Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Syrie : vers une tension russo-turque autour d’Idlib ?

Les missiles entrent en action

Pour ceux qui ne suivraient pas l’actualité, la guerre de Syrie n’est pas terminée. Elle s’est déplacée au nord de la Syrie, dans la zone d’Idlib qui concentre toutes les forces régionales impliquées dans le conflit.

 

Un sujet de la rédaction de France 24 (globalement hostile à Assad) datant du 12 juillet 2019 :

- La Rédaction d’E&R -

 


 

Un changement de paradigme semble se produire dans le nord-est de la Syrie : la Turquie s’apprête à lancer une offensive violente contre les Kurdes syriens qui appellent à l’aide l’armée syrienne, délaissés qu’ils sont par les Américains. Cette offensive turque qui se fera avec le feu vert des USA, partie qui n’a jamais hésité à sacrifier les Kurdes sur l’autel de ses intérêts n’est-elle pas un leurre ? Après tout la zone tampon long de 40 kilomètres que la Turquie a créée sur ses frontières et où elle dit vouloir installer les réfugiés syriens mais aussi ses mercenaires takfiristes devrait, suivant les ambitions turques, être la moins peuplée possible de Kurdes. La Syrie, la Russie et l’Iran le permettront-ils ? Une frappe au missile vient d’avoir lieu à Alep...

 

Selon le journal en ligne libanais Al-Masdar News, les terroristes déployés dans la périphérie du sud-ouest du gouvernorat d’Alep ont confirmé dimanche que des missiles de croisière inconnus avaient frappé leurs positions. Une puissante explosion a secoué la région des fermes d’Icarda, située au sud-ouest d’Alep lorsque des missiles de croisière inconnus ont frappé les fortifications des terroristes.

 

 

Le croiseur lance-missiles russe Marshal Ustinov, actuellement déployé au large de la Méditerranée, a entrepris une série d’exercices de défense aérienne, a rapporté le mercredi 2 octobre le bureau de presse de la Flotte du Nord.

« L’équipage du navire a mené une série d’exercices de défense aérienne et de lutte anti-sous-marine pour protéger le croiseur lors de ses navigations », a annoncé le bureau de presse.

La marine russe organise des exercices au large de la côte syrienne

Les fermes d’Icarda sont actuellement sous le contrôle des terroristes affiliés à Hayat Tahrir al-Cham et à leurs alliés.

L’armée de l’air russe a ainsi frappé le 5 octobre deux bases stratégiques appartenant au groupe Hurras ad-Din, lié à Al-Qaïda, dans l’est d’Idlib. 9 chefs terroristes auraient été tués au cours de ce raid surprise, selon l’OSDH, source proche des services de renseignement britanniques.

 

JPEG - 62.6 ko
Carte de juillet 2019

 

Deux QG des terroristes pro-Ankara frappés par l’aviation russe

Selon un rapport militaire, l’armée de l’air russe a lancé deux frappes sur les bases de Hurras ad-Din dans les villes de Tal Agher et de Ballisa, toutes deux situées dans la banlieue orientale du gouvernorat d’Idlib. Affilié à Al-Qaïda, le groupe terroriste Hurras ad-Din opère actuellement dans les zones du nord-ouest de la Syrie.

L’OSDH, vitrine médiatique de l’opposition pro-occidentale, a indiqué que les frappes russes avaient entraîné la mort d’au moins neuf terroristes, dont plusieurs faisaient partie du groupe Hurras ad-Din.

Étant actuellement actif dans le gouvernorat d’Idlib, Hurras ad-Din est une milice qui réunit de nombreux éléments venus d’Afrique du Nord.

L’armée de l’air russe a pratiquement interrompu ses frappes aériennes en Syrie depuis le succès des opérations de l’armée syrienne dans le nord de Hama et le sud d’Idlib.

 

 

Idlib : émergence d’une armée composée de 80 000 effectifs et signée Ankara

L’armée russe a aussi renforcé sa présence dans le nord d’Alep pour bloquer une éventuelle opération de l’armée turque.

Un convoi militaire russe patrouille dans les environs de la ville clé de Tell Rifaat, contrôlée conjointement par l’armée syrienne et les Kurdes syriens.

« Selon une source militaire du gouvernorat d’Alep, les forces armées russes ont récemment renforcé leur présence à Tell Rifaat après que l’armée turque a menacé de lancer une nouvelle opération dans le nord de la Syrie », a-t-on appris du journal en ligne libanais, Al-Masdar News.

« La Russie s’est engagée à ne pas abandonner cette partie du nord d’Alep ou toute partie de la Syrie contrôlée par l’armée syrienne et ses alliés », a-t-on appris de la même source.

L’armée syrienne compte reprendre le contrôle de cette partie en faveur des populations kurdes avec qui elle est parvenue à un accord, le but étant de contrer toute forme d’occupation turque dans cette région.

 


 

La présence russe en Syrie déplaît évidemment aux Israéliens qui multiplient les provocations dans l’espace aérien syrien depuis l’internationalisation du conflit.

De plus, les militaires israéliens ont fait une découverte dérangeante le 4 octobre 2019 à Gaza, lors d’un défilé militaire, décrit dans ce second article de Press TV...

- La Rédaction d’E&R -

 


 

Des missiles sol-air russes au service de la Résistance

Le vendredi 4 octobre, les combattants de la brigade Qods, dans la bande de Gaza, ont organisé un défilé militaire à l’occasion de leur 32e anniversaire. Parmi les images publiées lors de l’événement, la présence de missiles SA 24 Igla-S et Strela-2 (SA-7) attirait précisément l’attention.

 

 

Le missile SA 24 Igla-S est fabriqué en Russie et exporté dans de nombreux pays du monde.

Il s’agit de la première fois que les missiles Igla-S sont vus chez des combattants de la Résistance dans la bande de Gaza.

Le missile a une portée de 6000 mètres et il peut viser des cibles aériennes à une vitesse maximale de 400 mètres par seconde.

À en croire certaines sources, 500 unités de missiles de défense de type Strela et Igla-S ont été expédiées en 2012 depuis la Libye vers la bande de Gaza.

 

 

Les hélicoptères et les avions volant à basse altitude sont de bonnes cibles pour le système. Des pays comme la Russie, l’Inde, l’Azerbaïdjan et la Libye figurent parmi les utilisateurs.

 


 

La publicité de cette arme russe anti-aérienne (en version originale non sous-titrée) déjà vendue au Venezuela il y a 10 ans (en VO non sous-titrée) :

 

 

Le conflit régional syrien, sur E&R :

 






Alerter

19 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • #2292868
    Le 7 octobre à 12:07 par Zlotan Karimov
    Syrie : vers une tension russo-turque autour d’Idlib ?

    les traitres-séditieux Ottomans comme dans leur us et coutumes

    vont poignarder dans le dos les Russes comme nous ont accoutumé les Turcs !

     

    Répondre à ce message

    • #2292906

      Les russes ont desossé l’empire ottoman , pourtant soutenu par les occidentaux !

       
    • #2292936
      Le 7 octobre à 13:38 par Bayinnaung
      Syrie : vers une tension russo-turque autour d’Idlib ?

      Il faut espérer que non : la destruction d’un avion Russe près de la frontière Turque il y a quelques années et l’exécution du pilote par des Turkmènes aurait pu ruiner les relations Turco-Russes.
      Mais Poutine avait bien vu que c’était une manipulation occidentale.

       
    • #2293130

      @ Leo, "soutenu par les Occidentaux", rien que ça !!!
      Même sur Le Point où Le Figaro je n’ai rien lu d’aussi stupide.
      Franchement les gars avec ce niveau de compréhension, je comprends que les Sionistes fassent la pluie et le beau temps en France depuis Pompidou en 72 et, visiblement, c’est pas près de s’arrêter.
      L’article est, d’une part, relayé tardivement (avant la dernière rencontre Poutine / Erdoğan qui a eu lieu il y a quelques semaines) et erroné dans son contenu.
      Il n’y a pas de désaccords entre Russie et Turquie qui méritent d’être qualifiés de tensions, les 2 pays sont entrés dans un partenariat technologique, stratégique et économique qui est en train de bousculer 70 ans de domination géopolitique Occidentale au Proche Orient donc ce qui s’est passé à Idleb c’est un épiphénomène, très loin de ce qui est pondu dans cet article.
      La Syrie était censée disparaître au profit du 3ème Israël, (après le second qui est connu sous le nom de Kosovo) et, que vous le compreniez ou non, Erdogan, Poutine et Rohani sont en train d’empêcher les Sykes Picot moderne de constamment redessiner nos frontières.
      Chaque fois, je me dis, non le niveau est affligeant, n’y retourne pas pour commenter et, parfois, comme aujourd’hui, je me dis, même s’il y en a un qui comprend c’est déjà un bienfait.

       
    • #2293292
      Le 7 octobre à 22:17 par Mehmet
      Syrie : vers une tension russo-turque autour d’Idlib ?

      Uzfr,

      finalement tes commentaires ont leurs effets ... j’attendais celui qui allait dénoncer l’alliance militaire entre la Turquie et Israël.
      Mais je me rend compte que ça va être compliqué de discuter avec des gens qui commence leurs phrases par « Antiturc,.. »

       
  • #2292898
    Le 7 octobre à 12:44 par Poutein
    Syrie : vers une tension russo-turque autour d’Idlib ?

    Merci M. Poutine de votre soutien à Gaza.

     

    Répondre à ce message

  • #2292933
    Le 7 octobre à 13:38 par Le king
    Syrie : vers une tension russo-turque autour d’Idlib ?

    D’une : les missiles en question sont contrôlés electroniquement par la Russie ; sans cette clé, impossible d’activer les dits missiles.
    De deux, on voit bien que la Russie joue double jeu et se trouve au moyen orient pour protéger Israël et surtout pas pour protéger « les peuples opprimés » du coin...

     

    Répondre à ce message

    • #2292982
      Le 7 octobre à 14:23 par Madjid le Magicien
      Syrie : vers une tension russo-turque autour d’Idlib ?

      mais que fait pendant ce temps là l’Arabie Saoudite ???
      qui au lieu de protéger et de délivrer les Palestiniens
      leurs soit disant frères , ne trouvent pas mieux que de génocider
      les Houthis, pourtant tous/tout aussi Musulmans qu’Eux !
      Ah oui c’est vrai ! ce sont non seulement des sous-hommes mais aussi des sous-Musulmans et qui plus est des imposteurs ! puisque leur seul crime c’est celui d’être Né Chiite !
      selon la doctrine et les préceptes des garants de l’Islam Sunnite
      que sont ces idolâtres royaux du Dieu dollar, que sont ces multimilliardaires de Saoud !

       
    • #2293025
      Le 7 octobre à 15:16 par Bayinnaung
      Syrie : vers une tension russo-turque autour d’Idlib ?

      @u roitelet



      D’une : les missiles en question sont contrôlés electroniquement par la Russie ; sans cette clé, impossible d’activer les dits missiles.



      Sauf que le hacking, ça existe ... et que même en cas de sécurité renforcée, cela prouve que les Russes se serviront de ces missiles pour faire pressions sur israël et les occidentaux en menaçant de les donner, ce qui prouve qu’ils ne sont pas dans le même camp.



      De deux, on voit bien que la Russie joue double jeu et se trouve au moyen orient pour protéger Israël



      Ben, non, la preuve, je viens de l’expliquer !



      et surtout pas pour protéger « les peuples opprimés » du coin...



      Faux, ils ont sauvé la Syrie ; que l’occident comptait bien opprimer. Encore fois, roitelet, tu affirmes des choses sans jamais les étayer, sans jamais les prouver, sans jamais étudier le sujet. C’est la raison pour laquelle il est si facile de démonter ton argumentaire.

      La preuve, ton absence de réponse prouve ton absence d’arguments.

       
    • #2293038
      Le 7 octobre à 15:35 par paramesh
      Syrie : vers une tension russo-turque autour d’Idlib ?

      les missiles en question sont contrôlés electroniquement par la Russie ; sans cette clé, impossible d’activer les dits missiles.




      ça ne t’arrive jamais d’être un peu sérieux ?
      une source peut être ?

       
    • #2293084
      Le 7 octobre à 17:00 par Le king
      Syrie : vers une tension russo-turque autour d’Idlib ?

      Bayin et Para...
      Réfléchissez deux minutes : on a fantasmé tout autant à propos des missiles américains Stinger, abandonnés aux Afghans dans les années 80, vous vous souvenez ? Même réponse : les missiles sont dotés de clés électroniques pour éviter que n’importe qui se les approprient et en fassent n’importe quoi...

       
    • #2293154
      Le 7 octobre à 18:27 par Loh Samouye
      Syrie : vers une tension russo-turque autour d’Idlib ?

      @ Bayinnaung



      le hacking ça existe



      Ouais enfin il s’agit pas de pirater un iPhone la.

       
    • #2293161

      0 pour tout le monde. La sécurité de ces systèmes vient de la faible durée de vie des batteries ainsi que de leurs spécificités propres, différents pour chaque matériel.

       
    • #2293403
      Le 8 octobre à 01:27 par Bayinnaung
      Syrie : vers une tension russo-turque autour d’Idlib ?

      @u roitelet



      D’une : les missiles en question sont contrôlés electroniquement par la Russie ; sans cette clé, impossible d’activer les dits missiles.



      As-tu des preuves fiables, écrites et sourcées de ce que tu affirmes ?



      De deux, on voit bien que la Russie joue double jeu et se trouve au moyen orient pour protéger Israël et surtout pas pour protéger « les peuples opprimés » du coin...



      Faux, puisqu’ils ont sauvé la Syrie des islamistes.



      Réfléchissez deux minutes : on a fantasmé tout autant à propos des missiles américains Stinger, abandonnés aux Afghans dans les années 80, vous vous souvenez ?



      Et alors ?

      Comme ça a été remarqué ; un missile Stinger vendu dans les années 80, ça met combien de temps avant d’être inutilisable ?

      Ceci dit, je maintiens que du piratage est toujours possible sous une forme ou sous une autre. Le fait est que les montagnards Afghans ne sont pas forcément aussi bien organisés que les forces armées Syriennes ... Or, rien ne dit que celle-ci ne peuvent pas étudier sous toutes les coutures les S-300.



      Même réponse : les missiles sont dotés de clés électroniques pour éviter que n’importe qui se les approprient et en fassent n’importe quoi...



      L’absence de toute preuve écrite semble prouver qu’il s’agit encore d’une légende urbaine issue de gens qui parlent d’armement sans réellement connaitre le sujet.

       
    • #2293492
      Le 8 octobre à 09:38 par Elleaimepéter
      Syrie : vers une tension russo-turque autour d’Idlib ?

      « La Russie joue double jeu et se trouve au moyen orient pour protéger Israël et surtout pas pour protéger « les peuples opprimés » du coin... » : propagande sioniste désormais bien identifiée... Moshé, on t’a reconnu !

       
    • #2294042

      les iraniens vont pas mettre longtemps a faire des copies de ce missile a courte portée, si c est pas déjà fait encore une très bonne nouvelle pour la résistance

       
  • #2292976
    Le 7 octobre à 14:17 par François
    Syrie : vers une tension russo-turque autour d’Idlib ?

    Et pourtant j’étais convaincu de la sincérité d’erdogan envers poutine.
    Je pense que poutine, lui montrera que l’on se moque pas de lui en toute impunité.
    Ça pu encore le donmeh cette histoire...

     

    Répondre à ce message

    • #2293413

      Ne jugez pas trop hativement, nous n’avons pas toutes les données...On pourrait, par exemple, penser que le plan Poutine, Trump, Erdogan serait de définitivement mettre un terme au plan de partition de la Syrie en forcant les kurdes et autres fds à revenir dans le giron syrien (en mettant en avant la menace turque) avec promesse à Erdogan que les kurdes syriens ne lui poseront plus de problème.

      Beaucoup de conditionnel, je sais, mais encore une fois, nous n’avons pas toutes les données.

       
  • #2294117

    Ceci est typiquement une guerre par procuration, puisque, contrairement à la théorie absurde du "Grand Israël", son seul objectif est de créer un Nouvel Ordre Oriental (dixit de Villepin, pas Bibi) , afin de renforcer et sécuriser le commerce sino-européen, la Chine ayant intégré la WTO en 2001 (11 décembre) et la Russie en 2012... comme par hasard ! ;)

     

    Répondre à ce message