Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

2019 : vers la démocratie et la fin de la mondialisation ?

Un retour sur les dernières semaines de contestation suivi de quelques propositions démocratiques.

 

 

À ne pas manquer, sur E&R :

Tout est chez Kontre Kulture !

 






Alerter

42 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2112648
    Le 31 décembre 2018 à 18:01 par David
    2019 : vers la démocratie et la fin de la mondialisation ?

    Macron a dit "il faut changer de méthode"...
    A méditer pour la nouvelle année.

     

    Répondre à ce message

  • #2112656
    Le 31 décembre 2018 à 18:11 par culturovore
    2019 : vers la démocratie et la fin de la mondialisation ?

    Le point 2 de son programme est à proscrire. Il ne faut aucunement s’appuyer sur les partis qui sont emplis de politicards professionnels corrompus intéressés par le pouvoir et l’argent qui se recyclent d’un mandat sur l’autre. Ce sont des gens en plus qui n’ont jamais travaillé et s’appuient sur le Système pour le parasiter. Des menteurs professionnels hors de toute vertu politique. Tout homme qui veut se faire élire le veut pour dominer ses semblables et se croit donc au-dessus des autres et sera donc facilement corruptible par le pouvoir qui corrompt tout. Aucun syndicaliste, aucun politique, aucun banquier, aucun élu d’aujourd’hui, aucun lobbyiste, aucun repris de justice !

    Seul le tirage au sort est à garder.

    Si on retombe dans un parlementarisme alors chaque parlementaire sera tiré au sort dans une collectivité. Ce collectif sera large et composé de citoyens de tout corps social issu de chaque région de France. Chaque parlementaire devra être issu d’une corporation professionnelle différente : 100 parlementaires = 100 métiers, et 100 villes et villages différents. Exemple : 1 chômeur de Grenoble, 1 médecin de Lyon, 1 dentiste de Nantes, 1 magasinier de Paris, 1 taxi, 1 professeur, 1 cadre d’entreprise, 1 policier, 1 infirmière, 1 acteur, 1 paysan, 1 ouvrier fraiseur, 1 mécanicien, 1 notaire...

    Ainsi les classes et les conditions sociales seront dissoutes dans une représentation. Le contrôle de leur travail sera permanent et ils ne pourront que rédiger les textes de lois ou analyser les traités avant de nous les soumettre en fonction de nos revendications. Ils n’auront aucun pouvoir décisionnaire propre et seront soumis au contrôle citoyen avant le vote.

    Et si l’on décide d’être représenté, car seule le vote directe permet la démocratie. Le peuple doit choisir directement par son vote pour que la démocratie s’exerce, sinon on retombe dans les travers d’aujourd’hui. Auto-administration du peuple.

     

    Répondre à ce message

    • #2112807
      Le Décembre 2018 à 21:40 par tucaptesquedalle
      2019 : vers la démocratie et la fin de la mondialisation ?

      Il me semble qu’aux Asises les jurés sont tirés au sort sans que cela donne une justice équitabe sur l’ensemble du territoire, donc c’est une grave erreur que de fonder sur un tel système... Le président qui est dans le négatif sondagier, vient de tous nous menacer pour ceux qui le comprennent, visiblement pas grand monde comme d’hab...
      Bon réveillon picolez bien, comme ça la gueule de bois sera une bonne excuse pour...

       
  • #2112706
    Le 31 décembre 2018 à 19:18 par Sam
    2019 : vers la démocratie et la fin de la mondialisation ?

    La France, en ce moment est un jeu de dames.
    D’aucuns s’amusent à mettre en conflit les pions jaunes et les pions bleus.
    Si l’on peut imaginer en 2019 une alliance entre les pions jaunes et les pions bleus, alors on aura du vert, la couleur de l’espoir qui pourra rassembler et coordonner les pions pour virer les mauvais joueurs qui ont truqué la partie.
    C’est tout ce que je nous souhaite pour cette nouvelle année, bon réveillon à tous !

     

    Répondre à ce message

    • #2112944
      Le 1er janvier à 01:49 par envolees-des-incultes
      2019 : vers la démocratie et la fin de la mondialisation ?

      Cela n’arrivera jamais tant qu’il n’y aura pas eu au moins autant de pions bleus au tapis qu’il y a eu de pions jaunes molestés pour avoir simplement usé de leur droit constitutionnel de manifester.

      C’est seulement après avoir vu l’un des leurs au tapis que le reste de la troupe commencera à se poser la question pour savoir si cela vaut vraiment le coup de faire l’enfoiré et de frapper des pauvres, pour le compte de l’aristocratie parasite.

      En conséquence, les ennemis sont celles et ceux qui ont un mot à la bouche : pacifique. Ils alimentent le statu quo, travaillent à l’étouffement du mouvement à petit feu par la flicaille collabo et hors-la-loi, en assurant la passivité ou le peu de réponse des victimes. C’est absolument criminel. La légitime défense détrône tout.

      Et puis, ici, c’est l’Atlantique, la mer du nord, et la méditerranée. Pacifique, on connaît pas.

       
    • #2113059

      La "flicaille" est comme le peuple dont elle est issue.
      Elle contient des pions de tous bords mais je me refuse de jeter le bébé avec l’eau du bain.
      Je me refuse à tomber dans l’amalgame cliché et dans la haine anti-flic.
      Je crois, au contraire, que l’usage de la force est ce qu’attend ce "gouvernement" et que d’en arriver là serait pour lui une victoire.
      C’est d’ailleurs ce que dit cette vidéo, utiliser son cerveau et pas ses biscotos car nous n’avons pas les mêmes moyens, ni en termes d’armes, ni en termes de pouvoir médiatiques, aussi si les pions jaunes veulent garder de leur côté l’opinion public (mais aussi leur honneur à pas attaquer ceux qui n’ont pas totalement encore conscience d’être des leurs, à avoir, les pions bleus), au contraire, il me semble indispensable de rester le plus pacifique possible.

       
    • #2113174
      Le 1er janvier à 14:25 par Éthique
      2019 : vers la démocratie et la fin de la mondialisation ?

      À nous, peuple, GJ... D’organiser la propagande maintenant, afin d’affaiblir les pions bleus !
      grafeurs, commentaires sur farce à ploucs, conversations... Instiller la HONTE ! Même dans les familles avec les fonctionnaires de tous poils qui servent le système. Jusqu’à ce qu’ils soient obligés à la grève du zèle (ralentissement du système), la grève tout court, la démission ou la fragilité du poigné qui tient la matraque ! Ils nous ont brisé à coup de moraline (on a beaucoup souffert, on peut pas les laisser creuver, donnez pour le cancer...) à nous de les inonder du sentiment de HONTE et de TRAHISON. Qu’en se rasant le matin,ils aient envie de voir quelqu’un d’autre dans la glace. La fierté doit changer de camp (c pas gagné encore) et le reste suivra. Leurs maîtres n’auront jamais honte mais ceux qui les servent doivent en être pétris !

       
  • #2112848
    Le 31 décembre 2018 à 22:57 par mohamed
    2019 : vers la démocratie et la fin de la mondialisation ?

    Très belle réponse à l’incompétent qui disait : maintenant les gilets jaunes que veulent ils ?

     

    Répondre à ce message

  • #2113086
    Le 1er janvier à 11:51 par Francois Desvignes
    2019 : vers la démocratie et la fin de la mondialisation ?

    Les 5 points c’est justement ce que nous voulons et donc justement ce dont ils ne veulent surtout pas.

    On pourrait même se contenter du 5 ième point, car si les FRançais avaient ’l’initiative du RIC, ils auraient la TOTALITE du pouvoir.

    L’oligarchie pourrait donc tout accepter SAUF le RIC.

    Les positions vont donc se radicaliser pour deux raisons :

    - la première, pour nos gouvernants, le RIC c’est leur mort.
    - la seconde, pour les gouvernés, l’absence du RIC c’est leur mort.

    Or, des deux morts, la plus vitale et donc la plus évidemment inacceptable c’est celle des gouvernés.

    En effet, la mort des gouvernants par le RIC est une mort professionnelle
    Mais la mort des gouvernés par l’absence de RIC est une mort sociale

    Il y a une différence entre :

    - le combat pour les titres et les honneurs
    - le combat pour le frigo.

    On ne peut pas transiger sur le frigo.

    C’est pour cela qu’il faut lire les cinq points de bas en haut : le RIC d’abord.

    Sans concession possible

    Jusqu’à notre dernière dent.

    Alors tout le reste suivra.

    Dont les quatre points précédents.

     

    Répondre à ce message

    • #2113195
      Le 1er janvier à 14:49 par Enfulade
      2019 : vers la démocratie et la fin de la mondialisation ?

      Sauf que vous avez à faire à des gens qui connaissent mieux le fonctionnement de votre cerveau que vous même... Ils arrivent à vous faire acheter des 4*4 pour rouler en ville et à faire voter Macron et vous pensez pas qu’ils feraient ce qu’ils veulent avec le RIC lol !!!
      d’ailleurs, accepter que ça s’appelle "citoyen" est déjà une enfulade en soi. Tant que vous employez le vocabulaire de l’ennemi, vous êtes sous son contrôle ! ... C’est le clébard qui va lui même chercher sa laisse pour la promenade.

       
    • #2113555
      Le 2 janvier à 03:10 par Francois Desvignes
      2019 : vers la démocratie et la fin de la mondialisation ?

      @enfulade

      Si ce que vous dites était exact (ce que l’oligarchie espérait) les gilets jaunes n’auraient jamais vu le jour.

      Or, les gilets jaunes ont vu le jour.

      Et donc, le cleps content de sa laisse c’est vous et les oligarques.

      Pour vous, on n’a pas de soucis : c’est certain qu’à notre contact vous allez pourvoir vous désintoxiquer.

      Pour les oligarques, c’est plus grave : comme ils sont organisés de manière domestique et pyramidale, ils ne pensent pas ils obéissent.

      Chaque oligarque tient en laisse un oligarque inférieur en même temps qu’ils est tenu en laisse par un oligarque suprérieur, et tous en contrepartie de leur discipline et de leur obéissance recoivent la gamelle de leur rang.

      C’est la gamelle qui rend leur révolte impossible.

      Et votre absence de gamelle qui rend votre guérison certaine et leur plan de votre asservissement chimérique.

      Je soutiens que :

      A.S. a raison,
      Attali (ce laquais) est un con.

      Attali est un "mètre étalon" dans "la pyramide de la laisse contre la gamelle".

      ( D’aileurs, vous remarquerez qu’il s’esr TOUJOURS trompé sur TOUT : ils se trompent tous toujours sur tout).

      Nos maitres sont des imbéciles et des ignorants, et ils ne sont haut depuis la Boetie que parce que nous croyons leurs mensonges.

      En réalité,

      Le point faible de nos bourreaux-esclaves-qui obéissent en fait de penser- c’est qu’ils ne peuvent pas :

      - payer une gamelle à tout le monde pour que tout le monde obéisse.
      - et s’ils le pouvaient convaincre tout le monde d’accepter une gamelle contre sa liberté.

      Notre victoire est donc aussi certaine que leur défaite, à cause de cette impossibilité objective.

      En définitive,

      Seuls ceux qui trouvent un avantage à leur esclavage le prétendent inévitable.

       
    • #2113628

      Le truc c’est justement que les peuples transigent sur l’honneur, sur la liberté, pour ne pas transiger sur le frigo (et l’auto, le smartphone, les fringues etc), sur la peur , c’est la fameuse métaphore du dodo... !

      Ensuite, le problème c’est la concentration qui passe par l’écriture (cyber aujourd’hui), donc, rien de ce qui passe par elles ne changera ce paradigme morbide.

      nb ; CLEBS (clébard)

       
  • #2113093

    Il faudrait faire une sorte de version bêta test de constitution juste pour voir ce que ça donne.
    Il faut aussi penser à utiliser l’intelligence artificielle et le Big Data au service du peuple à travers des logiciels Open Source évidemment . On pourrait de cette manière faire une synthèse des idées collectives.

     

    Répondre à ce message

  • #2113152
    Le 1er janvier à 13:56 par Syzygy
    2019 : vers la démocratie et la fin de la mondialisation ?

    Intelligent !

     

    Répondre à ce message

  • #2113158
    Le 1er janvier à 14:06 par Monanarchie
    2019 : vers la démocratie et la fin de la mondialisation ?

    Zéro taxes, Zéro vaccin, et rendez la justice au peuple !

    Et arrêtez de nous vendre le RIC. ou la démocratie. Toute personne qui a assisté à un syndic de copropriété peut comprendre que la démocratie c’est le foutoir et toute personne qui a écouté Marion Sigault peut comprendre que s’il y a le mot "citoyen" y a
    arnaque.
    MONANARCHIE
    un Monarque pour diriger,
    la Justice au bon sens populaire (et qui surveille le Monarque)

     

    Répondre à ce message

  • #2113440

    C’est un génie qui se présente devant une usine et demande à chaque personne de faire un voeu.
    Christian : génie donne-moi la retraite à 50 ans et 6 semaines de congés payés
    Martine : je voudrais des journées de travail de 6h et 3 jours de repos hebdomadaires
    Schlomo : remettez-moi tout de suite ces deux cons à leur poste !

    Morale de l’histoire : mieux vaut pouvoir avoir le dernier mot ! Dans un système représentatif seul le RIC le permet. Rien de pire que de lancer voire d’obtenir des revendications qui suite à leur application nécessiteraient d’être modifiées, annulées ou peaufinées par les votants. Est-il malin par ex d’obtenir une petite augmentation du SMIC sans indexation des salaires ?

    Personne n’affirme que le RIC éviterait les mauvais choix politiques mais ceux-ci sont de toute manière systématiques sous le système actuel.

    Pour s’élever politiquement et progresser une société doit pouvoir apprendre de ses erreurs, tâtonner et disposer de moyens réactifs pour tenter différentes approches, rectifier le tir. Le RIC est le seul outil qui permette tout cela à la fois, face au suffrage universel qui vous demande seulement d’élire un employé Rothschild et de la boucler pendant les 5 années consécutives. Le RIC est dangereux car il éveille la curiosité politique des gens quand le suffrage universel est parfait pour vous cantonner dans le renoncement.

     

    Répondre à ce message

    • #2113488
      Le 1er janvier à 22:32 par envolees-des-incultes
      2019 : vers la démocratie et la fin de la mondialisation ?

      C’est encore une arnaque pour draper de légitimité des décisions iniques qui n’en n’ont à l’origine aucune. Il sera aisé de laisser à penser que les décisions prises par les loges sont l’expression de la majorité.

      Tant que nous n’aurons pas résolu le problème de notre statut de peuple colonisé depuis 1945 au moins, la priorité ne sera pas le RIC, mais notre libération.

      On ne met pas en place un truc comme ça quand il y a plus de 30% d’étrangers sur son sol avec qui l’on ne partage rien, sauf de l’animosité bien comprise. Que ces gens interfèrent dans nos vies est juste impensable. Quand je vois des Africains ou des Marocains dans les CRS défoncer des pauvres Français qui manifestent selon leurs droits, je trouve cela absolument révoltant.

      Et quand on sait que ce sont le même type de personne qui censurent tout sur le net, et participent très activement à la dictature ambiante, cela me motive non pas pour le RIC, mais pour le nettoyage. Il serait judicieux que cela soit compris. Nos esprits ne sont pas tournés vers l’illusion du RIC, mais sur les véritables moyens de notre libération.

      Nous voulons d’abord retrouver notre nation. C’est un préalable indispensable. Pas de bras, pas de chocolat. Tant que nus n’aurons pas retrouvé notre nation, nous emporterons tout vers le fond. Tout, toutes et tous. Fallait pas jouer les tortionnaires, genre, on est tous frères, et nous violer jusqu’à la quasi-mort, tout en ordonnant de la passivité en guise de pacifisme.

       
  • #2113557
    Le 2 janvier à 03:19 par Padrepio
    2019 : vers la démocratie et la fin de la mondialisation ?

    Super boulot, bravo !
    Et pour tester une idée, il y a juste à mesurer le taux de réprobation de BHL et de ses affidés pour savoir si c’est la bonne direction : plus ça gueulera chez eux, mieux ce sera pour nous les pauvres en majorité !

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents