Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Se dirige-t-on vers une guerre entre la Turquie et la Russie ?

Lors de son discours devant les parlementaires de son parti, le 5 février 2020, le président Recep Tayyip Erdoğan a désigné sous l’expression « éléments amis » les membres des milices turkmènes formant l’« Armée nationale syrienne » (Jaych al-Watani as-Suri) et ceux d’al-Qaida ayant fait alliance avec des groupes locaux pour former l’Organisation de libération du levant (Hayat Tahrir al-Cham).

 

En principe, jamais on ne revendique de lien d’autorité sur ses proxys de manière à ne pas avoir à en assumer les actes. Or Hayat Tahrir al-Cham a assassiné 4 officiers du FSB russe à Alep, le 1er février.

Puis, il a revendiqué la légitimité du déploiement militaire turc en Syrie au nom des accords d’Adana. Ce document, datant du 20 octobre 1998, termine la précédente guerre turco-syrienne. Il n’a jamais été publié. Nous en avons publié une version non confirmée [1]. La Syrie renonce à aider le PKK d’Abdullah Öcalan (qui était alors une organisation pro-sovétique) et autorise l’armée turque à attaquer l’artillerie kurde qui bombarderait son territoire, en pénétrant 5 km à l’intérieur de la Syrie. Considérant que le PKK/YPG actuel (qui est devenu une organisation pro-OTAN) dispose de matériel plus moderne, la Turquie a unilatéralement étendu son droit de poursuite à 30 km lors de l’opération « Source de paix » (9 au 22 octobre 2019).

Jamais les accords d’Adana n’ont autorisé de déploiement turc dans l’ensemble du gouvernorat d’Idleb. Celui-ci l’a été par contre par les accords russo-turc de Sotchi du 17 octobre 2018 qui ont été validés par la Syrie [2]. Or celui-ci prévoyait le retrait de tous les « groupes terroristes radicaux » (incluant Hayat Tahrir al-Cham de la zone démilitarisée avant le 15 octobre 2018. Mais, la Turquie n’est pas parvenue – pas plus que les États-Unis avant elle – à distinguer et à séparer les « radicaux » (djihadistes) des « modérés » (opposants démocrates). Par conséquent l’armée arabe syrienne tente depuis de libérer le gouvernorat d’Idleb de l’occupation djihadiste.

En citant les accords d’Adana à la place de ceux de Sotchi, la Turquie reconnait avoir failli à ses obligations vis-à-vis de la Russie. Surtout, elle réveille la période où les deux puissances se livraient une guerre secrète dans le contexte de la Guerre froide.

Toujours dans le même discours, le président Erdoğan, brandissant son appartenance à la Confrérie des Frères musulmans – matrice des djihadistes –, a poursuivi en donnant à la Syrie jusqu’au 28 février 2020 pour abandonner les localités qu’elle vient de libérer et se retirer derrière la ligne de cessez-le-feu de Sotchi.

Dans l’après-midi, un kamikaze d’Hayat Tahrir al-Cham s’est fait exploser dans un bâtiment abritant des forces russes. On ne connait pas encore le bilan de cette opération dont on comprend qu’elle devrait être assumée par la Turquie.

Il s’agit d’un complet retournement de situation. Le 13 janvier 2020, les chefs des services secrets turcs et syriens s’étaient discrètement rencontrés à Moscou pour mettre en place un processus de paix [3]. Mais depuis, à la surprise des Occidentaux qui étaient persuadés de l’opposition des Syriens à Damas, l’armée arabe syrienne a lancé une offensive victorieuse à Idleb, libérant une quinzaine de villes. Les États-Unis ont alors apporté leur soutien à la Turquie tout en se retirant des opérations conjointes avec leur allié. La Turquie a suspendu le 19 janvier le transfert de 30 000 djihadistes d’Idleb (Syrie) à Tripoli (Libye) qu’elle avait débuté fin décembre. Seuls 2500 ont eu le temps de migrer.

Recevant ce matin des ambassadeurs étrangers pour la remise de leurs lettres de créance, le président russe Vladimir Poutine les a mis en garde. Il a déclaré : « Malheureusement, l’humanité se retrouve à nouveau proche d’une ligne dangereuse. Les conflits régionaux se multiplient, les menaces terroriste et extrémiste augmentent, le système de contrôle sur les armes est sur le point d’être aboli ».

On se dirige à court terme vers un conflit opposant la Turquie, membre de l’OTAN, à la Russie, membre de l’OTSC.

 

Notes

[1] “The Adana Security Agreement”, Voltaire Network, 20 October 1998.

[2] « Mémorandum de stabilisation de la situation dans la zone de désescalade d’Idleb », Réseau Voltaire, 17 septembre 2018.

[3] « La Russie propose un accord à la Syrie et à la Turquie », Réseau Voltaire, 14 janvier 2020.

Les tensions entre Turquie et Russie, sur E&R :

À ne pas manquer, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

74 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Erdogan aurait-il déjà oublié ce qu’il doit aux russes depuis le 15 juillet 2016 ?
    (...complètement instable ce type.)

     

    • Pour l’instant jusqu’à preuve du contraire Erdogan est remarquable.
      Son histoire, son parcours est magnifique.


    • la femme d’ythzak rabin avait dit prefere serrer la main d’arafat plutot que celle d’ehud barak eh bien moi je prefere serrer la main de bibi plutot que celle d’erdogan !!!!


    • Yasin, votre dévotion pour votre girouette nationale force le respect.


    • Tu devrais plutôt respecter Erdogan, en quelques années il a réussi à s’allier d’avantage à la Russie, à l’Iran.
      Il fou le bordel dans l’Otan notamment en Syrie et le plan prévu des américains avec leurs Kurdistan.
      Il déstabilise l’Arabie Saoudite, il accuse Al Sisi comme étant un putschiste.
      Il dénonce sur la scène international l’état d’Israel.
      Personne aime la girouette mais tout a besoin de la girouette.
      ( Poutine pour stabiliser une Syrie, l’Otan pour ses bases, l’Europe avec les réfugiés et le chantage, le gaz qui transite par la Turquie pour abreuver le gaz européen )
      Qui manipule qui dans cette histoire ?
      Si la girouette a autant d’ennemies c’est qu’il n’est pas une girouette.
      Une girouette c’est plutôt Chalgoumi et dans la sphère politique Française on ne le critique jamais Erdogan fait du mauvais travail donc on le critique Al sisi ou le prince salmane fait du bon travail et on ne critique jamais on leurs donnent même des armes.
      Les médias sont entré en possession de votre tête, êtes vous sûr de ne pas être une girouette à votre tour ?
      CONNERIE ET HONNEUR c’est votre devise.


    • #2382617
      le 07/02/2020 par Sébastien le russophone
      Se dirige-t-on vers une guerre entre la Turquie et la Russie (...)

      @ yassin :
      avec un "allié" comme erdogan, la Russie n’a pas besoin d’ennemi...erdogan qui lèche les bottes de l’ue pour le fric, qui s’aplatit devant l’otan et qui fait les yeux doux aux Russes pour avoir ses touristes et exporter ses marchandises en Russie.
      Mais continuer à me faire rire yassin, c’est le rôle de tout larbin adepte de leur gourou !


    • @Sébastien le russophone

      Merci, j’ai bien ri aussi de votre connerie.


    • Très instable. Le président syrien devrait lui donner des cours d’adab... Un enfant serviable pourrait le faire aussi.

      L’ingratitude.


    • @ Yasin

      Vrai qu’il pilote sa voiture tel Alain Prost, mais le circuit est fort périlleux : il agace trop de gens pour que cela se poursuive encore longtemps.

      La politique turque laisse perplexe : que cherche Erdogan, est il fou ( non pas dingue) ? L’hypothétique Kurdistan ne peut pas expliquer à lui seul toutes ces manigances, ces revirements... pire qu’un catcheur WWE. Je dit fou, car les gains éventuels, quel qu’ils puissent être, sont dérisoires faces au possibles conséquences.

      Ce mec est d’une opacité sans pareille.

      Prenez 3 personnes, 2 face à la troisième, qui elle, donne des taloches alternativement à l’un et l’autre... ça va prendre combien de temps avant que les deux autres le rétame ?

      Tout semble s’accélérer, Europe,Asie,Amériques... kisashi indeed


  • Depuis 1568 il y a eu TREIZE guerres russo-turques ! La Turquie verrouille l’accès à la Méditerranée mais la Russie a un pied en Syrie .

     

  • On nous fait croire qu’il y a des tensions entre tel et tel pays, alors que je pense que tout çà c’est du cinéma, ils s’entendent tous comme "copains comme cochon"

     

  • Et Israel de se rejouir dans l ’affaire , hier des missiles israeliens ont frappé la Syrie ; la guerre en Syrie n ’est pas terminée et la Turquie à l ’image d ’Erdogan a un jeu trouble ; Erdogan l semble savoir jusqu ’ou aller trop loin mais . . . Je suis pressé d ’avoir les commentaires avisés et érudits de certains sur ce forum .

     

    • T as commencé par Israel.....tu dois bien être capable de nous donner la suite.
      La hantise pour Erdogan serait la reconnaissance d un État kurde, il fera tout pour ne pas en arriver à ce qu on lui torde le bras de façon à l admettre. Toutes ces menaces déguisées envers la Syrie ne sont qu un signal aux belligérants des conflits au Moyen Orient, fussent ils russes. Ne jamais oublier la nature de ses relations avec israel un jocker, malgré son soutien ouvert aux palestiniens. Pour maintenir son règne il brouille les alliances, sa position sur une carte et son envie de pouvoir éternel suffisent à expliquer pourquoi ce double, triple, quatriple...jeu.


    • Edogan est un double face qui bouffe à tous les rateliers, d’un coté il joue le pro palestinien tout en allant en israel rendre hommage à Théodor Herzl ; il est beau le pro-palestinien en carton.


  • #2382236
    le 06/02/2020 par Tortue géniale participative
    Se dirige-t-on vers une guerre entre la Turquie et la Russie (...)

    L’état-major de l’armée syrienne vient d’annoncer dans un communiqué, que la Turquie et le régime israélien collaboraient étroitement pour sauver les groupes terroristes qu’ils soutiennent à Idlib.
    Dès le 2 février, les groupes armés soutenus par Ankara, notamment Hayat Tahrir al-Sham et le Parti Islamique du Turkestan, ont commencé une série d’opérations contre les positions de l’armée syrienne au sud de la ville d’al-Bab.
    Des observateurs estiment que les frappes israëliennes de ce jeudi matin contre Damas, visaient surtout à ralentir l’avancée fulgurante des militaires syriens et leurs alliés vers Saraqib désormais totalement encerclée.
    Il y a quelques jours le président turc, Recep Tayyip Erdogan, qui se dit particulièrement préoccupé par les avancées rapides de l’armée syrienne dans la province d’Idlib, s’est mis à menacer la Syrie. Erdogan a également sommé Moscou d’empêcher la poursuite des opérations de l’armée syrienne dans la province d’Idlib.
    Les frères musulmans et Israël main dans la main, l’antisionisme de Erdogan n’a toujours été que vaine rhétorique pour contenter son opinion publique.
    Le grand écart va être de plus en plus difficile pour la Russie, tandis que les turcs viennent de construire un énième poste militaire sur l’aéroport de Taftanaz, à partir duquel ils pourront tirer sur les troupes de l’armée syrienne tout en ravitaillant en munitions les égorgeurs modérés.

     

    • Les frères musulmans ne sont pas main dans la main avec Israel, faut pas confondre avec l’Arabie Saoudite et l’Egypte.
      Les frères musulmans sont le Qatar, la Turquie ainsi que la Tunisie qui ne sont pas les plus proches alliés d’Israel et de loin.
      L’Iran et la Turquie aide le Qatar contre le blocus de l’Arabie Saoudite car le Qatar " frères musulman " ne veut pas rentrer en guerre contre l’Iran donc bon faut arrêter de croire toutes les conneries.


    • La Tunisie (frère musulman) a annoncé qu’elle n’établira aucune relation avec Israël vis à vis de la Palestine ( infos toute fraîche )


    • Yasin

      il faut prendre les choses d’une manière pragmatique avec pour chaque pays/cas appliqué le principe :
      l’ennemie de mes ennemies sont mes amis


    • En effet, pour vous répondre la Turquie n’est en rien l’allié stratégique d’Israel de près comme de loin. Erdogan soutient n’importe qui qui peut casser le trio Arabie Saoudite, Egypte donc d’Israel.
      Il soutient l’Iran que ce soit sur l’arme nucléaire, au Yémen, ou la vente d’or quand l’Iran est en embargo des états unis.
      Il ne laisse pas Israel qui vol du gaz à son voisin transité en Egypte, Chypre, l’Europe.
      il encercle le meilleur allié d’Israel dans la région ’ l’Arabie Saoudite " en implantant sa plus grande base à l’étranger en Somalie, il passe un accord avec le Soudan et récupère une île anciennement Ottomane pour la restaurer cette île est juste à côté de la Mecque. Peu de temps le président Soudanais est en prison bizarre.
      Pour ses raisons naturels, Erdogan n’est pas l’allié d’Israel il est même son ennemie.


  • « Erdoğan a désigné sous l’expression « éléments amis » les membres des milices turkmènes formant l’« Armée nationale syrienne » (Jaych al-Watani as-Suri) et ceux d’al-Qaida » ;
    « Erdoğan, brandissant son appartenance à la Confrérie des Frères musulmans – matrice des djihadistes »

    Ça me suffit.

    N’oublions pas que le Cheikh Imran Hosein a toujours souligné que Gog et Magog atterriraient en Turquie !
    Erdoğan c’est l’Empire. Face à un Poutine qui respecte plutôt les différentes religions.
    Qu’en pense M. Blet ?

     

  • ça m’étonnerait que Erdo s’amuse à ça quand on voit la file des camions du trafic de pétrole détruite en quelques mn sur des kilomètres


  • Cet Erdogan à force de jouer au con et emmerder tout le monde va se prendre des missiles sur la gueule. Il a pas la bombe l’animal, j’espère....

     

    • #2382333
      le 06/02/2020 par Tortue géniale participative
      Se dirige-t-on vers une guerre entre la Turquie et la Russie (...)

      Le frère Erdogan n’est rien d’autre que le valet zélé de l’Otan.
      Les frères musulmans ont été créés par le MI-6 britannique et ont toujours servi les intérêts anglo-sionistes. Demandez à Tariq Ramadan qui à sa chaire dans la prestigieuse université de Oxford.



    • Tortue géniale participative



      Pour commencer Erdogan n’est pas le valet de l’Otan, il est plutôt à mettre des bâtons dans les roues de l’Otan, vis à vis de la création d’un Kurdistan au lieu de s’appuyer sur la Turquie ils ont préférés lui interdire la vente d’arme donc bon, l’interdiction de passer en Turquie vis à vis de la guerre en Irak ect...
      On peut trouver meilleur valet, le coup de gueule de Macron vis à vis de la Turquie de l’Otan prouve que le président de la Turquie ne roule pas toujours pour l’Otan quand ça lui chante.


    • #2382883
      le 07/02/2020 par Tortue géniale participative
      Se dirige-t-on vers une guerre entre la Turquie et la Russie (...)

      @Yasin

      Erdogan est parfois versatile mais je te rappelle que la Turquie fut le 1er pays musulman à reconnaitre l’Etat d’Israël en 1948 et qu’en 1996 les 2 pays ont conclu un accord militaire, jamais dénoncé par Erdogan, qui reste encore en vigueur à ce jour.
      De plus Erdogan fait aujourd’hui le sale boulot de démembrement de la Syrie baathiste pour le compte de l’OTAN et d’Israël. La seule chose qui contrarie Erdogan c’est la création d’un kurdistan à ses frontières.


  • - Jan. 2020 : La chancelière Merkel a rencontré le président Erdogan à Istanbul (officiellement pour une inauguration d’un campus universitaire)
    - Fév. 2020 : 4 officier du FSB sont tués par des proxys Turcs

    Faux éloignement Américano-Turc (OTAN-OTAN), rapprochement Germano-Turc (OTAN-OTAN), Merkel fait l’intermédiaire (Allemagne = caniche US), Erdogan la fait à l’envers à la Russie. Ne lui reste plus qu’à vendre le S-400 aux Américains. Historiquement Russie et Turquie ont toujours été adversaire alors que Turcs et Allemands avait le Berlin-Bagdad-Ban.
    4 officier du FSB (2020), 1 ambassadeur (2016) et 1 SU-24 (2015), Erdogan promène Poutine.

     

    • #2382304
      le 06/02/2020 par Tortue géniale participative
      Se dirige-t-on vers une guerre entre la Turquie et la Russie (...)

      Oui mais que le vendeur de kébab fasse bien gaffe de ne pas trop emmerder l’ours.
      Rien n’empêchera l’armée syrienne de réconquérir la province d’Idleb avec l’appui des sukhoïs russes.
      Saraqib a été prise hier et le kärcher est en train de la nettoyer (le vrai, pas celui de Särkozy de Nagy-Bocsa) et Sarmin et Nayrab sont en passe d’être reconquises.
      Depuis 15 jours la progression des forces syriennes (aidées des russes, des iraniens et du Hezbollah) est fulgurante donc peut-importe les coups de p... du sultan, la réalité du terrain au niveau militaire prime sur tout le reste.


    • @ Royaliste

      On ne ’promène’ pas Poutine, on croit le promener ...
      Poutine a toujours plusieurs coups d’avance et s’arrange pour qu’à la fin de l’épisode, la force de l’adversaire se retourne contre lui.
      Si Erdogan s’amusait à ce jeu, s’en sera fini pour lui politiquement à court terme.


    • @ Tortue géniale participative

      Oui, je sais que les Syriens reprenne du terrain mais je ne crierai pas victoire trop vite.

      @ Syzygy

      Même si Poutine est très fort aux échecs, personne n’est infaillible et en face ils sont diaboliquement vicieux. Russie-Allemagne n’ont jamais fait bon ménage. Russie-Turquie n’ont jamais fait bon ménage. En revanche, Allemagne-Turquie, sont historiquement liés ET membres de l’OTAN ET tiennent les deux gazoducs venant de Russie. S’ils ferment les robinets et compensent avec le gaz de schiste Américain aussi longtemps que possible, la Russie pourrait bien crier grâce ... ou être forcée à l’offensive.


  • C’est pour cela que je n’ai jamais trop aimé de voir les gazoducs russes sur les terres turcs, c’est aussi pour cela que je n’ai jamais compris pourquoi les russes vont faire bronzettes chez leurs ennemis héréditaires.

    Je ne dis pas que les français ont plus de jugeotes mais dans un pays où le pouvoir est fort, il y a des moyens de faire comprendre à sa population qu’apporter des devises à ses ennemis n’est pas très malin.

    Retour donc au réel.


  • La situation est en effet très trouble , c’est du poker menteur. On a d’un côté Israël et l’état profond us qui continue sa politique de guerre permanente au proche orient, l’Iran qui joue sa partition seule ,l’Irak le Liban et la Syrie sont paralysés par des problèmes interne. Erdogan qui joue sur les 2 tableaux et Poutine qui essaye de maintenir des relations équilibres avec tout le monde dans la région. A noter l’absence de l’Europe, quand à la Chine elle a besoin que cette région soit stable pour son projet des routes de la soie.
    A partir de ce constat, reste à savoir qu’elles sont les lignes de force qui vont se démarquer. Trump va t’il se soumettre aux néoconservateurs sionistes ? Poutine peut-il continuer sa politique équilibré alors que les tensions s’intensifient ? L’Iran et l’axe de la résistance peuvent ils se lancer dans un conflit sans l’appui de la Russie ? Et surtout quid d’erdogan, pour qui joue t’il ? La Chine va t’elle continuer à être spectatrice ? En revanche rien à attendre de l’Europe et des monarchies du golfe qui sont complètement soumises

     

    • J ’apprécie votre finesse d ’analyse ! Poutine comme à l ’ accoutumée s ’appuie sur les évènements plutôt qu ’ il ne les brusque ; Erdogan sait aussi que l ’empire a voulu sa peau et la veut toujours . . . mais veut sa part de gâteau syrien ; d ’autre part vous avez raison : la puissance militaire a aussi son impact ( d ’ou les soumissions dont vous parlez ? ) et la Chine restant en retrait pèse néanmoins de son gros poids dans le bloc eura -asiatique en constitution .Ne dirait on pas que certains pays n ’attendent que de savoir qui seront les plus forts pour aller déposer leurs hommages ?


    • Les monarchies du Golfe ne sont pas soumises à la Turquie ; elles sont wahabbites et Erdogan est un Frère musulman. Deux sectes qui essaient actuellement de formater le monde sunnite ... et qui ne peuvent s’allier que lorsqu’il est question de combattre les chiites. En islam, il n’y a ni unité, ni communauté. Seul le nationalisme permet de trier les musulmans !


  • Erdogan équilibriste entre Juifs , Kurdes et Islamistes .

    La partie est bien complexe pour un Erdogan très et trop "Malin".
    Rêvant d’un sultanat ,Erdogan pourrait mettre la Turquie en danger .
    Les Empires s’effondrent,les Nations renaissent .Erdogan comprend-t-il ?


  • #2382373

    Il y a déjà eu -de mémoire- DOUZE guerres directes entre la Russie Impériale et la Turquie, impériale elle aussi à cette époque.

    Désormais la donne a changé, la Russie est revenue au niveau d’un empire et la Turquie a végété au rang d’un bordel islamo-OTANesque à la limite du tiers-monde. S’il doit y avoir une treizième guerre Russo-Turque, elle ne durera que quelques jours, le temps que tout ce qui vole avec un drapeau rouge à croissant blanc soit envoyé au tapis, et que, comme quand les Turcs ont attaqué par surprise (et traitrise) un Sukhoï Russe, Erdogan aie eu le temps de courrir ventre à terre s’excuser à Moscou pour la gêne occasionnée...

    L’OTAN ne bougera pas pour trois raisons :

    - Ne pas venir emmerder un ours énervé, au cas où il pourrait s’aperçevoir que vous n’êtes plus que des caniches édentés dont l’activité principale consiste à donner des leçons de bonne tenue aux autres depuis leur niches pleines de crottes ;

    - Laisser la Turquie s’en prendre une bonne à toutes fins utiles pour étudier en vraie grandeur la façon de faire des Russes ;

    - Punir les Turcs de leur vélléités de rebellion dans l’OTAN, afin de leur aprpendre à leurs dépends ce qu’il en coûte de se prendre pour le parain quand on n’est qu’un second couteau sur un petit quartier ;

    Je peux vous assurer que les Russes savent TRES BIEN ce que signifie l’agressivité Turque, il existe entre les deux pays un contentieux tout à fait comparable à celui qui a agité le triangle France/Angleterre/Allemagne à l’ouest du continent au 18/19 et 20ème siècle.

    Sauf que désormais le Pacha va se faire rotir les poils du cul s’il s’attaque à Vlad-Le-Cool, et qu’il risque de la prendre définitivement, sa "sublime porte", parce que les USA pourraient très bien remercier le Kremlin de leur avoir fait le ménage...

     

    • Votre vulgarité reflète votre pathétique commentaire en effet la Russie ne pourra jamais rentrer en guerre aussi facilement avec la Turquie.
      Cette époque n’existe plus pour plusieurs raisons.
      Des intérêts, économiques, politiques notamment sur la scène international.
      Les armes des deux côtés ont évolué pas seulement celle des russes
      La Russie ne veut pas rentrer en guerre avec la Turquie et la Turquie n’ont plus.
      La Turquie c’est pas la Tchétchénie.
      Les américains ne laisseront jamais la Russie conquérir la Turquie, ni les français, à l’époque Napoléon en personne s’adressant au sultan turque lui conseilla d’aligner ses troupes en direction de l’empire russe.
      La Guerre ne verra pas le jour ou je peux vous le garantir y’aura des lourds dégâts des deux côtés.
      La Turquie et la Russie seront éternellement perdantes sur toute la ligne au profit des américains et des européens.


    • #2382463

      Yasin le turc, remets ton drapeau dans ta poche, au moins il te servira de couche culotte... La Turquie est un PAILLASSON pour tout le monde depuis la fin de l’Empire Ottoman, la seule chose pour laquelle ce pays est désormais connu c’est son industrie du coup de soleil et ses exportations de raisins secs... Quant aux armes turques... À part une industrie du fusil de chasse bon marché, je me demande bien pourquoi la Turquie a pu acheter des S400 dont l’aérospatiale Russe a les codes d’inactivation ! Je maintient mon commentaire parce que non seulement je suis connaisseur du sujet, mais que je suis également russophone.


    • La Turquie est aussi reconnue pour son cinéma, "kunt film", spécialement...

      Turkish starwars, turkish superman, turkish startrek, tur... bon, le principe étant que les droits d’auteurs sont valeureux en ce pays.


    • @yasin
      Les russes ont desossé l’empire ottoman , ça peut se refaire mais les russes n ’attaqueront pas les premiers .


    • Moi quand on insulte le président de la république de Turquie j’adore ça et plus on l’insulte, plus mon admiration augmente. ( la même sensation que dieudonné )
      On a tendance à le sous estimé et il revient de plus belle.
      " Le talent "
      On peut faire la même réduction de la Russie en vendant de la vodka bon marché qui inondent nos rayons et les poupées russes.
      Ce genre de commentaire d’un gamin de six ans ne mérite même pas un commentaire.
      Je tiens à m’excuser à la communauté russe.



      je me demande bien pourquoi la Turquie a pu acheter des S400 dont l’aérospatiale Russe a les codes d’inactivation




      Faut arrêter de se demander pourquoi !
      Réfléchis, actuellement le soucis de Poutine c’est pas Erdogan c’est l’Europe, Poutine a une revanche à prendre et c’est exactement le même cas pour Erdogan. Il n’a pas que vendu des missiles de défense, il va construire une centrale nucléaire en Turquie et sans parler du pipeline russoturc.
      Faut pas être con pour comprendre, un diplomate Russe mort en Turquie, un avion abattu de la part de la Turquie des attentas en Turquie c’est la main de qui ça ? Malgré tout Poutine est allié à Erdogan.
      Qui va respecter les accords de Sotchi ? c’est bien Bachar.
      Poutine mise sur la diplomatie en aucun cas la guerre.
      Poutine à besoin d’un Erdogan, et Erdogan de Poutine pour détrôner et virer les européens du Moyen Orient et peut être bien de l’Afrique.



      Je maintient mon commentaire parce que non seulement je suis connaisseur du sujet, mais que je suis également russophone.




      En effet tu maintiens ta connerie et non seulement tu connais en rien le sujet.
      Tu peux être russophone et débile en même temps tu n’as pas l’immunité


    • ce n’est pas parce que tu as la trouille des russes que tout le monde est comme toi, tes ancêtres n’ont jamais oser se frotter aux russes tout seuls mais les turcs l’ont fait à plusieurs reprises.
      Le plus simple serait que tu ailles faire le valet de chambre chez Poupou même si je sais que en cireur de pompes il n’accepterait pas.
      Respire et dors bien les russes ne vont pas envahir ta baraque demain.


    • @ La tondeuse ET la corde russophone ? Hey bien va falloir retourner a l’école, bizarrement mes amis qui sont tellement russes non pas du tout le même discours.


  • l’Ataturc en papier mâché ne fait pas le poids face à la Russie de Poutine.

     

    • Vision a mon avis trop simpliste. Qu’entendez-vous par « ne fais pas le poids » ? Certes Poutine est le plus grand chef d’état de notre époque , mais Erdogan n’est pas en reste. C’est un malin , un fourbe, réussit à jouer sur tout les tableaux et se sert de sa position stratégique pour jouer sa partition au cœur de l’affrontement entre les différents empires.


    • @julien
      Il ne fait pas le poids ! Les russes ont desossé l’empire ottoman ça peut se refaire !


    • Mouais bon, les russes ce sont plusieurs fois appuyés sur les serbes, les roumains, les bulgares, les grecques, les français, les anglais, les italiens les arméniens pour démembrer l’empire Ottoman de l’extérieur et de l’intérieur donc bon rien de compliquer. Chaque empire à l’époque n’aurait pas résister.
      L’empire turc est l’un des plus long et des plus grand de l’histoire.
      Si il y’a des turques en Crimée berceau de la civilisation russe c’est bien que l’extension ottomane est fulgurante.


    • @ Yasin
      Connaissez-vous l’inversion accusatoire ? Prenez-vous des cours de BHLisme ?

      les Russes se seraient servis des petits pays attaqués, colonisés et massacrés par l’empire Ottoman pour le détruire ? Révisez votre histoire et votre géographie. Notamment la partie byzantine.

      Les russes sont venus en aide à ces peuples égorgés par les barbares Ottomans. Certes il y ont laissé une empreinte, mais faire croire que les Russes de sont servis de peuples assiégés pour détruire un empire... voilà une merveilleuse inversion accusatoire de l’empire Ottoman.
      Erdogan est fidèle à l’Histoire Turque : double jeu, double discours et opportunisme. Mais à ne pas choisir un camp, il arrive qu’on se fasse ennemi des deux.



    • TOUCO



      Non je connais pas l’inversion accusatoire et non je ne prend pas des cours de BHLisme.
      Je peux vous citer quelques exemples, notamment les arméniens, les russes ont appuyés les soulèvement, dans les Balkans également.
      L’empire Ottoman est sur tout les fronts le combat n’est pas équitable.
      Les Russes pour une fois historiquement sont alliés aux anglais et au français.
      On peut constater que les russes ce sont appuyés sur les peuples slaves, sur l’occident, sur les arméniens afin de vouloir démembrer l’empire ottoman reconnaître ça, c’est normal y’a rien d’inversion je cite simplement les faits.
      Vous par contre vous n’acceptez pas cette réalité, que beaucoup de pays occidentaux ont joués leurs partitions pour démembrer l’empire Ottoman pour annexer les pays des Balkans les arabes du moyen-orient et de l’afrique du nord.
      Si les alliés Russie-France-Royaume Unis-Italie-Grèce ont pu vaincre l’empire Ottoman c’est le nombre évidemment mais aussi l’influence occidental sur les soulèvements dans l’empire Ottoman.
      Les russes ce sont servi des arméniens, des sujets utiles pour contrer l’empire Ottoman les arméniens sont l’un des sujets le plus proche du pouvoir.


    • #2383022

      Laisse tomber... Ici, c’est E&R...

      - Si il n’y a pas de gentils, comment trouver les méchants...


    • @yasin
      Je dirais que les ottomans étaient bien aidés par les anglais les français et j’en passe ! Faut pas faire de révisionnisme comme ça !


    • @ Yasin
      Les Arméniens ?
      Vous voulez parler de ce petit peuple que les Turcs ont genocidé ? Regardez la taille de leur pays désormais...
      le plateau d’Armenie s’est transformé en plateau d’Anatolie...
      Plus d’un million et demi d’Armeniens massacrés au début du siècle dernier par le gouvernement des Jeunes Turcs et vous nous racontez que les russes les auraient envoyé déstabiliser la zone des Balkans ?
      Vois avez raison sur un point, je me suis un peu mépris à votre sujet, vous ne faites pas de l’inversion accusatoire volontaire, vous avez été manipulé par une propagande Turque.


    • TUTOOOOOO
      Les Russes ont attaqué l’empire Ottoman à L’Est dans les montagnes, certains arméniens ont participé à l’avancé des Russes et à l’espionnage. Sachant qu’à cette époque une délégation arménienne est apparu à Paris concernant la partition et la division des zones octroyé aux arméniens, aux kurdes, à la Grèce, à la France, à la Grande Bretagne.
      Les Occidentaux ont armés certaines milices pour diviser l’empire Ottoman, et faire marcher la propagande européenne pour attaquer l’empire Ottoman
      Y’a des villages arméniens qui ce sont retournés contre l’empire Ottoman.
      LE GÉNOCIDE ARMÉNIEN N’EXISTE PAS c’est un fantasme
      L’état turque a reconnu un un massacre


  • Il est probable que le coup d’ état de juillet 2016 était destiné à rendre plus crédible le " retournement de veste " du grand mamamouchi mais je doute que les Russes aient été dupés par le frérot ( franc mac à la sauce kébab ). La Turquie c’ est l’ otan et c’ est pour cela que Erdogane joue le matamore car seul il ne fait pas le poids face à la Russie .


  • Il est vital que la France s’allie avec la Russie, mais à fond, sans "ni-ni", donnant l’exemple aux autres pays d’Europe.
    Et que ce tandem appuie la Grèce et la Serbie, frontières historiques repoussant le Grand Turc.

     

    • Historiquement la France est l’allié de la Turquie.
      il y’a eu plus de 200 ans d’alliance faut pas l’oublier et l’occulter.


    • @Yasin

      Certes à ne pas oublier. Néanmoins à prendre avec des pincettes. En effet, " l’alliance " franco-turc datte de la renaissance, période trouble avec guerre de religions.
      François 1er ira frappé à la sublime porte uniquement car il est en concurrence avec la ligue catholique menée par la puissante Espagne.
      La France ayant pris le dessus sur l’Espagne au cours des siècles, participera ensuite au démembrement de l’empire ottoman.
      Elle se rangera une dernière fois côté turc pour la guerre de Crimée uniquement pour la revanche des Bonaparte sur les Romanov.
      L’entente franco turc est opportuniste et en aucun cas sincère. Rien à voir avec la "auld alliance " écossaise ou encore le long passé d’entente franco serbe.
      Mais l’alliance la plus puissante et dangereuse pour l’oligarchie, restera l’alliance franco russe.
      Pour preuve, l’Angleterre n’acceptera jamais l’alliance entre l’URSS et la France, que cette dernière souhaitait pour contrer l’Allemagne.
      L’Angleterre de l’époque contrôlait le projet du nouvel ordre mondial, elle ne souhaitait pas une superpuissance en Europe continentale.
      Regardons également les relations glaciale entre De Gaulle et les USA lorsque celui ci voulu de nouveau un rapprochement franco russe.
      Conclusion, France + Russie, c’est de la TNT pour le NOM. 


    • François Ier était en difficulté vis à vis de Charles Quint, situation compliqué, choix compliqué.
      Si les turcs ottomans ont débarqué à Toulon ( d’ailleurs la première mosquée de France est à Toulon ) c’est pour combattre et défendre les intérêts français.
      Une alliance opportuniste ne dure jamais vraiment 200 ans non non monsieur.
      Sachant que les liens des deux pays sont encore présent de nos jours. La langue turque regorge de mot français sans parler de la manière que la politique turque c’est construite.
      L’Angleterre n’a jamais voulu d’une présence Russe en méditerrané elle soufflait le chaud et les froid parmi les alliés de la Russie. Que ce soit la France ou l’empire Ottoman l’allié des Russes c’est de la TNT. La France est plutôt opportuniste parmi ses alliés, quand à son appétit féroce de ronger le territoire de l’empire Ottoman à l’aide de la triple Alliance Russe-Français-Anglais.


    • Yasin, malgré vos références historique que je ne conteste pas, je reste sceptique sur les réels liens entre les deux pays.
      La France, nation occidentale et chrétienne, n’a jamais hésité à prendre partie pour les nations chrétienne face à l’empire ottoman. Regardez ses prises de positions claire et nette dans l’indépendance grecque ou dans les Balkans. Voir le cas algérien aussi...
      Si la France était si étroitement liée à la Sublime Porte, elle n’aurait pas participé activement à sa décomposition.
      À l’inverse, vis à vis des russes, elle a soutenu jusqu’au bout la Russie impériale.
      On s’écarte un peu du sujet, mais le débat reste passionnant ;) !



    • nations chrétienne face à l’empire ottoman. Regardez ses prises de positions claire et nette dans l’indépendance grecque ou dans les Balkans.



      Oui et non tout n’est pas noir ou blanc à titre de comparaison si l’on remonte dans le temps, les chrétiens ce sont déjà entre tué j’ai l’épisode de Jeanne d’arc en tête et personnellement l’histoire nous prouve que la guerre de religion n’existe pas vraiment je pense plutôt à des intérêts stratégie ou économique.
      Même l’hors des croisés, les alliances parmi les princes arabes et les seigneurs catholiques sont à l’ordre du jour.
      Constantin l’empereur romain n’a pas trouvé soutien suffisamment fort chez les catholiques pour repousser la horde d’ottoman à ses portes il attenda pendant longtemps.
      Les Byzantins ont une rancune assez virulente parmi les pays chrétiens notamment l’hors d’une traversé d’une croisade en passant et en pillant complètement Byzance alors que c’est un peuple chrétien.
      En effet je m’éloigne du sujet, actuellement la Turquie et la France coopère et son en lien sur beaucoup de dossier.
      J’ai du mal à penser que la France de Macron arrivera à se rapprocher de la Russie sans l’accord des Etats Unis. Si actuellement la Turquie s’éloigne de la France c’est quelle défend ses intérêts en méditerranée en Afrique et au Moyen-Orient. Elle ne tolère pas de voir une Turquie indépendante, un islam politique, elle préfère voir une Turquie qui paye une dette au FMI, une Turquie soumise, elle préfère créer un Kurdistan Syrien, elle préfère voir un Haftar en Libye, elle s’en fou complètement de vendre des armes aux arabes du Golfes et faire la " guerre aux terroristes islamique " ses événements prouve qu’au final les religions sont plutôt un outil et une méthode pour servir ses intérêts.



      Si la France était si étroitement liée à la Sublime Porte, elle n’aurait pas participé activement à sa décomposition.



      La France a les yeux plus gros que le ventre, elle a toujours aimé être présente, être puissante quitte à trahir, a user de la fourberie, à s’ingérer à déstabiliser et à démembrer des royaumes.
      La politique est un art très français, La France a participer à démembrer l’empire Ottoman et a mettre des mandats un peu partout au Moyen Orient. Je souligne quand même sur plus de 250 ans d’alliance vous ne pouvez pas dire que c’est une alliance opportuniste d’un soir à l’autre on change de veste. L’empire Ottoman a peu près 500 ans.


    • Yasin, je ne peux que donner raison à la première moitié de votre message.
      Mais mon honneur de français m’oblige à vous signaler que la France n’a jamais trahie. Les alliances ont évolués, changés, certains amis sont devenus ennemis et inversement, mais à chaque conflits, la France à toujours finis les guerres dans le camps où elle l’a commencée.
      J’ai apprécié échanger avec vous, vous avez fait preuve d’une grande culture.
      Cordialement.


    • @ abcd

      Charle quint.


    • Échange fort intéressant, messieurs.

      L’histoire, y’a que ça de vrai... :-)


    • #2383353

      Mais mon honneur de français m’oblige à vous signaler que la France n’a jamais trahie



      1er Avril ? Déjà ?


  • #2382470

    A vouloir jouer sur tous les tableaux,sans que personne ne puisse plus réellement lui faire confiance,il finira par se faire piéger...
    L’équilibriste est en sursis.
    Le problème est qui après lui ?


  • Je doute que cela dégénère en conflit ouvert chaud entre ces deux nations. Poutine a su gérer des provocations tout aussi graves si ce n’est plus sans avoir cédé à l’affrontement.
    Les Turcs sont terrorisés par les Kurdes qui représentent le talon d’Achille à l’unité national turque si bien que tout ce qui peut aider à détruire les Kurdes est le bienvenu pour Erdogan, y compris les terroristes.


  • tiens voilà nos experts en vent, les petits macronets qui idolatre Poutine qui leurs a mis profond avec l’Ukraine et qui militarise l’Oblast de Kaliningrad, les russes ayant marre des embargos vont débouler sur la vieille Europe, puis vous irez pleurer pour que le turc fasse la pression sur les russes, parce que vous seuls vous n’en avez pas le cran, pour cela il faut faire appel à l’oncle SAM.


  • Donc, résumons : les turcs menacent et exigent concernant une zone qui n’est PAS chez eux ; (Idleb, en Syrie, donc)
    Erdogan se fout de la gueule du monde, et si il croit balader Poutine, il est pas arrivé, le gars ;
    Quelqu’un pourrait-il se dévouer pour expliquer à Erdogan que l’empire ottoman, c’est fini ?
    Et si ce sont les Kurdes qui lui font si peur, c’est tout de même révélateur d’une certaine faiblesse...


  • Erdogan joue parfaitement sa partition. Qui est-il ? Le souverain d’un royaume ni grand ni petit, à cheval entre 2 continents. Militairement et économiquement il ne peut rivaliser ni avec l’un ni avec l’autre. Erdogan donne l’impression qu’il est grand. C’est peut être le ressenti des Turcs mais Poutine et l’Otan savent très bien qu’il ne fait que du cinéma. Des chefs d’états beaucoup plus solide ont été déboulonnés. Comment résisterait la Turquie si elle se prenait une guerre économique dans la tronche ?
    Erdogan est à fond avec l’Otan. Il fait juste du cinéma. Trump semble l’avoir laissé tombé et le trublion Turc n’est plus soutenu que par les eurocrates et une partie du pouvoir Américains. Avec Poutine il se soumettra.


  • La Turquie d’hier comme d’aujourd’hui est dirigée par les cousins germains des khazars, des Mongols turkmènes ! Pour exemple, "Kiev", le nom de la capitale ukrainienne, est un vocable turc ... Le origines ne trompent jamais. Et nous savons que la perfidie est héréditaire ! La Turquie, comme l’Empire ottoman, ne recherche que ses intérêts et joue un double jeu chaque fois qu’elle le peut. Son alliance économique avec la Russie ne fait pas d’elle un membre de l’axe de la résistance à l’Empire : elle en est même le principal défenseur dans la région. Elle est le meilleur allié d’Israel, elle qui a vendu des terres palestiniennes aux colons juifs, et la première force de l’Otan après les USA. J’espère que Poutine la remettra à sa place ...


  • Le Journal de référence ,"Le Monde " ou ER ?

    Il suffit de lire l’ensemble de la présentation et des commentaires
    sur un sujet aussi délicat que la relation Turquie,Russie,
    au Moyen Orient,pour Comprendre la décadence d’un Empire,
    et l’extraordinaire potentiel de RéInformation et de Restauration Nationale
    que représente ER .


Commentaires suivants