Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Pourquoi la Turquie a-t-elle abattu le Soukhoï russe ?

La Turquie a été mal inspirée d’abattre un avion russe qui était entré durant 17 secondes dans son espace aérien. L’opération qui avait été conçue pour faire comprendre à la Russie qu’elle ne devait pas interférer dans la Troisième Guerre de Syrie — destinée à créer un État colonial au nord du pays et à y transférer les Kurdes de Turquie — a eu l’effet contraire. Moscou renforce ses moyens anti-aériens en Syrie et isole la Turquie. Ankara perd le bénéfice de l’accord oral secret conclu jadis avec Hafez el-Assad. Londres, Paris et Tel-Aviv ne savent plus comment poursuivre leur plan.

 

JPEG - 28.7 ko
Le leader du YPG syrien, Salih Muslim, qui vit désormais en Turquie, a trahi les idéaux d’Abdullah Öcallan et s’est allié à la France, au Royaume-uni et à Israël. Il entend participer au projet de colonisation du Nord de la Syrie et à l’expulsion des 10 millions de Kurdes de Turquie vers ce nouveau pays.

 

À la fin de la Guerre civile turque, la Turquie menaça la Syrie de l’envahir avec l’aide de l’OTAN si elle persistait à donner asile au leader du PKK, Abdullah Öcallan. Le président Hafez el-Assad demanda alors au chef du PKK de trouver un autre asile et fut contraint de conclure un accord oral avec la Turquie. Il fut convenu que l’Armée turque pourrait pénétrer en territoire syrien, dans une bande de territoire de 8 kilomètres de profondeur, de manière à s’assurer que le PKK ne puisse pas tirer d’obus de mortier depuis le territoire syrien.

Depuis le début de l’actuelle agression contre la Syrie, l’Armée turque a usé et abusé de cet accord, non plus pour prévenir des attaques du PKK, mais pour mettre en place des camps de formation pour les jihadistes.

En octobre 2015, alors que débutait la campagne militaire russe et que Salih Muslim commençait l’opération de kurdisation forcée du Nord de la Syrie, le célèbre lanceur d’alerte turc Fuat Avni annonça sur son compte Twitter que la Turquie était en train de préparer la destruction d’un avion russe. Celle-ci eu lieu le 24 novembre.

Dans la perspective de la Troisième Guerre contre la Syrie [1], il s’agissait d’adresser un message à la Russie de sorte qu’elle se contente de défendre Damas et Lattaquié et laisse le reste du pays aux mains de la Turquie et de ses alliés.

 

JPEG - 47.7 ko
La salle de commandement du Centre d’opérations aériennes combinées (CAOC) de l’Otan à Torrejón (Espagne).

 

Techniquement, la défense aérienne de la Turquie, comme celle de tous les États membres de l’OTAN, est coordonnée par le Centre d’opérations aériennes combinées (CAOC) de Torrejón (Espagne). Le chef d’état-major de l’armée de l’Air turque, le général Abidin Ünal, aurait donc dû informer préalablement de sa décision le commandant du CAOC, le général Rubén García Servert. On ignore si cela a été fait [2]. Quoi qu’il en soit, le président Recep Tayyip Erdoğan a confirmé avoir lui-même validé l’ordre de destruction.

L’état-major russe avait fourni 12 heures au préalable les plans de vol de ses avions à l’Otan, de sorte que l’Alliance et la Turquie ne pouvaient pas ignorer que l’avion était russe, contrairement aux allégations turques. En outre, un AWACS de l’Otan a décollé auparavant de la base grecque d’Aktion (près de Preveza) pour surveiller ce qui allait se passer [3].

Lire la suite de l’article sur voltairenet.org

Voir aussi, sur E&R :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

14 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1334648

    Il faut lire le compte rendu du général Viktor Bondarev, chef d’état-major de l’armée de l’Air russe, il y fait une analyse claire et détaillée du déroulement de cette "interception" du SU-24 russe par un F16 Turc et comme on dit "il n’y a pas photo" sur les intentions d’Ankara et derrière elle l’OTAN, la Turquie faisant partie de cette dernière depuis 1951 qui, bizarrement, possède, à Izmir, son État-major Air (on peut plus facilement avoir une autorisation d’ouverture du feu) :

    http://www.voltairenet.org/article1...


  • J’ai noté,non sans surprise, que la Russie remet les plans de vol de ses
    avions miliaires à l’OTAN.les USA feraient-ils de même, pour la Russie ?Je doute fort.
    S’agissant de la destruction de l’avion militaire russe par la Turquie, elle n’a
    été possible que par ce que les turcs étaient certains qu’ils ne craignaient pas
    de représailles musclées . Avec Israël, les turcs auraient réfléchis mille fois
    avant de prendre une si grave initiative( flottille marmara en 2010).
    L’agression de l’Occident contre la Russie d’aujourd’hui,et contre l’URSS
    d’hier,trouve ses causes profondes dans l’attitude russe,empreinte de crainte,quasi-congénitale, vis à vis des occidentaux .
    Les russes ne veulent pas comprendre que l’empire
    occidentalo-sioniste, n’est pas prêt à leur offrir la paix sur un plateau d’or.
    La seule voie qui conduit à tenir les occidentaux en respect, est cette
    stratégie que vient d’esquisser Poutine ; celle qui fait de l’offensive une
    tactique pour se défendre. Et je dis bien une tactique,car tenir l’empire du mal
    à distance, est un objectif qui requiert une doctrine et une stratégie.
    La doctrine,doit afficher clairement,qu’en cas de menace des intérêts
    supérieurs de la nation, la Russie n’hésiterait pas une seconde à recourir à
    "tous les moyens militaires" en sa possession pour se défendre . L’Occident
    sait trop bien décoder la formule : " tous les moyens".
    Quant à la stratégie, il est de la plus haute importance de la bâtir sur au
    moins les piliers suivants :
    - le volet militaire : moderniser en permanence les forces militaires russes,
    qu’elle soient conventionnelles, nucléaires et spatiales.
    - recréer un réseau d’alliés stratégiques sur les cinq continents. La pièce
    maîtresse de ce réseau,doit s’appuyer sur La Chine,pays situé dans le
    collimateur de l’empire du mal.
    - sortir progressivement, et le plus rapidement possible, du système économique de cet empire. Tant que les chinois, et dans une certaine mesure,
    les russes, resteraient sous le joug du dollar et feraient du commerce avec
    l’Occident une condition de leur prospérité, ces deux grandes puissances,
    signeraient,à long terme, leurs destructions pures et simples.
    - enfin, la mise en place d’un système d’institutions, de culture, de fonctionnement de la société russe , capables de barrer le chemin à la 
    trahison interne. En effet, la politique de sursaut,impulsé par Poutine, serait-t-
    elle maintenue par son successeur ?



  • colonisation du Nord de la Syrie et à l’expulsion des 10 millions de Kurdes de Turquie vers ce nouveau pays.




    Décidément ces turques sont des génocidaires/ épurateurs ethnique invétérés.
    On ne se refait pas !

     

    • #1334824

      Les Kurdes avaient participé à la curée arménienne en 1915... main dans la main avec les Turcs... alors double bémol !


    • Et ça veut rentrer dans l’UE. Ben voyons


    • #monterosso
      Si seulement les turco-mongoles n’avaient épinglés que les arméniens sur la longue et macabre liste de leurs méfaits. Pendant des millénaires ils ont pillés et saccagés les alentours de leur Anatolie et de leur Mongolie natale. Ils ont dévelloppé un style de vie nomade et pillard où il était inconcevable à un homme digne de ce nom de travailler la terre. Chinois, russes, européen de l’est, perses, arabes, kurdes, arméniens et Grecs bien sûr. Tous pourraient te raconter leurs relations historiques avec ce peuple sauvage, ce mauvais voisin, qui a atteint son apogée avec Gengis Khan et ses sinistres rejetons. Apres avoir sauvagement culbuté, razzié et pillé le monde musulman pendant plusieurs siècles, certaines tribus turco-mongoles se convertirent à l’islam. Resultat : coup d’état des Seljoukides au XIeme siècle, prise de pouvoir par la force, mise en coupe réglé du monde musulman avec l’infâme système des janissaires et destruction de l’empire pluri-ethnique byzantin. Épuration ethnique du pays, grand remplacement de population, Byzance devient Turquie, Constantinople devient Istanbul, Sainte Sophie devient une mosquée. Ensuite persecussion géneralisé de tout ceux qui refusaient le coup d’état et racket généralisé des populations musulmanes et non musulmanes, pendant plusieurs siècles. Puis la décadence et l’avenement des événements tragiques d’Armenie auxquels les kurdes ont peut être participé mais qui sont d’essence turco-mongole. Fort (et cruel) comme un turc.


    • @Anonyme : . Ton analyse de l’histoire Ottomane et turcs et pathétique, un discours victimaire permis tant d’autres, les erreurs sont trop nombreux pour que je te les énumère tous mais sache que les turcs n’ont pas génocide, si c’était le cas on aurait pas attendu pour les jugé devant la cour européenne. Ensuite ce sont les Russes qui ont utilisé la population arménienne de manière à attaquer les turcs de l’intérieur pour mieux les attaqué en traître. La grande majeur partie se l’histoire turcs et musulmans recherche donc ce que les savants musulmans en disent, pour information les enfants musulmans capturé les chrétiens étaient massacré, les Ottoman donnait à ces enfants chrétien une éducation hors norme et ils avaient accès à bien plus de chose que certains turcs eux même du fait de leurs rangs. Ensuite apprend l’histoire de l’empire byzantin et comment il a été combattu, pour finir si les turcs étaient un peuple barbares comment explique tu l’a présence de nombreux chrétiens et juifs au sein de l’empire. La grande majorité des Sultan Ottoman étaient des gens pieux et droit comme un Elif lorsqu’il s’agissait de diriger à la lumière de L’islam ! Ta connaissance de l’histoire est tellement limité mais je ne pense pas que tu es réellement chercher notre histoire et si le fais en profondeur tu saurais que ces barbares comme tu les appelles ont déjà prêté main forte à votre peuples du temps de François 1ER !
      Si tu veux parlé de quelques chose alors maîtrise le sujet, ça éviterai de passer pour un idiot.


  • Cela infirme la position de M. Meyssan au début de l’intervention russe selon laquelle, je cite : " la troisième guerre mondiale n’aura pas lieu".

    Au contraire, tant l’escalade entre états que l’engrenage de la vengeance (y compris contre EI) entraînant toutes les grandes puissances mondiales et régionales (sauf Israël) continuent dangereusement.

    Ce n’est pas encore la troisième guerre mondiale chaude, certes. Mais il y a bel et bien un conflit sur l’avenir de la Syrie et la politique des principaux acteurs reste largement prisonnière de pressions étrangères à leurs intérêts propres.

    Une sortie concertée ou surprise de l’OTAN de certains états, dont la France, serait un préalable au refroidissement de la situation.

     

    • Pour faire la guerre, il faut être au moins deux : sans nouvelle guerre mondiale, l’économie américaine est (con)damnée à une stagnation longue et durable. C’est la raison pour laquelle les américains allument des feux un peu partout (Ukraine, ordo ab chaos en afrique & au moyen-orient) ou multiplient les provocations (bateau s’approchant dangereusement des côtes chinoises, avion russe abattu..."accidents" industriels plus que suspects en Chine) : ils espèrent que les russes et les chinois entreraient dans une phase d’escalade qui favoriserait une mobilisation économique des USA et un boost de l’économie de l’oncle sam. Mais comme en face, ils ne semblent pas vouloir plus que ça céder aux provocations, ce sont autant de coups d’épée dans l’eau.

      Pensez que si les japonais n’avaient pas bombardé Pearl Harbor et s’étaient débrouillés pour acheter du pétrole à l’URSS pour contre l’embargo ricain : les U.S.A. seraient peut-être encore aujourd’hui plongés dans les affres de la crise de 1929 ou bien seraient une puissance analogue à l’Australie ou au Canada...ou bien, depuis le temps, peut-être qu’ils seraient devenus communistes, allez savoir.

      Cela explique également pour quelle raison les russes restent si souvent modérés : prennent leur temps pour aller en Syrie ou pour vendre des armes à l’Iran, ne s’ingèrent pas dans le jeu européen mais préfèrent laisser la situation pourrir un peu plus, parlent calmement concernant israël, n’ont pas envahis l’Ukraine, ont pris toutes les précautions possibles en Crimée, continuent à appeler les américains leurs "partenaire"...parce qu’ils ont compris que la pire chose qui puissent être faite aux néo-cons : c’est la paix, une paix pendant laquelle leur arsenal rouille, qui les oblige à s’endetter pour payer leurs légions de réservistes, tous les gadgets & toutes ces bases inutiles en cas de paix prolongée, une absence d’ennemie commun qui ouvre la voie à l’inimitié au sein du bloc occidental (la guerre entre saoudiens & américains concernant le pétrole de schiste), etc.


  • Poutine interdit le recrutement de footballeurs turcs... (source : le Monde Juif) . La footballosphère va en être toute retournée...


  • 17s ? Selon quelles sources ? Il a été démontré qu’il n’ont franchi l’espace turque que durant l’espace de 7 secondes.

     

    • @ Mdz
      L’erreur est justement là, aucune démonstration de viol de l’espace turc n’a été établi à moins de prendre pour argent comptant les déclarations contradictoires des dirigeants turcs. J’ai déjà mis en avant dans une précédente intervention que selon la version russe documenté ce serait bien le chasseur turc qui aurait violé l’espace syrien pendant 50 ou 52 secondes. Voici les éléments mis en avant par le Ministère de la défense russe http://fr.sputniknews.com/russie/20.... Quant à l’analyste roumain, Valentin Vasilescu, globalement bien informé, il maintient la thèse des 17 secondes en précisant que le F16 turc, lui, aurait violé l’espace aérien syrien pendant 40 secondes http://www.voltairenet.org/article1....


  • #1334762

    Humour aux normes LICRASSIENNE.

    Question : avec les trois milliards Que l’UE a donné au gouvernement Turc, les camps d’entraînement des terroristes devraient être équipés de chiottes 3 étoiles pour chier :

    assis ? tapez 1

    accroupis ? tapez 2

    debout ? tapez 3

    ou dans son froc ? tapez 666


  • Il faut faire de la place en Syrie pour les kurdes turques.
    Alors, on déplace les survivants syriens vers l’Europe.

    La création de l’état kurde, le Kurdistan, programmée depuis longtemps, et annoncée à mi-mots par BHL, est en cours.....