens de garde passent à la phase suivante : à savoir le dénigrement, le mensonge et la propagande ! Grosse erreur ! C’est bon signe ! Le système se craquèle, chancèle ! J’y vois « qu’on » a tapé dans le mille avec cette affaire !
    Trop tard messieurs Izraelewicz et Dreyfus, les projecteurs sont allumés et braqués ! Les agissements de vos maitres se font au grand jour dorénavant.
    Parfois je me demande s’ils sont au courant que quand ça va péter c’est eux qui seront en première ligne ?
    Braves toutous !!!
    Et pour la quenelle : ça à l’air d’être une autorité ce Beitone (obscur sociologue bourdieusien). C’est marrant ce nom me fait penser à un autre nom, pas vous ?

     

    • #80308
      le 30/12/2011 par damien
      Rions un peu !

      J’hallucine le Sénat de gauche s’est opposé à la propositon de droite de règlementation des loyers pour les studio/cache à poule de Paris...

      Argument : c’est la porte ouvert aux magouilles ...


  • #80284
    le 29/12/2011 par danouche
    Rions un peu !

    J’ai bien ris. Les commentaires sur le site du Monde font plaisir. Quel malhonnêteté intellectuelle ! Prétendre que la loi de 73 a été abrogée en 94 alors qu’elle a été confirmée par le traité de Maastricht ! Sans parler de l’"affreux complotisme antisémite" dont on nous accuse.


  • #80287
    le 30/12/2011 par Alex
    Rions un peu !

    J’ai lu cet article ce matin.
    Il est du devoir, que dis-je, il en va de l’honneur d’Alain Soral (ou bien d’Étienne Chouard) de répondre à Alain Beitone (professeur de Sciences économiques et sociales Lycée Thiers à Marseille).

    Alain, cher camarade, tu te dois de demander un droit de réponse au Monde ; en effet, tu es nommément pris à partie, accusé d’être un extrémiste de droite - je cite : "C’est l’extrême droite qui est à l’origine du mouvement. D’Alain Soral à Marine Le Pen, les choses sont claires[...]" - alors que tu défends des valeurs de justice sociale avant tout.

    Voici les points sur lesquels Alain Beitone (rien à voir avec Bouygues) t’interpelle :

    - La crise des dettes souveraines dans la zone euro (CDSZE) = crise de la gouvernance au sein de la zone euro.

    - le passage au financement de marché = obtentions des crédits à moindre coûts sur un marché plus profond et plus liquide (sic).

    - CDSZE = ampleur des mouvements spéculatifs et la régulation insuffisante du système financier

    - La relance de la croissance et l’abandon des politiques de rigueur, nécessaires, n’ont rien à voir avec la loi de 1973

    - il faudrait que la BCE annonce un taux d’intérêt plafond sur les dettes publiques et son intention de racheter sans limitation les titres de dette si ce taux est dépassé sur le marché. J.C. Trichet, puis M. Draghi se sont refusés jusqu’ici à une telle politique en invoquant la lettre des Traités et le statut de la BCE. Et pas la loi 1973 (quoique celle-ci est reprise dans Maastricht et Lisbonne)

    - Enfin, il faut rappeler que si l’on souhaite accroître la part relative des consommations collectives dans le revenu national, il faut nécessairement réduire la part relative des consommations privées. (Là, j’ai rien compris)

    Voilà, cher camarade Soral, cher Alain, cher ami : je m’en remets à toi pour nous éclairer sur ces points et bien sûr répondre à l’importun qui profite d’une tribune dans le monde.

    Ton travail et celui d’Étienne Chouard et d’autes encore n’est pas vain puisque finalement cette loi inique est débattue publiquement dans un "grand quotidien national".

    Demande un DROIT DE RÉPONSE au Monde, Alain. Ne répondre que sur E&R ou dans les "réactions" des lecteurs du monde n’a pas de sens au regard de l’apostrophe publique.

    Bon courage !

    Cordialement,
    Alex.


  • #80289
    le 30/12/2011 par pic
    Rions un peu !

    C’est grâce au buzz sur internet que cet article du "monde", sur la loi de janvier 1973, existe....

    Ce n’est ni Soral ni Le Pen qui en ont parlé les premiers sur internet ou ailleurs mais un économiste du nom d’ André-Jacques Holbecq... Le papier du" monde" est donc biaisé dès le départ.

    Si M. Le pen était en connaissance de cette loi comment se fait-il que depuis 1973 son père n’en n’ait jamais parlé.... Il ne devait peut-être pas savoir lire une loi à l’époque !!!


  • #80292
    le 30/12/2011 par NON
    Rions un peu !

    Article très faible, pour ne pas dire NUL, qui comme par hasard, émane d’un professeur.
    C’est à dire d’un type qui n’a jamais travaillé, qui a passé toute sa vie à l’école, et qui essaie de vendre de l’intelligence sans avoir un échantillon sur lui.


  • #80293
    le 30/12/2011 par Roma2
    Rions un peu !

    IL faut aussi IMPERATIVEMENT aller voir le graphique au bas de la page 9, représentant l’encours de la dette française à moyen et à long terme ! Nous sommes mis en esclavage pour des décennies, jusqu’en 2060 !

    http://www.aft.gouv.fr/IMG/pdf/AFT_...


  • #80307
    le 30/12/2011 par LeReg
    Rions un peu !

    Tentative de récupération d’un sujet capital par un torchon auto-proclamé "journal de référence"... Juste à mourir de rire... Passons sur le refrain habituel de l’antisémitisme (ils doivent vraiment se sentir mal pour nous le balancer comme ça à toutes les sauces) et de l’extrême droite ("ils aiment bien ce mot-là"). La crédibilité (lol) de cet article prend fin au moment où on apprend que la loi de 73 a été abrogée en 94 et que donc les complotistes qui simplifient tout alors que c’est tellement complexe (ne réfléchissez pas les mecs c’est trop compliqué pour vous, écoutez Attali au pire mais restez à votre place...) sont à côté de la plaque. On nous prend pour des cons, mais là ça prend des proportions assez hallucinantes ! Le gars a osé mettre son nom sur cet article, il assume c’est bien.


  • #80316
    le 30/12/2011 par Arsonist
    Rions un peu !

    Nom du propagandiste :
    - Alain Beitone.
    Profession de façade :
    - Professeur de Sciences économiques et sociales Lycée Thiers à Marseille.


    C’est noté !
    Un jour, il aura des comptes à rendre au peuple pour lui avoir craché à la gueule de la sorte.


  • #80317
    le 30/12/2011 par Le Lion du désert
    Rions un peu !

    Oui rions un peu, les agences de notation et les finances internationales mondialisés on peur du peuple. Quel horreur ! l’irruption du peuple ! C’est la panique, le nain convoque les prostitués de la finance, la mise en scène, le spectacle médiatique, les menaces, les injonctions.. La dette souveraine un moyen idéal pour faire peur au peuple, on l’accuse, l’accable, le culpabilise. Dormez bien laissez le retourner dans zombiland....
    Les plans d’austérité imposer provoque une régression sociale qui renforce l’endettement, ces prostitués ont vendu la souveraineté à Bruxelles qui obéit aux lois rapines des usuriers, au mépris absolu du peuple
    " Le peuple, ce pelé, ce galeux, d’où vient tout le mal" disait Lafontaine


  • #80328
    le 30/12/2011 par pandanlagl
    Rions un peu !

    Je connais un "journaliste" im-monde qui sera à l’honneur dans la rubrique "le con du mois", des entretiens du Pdt Soral de janvier 2012. Banané à lui !


  • #80404
    le 30/12/2011 par hrtk
    Rions un peu !

    Jerry Golet


  • #80430
    le 30/12/2011 par kevorkian
    Rions un peu !

    Réponse d’Etienne Chouard, ça a pas traîné !

    http://etienne.chouard.free.fr/Euro...

     

    • #80653
      le 30/12/2011 par Benoît
      Rions un peu !

      Merci kevorkian, merci Etienne !


  • #80436
    le 30/12/2011 par danouche
    Rions un peu !

    Quand je vois des articles de merde comme ça, je me dis que la faiblesse de leurs contre-arguments prouvent la force de nos arguments. A la base je suis pas calé en économie, mais grâce au net j’ai l’impression de m’y connaître mieux que ce prof de SES.


  • #80446
    le 30/12/2011 par knight
    Rions un peu !

    " Curieusement, la dénonciation de la "loi de 1973" fait aussi florès au sein de la gauche radicale. Un document récent sur la dette diffusé par Attac et la Fondation Copernic, fait de cette loi une des trois causes principales de la crise actuelle. Fort heureusement, la connotation antisémite est absente de ce second type de discours ".

    Ils peuvent vraiment pas s’en empêcher, Le Monde a réalisé un nouvel exploit : l’analyse économique antisémite !!! Là on est même plus dans le grotesque, je sais pas quel mot employer...orwellien peut être.

    " Ce discours a son correspondant aux Etats-Unis avec la campagne autour du livre de Eustace Mullins sur les secrets de la Réserve Fédérale, dont la création est attribuée à un complot de banquiers impulsé par…James de Rothschild. Mullins (décédé en 2010) était une figure marquante de l’extrême droite antisémite américaine. "

    Antisémite...(encore), extrême droite (encore), c’est marrant ça, dès que ces journaux de m... n’ont pas les armes pour faire une démonstration cohérente annulant celle qu’il critique, on ajoute les mots magiques ! Quel procédé dégueulasse et malhonnête, et après ce sont ces mêmes tapins qui parlent de fascisme alors qu’ils sont les premiers à pratiquer des méthodes qui auraient fait rougir Hitler ou Mussolini. De plus à part prétendre que Eustace Mullins est un....antisémite ! aucune démonstration (car 1) le journaliste ne l’a certainement pas lu et 2) tout ce qui est dit est vérifiable) pour remettre en cause le travail d’enquête monumental qui lui a pris 40 ans contenu dans "Les secrets de la Réserve Fédérale", l’un des ouvrages les plus boycottés des deux derniers siècles, et seul livre à avoir été brûlé en autodafé après la SGM, c’est dire à quel point il est dans le vrai, le dangereusement vrai.

    Je vous conseille à tous de commander et lire ce précieux ouvrage qu’est "Les secrets de la Réserve Fédérale" d’Eustace Mullins qui est, pour moi, certainement le livre le plus important jamais écrit pour comprendre les rouages du système de racket bancaire et ses origines, en plus très bien écrit qui se dévore comme un polar.


  • #80451
    le 30/12/2011 par bibi
    Rions un peu !

    faut pas se faire des ulceres avec le monde ,liberation , le point ,l’express. etc tous ces torch... tous ces journaux c’est la voix de son maitre ,des bourgeois qui ecrivent pour leur classe et leur systeme. et comme ils malhonnetes et laches ils ne croisent pas la plume loyalement . c’est pas de l’info c’est de la propagande mais l’influence de ce journal est elle que ces employés peuvent dirent n’importe quoi cela passe toujours pour la verité revelée


  • #80463
    le 30/12/2011 par Protis
    Rions un peu !

    C’est comme pour l’Euro et l’augmentation des prix liés au changement de monaie , on est tous des cons et les prix n’ont pas augmenté mais plus franchement que vient faire l’accusation d’antisémitisme dans le fait de dénoncer la Loi de 73 ???


  • #80554
    le 30/12/2011 par theo
    Rions un peu !

    rien ne m etonne de la part de ce sacré mr bitoun


  • #80579
    le 30/12/2011 par machin
    Rions un peu !

    "Le fait que la loi de 1973 ait été abrogée en 1994 ne conduit apparemment pas ces innombrables blogueurs et autres auteurs de tracts à se poser la moindre question".

    Qu’est ce que c’est que cette histoire ?
    La loi a été abrogée ?! Mais alors pourquoi, est-ce que l’on en parle encore ?

     

    • #80594
      le 30/12/2011 par moderateur
      Rions un peu !

      Elle a transposée au niveau européen. Techniquement abrogée, certes, mais pratiquement toujours présente et contraignante !
      "Beitoun" est pris en flagrant délit de mensonge par omission.


    • #80644
      le 30/12/2011 par anonyme
      Rions un peu !

      Comme le dit bien Chouard, elle a bien été abrogée mais reprise presque à l’identique par l’article 104 du traité de Maastricht, ce qui est encore pire car encore bien plus inattaquable par les citoyens, le racket bancaire ayant encore de beaux jours devant lui.


  • #80591
    le 30/12/2011 par anthony
    Rions un peu !

    "antisémite" est le terme aujourd’hui utilisé pour désigner tout individu hérétique aux dogmes de la synagogue de satan (franc maçonnerie), qui depuis l’humanisme des lumières détourna politiquement des valeurs fondamentalements transcendantes, lui ayant permis de se faire passer pour ce qu’elle n’est pas..

    Voila ce qu’est un "antisémite" aujourd’hui. autrement dit un terme ajoutant à la connotation déja péjorative du terme "Goy", une auto-culpabilisation orwélienne pour ceux qui s’en voient affublés.


  • #80625
    le 30/12/2011 par Smog
    Rions un peu !

    Je pensais être un brave type en souhaitant que les banques privées cessent de racketter le peuple...

    Et là, çà me tombe dessus brutalement : je viens d’apprendre que je suis antisémite.

    Comment vais-je pouvoir fêter la Saint-Sylvestre, me sachant possédé par la Bête Immonde, dont le ventre, et cetera ?

    « Le Monde » : « le poids de l’ennui, le choc des paupières », disait Desproges.

    Et un sacré ramassis de crapules qui utilisent le mensonge le plus efficace : la demi-vérité, celle dont on se fait un étendard après avoir jeté la partie gênante du tissu.

    Mais place au silence... l’horrible nazi que je suis désormais à mes propres yeux va faire pénitence, au coin sur une étagère...

    Je m’efface, je m’autogomme...

    Déjà je ne suis plus que l’ombre de mon bras tendu.


  • #80656
    le 30/12/2011 par chibani84
    Rions un peu !

    Après avoir neutralisé la Banque de France, la Droite française ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. La Fondation pour l’innovation politique (Fondapol) proche de l’UMP propose dans ses "12 idées pour 2012" de partager la dissuasion nucléaire française avec l’Allemagne. La création d’une "communauté franco-allemande" unirait nos deux pays dans une fédération très étroite. Cette France-Allemagne serait le noyau le plus intégré d’une Europe à géométrie variable. Ce projet se base sur l’idée que "les puissances de demain devront réunir trois attributs : une gouvernance solide et démocratique, des finances saines au service d’une économie de l’innovation et une capacité de défense globale". Plus fondamentalement, "à terme, la décision nucléaire pourrait devenir strictement franco-allemande : le code nucléaire serait partagé entre le président de la République française et le chancelier de la République fédérale d’Allemagne, chacun possèdant un code ne pouvant fonctionner sans le code de l’autre". Projet irréaliste ? Oui, si l’on oublie que, héritage de la guerre froide (dont elle entend certes se débarasser), la RFA abrite des armes nucléaires américaines, dont elle possède la double clé et qui seraient mises en oeuvre par des avions Tornado de la Luftwaffe. Et qu’elle siège au Comité des plans nucléaires de l’Otan....Tordant ???