Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Secret défense : un agent de la DGSI au service d’Israël ?

 

C’est le titre d’un article du Point qui prend la défense d’un agent qui montre pourtant deux attaches, l’une à la France, l’autre à Israël. Un doute qui ne lui a pas bénéficié, comme il ne doit jamais bénéficier à personne quand il s’agit de renseignement : l’agent qui devait prendre la tête du Collège de renseignement européen a été « débarqué pour accointances avec le Mossad », écrit Le Point.

Squarcini, Sarkozy, carrément l’axe américano-sioniste de 2007-2012 ! Ça commence mal...

 

Pour un peu, la DGSI va passer pour antisémite

L’hebdomadaire, à travers la plume de son journaliste, trouve la sanction sévère. L’agent en question devra retourner dans l’Éducation nationale, où il n’a jamais enseigné. Lui-même est français, de confession juive, et il fait partie du service d’ordre de l’école de ses enfants, « géré par le CRIF ».

 

 

Ce qui est curieux, c’est de prétendre que quelques liens ténus avec un pays étranger ne prêtent pas au doute ou à confusion. C’est pourtant la loi en matière de renseignement : tous les agents font l’objet d’une étude approfondie de leurs liens éventuels avec un pays étranger, qu’il soit ami ou ennemi, à plus forte raison s’il est ennemi.

Or là, à lire le texte du journaliste, la série de liens prétendument sans conséquences avec Israël ne serait pas une raison suffisante pour une éviction « brutale », surtout pour un homme bien noté par sa hiérarchie. C’est hélas la définition d’un agent double, et on ne prétend par que Didier en est un. Simplement, quand on sait l’infiltration du Mossad dans nos propres services, on n’est pas étonnés par cette affaire.

 

 

Une seule chose nous étonne : que la sanction soit tombée ! Car des agents doubles, ou des agents pro-sionistes, il y en a dans le renseignement français et ce, depuis un bon demi-siècle. Le général de Gaulle dénonçait déjà cette infiltration jusqu’au plus haut niveau de l’État, à la fin des années 50, quand Shimon Pérès disposait d’un bureau au ministère de la Défense (français !) de 1954 à 1958 pour dealer les pièces de la bombe atomique israélienne avec la haute hiérarchie militaire...

 

JPEG - 56.6 ko
Nicolas Sarkozy pose à côté de Shimon Pérès, l’homme du programme atomique (militaire et non civil) israélien

 

Et depuis les attentats « islamistes » de 2015-2016, beaucoup d’observateurs de la chose « terroriste » se posent des questions sur la France, Israël et la congruence de leurs politiques antiterroristes respectives...

« L’homme est carré et il connaît bien la maison. Son job est d’être en contact avec les autres services de renseignement, notamment étrangers. Il représente déjà la DGSI dans plusieurs institutions, et son patron, Laurent Nunez (aujourd’hui secrétaire d’État à l’Intérieur) n’est pas opposé à cette nomination. »

Quand on sait les liens de Nunez avec la maison israélienne, on peut continuer à se poser des questions !

 

 

Pour faire court, malgré toutes les bonnes notes de sa hiérarchie, la DGSI finit par mettre « Didier » à la porte. Naturellement, nous ignorons le contenu de la note qui a déclenché cette décision, et il se peut, si l’on sait le peu de sentiment antisioniste qui règne dans la hiérarchie de cette maison depuis le nettoyage sarkozyste, que l’argument soit solide. À moins, comme l’écrit le journaliste, qu’il ne s’agisse d’une peau de banane contre le projet de Macron de constituer une sorte de FBI européen.

Mais alors, pourquoi avoir choisi, en connaissance de cause car personne n’ignorait les liens de Didier avec Israël, un agent à double casquette ou à double allégeance potentielle ?

Pour comprendre l’incongruité de l’étonnement du journaliste, imaginez le même cas avec un agent français de confession musulmane qui mettrait ses enfants dans une école islamiste dont il assurerait lui-même la sécurité, sous la direction des Frères musulmans ou de l’UOIF (l’Union des organisations islamiques de France, devenue Musulmans de France, pour faire moins peur), par exemple... Le scandale en une de tous les médias, sans exception !

Voici la partie névralgique de l’article du Point :

Nous n’avons pas la prétention de dire qui est coupable et qui ne l’est pas, juste de montrer que le doute bénéficie à certains mais jamais à d’autres.

France, Mossad et trahison, sur E&R :

 






Alerter

46 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2232215

    C’est comme les saisies de drogue, pour une cargaison intercepté c’est dix qui passent !

     

    Répondre à ce message

    • #2232254

      Remarque plus que pertinente.... quand on sait que dans ce domaine, malgré les infiltrations, les dénonciations sont souvent l’oeuvre des trafiquants eux-mêmes, parce ce que pour ceux qui ne le sauraient pas les saisies sont rarement pour pas dire jamais dues à la chance ou au flair...
      "j’en dénonce un pour que les services se concentrent dessus, et que les 10 autres passent peinards".
      Et pendant que les services se gaussent d’une "saisie record" les trafiquants sabrent d’autant plus le champagne sur leur yacht.... eux aussi.

      Donc pour en revenir au sujet, il est loin d’être impossible que la même stratégie ait été employée, à la différence qu’ils aient quand même fait en sorte que ça puisse passer.
      Comme ça c’était "gagnant-gagnant" ....et on sait à quel point ils adorent ça.

      Issue N°1 "Ca passe" => Mazeltov on fait le grand chelem, du sous-fifre au boss on les a tous.
      Issue N°2 "Ca passe pas" => Mazeltov, qu’importe tous les autres nous obéissent à nous, qu’ils continuent de croire que le service travaille pour leurs intérêts à eux.

      Pour rappel, même sous De Gaulle les services étaient gangrénés de partout et pas qu’un peu, d’où le nucléaire israélien quasi 100% made in France, l’affaire des frégates de Dunkerque, et j’en passe....
      Même le Mirage ils ont failli nous le voler, il y a eu une copie je sais plus si c’est du Mirage F-1 fabriqué par Israel sans aucun accord officiel .... à votre avis comment ils ont pu avoir les plans intégralement ?

       
    • #2232280
      Le 4 juillet à 14:30 par Gloria Lasso
      Secret défense : un agent de la DGSI au service d’Israël ?

      L’affaire des frégates, je pense que c’est plutôt à Cherbourg... Dunkerque c’est plutôt le premier coup tordu de Churchill pendant la guerre...

       
    • #2232342

      C’est plutôt un pour cent...

       
  • #2232230
    Le 4 juillet à 13:04 par ambiance maussade...
    Secret défense : un agent de la DGSI au service d’Israël ?

    Qu’en pense la Marine de cette nouvelle affaire Dreyfus ? Elle qui est obsédée par les islamiste et L’UOIF ? Quand on sait que le Betar s’entraine dans les locaux du ministère de l’intérieur... Allez la Marine, on t’entend plus, une réaction ?

     

    Répondre à ce message

    • #2232308

      le Betar et/ou . . .
      le Belattar . . . Yassine qui lui est instructeur formateur en islamo-gauchisme dans son bar-PMU de Sevran du neuf-trois, lui qui considère Macron comme son frère (Musulman ? ou/et Franc-maçon ?)
      et qui est pour le rapatriement intégral de tous les djihadistes de Syrie et d’Irak traîtres à la France, qui pour la plupart ont du sang innocent de Français sur leurs mains d’assassins et qui (Belattar) est pour que l’Etat Macronien les fasse tous revenir en France aux frais des contribuables Français . . . des bombes inhumaines à retardement sur le sol en Français

       
    • #2232345

      Belatar est une menace en impuissance, n’ayant ni pouvoir ni influence, il ne fait frémir que ceux qui l’écoutent, et encore. Lui c’est juste, ou plutot à peine un relais du pouvoir. Le betar par contre...

       
    • #2232411
      Le 4 juillet à 18:49 par Yassine Betar
      Secret défense : un agent de la DGSI au service d’Israël ?

      et pourquoi pas un Belattar islamiste à la solde d’un Betar sioniste
      pour sioniser les racailles islamisées des cités, des banlieues ???
      Hein ! pourquoi pas après tout ???

      en France On n’a pas de pétrole mais On a des idées

       
  • #2232302
    Le 4 juillet à 15:23 par De Roville
    Secret défense : un agent de la DGSI au service d’Israël ?

    Quand j’étais flic et que j’allais déjeuner à Nélaton il y avait toujours un tas de Pékins en kipa un jour que je posais la question pourquoi, on n’a répondu " laisse tomber mon petit frère ça ne nous regarde pas".
    J’ose imaginer la levée de boucliers si j’étais venu avec une grosse Croix autour du coup.
    J’encaissais le coup nous déjeunions sur l’ancien vel d’hiv et nous rigolions tous ensemble mais en douce, nous ne pouvions faire confiance à personne. Combien de collègues me disaient à voix basse "on mange chez Adolphe à midi.

     

    Répondre à ce message

  • #2232321

    "l’agent qui devait prendre la tête du Collège de renseignement européen a été débarqué pour accointances avec le Mossad"
    C’est de l’antisémitisme ou je ne m’y connais pas.

     

    Répondre à ce message

    • #2232502

      Ce qui est en totale contradiction puisqu’on sait que Nunez a des accointances avec le Mossad, franc-maçon, patron de la DGSI. Le fameux “Didier” travaillait sous les ordres de Nunez. Je pense qu’il y a depuis toujours des luttes intestines qui s’intensifient entre loges, services secrets (DGSI, Mossad, CIA...) pour des prises de pouvoir sur qui prendra l’ascendant sur l’autre [Elysée/Ministère de l’Intérieur Loges franc-maçonnes, services secrets, religion]. Tant qu’ils se guerroient entre eux, ils nous foutent une paix royale. Surtout il faudra beaucoup de victimes collatérales des forces de l’ordre et cie car ils sont l’un des poisons de notre France.

       
  • #2232322

    Tout comme le super missile français de l’époque : l’"exocet". Les plans volés et transmis à l’israël par un sayan infiltré.

     

    Répondre à ce message

  • #2232366

    Dans l’article du point, il y a des invraisemblances ; il parle d’un prof de droite ?????

     

    Répondre à ce message

  • #2232380
    Le 4 juillet à 18:06 par la voix du peuple
    Secret défense : un agent de la DGSI au service d’Israël ?

    la Vraie question :

    au service de qui est l’État et le gouvernement ???

    à première vue pas celui du bas peuple de France...

     

    Répondre à ce message

    • #2232426
      Le 4 juillet à 18:59 par souffre en silence
      Secret défense : un agent de la DGSI au service d’Israël ?

      On voit avec le recul historique, que la République avec ses Lumières (philosophiques), son "renouveau", n’a été que le bouclier dont se servait la Synagogue pour avancer à couvert, en attendant que celle-ci soumette à son tour totalement la République et l’État français. C’est chose faite : dîner du CRIF tous les ans depuis 1987.

      Le fond de l’histoire est religieux n’oublions jamais.

      Quand je dis ça, on me répond "mais non la religion n’a rien à voir !" - il faut alors préciser quelle religion... ou anti-religion d’ailleurs.

       
  • #2232414

    Les services de renseignement français seraient gangrenés par la peste israélienne depuis le temps de De Gaulle déjà. A quand une purge stalinienne ? Ce serait jouissif !

     

    Répondre à ce message

  • #2232553

    UN agent ??? c’est une mauvaise plaisanterie, non ?

     

    Répondre à ce message

  • #2233390
    Le 6 juillet à 05:42 par Patrick Duschmoll
    Secret défense : un agent de la DGSI au service d’Israël ?

    De toute façon, au sommet du service public, il y a Macron.
    Et au sommet de Macron, il y a Francis K..., et au sommet de Francis K, il y a Benjamin N...
    Conclusion : GDSI ou pas, Didier ou pas, dans tous les cas, les infos atterrissent au même endroit.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents