Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Selon un général de Tsahal, l’armée israélienne n’est pas prête pour la guerre

Reportage d’Al-Manar, chaîne du Hezbollah, le 27 décembre 2018.

 

 

Voir aussi, sur E&R :

Le sionisme en question, lire chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

27 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Au regard des résultats obtenus contre le Liban en 2006 et ceux de 2018 face aux Russes en Syrie, le mieux, c’est d’éteindre la lumière et laisser la clef sous le paillasson... !


  • Attention. plutôt qu’une critique de l’armée d’occupation, il faut peut-être voir de la part de ce général, un appel du pied, pour réclamer plus de moyens. C’est autant un aveu d’impuissance que le soucis de plus de moyens pour plus de guerre.

     

  • Grosse distribution en vue de couches pampers aux petits soldats de Tsahal.

    Le valeureux chef du Hezbollah libanais, Hassan Nasrallah, a prédit en 2018 que bientôt Israël sera vaincue. Il est temps de faire le "Brek" pour les israéliens et de réfléchir à mettre fin à l’apartheid s’ils veulent ne pas être chassés des terres qu’ils ont volées aux Palestiniens.


  • J’investis de nouveau dans la Tsahal Pampers, un pari gagnant, validé par Goldman Sachs.


  • Ils sont tous tellement menteurs que tout ce qu’ils disent en devient totalement insignifiant !

     

    • @Anonyme.
      Sans aucun doute ! Néanmoins, la présentation des armes nouvelles par Vlad le 1er Mars et l’efficacité du système Polyana-D4M1 russe, refroidissent les "têtes brûlées". A la suite de simulations, les généraux US d’abord et aujourd’hui les sionistes, estiment qu’ils ont tout à perdre en se lançant dans la provocation pour le déclenchement de la GM3. On va voir, combien de temps il faudra à l’ONU pour déployer les Casques Bleus ! A mon avis, bien plus vite qu’au Yémen ...


  • Un soldat qui a besoin d’un avion au dessus de sa tête, un char devant lui et une ambulance derrière lui pour combattre ne gagnera aucune guerre.

     

    • Exact. Ça s’appelle faire la guerre en ayant peur de mourir. Le soldat israélien combat comme le soldat américain, c’est à dire que son infanterie n’investit le champs de bataille qu’après avoir tout rasé à coup de missiles et de bombardements, quand il n’y a quasiment plus de résistances en face. C’est pourquoi le système S300 et S400 russe empêchant toute attaque aérienne efficace à grandement changé la donne. On l’a encore vu le 25 décembre dernier. Israël obligé de violer l’espace aérien libanais pour larguer 16 missiles en se "planquant" derrière des vols civils. Seuls 2 missiles atteindront leur cible. Il est clair, qu’à part des coups tordus ou faire faire la guerre pour eux par d’autres, l’armée de terre israélienne (sans l’appui d’alliés) n’est pas prête à soutenir des combats au sol contre une véritable armée en face d’elle, c’est à dire une armée qui ne serait pas seulement équipée de frondes, de cerfs-volants incendiaires et de roquettes artisanales.
      Tout comme l’armée irakienne autrefois, la réputation quelque peu surannée de l’invincibilité de stahal est largement surfaite.


    • C’était le cas du soldat allemand en mai-juin 1940 : Panzer+Stuka+ambulance . Blitzkrieg . Ce n’est plus le soldat à pied qui gagne la guerre, ce sont les missiles, l’aviation et les blindés .


  • Autre scoop, l’armée française ne l’est pas non plus...

     

  • Ils ne feront jamais une guerre ouverte et loyale pour les raisons suivantes :
    1 : Ils préfèrent les guerres menées par les autres
    2 : Ils seront aux premières loges en cas de guerre mondiale ou nucléaire embrasant la région
    3 : Ils sont de piètres soldats, entraînés seulement contre des civils désarmés


  • Mais non, c’est une fake news !

    Le petit coq attend son heure, mais apparement il est surveillé

    de près par à peu près toutes les puissances de la région.

    ça devient compliqué de faire du false flag.

     

    • Vous savez, d’abord, moi, je me méfierais d’entendre un aveux pareil articuler de la bouche d’un ancien général issu d’une patrie si solidaire du mensonge sans au moins alors déduire : est ce un cheval de Troie ? Et certainement in fine un fake news. De l’intox. Réjouissant les naïfs qui auraient de la suite dans les idées... Car méfiez vous de quelqu’un qui soit capable de sous estimer sa force en publique, cela, en sachant que ce même petit coq (comme vous dite, je connais la fable de cet ignoble rabin), ce même petit coq donc qui a mis une inexplicable branlée monumentale à l’Egypte, la Jordanie, et à la Syrie en moins d’une semaine !!!


  • Il y a quelques mois un général israélien, probablement "de gauche" a déclaré publiquement que Tsahal n’était plus une armée, mais une force de police . Depuis 2006 et sa déculottées au sud Liban (50 chars Merkeva mis hors de combat) Tsahal n’affronte plus que des civils - désarmés de préférence .


  • Et les alliés ?
    Mais il est vrai que chez les alliés comme nous, les opinions publiques s’exprimeront. Joyeuse année 2019 en perspective, s’il y a lieu.


  • comme quoi ils sont nases les mecs, ils ont le plus gros empire du monde (quoique caché), la meilleure tech, des millards à dispo, des ennemis ereintés par des années de guerre... et ben non, ca ne suffit pas


  • Tsahal est toujours prêt pour la guerre....des autres.


  • Feindre la faiblesse peut avoir un avantage certain avant une attaque imminente...


  • Pourtant ils ont tout pour l’être. Un approvisionnement militaire quasi-illimité, un accès à la formation américaine, des services de renseignements efficaces, etc.

    Mais leur souci se situe à mon avis dans le moral de leur infanterie ainsi que leur discipline. En face ils sont prêts à mourir avec bonheur tandis que de leur côté ils rêvent peut-être d’une vie plus tranquille, le souci des sociétés de consommation quoi... quand c’est toi l’agresseur il vaut mieux que tu es une bonne raison pour envoyer tes hommes au casse pipe...

     

    • Il faut surtout les cojones...
      Voyez-vous, c’est comme un voisin qui a tort et qui vient emmerder son monde. Dès le premier taquet qu’il prend de manière sèche et déterminée et qui le met sur les talons, voyant qu’il ne récupère pas le soutien de la foule en délire puisqu’elle ne lui accorde aucune légitimité à gonfler son voisinage, il repart tout de suite dans son terrier en insultant tout le monde, la queue entre les jambes : laquelle se cale très bien vu le manque de cojones précitées.


  • L’expérience acquise par les ennemis de Tsahal (Hezbollah, Iran, armée syrienne) ne pourra pas être rattrapée par Tsahal même en faisant 3 mois de grandes manœuvres. Le combat et l’entrainement sont deux choses bien distinctes. La motivation de l’axe de la résistance peut être comparée à celle de l’armée allemande en 1940 après la campagne de France. Ce général peut logiquement mettre en garde contre un conflit...


  • Pour faire la guerre il faut des hommes. Même moins équipés et sans appui aérien, de vrais hommes feront toujours mieux la guerre que des chapons en pampers.


  • Beaucoup de commentaires de personnes manifestement peu initiées à la question militaire "amateurisent" une analyse qui se doit d’être partiale dans ce domaine.

    Que l’on tape sur les Israéliens qui manipulent l’outil militaire pour oppresser des civils, revient bien entendu à de la lâcheté. Mais de grâce, ne venez pas raconter des sornettes sur le potentiel militaire hébreux ou la qualité intrinsèque de ses soldats, il n’y a rien de moins constructif, pour ce qui est d’en venir à bout...

    Ne pas se poser de questions quant à l’esprit qui a bien pu augurer les débats du côté allié avant les 4 conflits majeurs israélo-arabes, ces quatre coalitions qui ont échoué misérablement.

    Un parallèle que je ferais avec la guerre de cent-an : à prendre branlées sur branlées dans un rapport numérique favorable de 2/1 ou 3/1, le temps devient plus propice à la remise en question qu’à la fanfaronnade, cause certaine des défaites passées.
    Nous avons du attendre un du Quesclin pour cela, et ce n’était pas un paon, croyez-moi !

     

    • D’accord avec vous sur le fait qu’il ne faut pas sous estimer son ennemi et que l’armée israélienne dispose d’un potentiel militaire largement supérieur à toutes les armées arabes réunis (hezbollah y compris). Néanmoins la combativité, l’expérience opérationnelle au combat des soldats est largement en faveur du hezbollah même si ce facteur n’est certainement pas décisif dans un conflit, le potentiel aérien et blindé l’est beaucoup plus.
      Quant aux conflits israélo-arabes, toute personne qui s’y est intéressé sait que les Occidentaux ont joué un rôle décisif dans les victoires israéliennes, que ce soit dans la fourniture d’armes les plus modernes, le renseignement etc... Le soutien de l’URSS aux Arabes a été largement moins important et décisif que celui apporté par les Occidentaux aux Israéliens
      Dire que les deux camps se sont battus tous seuls en comptant le nombre de soldats des uns et des autres pour soutenir l’idée que l’un des 2 camps inférieur en nombre a réalisé un exploit est de la malhonnêteté intellectuelle.


    • a Inuit.
      Merci pour ce recadrage même si pour nous français,il est extrêmement dur à digérer que l’aviation française,les pilotes et techniciens français... ont souvent participé à ces ignominies donnant un avantage énorme.


Commentaires suivants