Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Selon les experts climatiques indiens, les glaciers de l’Himalaya ne fondent pas

Une étude de physiciens indiens conclut que les glaciers de l’Himalaya montrent peu de signes de recul, contrairement aux prévisions alarmistes du GIEC.

Dans l’une des plus grandes études de ce type jamais réalisée, les meilleurs physiciens indiens ont conclu que les glaciers de l’Himalaya montrent peu de signes de recul.

Dans un document publié dans Current Science, I. M. Bahuguna et al. ont étudié la modification de 2000 glaciers dans les différentes régions de l’Himalaya entre 2001 et 2011. Ils concluent que 1700 étaient stables, montrant la même étendue avec aucun changement de direction.

248 glaciers ont présenté un retrait, et 18 une avancée. Les scientifiques estiment une perte nette de superficie des glaciers d’environ 10000 km² – c’est une diminution de 0,2 pour cent (+/- 2,5%), et un recul moyen de 2,1 mètres par an.

La fonte des glaciers est importante à surveiller, car elle laisse présager la montée du niveau de la mer dans l’avenir – même si cela peut prendre un temps très long, généralement des centaines d’années. Les experts indiens ont utilisé l’imagerie satellitaire appuyée par leur propre sélection d’observations sur le terrain. Ils confirment les recherches antérieures publiées dans Nature que l’Himalaya est en ligne avec la tendance historique de réchauffement naturel.

Lire la suite de l’article sur contrepoints.org

Voir aussi, sur E&R :

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

21 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • "Mais il ne sont pas américain, donc leur étude ne vaux rien." Seulement quand ces indiens rejoindront la fine équipe pour dire qu’ils se sont trompés et seulement à ce moment là, alors ces scientifiques seront dans le vrai.

     

  • Comment ça ils ne fondent pas !??!!!???
    Mais... c’est pas normal !
    Ils sont sommés de toute urgence de fondre comme les autres, c’est primordiale, il en va de la survie du marché « taxe carbone » et compagnie !


  • GIEC ou comment valider la taxe carbone,la taxe aéroport ou comment faire du Fric avec du vent par la compassion,la force ,la contrainte ,le dépit ,la tromperie

    Avant ils parlaient du réchauffement climatique mais les symptômes de ce dernier sont contredits avec la réalité

    Alors il ont inventé le dérèglement climatique (encore la faute de l’homme )
    Sauf que le climat en lui même n’est régit par aucune constante mais par plusieurs paramètres fluctuants
    En admettant cette phrase précédente comme une règle climatique
    Alors la réciproque serait la dérègle ?!! (inverse de la règle ) ce qui en fait pas moins une règle
    Mais encore faut-il que cette règle (dit dérèglement) de la réciprocité climatique soit vrai

    LE PÉTROLE EST A LA TERRE CE QUE LE GLUCOSE EST AU VIVANT
    Ceci est une autre règle


  • Manifestement ces scientifiques ne sont pas impliqués dans l’arnaque au CO2...


  • deux possibilités possible avec cette étude indienne !

    1- L’Inde qui est énergivore veut tenter de faire croire que la pollution massive qu’elle produit n’a aucun impact sur l’environnement donc pas de raison de s’inquiéter de sa demande de plus en plus grande d’énergies(hydrocarbures), donc étude truquée !

    2-L’étude est vraie et c’est tant mieux pour la planète..

    Perso, il est évident que cette étude est fausse et le but est de masquer les ravages que l’on fait a notre planète avec les énergies sales et non-renouvelables ! Les régimes et gouvernements du monde étant tous des menteurs lorsqu’il s’agit de leurs intérêts qu’ils soient économique, politique, militaire ou géopolitique !

    Les États-Unis qui sont au sommet de leur gloire vont tout faire pour bloquer l’émergence de l’Inde et la Chine quitte a instrumentaliser la pollution pour y arriver ! Mais sa ne veut pas dire que les ravages sur l’environnement sont faux pour autant voilà !

     

  • La fonte des glaciers de montagne n’est pas une donnée complète pour l’évolution de la température. En Norvège, au Groenland et en Alaska de nombreux glaciers avancent je crois, simplement parce que les précipitations hivernales sont plus importantes. En fait le moment le plus propice pour charger un glacier dans l’hémisphère Nord, ce sont les chutes de neige d’automne, lorsqu’il fait à peu près 0°C au bout du glacier (2000m), et que derrière l’ensoleillement décline et le gel reconstitue des ponts. La neige de plein hiver est trop légère au-delà de 2000m pour s’accumuler à la surface du glacier.
    Je ne connais le cas des glaciers himalayens, mais tout savoyard reconnait qu’en France c’est une débacle !
    J’ai du mal à être "complotiste" en ce qui concerne le climat.


  • L’homme n’est pas responsable de la concentration de plus en plus importante de C02 dans l’atmosphère (qui dépasse d’ailleurs toutes les prévisions, ...il suffit de mesurer, et de voir les courbes, c’est purement scientifique et apolitique) ? Pas de réchauffement climatique donc ??

    Et l’homme qui nettoie l’environnement à coup de pesticide et éradique les abeilles, cela n’existe pas non plus, c’est la faute au complot international. Les arguments sont en fait du même niveau...

    "La bêtise, c’est de la paresse. Les gens qui ont bonne conscience ont souvent mauvaise mémoire." Jacques Brel.

     

    • Ne vois-tu pas la différence entre le traitement de problématiques bien réelles et gravissimes telle que la pollution par les pesticides, herbicides, OGM, déchets industriels...et le prétendu réchauffement/changement climatique d’origine anthropique ? Ne vois-tu pas que curieusement les campagnes de sensibilisation et d’action pour résoudre les premiers problèmes cités ci-dessus ne suscitent pratiquement aucune mobilisation au niveau internationale et des états et qu’en revanche le prétendu changement climatique d’origine anthropique mobilise des organisations internationales, des états...est médiatisé pratiquement 7 jours sur 7... ? Ne trouves-tu pas louche ce branle bas de combat pour une cause alors que d’autres au moins tout aussi graves sont complètement délaissées ? Cela ne te mets pas la puce à l’oreille ? Cela ne te rend pas perplexe que des individus aussi cyniques qu’Al Gore, Soros ainsi que tout ces politicards sans foi ni loi soient à ce point obsédés par ce changement climatique alors que Fukushima, les OGM, les pesticides...les laissent complètement indifférents ?
      Au delà même de la réalité du changement/réchauffement climatique c’est avant tout une arnaque financière et une stratégie visant à ralentir voire stopper l’émergence des pays comme la Chine ou l’Inde au bénéfice d’une classe mondialiste qui à côté n’applique aucune politique qui pourrait réellement améliorer le sort de notre planète ! Pourquoi le système Pantone n’est pas amélioré dans les laboratoires des fabricants de voiture pour être ensuite monté d’office sur toute les voitures ce qui permettrait d’économiser jusqu’à 50% de la consommation en carburant des voitures tout en diminuant les émissions de micro particules toxiques ? Pourquoi la voiture à air comprimé n’obtient toujours pas son autorisation de mise sur le marché alors qu’elle répond à toute les normes de sécurité même les plus sévères ? Cela fait 25 ans qu’on nous promet que ce sera pour l’année prochaine ! Pourquoi aucune politique d’envergure étatique n’est prise pour modifier en profondeur nos structures de production agricole vers un système plus rationnel, économe en énergie et moins polluant alors que les solutions existent ? Pourquoi laisse-t-on disparaître les semences fermières au profit des hybrides dégénérés et des OGM incultivables sans épandage de pesticides et d’engrais chimiques ? Tout ceci devrait t’interpeller et d’inciter à faire quelques recherches sur le sujet !


    • @ farsalt

      Il faut toujours bien prendre garde aux apparences, non, l’activité humaine "normale" (attention, ici encore il ne s’agit pas de glorifier toutes les atteintes humaines à l’environnement qui pourraient être fortement réduites pour le bien de la planète) ne pourrait avoir une influence que marginale sur les perturbations actuelles du climat, c’est seulement une question d’échelle.
      En revanche, oui, la modification du climat par l’Homme (ceux qui "n’existent pas", non pas vous et moi donc) est une composante essentielle du grand projet mortifère.
      Pour le saisir, il faut impérativement se focaliser sur l’origine physique du climat et oublier les théories fumeuses portées par les "climatologues" qui ont pour principe de créer des modèles qui excluent systématiquement LA cause principale.
      C’est dans la véritable histoire de l’humanité qu’il faut aller puiser non pas les réponses (elles ne sont que scientifiques) mais les bonnes questions qui sont la première fenêtre sur le monde réel.


    • Question ouverte à Goy Pride,

      Effectivement, beaucoup de faits sont "curieux", et non sans intérêt, il est bon de le rappeler.

      En outre, je n’éprouve aucune confiance, d’un côté comme de l’autre, où l’aspect financier ne sait que berner, en dictant ses captieuses et fallacieuses directives en fonction des intérêts de chacun ;

      - Profiter d’un changement climatique, pour normaliser à tu-tête, une contribution et des conformités restrictives, brisant, entre autres, les reins de l’autonomie des pays émergents, certes, mais en contre-partie, n’est-il pas souhaitable, pour maintenir une consommation de masse et la tête du consommateur dans son rectum sombre et fumant, de l’encourager dans le sens que la pollution n’est pas si dévastatrice que le prétendent certains ???

      D’autre part, il pourrait s’avérer qu’une politique de tromperie à la pollution, puisse mèner celui qui s’acquitte de toute mauvaise conscience, par le prix à payer, à redoubler sa consommation, aidé du salut, que lui procure la dite contribution à cette "bonne" cause.

      En exemple :

      - Le supposé label PEFC, qui affranchie de tout scrupule l’ignare consommateur qui achète "doublement" car sereinement, pensant être un citoyen responsable quant à sa consommation du bois et dérivés, et des conséquences de l’exploitation forestière aveugle et intensive, or, il n’en est rien, ce label cautionne tout et n’importe quoi, les coupes et abattages n’en sont pas moins irresponsables, mais tout de même, il est devenu indispensable d’afficher ce label pour s’assurer de la bonne opinion du consommateur "scrupuleux" d’aujourd’hui, depuis les chantiers forestiers jusqu’aux produits finis.

      - Bien sûr, rien n’est gratuit... vaste enfumage. (j’invite ER à s’intéresser à cette arnaque)

      RM.


  • Merci de prendre 5 minutes pour lire cet article (cf lien suivant ci-dessous) avant d’adhérer à n’importe quelle thèse "complotiste" sur le climat et de fait, plutôt farfelue... cela devient pénible.

    Sommes-nous dupes à ce point pour croire une agence indienne au service d’un gouvernement mondialiste qui poursuit son action dans la destruction de la planète ? Ou sommes-nous crédules au point de service les multinationales américaines friantes du gaz de schiste ??

    http://lesmoutonsenrages.fr/2014/05...


  • Ce qui fond surtout c’est l’électorat du PS !!!............mdr..............


  • Ca fond, ça fond pas, voila des années qu’on nous casse les c******s et les ovaires avec ça, on verra bien.
    Si un beau matin les savoyards se réveillent en bord de mer, on pourra dire "ah ben si, ça fond".

     

  • Forcément, nous vivons dans une sorte de climatiseur géant, la géo-ingénierie faisant le chaud et le froid selon sa volonté, ou plutôt selon des intérêts supérieurs...dans le crime.


  • Inutile de souligner l’importance des prémisses (observations, mesures…) dans un raisonnement quel qu’il soit.
    Si les prémisses sont fausses, équivoques ou non établies, la ou les conclusions, quelle que soit la valeur du raisonnement, sont fausses par définition.
    Sur quelles prémisses se baser dans ce gloubiboulga d’articles contradictoires ?
    C’est là tout le problème !
    Qu’avons-nous à nous mettre sous la dent, nous béotiens éclairés ?

    1 : Un élément factuel connu : les saisons.
    Les variations climatiques dues aux saisons ont deux origines :

    -  la trajectoire elliptique annuelle de la Terre autour du Soleil
    -  les variations de l’inclinaison de l’axe de rotation de la Terre

    La première origine se comprends aisément : si la rotation est une ellipse (et non un cercle) la Terre est plus ou moins proche du Soleil selon la période de l’année considérée (proche, c’est plus chaud, éloigné, c’est plus froid).
    Cette trajectoire elliptique présente également des petites variations.

    Pour la deuxième origine, imaginez un kebab qui tourne devant un grill. Si le kebab est penché et non vertical, il y aura une partie plus proche que l’autre de la source de chaleur et donc la partie la plus proche va cuire plus vite et plus intensément que l’autre, plus éloignée.
    L’axe de rotation de la Terre présente également des variations.

    2 : Pour les études scientifiques « dissidentes et hétérodoxes » on aurait le contraire de ce que nous a présenté Al Gore.
    Il y a bien corrélation entre le taux de carbone atmosphérique et la température mais ce serait l’augmentation de la température qui provoquerait l’augmentation du taux de gaz carbonique et non l’inverse.
    Du fait de « l’inertie thermodynamique » la cause serait séparée de l’effet par un laps de temps d’environ un siècle.
    Que les variations de température, outre les fluctuations de la position de la Terre signalées ci-dessus, seraient dues aux variations de l’activité solaire.

    Conclusion : S’assurer de la validité des mesures et de leur objectivité, tout réexaminer et faire le tri avant de se branler le cocotier !


  • Une fois de plus, E&R se gourre en rapportant une obscure étude indienne (l’Inde est un énorme consommateur de charbon... comme c’est bizarre !) pour la seule raison qu’elle "prouverait" la non-réalité du changement climatique.

    Ce n’est pas parce que certains atteints de delirium tremens annoncent qu’on a 500 jours pour sauver le climat (et combien d’heures ?) qu’il faut jeter les scientifiques avec l’eau empoisonnée de la finance et de la politique.

    Oui, le changement climatique est réel, et oui, l’homme y est pour quelque chose. Mais ce sont bien davantage les hommes et femmes près de la nature par leur activité qui savent en quoi il est réel, que les journalistes et banquiers urbains.

    Quant aux glaciers, contrairement aux résumés débiles véhiculés par certains, le fait qu’ils rallongent ou raccourcissent ne veut, en soi, absolument rien dire sur un réchauffement ou refroidissement du climat : un glacier est un équilibre entre une source (les précipitations) et un puits (la fonte) ; les deux sont toujours à prendre en compte avant de pouvoir déduire quoi que ce soit.

     

    • "Oui, le changement climatique est réel, et oui, l’homme y est pour quelque chose. Mais ce sont bien davantage les hommes et femmes près de la nature par leur activité qui savent en quoi il est réel, que les journalistes et banquiers urbains."

      Les plus grands spécialistes du climat sont en guerre depuis plusieurs années sur ce sujet, et je pense qu’ici personne n’a le bagage pour pouvoir les départager...

      Que l’homme salope la nature c’est un fait, qu’il a provoqué le changement climatique, compte tenu des milliers (millions ?) de facteurs a prendre en compte.... il suffit peut-être d’une flatulence solaire pour nous chauffer l’fion sur plusieurs générations ....

      Cette arnaque (taxe carbone) détourne du réel problème écologique, qui est d’origine humaine a 100%....


  • Comme nous ne sommes pas, pour la grande majorité d’entre nous, des spécialistes de la spécialité, on n’a aucun moyen de savoir qui dit vrai. L’écolo-gaucho qui veut nous faire peur ou le capitaliste salopiaud qui profite de la moindre faille pour nous dire que tout va bien. Bref, le commun des mortels ne sait plus à quel saint se vouer.


Afficher les commentaires suivants